logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/08/2008

Simplifier sa vie

Voici un extrait de l'article "Simplifier sa vie" de Sylvain Michelet dans Psychologies Magazine de septembre 2008 :


"Ah, si la vie était plus simple ! Nous serions plus légers, moins stressés, en meilleure santé, et peut-être même plus heureux.
La nature nous montre depuis toujours que nous pouvons arriver à nos fins sans gaspiller notre énergie ; la simplicité est un principe de sagesse pour toutes les philosophies. Mais tant de choses nous empêchent e vivre simplement... La civilisation moderne, bien sûr, qui nous pousse à accumuler toujours plus - au risque d'épuiser nos ressources et de polluer notre planète. Mais aussi notre nature humaine, complexe, portée par des désirs, des frustrations, des émotions. Les raisons de nous compliquer la vie ne manquent donc pas, qu'elles soient matérielles, psychologiques ou relationnelles. Pour démêler ces fils, une démarche s'impose : recherchez la juste mesure en tout.

C'est le nouvel eldorado : davantage de simplicité et notre vie deviendrait heureuse, nous nous sentirions plus proche de la nature ou, en tout cas, de rythmes nous évitant le stress, l'urgence et leurs inconvénients. Adieu pression, dispersion, dépense d'énergie folle... Adieu complications. A nous les jours tranquilles, la ligne droite, l'efficacité maximale avec le minimum d'efforts, la voie médiane, aussi loin des tourments de la précarité que de la course aux performances.
N'est-ce pas ainsi que se définit la vie simple ? Et dire que ce serait tellement évident ! Nous avons le modèle, ce principe de moindre action qui prévôt en mathématiques, physique ou biologie, statuant que la nature est économe dans toutes ses actions, comme l'écrivait Maupertuis au 18éme siècle. De la ronde des étoiles à la pousse des plantes ou aux circonvolutions d'une coquille d'escargot, le mot d'ordre est d'obtenir le meilleur en dépensant le moins d'énergie possible. Nous disposons des outils nécessaires : les conseils des philosophes pour simplifier nos vies personnelles, et des "recettes" pour le réaliser concrètement."



Pour apprendre à être heureux, cliquez ici : http://url-ok.com/872aa4

25/08/2008

Apprendre le bonheur

Voici un extrait du livre de Daniel Sévigny « Les clés du Secret »


« Le bonheur commence par la pensée. Pour vivre perpétuellement dans une sorte d’euphorie, il faut un travail constant. Est-il possible d’être heureux en permanence ?

Oui ! Il faut entretenir l’émerveillement de chaque instant.
[…]

Je crée ma vie en ne regardant que le bon côté de chaque situation. Des aspects négatifs se présentent à moi tout comme à vous. Cependant, j’évite d’entretenir en pensée ce genre de schéma. Plutôt que de perdre du temps à cultiver des réactions conscientes et inconscientes face à une situation négative, je préfère passer rapidement à l’analyse de la situation pour trouver la solution idéale.

Je suis le producteur, le réalisateur et le scripteur du film ayant pour titre : Ma vie !
[…]

Il faut apprécier la vie avec toutes les facettes qu’elle propose. Certaines de celles-ci sont plus faciles à gérer que d’autres, vous avez raison. Tout dépend de votre évolution par rapport aux expériences de chaque instant. Il est vrai que la vie ne nous amène pas que des situations joyeuses.

C’est par de multiples expériences que vos pensées s’enrichiront ou vous permettront de marcher sur la route qui mène au bonheur. On ne naît pas heureux, on apprend à l’être. Il n’y a pas d’école du bonheur non plus, mais il y a des outils pour y parvenir. Pourquoi se refuser le droit de s’en servir ? Ils sont là pour nous, et c’est à nous de prendre la décision d’être heureux. Le jour où vous accepterez de changer votre façon de penser, vous aurez alors atteint la sagesse. »



Pour apprendre à être heureux, cliquez ici : http://url-ok.com/872aa4

23/08/2008

Les miracles du purin d’ortie

purin d'ortie.jpg

Aujourd’hui, soyons fou ! Imaginons un monde sans Monsanto où les seuls produits de traitement autorisés seraient les purins d’orties, de prêle, de consoudre, les macérations d’ail, les infusions ou les décoctions en tout genre.
Un monde où l’association Kokopelli serait reconnue d’utilité nationale pour son combat pour la défense et la sauvegarde des variétés de graines anciennes.

Oui, bon, je sais c’est utopiste… mais on a bien le droit de rêver quand même.

En attendant, j’ai quand même eu une bonne nouvelle ce matin : j’ai fait une nouvelle adepte du purin d’ortie et forcément je me mets à rêver. Je me dis que si chacun d’entre nous se convertissait au purin d’ortie et arrivait à convertir au moins un voisin, nous pourrions de nouveau rêver d’un monde meilleur.

Réfléchissons ! Quels arguments vais-je utiliser pour vous convaincre ?

- le prix ? des orties ramassées et de l’eau de pluie donc coût zéro centime
- la protection de l’environnement ? c’est un engrais bio
- la protection des humains et des animaux ? pas besoin de masque, de gants, de protections diverses et variées lors de l’utilisation : c’est sans danger
- son utilité ? renforce les défenses des plantes, diminue les maladies, très bon engrais, activateur de compost
- son efficacité ? il suffit de regarder un jardin « avec » et un jardin « sans », la différence saute à l’œil nu. Les plantes sont plus grandes, poussent plus vite, donnent plus de fruits, de légumes, de fleurs, et cela en un rien de temps.

Alors d’accord son odeur est terrible ! Mais bon, au vu des avantages, on s’habitue très vite à l’odeur !
Un autre défaut ? Le risque de brûler la plante en cas d’utilisation en trop forte quantité, il faut diluer le produit et ne surtout pas l’utiliser pur, car c’est très fort !
A oui dernier défaut, çà ne fait pas repousser les cheveux, ni grandir les humains ! Pourtant à chaque fois que je pulvérise mes arbres fruitiers, avec les retombées, je prends une douche de purin, et bien çà n’a aucun effet sur moi, malheureusement !

Alors la recette de ce produit miracle ? Comme je suis très généreuse et toujours prête à vous rendre service, je vais vous la dévoiler !
En fait, c’est simple comme tout.
Vous mettez environ un kilo d’orties coupées en morceaux (attention à ne pas prendre des orties en graines ou en fleur) dans un seau ou un récipient quelconque d’une contenance d’une dizaine de litres et comportant un couvercle. Vous remplissez le seau d’eau de pluie et vous mélangez bien avec un bâton.
Tous les matins, vous sortez le seau au soleil en enlevant le couvercle. Vous fermez le soir. Vous mélangez 2 à 3 fois par jour pendant 2 minutes.
Au bout de 4 à 5 jours (s’il fait beau) ou 1 semaine si le temps est plus frais, le mélange commence à mousser, une écume blanche apparaît. C’est le signe que c’est prêt. Ne laisser pas macérer la préparation plus longtemps, cela la tuerait, elle n’aurait plus aucune efficacité.
Il suffit à ce moment-là de filtrer le jus (à l’aide d’un vieux tissu, un bas ou un vieux rideau).
Vous pouvez conserver ce jus, au frais et à l’abri de la lumière (dans une cave par exemple), dans des bouteilles ou bidons pendant 1 an, il sera toujours aussi efficace. Le reste des orties peut être jeté sur le tas de compost, cela en améliorera la décomposition.
Lors de l’utilisation, le diluer à 10 % en pulvérisation (1 litre de purin pour 10 litres d’eau) et à 20 % en arrosage.

Vous pouvez utiliser cette potion miracle, une fois tous les 15 jours (pas plus) du printemps à l’automne, le matin de bonne heure ou le soir.
N’ayez pas peur, les plantes et arbres ne gardent pas l’odeur de purin, le goût de vos fruits et légumes ne sera pas altéré.

Alors convaincu ? Essayez le vite et vous ne pourrez plus vous en passer. Mais promettez-moi une chose, si vous en êtes satisfait, n’oubliez pas d’en parler autour de vous et de faire de nombreux adeptes.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

20/08/2008

Vivre par procuration

Le sujet de cet article m’est venu quand j’ai entendu les audiences pharamineuses que faisaient les jeux Olympiques de Pékin. Des millions de Français et d’étrangers sont devant leur écran chaque jour. Ils vibrent aux exploits de leur Nation. Ils encouragent leurs athlètes. Ils sont dépités quand leur équipe perd.
C’est vrai que le sport suscite généralement un grand enthousiasme mais avec les Jeux Olympiques, je crois que c’est plus que cela. Certes, la beauté du sport entre en jeu en premier. S’y ajoute également une dose de chauvinisme voire de patriotisme. Mais, en plus, s’y adjoint autre chose : j’ai vraiment l’impression que les spectateurs se mettent à la place de leurs athlètes, ils sont dans leur peau, ils vivent en même temps qu’eux leurs performances.

Ils vivent ainsi pratiquement par procuration les prouesses de leurs athlètes. Certains même, qui ont une vie morne et monotone, se réjouissent quand de grands évènements sportifs sont retransmis car ils ont l’impression de vivre, de ressentir des émotions. Ils se mettent à la place des sportifs et ressentent leur joie, leur tristesse ou leur déception.

Mais vivre par procuration n’est pas l’apanage du sport. Dans beaucoup d’autres domaines, les gens seuls, isolés se nourrissent de la vie des autres pour se donner l’impression que leur propre vie est belle. Il suffit de voir le tirage des magasines people pour constater que beaucoup rêvent de vivre la vie des stars, qu’ils aimeraient être à leur place et qu’ils sont heureux ou malheureux quand leurs idoles vivent des moments plus ou moins difficiles. C’est la même chose pour tous ces individus qui jouent à la longueur de journée aux jeux en réseaux. Ils sont déconnectés de la vie et imaginent vivre la vie de leur héros préféré.
Bien entendu, je sais que la majorité de ces individus prend tout çà au deuxième, voire au quatrième degré, mais, il en existe un certain nombre qui vivent leur vie en fonction de leurs stars ou personnages préférés.

Ces individus, en s’accaparant le bonheur des autres, se sentent, eux-mêmes, plus heureux. Ils vivent leur propre vie à travers celle des autres.
C’est un comportement dommageable et triste. C’est quasiment ne pas vraiment vivre. C’est vivre dans l’irréel, le rêve. C’est se contenter de regarder les autres vivre au lieu de vivre soi-même.

Certes, cela peut aider certaines personnes à mieux vivre leur solitude, à supporter leur vie tout bonnement. Mais, si ces individus considèrent que leur vie est médiocre, pourquoi ne font-ils rien pour la changer ?
Est-ce que cela ne constitue pas un cercle vicieux ? En s’imaginant être heureux en « vivant » le bonheur des autres, est-ce que cela ne les empêche pas, eux-mêmes, de se battre, de tout faire pour connaître leur propre bonheur ?
Or, rien n’est plus beau que de vivre soi-même et réellement le bonheur. Ce dernier s’apprend d’ailleurs. Le tout est de le vouloir et de ne pas rester enfermé dans son imaginaire. N’est-il pas mieux de connaître la réussite soi-même plutôt que de sourire à celle des autres ?

Prenez votre vie en main dès maintenant. Vivez-la pleinement et réellement. Prenez de la distance avec la vie des autres. Ne vous mettez pas à leur place mais faites-vous votre propre place.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

17/08/2008

Quelques citations pour votre livre d'or

Voici aujourd'hui quelques citations pour votre livre d'or (pour ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit, voir la note du 23.04.2007 intitulée "La pratique de la "collectionnite" de pensées positives") :

"Ne demandez pas ce dont le monde à besoin ; demandez ce qui vous fait vibrer et ensuite allez le conquérir. Parce que ce dont le monde a besoin, c'est de gens qui vibrent."
Howard Martin



"Les sages taoïstes disent que lorsque vous souriez, vos organes libèrent une sécrétion semblable à du miel qui nourrit tout le corps. Lorsque vous êtes en colère, effrayé ou stressé, ils produisent une sécrétion venimeuse qui bloque les canaux par lesquels passe l'énergie."
Mantak Chia
(Maître taoïste)



"Rien au monde ne peut remplacer la persistance. Ni le talent : rien n'est plus commun que les personnes talentueuses sans succès. Ni le génie : le génie non reconnu est presque un proverbe. Ni l'éducation : le monde est rempli d'épaves éduquées. Seules la persistance et la détermination sont omnipotentes".
Calvin Coolidge (ancien Président des Etats-Unis)




N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique