logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/06/2008

La puissance de la concentration

Voici un extrait du livre d'Orison Swett Marden : "Comment concentrer vos énergies pour atteindre vos buts"


"En règle générale, ce que le cœur désire ardemment, la tête et les mains le lui obtiennent. Les courants qui amènent la fortune, le succès, obéissent à des règles aussi fixes que celles qui régissent les marées.

À la base de tous les grands succès, nous retrouvons la puissance de concentration qui rive toutes les facultés à la poursuite d’un seul but, la persévérance en dépit de toutes les difficultés, et le courage qui rend capable de supporter sans faiblir toutes les épreuves, les désappointements et les tentations.

Les chimistes nous affirment qu’il y a, dans une seule acre de terrain herbeux, assez de force emmagasinée pour faire mouvoir tous les moulins, toutes les locomotives et toutes les machines du monde si seulement on pouvait concentrer cette force sur le piston d’une machine à vapeur. Mais comme elle est au repos, aux yeux de la science, elle est comparativement sans valeur.
[...]

Un but défini est la caractéristique de tout art. Il n’est pas le plus grand, le peintre qui développe le plus grand nombre d’idées sur une seule toile et donne à toutes ses figures une importance égale. Le plus grand, c’est l’artiste qui, par la plus grande variété, exprime la plus grande unité, qui développe l’idée conductrice dans la figure centrale, et fait converger vers elle toutes les figures secondaires, ainsi que la lumière et les ombres. "


Téléchargez gratuitement cet ouvrage sur le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com à la rubrique "Cadeaux gratuits".

26/06/2008

La santé sans médicaments

Voici un extrait du livre de Michel Bontemps, « La santé sans médicaments » :



« Dans notre société technologique, au moment où la médecine chimique commence à montrer ses limites, la phytothérapie est en pleine renaissance. Laboratoires, médecins et chercheurs étudient et expliquent les propriétés des plantes médicinales, découvrant des usages thérapeutiques qui ouvrent des espoirs nouveaux dans le traitement de nombreuses maladies, même celles sur lesquelles la chimie se révèle insuffisante. En cosmétologie, la plupart des produits les plus performants utilisent un nombre croissant d’extraits végétaux.

Cependant, la phytothérapie continue de se heurter aux bastions de ses détracteurs qui arguent d’une efficacité négligeable et difficilement vérifiable. Attitude irrecevable pour des esprits honnêtes comme l’exprime le professeur Cornillot, ancien doyen de l’Université de Bobigny : « Observer que 70 à 80 % des médicaments molléculairement identifiés et actuellement sur le marché trouvent leur origine dans le monde végétal relève de l’honnêteté intellectuelle et scientifique, bloquer l’accès à un phytomédicament traditionnellement reconnu sous prétexte qu’on n’en connaît pas suffisamment la composition ni le mécanisme d’action, relève de l’abus de pouvoir ».

Chaque médecin, chaque famille ont pu mesure, par leur expérience, combien les plantes peuvent être bénéfiques au quotidien. La phytothérapie est, en fin de compte, la base de la médecine familiale, et chacun devrait apprendre à utiliser les propriétés thérapeutiques des plantes.

[…]

Les plantes montrent une excellente efficacité pour soigner nombre de maux courants. Leurs domaines privilégiés, où elles se révèlent souvent supérieures aux médicaments chimiques sont : le système nerveux (nervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil), la digestion (lourdeur digestive, ballonnements, constipation, hépatisme), les rhumatismes (à la fois prévention et action anti-inflammatoire), les troubles métaboliques (surpoids, cholestérol) et les affections respiratoires (rhumes, bronchites). L’un des usages basiques des plantes est le drainage – détoxication d’un organe et de l’organisme – qui fait toujours partie d’un traitement phytothérapique.
Dans le traitement des maladies infectieuses, les huiles essentielles révèlent une extraordinaire efficacité bactéricide et même antibiotique, permettant aux médecins qui les maîtrisent d’éviter le recours aux antibiotiques chimiques. »



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

23/06/2008

Sœur Emmanuelle, une humaniste avant tout

medium_soeur_emmanuelle.png

Soeur Emmanuelle - Image RTL



Qui ne connaît pas Sœur Emmanuelle ?
Que l’on soit catholique ou non, tout le monde la connaît. C’est justement sa force : elle sait, grâce à un franc-parler et sans forcément évoquer son Dieu, captiver l’attention et faire passer son message de générosité et d’humanisme.
Ce petit bout de femme est respecté de tous, des pauvres comme des grands de ce monde. Elle était très proche de l’abbé Pierre, notamment.

Sœur Emmanuelle, de son « vrai » nom Madeleine Cinquin, est née à Bruxelles le 16 novembre 1908. Eh oui, elle va prochainement fêter ses 100 ans !
Son enfance qui se déroule entre Paris, Londres et Bruxelles est marquée par le choc de la mort de son père qu’elle a vu se noyer quand elle n’avait que 6 ans. Toutefois, ses années de jeunesse se déroulent paisiblement comme toutes les jeune filles de son époque avec les sorties et la danse. Elle fait des études de sciences philosophiques et religieuses avant de prononcer ses vœux dans la Congrégation Notre Dame de Sion. Elle voulait consacrer sa vie aux enfants. C’est là qu’elle devient Sœur Emmanuelle.

Elle se destine à l’enseignement des Lettres. C’est ce qu’elle fait d’ailleurs en Tunisie, en Turquie et en Egypte. Elle exercera ce professorat jusqu’à sa retraite à l’âge de 62 ans. Durant toutes ces années, dans ces pays où la pauvreté est terrible, elle prend le parti de sensibiliser ses élèves plutôt aisées, au sort des milliers d’enfants qui vivent dans un total dénuement, sans nourriture, sans soin, sans école.

C’est là que commence sa vocation : venir en aide aux exclus. Elle s’y consacrera vraiment totalement à l’âge de sa retraite, à 63 ans. En 1971, elle s’installe avec les chiffonniers du Caire, les plus pauvres des pauvres qui vivent des ordures, dans des bidonvilles. Elle améliore leurs conditions de vie en créant des dispensaires, des écoles, des jardins d’enfants. Pour y parvenir et récolter des dons indispensables à la pérennité de son action, elle crée l’Asmae-Association Sœur Emmanuelle, en 1980. C’est une ONG apolitique et non-confessionnelle. Ce dernier point montre bien que Sœur Emmanuelle est ouverte au monde et n’a pas pour vocation d’évangéliser les gens.

L’autre élément essentiel de son association est le refus de tout assistanat. Ce qui compte avant tout c’est aider les plus démunis à s’en sortir avec les moyens du bord. Sont mis en place des partenariats locaux dans le but d’acquérir le plus rapidement possible une autonomie.
Ces préceptes de générosité et d’humanisme marchent puisque son association est présente dans de très nombreux pays.

Sœur Emmanuelle a donc pu passer le relais sans problème en 1993. Rappelée par sa Supérieure en France, elle y a pris sa retraite « définitive ». Toutefois, l’inaction n’étant pas son fort, elle continue de se battre pour la solidarité, en écrivant des livres, en faisant des conférences pour sensibiliser les gens à la solidarité, en rencontrant les jeunes dans les écoles. Ponctuellement, elle intervient pour venir en aide aux plus démunis. Ainsi, à l’âge de 93 ans, elle soutient des SDF, en majorité algériens, près de Fréjus. En récompense de toute son action, lui est remis la Légion d’Honneur le 1er janvier 2002. Aujourd’hui, elle vit dans le Var, dans une maison de retraite pour Sœurs âgées et doit se déplacer dans un fauteuil roulant.

Régulièrement, elle participe à des émissions télévisées ou radiophoniques. Il faut dire que c’est une « bonne cliente », si l’on veut utiliser le jargon audio-visuel. Chacune de ses interventions marque les esprits.
Sœur Emmanuelle est tellement généreuse, tellement enthousiaste dans ses propos et dans ses gestes qu’elle rendrait optimiste le plus pessimiste d’entre nous. On peut presque dire que l’on boit ses paroles.

Ses positions, bien tranchées mais toujours empreintes de générosité, choquent parfois les milieux catholiques. Elle est favorable à la contraception, après avoir vu les ravages de la surnatalité dans les populations les plus pauvres. Elle n’a pas réussi à convertir le Pape dans ce domaine. Certains lui reprochent son franc-parler et son tutoiement facile. Ils préféreraient la voir prier. Mais, Sœur Emmanuelle a toujours soutenu que la chrétienté ne pouvait se vivre que dans l’action.

Elle a donc agi et s’est indignée toute sa vie et continue toujours de le faire même à 99 ans. Elle emploie d’ailleurs un mot arabe pour désigner son action et sa détermination : « yalla ! », qui signifie « va de l’avant ! ».

Dans une de ses dernières interviews, données à Marc-Olivier Fogiel pour RTL, le jour de ses 99 ans, elle est toujours aussi enthousiaste et enjouée. Elle continue à se battre et à s’indigner pour les plus pauvres. Elle n’a qu’un regret : ne pouvoir agir comme avant. Elle dit se moquer de savoir si elle fêtera ses 100 ans car ce qui compte pour elle c’est que les gens continuent à faire des dons à son association.

Générosité, enthousiasme, indignation, humanité, action, c’est cela Sœur Emmanuelle.



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

21/06/2008

Les Sex Toys, simple mode ou besoin ?

Tout le monde a déjà entendu parler des Sex Toys. Ils sont sortis des placards et sont devenus de vrais phénomènes de mode. On les voit partout, on les montre sans crainte ni honte. Que ce soit dans des émissions à heure de grande écoute ou dans des séries télé comme Sex and the City ou dans des catalogues de vente par correspondance, on en parle et on les montre. Ils font partie désormais du quotidien d’un certain nombre d’individus, de plus en plus grand semble-t-il.

Il faut dire qu’ils n’ont plus rien à voir avec les « Godemichets d’antan » qui étaient loin d’être glamours et attirants. Aujourd’hui, tout a changé. Les gammes proposées sont très larges, très ludiques et abondantes. Bien sûr, mon propos n’est pas d’entrer dans les détails (il faudrait plus d’une nuit pour y arriver !), mais, si vous le désirez, il n’y a rien de plus simple que de voir ce qui se vend à l’heure actuelle. Tapez « Sex Toys » dans n’importe quel moteur de recherche et vous verrez…

Le côté ludique, amusant semble d’ailleurs être largement mis en avant. Rien que le nom « Sex Toys » est révélateur de cet état d’esprit : les « jouets sexuels ».
C’est d’ailleurs certainement pour cette raison qu’ils sont de plus en plus plébiscités et qu’on n’hésite pas à les montrer. De toutes les tailles, de toutes les couleurs, de toutes les formes, de toutes les matières, ils pourraient presque faire partie d’un défilé de mode ou faire partie d’une collection comme les timbres ou les boîtes d’allumettes.
D’ailleurs, les célèbres créatrices de mode, Sonia Rykiel et Chantal Thomas, s’y sont intéressées, la seconde a habillé le fameux canard vibrant dont tout le monde a entendu parler.
L'écologie s'y intéresse également : des Sex Toys sans matières toxiques ont été mis sur le marché et certains modèles, anciennement à piles, sont maintenant rechargeables.
Des réunions Sex Toys, style Tupperware, sont même organisées régulièrement partout en France. C’est entré dans les mœurs et plus personne ne semble rougir quand il évoque les Sex Toys.
J’ai même vu que des tests étaient organisés pour savoir lequel était le meilleur.

Mais pourquoi un tel engouement ?

Si les Sex Toys n’étaient utilisés que par les célibataires, l’explication serait évidente et logique : ils seraient là pour combler un manque, pour remplacer quelque chose.
Mais, de plus en plus de couples les utilisent, qu’ils soient homosexuels ou hétérosexuels.
En fait, il semble que les utilisateurs soient à la recherche de nouveautés, d’une nouvelle façon de faire l’amour. Ils veulent échapper à la routine et s’amuser en faisant l’amour. Ils sont à la recherche de plaisirs différents, plus ludiques. Ils veulent briser tous les tabous et osent faire des choses qu’ils se refusaient avant, sans complexe, en étant à l’écoute de leur corps. Pour certains, la corvée du dimanche soir s’est transformée en joyeuse récréation.
Le plein épanouissement sexuel fait partie, à l’heure actuelle, des besoins revendiqués par de plus en plus de personne. Cela devient presque un besoin fondamental comme boire, manger, etc.

Toutefois, on peut se demander si cet enthousiasme pour les Sex Toys n’est pas trop exagéré. Bientôt, cela deviendra mal vu de ne pas en utiliser. On vous traitera de ringard, d’arriéré. Or, chacun fait ce qu’il veut en matière de sexe, dans le respect de chacun.
Il faut surtout que cela ne devienne pas une obsession pour les jeunes filles ou les jeunes hommes, qui commencent à peine leur vie sexuelle. Avant d’utiliser des accessoires de toute sorte, peut-être est-il préférable de savoir faire l’amour de façon « naturelle ». Après, tout est permis… Peut-être ne faut-il pas brûler les étapes et ne pas commencer par la fin ?

Alors, utiliser ou non les Sex Toys ? C’est à chacun de voir en fonction de ses envies, ses désirs et de ceux de son ou sa partenaire et non pas en fonction de la mode.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

19/06/2008

Remerciez avant d'avoir reçu

Je vous propose aujourd'hui une citation d'Alain, tirée de "Propos sur le bonheur", à méditer...


"Comme dirait Spinoza, maître de joie : "Ce n'est point parce que je me réchauffe que je suis content, mais c'est parce que je suis content que je me réchauffe". Pareillement donc, il faut toujours se dire : "Ce n'est point parce que j'ai réussi que je suis content ; mais c'est parce que j'étais content que j'ai réussi".
Et si vous allez quêter la joie, faites d'abord provision de joie. Remerciez avant d'avoir reçu. Car l'espérance fait naître les raisons d'espérer, et le bon présage fait arriver la chose."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique