logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/04/2009

Le schisandra, encore une plante miracle ?

Tous les jours, on découvre des plantes qui sont sensées nous apporter tous les bienfaits possibles. Aujourd’hui, je vais vous parler du schisandra. En fait, ce n’est nullement une plante que l’on vient de trouver. Elle est déjà utilisée depuis de très nombreuses années par la médecine traditionnelle chinoise et russe. En Chine, il est appelé « fruit au cinq saveurs » car il concentrerait les cinq saveurs : amer, sucré, salé, aigre, piquant.
Elle se présente, le plus souvent, sous la forme de baies séchées. A l’état naturel, ces fruits rouges sont issus de fleurs blanches qui poussent sur une liane qui s’enroule autour des arbres. Les lieux d’implantation se situent surtout en Chine, en Russie mais aussi en Corée et au Japon.

Des propriétés intéressantes :

Le schisandra contient des antioxydants et des agents anabolisants.
Les médecines traditionnelles chinoises et russes l’utilisent surtout contre la toux chronique, l’asthme, les diarrhées, les troubles respiratoires et hépatiques, les insomnies, l’impuissance, le stress, la fatigue, les troubles de l’humeur. Il protégerait le système immunitaire. Les athlètes l’utiliseraient pour augmenter leur vitalité et leur endurance. Ces dernières propriétés ne pouvaient que séduire les Occidentaux.

Où en est la recherche ? :

Des études ont été menées et il semblerait que, effectivement, le schisandra serait efficace pour soulager l’ensemble des maux cités précédemment. Néanmoins, les recherches n’en sont qu’à leurs balbutiements et ne sont souvent effectuées que in vitro ou sur les animaux. Certaines études sont faites sur des malades mais en très petits nombres et dans des pays, comme la Chine ou l’Arménie, qui ne semblent pas avoir les mêmes critiques qu’en Occident.
Toutefois, aucun avis négatif n’est venu interdire le schisandra.
Son efficacité est d’autant plus difficile à prouver que, dans la plupart des cas, le schisandra n’est jamais utilisé seul en médecine traditionnelle. Donc, rien ne prouve que c’est lui qui est à l’origine de l’amélioration des pathologies.

Effets indésirables et contre-indications :

Le schisandra peut couper l’appétit, produire des éruptions cutanées et provoquer des troubles de l’estomac.
Il est déconseillé de le prendre avec d’autres médicaments. Certains perdr aient de leur efficacité.

Que penser finalement du schisandra ?

Aucune étude scientifique n’a encore prouvé de manière certaine l’efficacité du schisandra. Toutefois, les médecines traditionnelles chinoises et russes l’utilisent depuis très longtemps, cela signifie donc qu’il semble avoir des effets positifs. Il est d’ailleurs de plus en plus recommandé dans certaines pathologies.
Néanmoins, si cela vous tente, il serait préférable de consulter votre médecin avant de l’utiliser.
Comme le schisandra est souvent préparé en Chine, les normes de fabrication ne sont pas forcément les mêmes qu’en Occident.
A noter qu’une thèse a été soutenue le 6 avril 2009, en France sur l’intérêt du schisandra pour la médecine occidentale, ce qui prouve l’intérêt qu’il suscite en Occident.



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique