logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/07/2008

La phobie sociale

Voici deux extraits du livre de Katy Gawelik : "Battez-vous contre vos peurs" :

"Si vous êtes, vous-même, phobique social, vous allez certainement vous reconnaître dans certains de ces cas très concrets. Pour les autres, ne vous moquez pas en disant : « c’est vraiment bête d’avoir peur de faire ci ou çà », car sachez que tout le monde peut être phobique social un jour.

Quand on lit la description de ce que peut vivre le phobique social au quotidien, on ne peut qu’être compatissant et surtout se dire que leur vie doit être un véritable enfer, d’autant plus que le phobique social évite, dans la mesure du possible, les situations qui vont le faire paniquer. Finalement, il ne fait plus rien et s’enferme chez lui, se renferme sur lui-même, étant dans l’impossibilité de communiquer. D’ailleurs, même s’il se force à aller vers les autres, son comportement sera anormal dans la mesure où il bafouillera, il ne saura plus ce qu’il doit dire, il perdra ses moyens. Tout ceci le confortera dans l’idée qu’il est nul et qu’il doit, à l’avenir, absolument éviter de revivre un tel embarras, une telle situation. Au fil du temps, il va même anticiper cette dernière. Il s’angoissera avant même de la vivre.

Son quotidien devient ainsi de plus en plus terne. Son angoisse le ronge de l’intérieur, d’autant plus qu’il sait que ce qu’il fait n’est pas normal. Il a honte d’avoir peur de téléphoner, de manger au restaurant… Mais, c’est plus fort que lui.
Les conséquences sociales et professionnelles de la phobie sociale sont également importantes."


[...]

"Si vous souffrez de phobie sociale ou que vous pensez en souffrir, sachez qu’il existe divers traitements qui peuvent vous aider à vous en sortir, à améliorer votre vie. Tout le problème est le diagnostic, souvent très difficile à faire même pour les psychologues et psychiatres. Sans ce dernier, le traitement s’avère impossible dans la mesure où vous n’avez pas déterminé, de manière précise, d’où venait votre malaise.
Le plus gros problème résulte du fait que beaucoup de phobiques sociaux ne parlent pas de leur état, cachent à leur entourage leur mal-être par divers subterfuges. Ils ont honte d’en parler.

Surtout, prenez-vous en mains dès que vous constatez vos troubles. Allez consulter votre médecin traitant qui vous orientera vers un spécialiste. En effet, une phobie sociale « mal soignée » peut conduire à une dépression profonde, à de l’alcoolisme, à de la prise abusive de médicaments, etc.
La médecine, la psychologie peuvent vous venir en aide. Mais, il existe d’autres solutions, plus « naturelles », qui peuvent vous soulager."



Retrouvez cet ouvrage en entier en cliquant ici

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique