logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/06/2007

La méditation, qu’est-ce que c’est ?

Vous arrive-t-il de vous concentrer ? Si c’est le cas, alors vous savez méditer !
La méditation permet :

- de reprendre le contrôle de soi-même, de son corps comme de son esprit et d’évacuer les problèmes
- de se « poser », de se reconcentrer sur ses objectifs.
En fait, le but premier de la méditation est de ressentir un profond bien-être général.


Il existe différentes méthodes de méditations selon les différents types de problèmes à résoudre.
Mais avant d’étudier une ou plusieurs techniques de méditation, la première chose à faire est d’apprendre à respirer correctement. La respiration maîtrisée est une habitude à acquérir. Vous devez prendre conscience de votre respiration, vous concentrer sur elle.
Après avoir appris à respirer convenablement, vous pourrez commencer à méditer.

Au début, les séances doivent durer à peu près 15 minutes, puis avec le temps et de la pratique, vous pourrez aller jusqu’à 45 minutes voire une heure. Le point essentiel est la régularité : sans elle, vous ne pourrez pas progresser. L’idéal est de méditer une fois par jour.
A vous de choisir, de trouver votre propre technique. La méditation peut s’effectuer dans différentes positions : assis, debout, couché ou en marchant.

L’art de la méditation ne se maîtrise pas du jour au lendemain. Votre esprit doit s’habituer à se concentrer, à ne plus vagabonder, à ne plus être perturbé par des pensées extérieures.
Il ne faut pas vous forcer, vous entêter à outrance. Surtout ne cherchez pas obstinément à obtenir un résultat donné. Cela ne pourrait que conduire à l’échec.

Le but de la méditation n’est pas d’atteindre le nirvana, ce qui est réservé à des grands yogis ou des grands moines tibétains qui méditent 24 heures sur 24.
Vous, de votre côté, modestement, la méditation pourra :
- vous relaxer
- améliorer votre créativité
- vous permettre d’avoir un esprit plus clair pour résoudre tous vos problèmes
- augmenter votre concentration
- vous aider à vous ouvrir aux autres, à améliorer vos relations
- vous permettre de mieux vous connaître, d’apprendre à vous accepter tel que vous êtes…


Pour finir, la méditation peut se pratiquer seul ou en groupe. En groupe, cela peut vous paraître plus simple car vous pouvez obtenir des conseils mais faites très attention. Il faut bien choisir votre groupe pour ne pas tomber dans une secte. Renseignez-vous avant de rejoindre un groupe. Si vous n’être pas sûr de vous, mieux vaut méditer seul.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

29/06/2007

Où donc est le bonheur ? disais-je.

Aujourd'hui, j'ai retrouvé ce très beau poème sur le bonheur de Victor Hugo et j'ai eu envie de le partager avec vous tous :


"Où donc est le bonheur ? disais-je. - Infortuné !
Le bonheur, ô mon Dieu, vous me l'avez donné.

Naître, et ne pas savoir que l'enfance éphémère,
Ruisseau de lait qui fuit sans une goutte amère,
Est l'âge du bonheur, et le plus beau moment
Que l'homme, ombre qui passe, ait sous le firmament !

Plus tard, aimer, - garder dans son coeur de jeune homme
Un nom mystérieux que jamais on ne nomme,
Glisser un mot furtif dans une tendre main,
Aspirer aux douceurs d'un ineffable hymen,
Envier l'eau qui fuit, le nuage qui vole,
Sentir son coeur se fondre au son d'une parole,
Connaître un pas qu'on aime et que jaloux on suit,
Rêver le jour, brûler et se tordre la nuit,
Pleurer surtout cet âge où sommeillent les âmes,
Toujours souffrir ; parmi tous les regards de femmes,
Tous les buissons d'avril, les feux du ciel vermeil,
Ne chercher qu'un regard, qu'une fleur, qu'un soleil !

Puis effeuiller en hâte et d'une main jalouse
Les boutons d'orangers sur le front de l'épouse ;
Tout sentir, être heureux, et pourtant, insensé
Se tourner presque en pleurs vers le malheur passé ;
Voir aux feux de midi, sans espoir qu'il renaisse,
Se faner son printemps, son matin, sa jeunesse,
Perdre l'illusion, l'espérance, et sentir
Qu'on vieillit au fardeau croissant du repentir,
Effacer de son front des taches et des rides ;
S'éprendre d'art, de vers, de voyages arides,
De cieux lointains, de mers où s'égarent nos pas ;
Redemander cet âge où l'on ne dormait pas ;
Se dire qu'on était bien malheureux, bien triste,
Bien fou, que maintenant on respire, on existe,
Et, plus vieux de dix ans, s'enfermer tout un jour
Pour relire avec pleurs quelques lettres d'amour !

Vieillir enfin, vieillir ! comme des fleurs fanées
Voir blanchir nos cheveux et tomber nos années,
Rappeler notre enfance et nos beaux jours flétris,
Boire le reste amer de ces parfums aigris,
Être sage, et railler l'amant et le poète,
Et, lorsque nous touchons à la tombe muette,
Suivre en les rappelant d'un oeil mouillé de pleurs
Nos enfants qui déjà sont tournés vers les leurs !

Ainsi l'homme, ô mon Dieu ! marche toujours plus sombre
Du berceau qui rayonne au sépulcre plein d'ombre.
C'est donc avoir vécu ! c'est donc avoir été !
Dans la joie et l'amour et la félicité
C'est avoir eu sa part ! et se plaindre est folie.
Voilà de quel nectar la coupe était remplie !

Hélas ! naître pour vivre en désirant la mort !
Grandir en regrettant l'enfance où le coeur dort,
Vieillir en regrettant la jeunesse ravie,
Mourir en regrettant la vieillesse et la vie !

Où donc est le bonheur, disais-je ? - Infortuné !
Le bonheur, ô mon Dieu, vous me l'avez donné !"



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

28/06/2007

L’arthrose, ce mal du siècle

L’arthrose est le mal du siècle. Il touche une grande partie de la population surtout après 50 ans. Mais, le phénomène commence à toucher de plus en plus de jeunes.

Tout le monde en parle. Mais, qu’est-ce au juste que l’arthrose ?
C’est une usure et un vieillissement des articulations, douloureux et chroniques.
Les causes de l’arthrose sont nombreuses et variées. En voici un échantillon :

- le froid et le manque d’ensoleillement
- la carence en oligo-éléments dans l’alimentation
- les mouvements répétitifs effectués pendant le travail
- les pieds plats, la malformation des hanches…
- l’état dépressif, un mauvais moral (selon certains psychologues)


Les premiers signes d’alerte de l’arthrose se manifestent par des douleurs. Elles apparaissent après l’effort, au moment de la marche, après une immobilisation prolongée en mauvaise position ou à la suite d’un mouvement répété. Ces douleurs s’atténuent au repos.
Pour confirmer le diagnostic, votre médecin vous fera faire des radios qui lui permettront de voir si vous avez des excroissances osseuses autour des articulations. Ce sera alors le signe que l’arthrose est bien installée.

Le constat ne peut se faire autrement dans la mesure où il existe plusieurs types d’arthroses et donc de douleurs différents.
Et vous, souffrez-vous d’un de ces types d’arthrose ?
- arthrose cervicale : douleurs intermittentes dans la nuque, l’épaule, le bras
- arthrose dorsale : douleurs dans le dos ou dans les côtes
- arthrose lombaire : lumbago ou crise de sciatique
- arthrose de la hanche : douleurs à la marche puis douleurs au lever (on se sent « rouillé »)
- arthrose du genou : difficultés pour descendre un escalier, s’accroupir ou se relever d’un fauteuil
- d’autres parties du corps peuvent être concernées : les épaules, les mains, les pieds (dans ce cas, il s’agit souvent d’arthrose déformante)


Si vous souffrez de ces symptômes, allez consulter votre médecin qui cherchera à soulager la douleur, à redonner de la mobilité à vos articulations, à essayer de cicatriser les lésions.
De plus, des produits naturels peuvent vous apporter un confort de vie supplémentaire.

On peut citer, par exemple :
- l’homéopathie : parlez-en à un homéopathe confirmé, il saura quelles granules vous prescrire
- la phytothérapie : l’Harpagophytum, le Cassis, la Reine des Prés pour atténuer les douleurs ; la Prêle et le Bambou, riches en silice, pour reconstituer le cartilage
- le thermalisme et la thalassothérapie : pour une action anti-douleur et anti-inflammatoire
- l’aspirine : contre la douleur et pour fluidifier le sang
- les oligo-éléments : le cuivre pour une action anti-inflammatoire, le fluor contre la déminéralisation, le zinc, le manganèse, etc.
- le cartilage de requin : pour reconstituer le cartilage
- l’acupuncture : pour calmer les douleurs et retrouver le tonus
- les massages : pour améliorer la souplesse des articulations
- les sports doux comme le qi gong, le taï chi : pour retrouver de la mobilité


Tout ceci ne constitue que des pistes à explorer après en avoir parlé à votre médecin. Il sera à même de juger ce qui est le plus bénéfique pour vous.
Ces différents éléments associés à une bonne hygiène de vie vous aideront à mieux supporter les effets douloureux, parfois handicapants, voire déformants, de l’arthrose.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

27/06/2007

Stop !

Vous en avez assez du quotidien, de la routine ?
Vous ne supportez plus d’être stressé, de courir ?
Heureusement, le week-end ou les vacances arrivent !

Profitez de ces moments pour vous ressourcer, vous détendre, vous « poser » un peu, vous vider la tête de tous les soucis du quotidien.
Oui, mais comment ?

Voici quelques petits conseils pour tirer profit au maximum de ces quelques jours de repos :

- faites une sieste de 15 à 20 min. chaque jour : ce temps court est largement suffisant pour recharger vos batteries ; plus long vous perdriez votre énergie et votre temps
- lisez un bon livre : les librairies mais aussi les bibliothèques ou médiathèques en regorgent
- paressez dans votre bain : mousse, huiles essentielles, musique douce, bougies sont les ingrédients d’un bon bain relaxant
- flânez sur les marchés, les brocantes, reposez-vous à la terrasse d’un café
- créez de vos mains, maintenant que vous en avez le temps : les loisirs créatifs reviennent à la mode car ils allient la détente au plaisir d’avoir réalisé quelque chose de ses propres mains
- pratiquez la cueillette : la nature foisonne de baies sauvages, d’herbes, de champignons, etc., que vous aurez plaisir à ramasser et à cuisiner (s’ils sont comestibles). Et même si vous rentrez bredouille cette balade dans la nature vous aura fait le plus grand bien.
- allez au cinéma, visitez les expositions, les galeries, les musées : faites toutes ces choses que vous vous étiez promis de faire et que vous n’avez pas eu le temps d’entreprendre le reste de l’année
- admirez un coucher de soleil en amoureux : cette atmosphère romantique ne peut que resserrer les liens…

Bref, le but de ces moments de repos c’est de vivre pleinement, intensément mais au ralenti. C’est en entrant en communion avec la nature et avec votre corps, que vous apprécierez au mieux ces instants. Sachez prendre du temps pour vous.

Vous pouvez aussi en profiter pour faire le point sur votre vie : « Où suis-je ? Où ai-je envie d’aller ? Quels sont mes buts, mes objectifs dans la vie ? »
La réponse à ces questions vous aidera à mettre en place un plan d’action pour réattaquer la semaine ou la rentrée en pleine forme, plein de vitalité, d’énergie et en sachant où aller.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

26/06/2007

Retrouver les plaisirs de la vie

Aujourd’hui, je vous propose un extrait du livre « Soyez zen au XXIe siècle » de Erik Pigani :

« Etre Zen, ce n’est pas être triste à mourir ni cultiver l’ennui et l’austérité jusqu’au désespoir. Loin de là ! Depuis plus de 1000 ans, pour les pratiquants du zen, l’humour, la joie, les grands et les petits plaisirs sont indissociables de la vie. Aussi, pour être en contact avec soi-même, il est indispensable qu’ils fassent partie du quotidien.
C’est très exactement ce que le fameux cancérologue américain Carl Simonton a découvert : pour lui, l’absence de plaisir fait partie des facteurs de déclenchement des maladies psychosomatiques. La raison : notre style de vie nous pousse à séparer les grands des petits plaisirs et à rechercher désespérément les premiers tout en méprisant les seconds. Voilà pourquoi il délivre aussi une ordonnance surprenante : chacun de ses patients doit dresser une liste de 25 plaisirs et doit en satisfaire deux chaque jour !
Alors, depuis combien de temps n’avez-vous pas porté attention à la sensation qui naît dans la plante de vos pieds lorsque vous retirez vos chaussures ? Vous souvenez-vous de la douceur de la moquette, de la fraîcheur du carrelage, du picotement de l’herbe coupée ? ».



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique