logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/02/2009

Faire bien ce pour quoi on est fait

Voici un extrait du livre « Dewey » de Vicky Myron. Bien qu’elle parle d’un chat, cette description peut s’appliquer à des personnes que l’on est heureux de côtoyer et sur qui l’ont peut prendre exemple :

« Dewey n’était pas spécial parce qu’il faisait quelque chose d’extraordinaire, mais parce qu’il était extraordinaire. Il était de ces gens apparemment normaux qui, une fois que vous les connaissez, se distinguent de tous les autres.
Ce sont ceux qui ne manquent jamais un jour de travail, qui ne se plaignent pas, qui ne demandent jamais plus que leur part. Ce sont ces bibliothécaires, vendeurs de voitures, serveuses, si rares, qui fournissent un service excellent par principe, et vont encore plus loin car ils sont passionnés par leur travail.
Ils savent ce pour quoi ils sont faits dans la vie, et ils le font exceptionnellement bien. Certains obtiennent des récompenses ; d’autres gagnent beaucoup d’argent, la plupart passent inaperçus. Ils sont vendeurs, employés de banque, mécaniciens, mères de famille.
Le monde a tendance à reconnaître les gens uniques, qui se font entendre, les riches et ceux qui servent leur propre cause, pas ceux qui font des choses ordinaires extraordinairement bien.
Dewey avait des origines modestes (une ruelle de l’Iowa), il avait survécu à une tragédie (une boîte à livres glacée) et il avait trouvé sa place (la bibliothèque d’une petite ville). C’est peut-être ça la réponse : il avait trouvé sa place. Sa passion, son but, était de faire de cet endroit, aussi modeste et isolé qu’il soit, un lieu meilleur pour tous le monde. »



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

Commentaires

Bonjour à tous,

« Ce sont ceux qui ne manquent jamais un jour de travail, qui ne se plaignent pas, qui ne demandent jamais plus que leur part. Ce sont ces bibliothécaires, vendeurs de voitures, serveuses, si rares, qui fournissent un service excellent par principe, et vont encore plus loin car ils sont passionnés par leur travail. »
Heureusement qu'il y a la deuxième phrase car l'expression "qui ne se plaignent pas, qui ne demandent jamais plus que leur part" laisse quand même assez pantois lorsqu'on parle du milieu de travail (surtout concernant des professions comme celles citées). Cela sous-entend que pour être exceptionnel, il suffit de bien bosser et fermer sa gueule sans réclamer de meilleures conditions. Laissons l'ordre établi ronronner et les gros escrocs continueront de vivre peinards !

Si l'on est "exceptionnel" au boulot, ça se paye.
a+

Écrit par : maria-dolores | 03/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique