logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/06/2009

La chiropratique, un bon moyen de soulager vos douleurs

La chiropratique (anciennement appelée chiropractie) est une discipline médicale qui permet de soulager les douleurs provoquées notamment par des problèmes à la colonne vertébrale ou aux articulations. Le chiropraticien (celui qui soigne avec les mains) effectue différents ajustements, mouvements afin de remettre vos vertèbres, vos articulations en ordre. La chiropratique a été inventée par Daniel David Palmer, en 1895, canadien, installé aux Etats-Unis, tour à tour arboriculteur, apiculteur puis magnétiseur.

 

En France, la chiropratique n’est pas encore une discipline médicale reconnue. Elle est seulement légalisée depuis 2002. Certes, il existe des chiropraticiens qui, pour l’essentiel, ont suivi une formation sérieuse de 6 ans auprès de l'Institut Franco-Européen de Chiropratique. Mais, jusqu’à ce qu’elle soit reconnue en tant que discipline médicale, ce qui devrait intervenir très prochainement (en 2009 paraît-il), tout le monde peut se déclarer chiropraticien sans avoir à justifier d’un diplôme reconnu par l’Etat.

Ce statut très flou n’existe pas dans d’autres pays européens ou aux Etats-Unis. Dans 44 pays dans le monde, la chiropratique est une discipline médicale reconnue, elle fait l’objet d’un enseignement universitaire et est même remboursée par la sécu locale (quand elle existe). Aux Etats-Unis, 15 millions d’actes de chiropratique sont effectués chaque jour.

 

Au vu des effets bénéfiques de la chiropratique, encensée par ceux qui y ont eu recours, il serait normal que cette profession médicale soit reconnue. Les patients la plébiscitent et beaucoup ne jurent que par elle quand ils ont des douleurs, quand ils souffrent du dos notamment. Certains patients, las de ne pas pouvoir soulager leur mal de dos par des médicaments ou autres traitements traditionnels, se tournent souvent vers la chiropratique, sans réellement être convaincus de son efficacité. C’est un peu la solution de la dernière chance. Mais, à la sortie de la séance, ils sont très souvent satisfaits et n’en reviennent pas de son efficacité.  Attention, la chiropratique n’est pas la solution miracle pour tous mais elle a le mérite de figurer en tête des enquêtes de satisfaction.

 

Généralement, on pense que la chiropratique ne fait que soulager le mal de dos. Il faut dire que le chiropraticien agit essentiellement sur la colonne vertébrale. Mais, il peut aussi s’intéresser aux genoux, aux hanches ou aux chevilles, qui peuvent subir des blocages très douloureux. Or, ces différents blocages peuvent avoir des conséquences graves sur la santé. Ils agissent sur le système nerveux central et provoquent troubles et douleurs intenses et chroniques. Le chiropraticien peut ainsi soulager les hernies, les sciatiques, les douleurs cervicales, les tendinites, les entorses, les migraines, les vertiges, etc. Certaines recherches (très abondantes dans le monde entier), encore à approfondir, semblent montrer que la chiropratique peut avoir des effets sur les organes internes.

 

La chiropratique peut s’adresser à tous : des bébés quand l’accouchement à été difficiles et traumatisants, aux seniors quand leurs articulations les font souffrir, en passant par les adolescents en pleine croissance et souvent mal positionnés ou par les sportifs qui sollicitent énormément leurs os et articulations. Les femmes enceintes peuvent aussi avoir recours à un chiropraticien pour soulager leur mal de dos. Enfin, sachez que la chiropratique peut d’adresser aussi aux animaux.

 

Si vous souffrez d’un cancer, de problèmes vasculaires ou d’infections, parlez-en à votre médecin pour savoir si vous pouvez recourir à la chiropratique.

 

Si la chiropratique vous intéresse, sachez qu’il existe une Association Française de Chiropratique qui recense les chiropraticiens diplômés en France (ils sont 500). En outre, certaines mutuelles remboursent les séances.

 

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits

25/06/2009

Twitter, vous connaissez ?

Connaissez-vous Twitter, le nouveau réseau social à la mode ?

Vous souhaitez informer le monde entier de votre humeur, de vos envies, de vos occupations ? Alors Twitter est fait pour vous. Sous forme de mini-blog (140 caractères), Twitter vous permet de communiquer, gratuitement, avec toute la planète, en envoyant des tweets (des messages). Une seule question vous est d’ailleurs posée dès votre connection : « What are you doing ? »

 

Une telle description peut facilement faire passer Twitter pour un gadget, aussi futile qu’inutile. Mais, détrompez-vous, c’est loin d’être le cas, sinon, je ne vous en parlerai pas.

En fait, Twitter permet aux gens de « se rencontrer » dans le monde entier. Vous pouvez ainsi suivre des personnes connues ou non, créer une communauté partageant les mêmes idées, etc.

Mais, Twitter peut aussi être utilisé à des fins commerciales ou promotionnelles. De nombreuses marques, de nombreux artistes et entreprises l’utilisent pour informer leurs clients, leurs fans, des nouveautés les concernant, pour lancer un nouveau concept, pour créer du lien, pour partager des infos mais aussi pour repérer les nouvelles tendances, pour demander une opinion sur un sujet, pour faire connaître son blog ou son site, pour rester en contact avec des collaborateurs qui sont loin de vous, pour surveiller les concurrents, etc.

Twitter est un peu un mélange de messageries instantanées, de mini-blogs et de bannières commerciales. Vos tweets ont simplement pour but d’informer tout le monde de ce que vous faites. Vous ne devez donc pas attendre un commentaire ou une réponse à vos messages.

Vous pouvez communiquer par internet, par messagerie instantanée ou par SMS.

 

Twitter a été créé à San Francisco, en 2007.

L’interface est en anglais (ou en japonais, depuis 2008). Donc, pour les « anglophobes », voici quelques conseils.

Une fois inscrit sur Twitter vous avez accès à votre page. Tout en haut vous avez les liens suivants : Home (votre page), Profil (votre profil), Find people (pour rechercher des membres, inviter vos amis, etc.), Setting (pour gérer votre twitter), Help (aide pratique mais en anglais évidemment), Sign out (pour se déconnecter).

 

Pour les débutants, le lien Setting est le plus important. Dans celui-ci, vous avez l’onglet Account. Il vous permet de gérer votre compte, d’indiquer votre nom, votre pseudo, votre e-mail, votre url, une mini biographie (attention, vous ne disposez que de160 caractères ! Prenez le temps de bien réfléchir avant de la remplir), votre pays (ou ville), la langue (anglais ou japonais).

Il y a aussi une case Protect my updates. Si vous cochez cette case, vos messages seront privés. Normalement, vous ne devriez pas cocher cette case car, en général, ceux qui utilisent Twitter le font pour être connus ou reconnus. Ils apparaissent donc dans le Twitter public.

Vous trouverez également l’onglet Password, qui sert à gérer votre mot de passe, l’onglet Devices pour utiliser Twitter avec votre téléphone portable (en envoyant des SMS), l’onglet Notices pour gérer vos préférences concernant les mails et la newsletter, l’onglet Picture pour ajouter éventuellement une photo (la votre ou tout ce que vous voulez), et l’onglet Design qui vous permet de modifier l’aspect de votre page, de la personnaliser en sélectionnant un thème, en important une image ou en modifiant la couleur.

 

Voilà, maintenant que vous avez créé une belle page, il vous faut apprendre à utiliser Twitter. Si vous vous êtes inscrit, c’est que vous désirez vous faire des « amis », au sens large du terme : cela peut être des personnes en chair et en os ou des associations ou des entreprises ou des journaux, etc.

Sur votre page d’accueil (Home) à droite, vous avez la mention Following (avec un chiffre), il s’agit du nombre de personnes que vous suivez sur Twitter.  Dès qu’elles publient un post, leurs infos apparaissent sur votre page.

La mention Followers, à côté (toujours avec un chiffre), indique le nombre de personnes qui vous suivent, qui veulent savoir ce que vous êtes en train de faire, qui s’intéressent à vos activités, à votre entreprise, etc.

En cliquant sur un de ces deux liens (following ou followers), vous aurez bien entendu la liste précise de ces personnes.

Enfin, la mention Updates concerne vos posts, c’est-à-dire les messages que vous avez écrit dans l’emplacement « What are you doing ? » (les fameux 140 caractères !).

 

Voilà, le plus gros est fait. Mais, il reste encore un point important à aborder. Twitter a une particularité intéressante, qui vous prouve que vous faites bien partie de la même communauté. Pour bien communiquer sur Twitter, vous devez absolument apprendre « à parler Twitter ». Ce dernier a son propre langage, qui est un mélange de langage SMS et de signes. N’oubliez pas que vous devez tout dire en seulement 140 caractères !

Voici quelques codes :

@pseudo : indique que vous répondez directement à la personne appelé pseudo

RT @pseudo : indique que vous transférez le message de pseudo

OH : j’ai entendu dire que…

#mot : permet de signaler mot comme un tag (un mot-clé)

DM : demande d’utiliser un message direct (pour des infos confidentielles par exemple)

 

Enfin, comme pour Facebook, de nombreuses applications (publier des vidéos, avoir une meilleure interface, trier ses contacts, etc.) existent pour faciliter l’utilisation de Twitter. Il s’en crée chaque jour, difficile donc d’en faire la liste.

Bien sûr, comme pour tout, Twitter a été piraté mais tout semble être rentré dans l’ordre. Vu son succès grandissant, Twitter a décidé de vérifier certains comptes de personnages connus pour y apposer un certificat de validation, afin de voir s’il n’y a pas usurpation d’identité.

 

Assez simple à première vue, Twitter est devenu depuis quelques temps incontournable. Je suppose que vous avez entendu parler du fait que les Iraniens, au début des manifestations en Iran, ont utilisé Twitter pour faire connaître au monde entier ce qui se passait dans leur pays. Faute de la présence de journalistes étrangers dans le pays, Twitter a permis de montrer ce qui s’y passait réellement.

Ceci n’est qu’un exemple des possibilités offertes par Twitter. En voici d’autres :

Vous aimez l’actualité ? alors vous pouvez suivre les comptes twitters de nombreux journaux comme l’express, le nouvel obs, marianne, challenges, l’expansion, etc.

Vous recherchez un job ? alors suivez les comptes dédiés aux offres d’emploi ou de stages. Vous aimez la cuisine ? alors suivez les comptes parlant de cuisine ou donnant des recettes, etc.

Tous les sujets sont abordés sur Twitter et, si cela vous intéresse, vous pouvez suivre sur twitter, Barack Obama, Britney Spears, Lance Amstrong, Lindsay Lohan ou Katisa-Editions, etc.

 

Voilà il ne reste plus qu’à vous inscrire puis à rechercher vos amis.

Vous devriez suivre Katisa Editions sur Twitter en cliquant ici : http://www.twitter.com/KatisaEditions

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

22/06/2009

Méditer guérit, c’est prouvé !

Voici deux extraits du dossier de Psychologies Magazine de juin 2009, intitulé « C’est prouvé méditer guérit le corps aussi » :

 

« Aujourd’hui les preuves scientifiques sont irréfutables : cette pratique soigne non seulement l’esprit mais aussi le corps.

[…]

La méditation permet de lutter contre la rechute dépressive, le stress et toutes les maladies qui lui sont liées. Il aura fallu 30 ans pour que cette certitude, venue des Etats-Unis, se diffuse à travers l’Europe : en Allemagne, en Belgique, en Grande-Bretagne… Et en France ? Une trentaine de psychologues et de médecins seulement –dont les psychiatres Christophe André, à l’hôpital Sainte-Anne à Paris, et David Servan-Schreiber –s’efforcent aujourd’hui de promouvoir la méditation. 

Sylvain Michelet et Anne Laure Gannac»

 

« Les effets curatifs sont amplement prouvés – simplement, ce n’est pas un médicament ou une intervention classique.

Evidemment, la méditation a aussi un effet préventif : en prenant du temps pour écouter vos sensations, vous augmentez vos chances d’être averti si quelque chose cloche ! En outre, méditer renforce le système immunitaire et la capacité à assumer le présent.

Or, plus votre santé physique et mentale est robuste, mieux vous résistez au stress et aux processus maladifs, et plus vite vous vous rétablissez quand vous tombez malade. Je parle d’une optimisation de la santé à travers la vie entière.

John Kabat-Zinn (biologiste américain) »

 

Apprenez à méditer simplement et facilement, en cliquant ici : http://url-ok.com/2127dd

19/06/2009

Ouf, çà a fini par marcher !

Ca y’est, çà continue de marcher !

Ce matin, je suis encore montée sur ma balance, assez anxieuse tout de même. Et, voilà, bonne nouvelle, j’ai encore perdu du poids ! Cela peut paraître bête à certains mais je suis contente, d’autant plus que je perds du poids de manière constante et régulière depuis que j’ai commencé mon nouveau régime. Enfin, ce dernier terme « régime » n’est pas le plus approprié. En effet, il sous-entend souvent « restrictions, affamé, tristesse, manque, frustrations… ». Et, çà, moi, je ne veux plus en entendre parler.

 

J’ai des problèmes de poids depuis pratiquement toujours : j’ai toujours été boulotte et comme je suis petite, cela se voit encore plus !

Régulièrement, quand le poids affiché sur la balance était trop élevé, je faisais régime, c’est-à-dire que j’éliminais tout, que je me privais de tout. Certes, j’ai maigri mais à quel prix ! Au bout d’un moment, je replongeais. Ce n’est pas que je me goinfrais de tout et de rien mais je remettais dans mon alimentation un peu de chocolat, quelques frites, un bon petit plat en sauce et vlan ! reprise de poids, généralement le double de ce qui avait été perdu si durement. Pour tout vous dire, dans la décennie qui vient de s’écouler, je suis passée de 54 kilos (pas mal du tout !) à 77 kilos sans vraiment m’en rendre compte. Je m’explique : j’ai toujours surveillé, plus ou moins mon alimentation, j’ai fait quelques écarts mais pas flagrants et pourtant…

 

Quand j’ai lu ces derniers chiffres sur ma balance, j’ai été horrifiée et je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose en urgence. Oui mais voilà, je ne veux plus de ces régimes qui nous affament, qui nous privent de tout. Je ne veux pas de ces régimes qui entraînent des carences graves sur l’organisme : à l’époque où j’étais parvenue à 54 kilos, j’avais eu de gros problèmes d’anémie et j’étais exténuée toute la journée !

 

Je veux une méthode qui m’aide à perdre du poids, de façon régulière et constante. Je n’ai pas envie de perdre 5 kilos en une semaine… pour les reprendre aussitôt en double ! Oui, mais voilà, comment faire ? Beaucoup de soi-disant méthodes miracles nous promettent monts et merveilles. On en entend des vertes et des pas mûres à longueur d’année et encore plus maintenant que l’été arrive. Je ne sais pas vous mais moi, je suis sceptique et je ne crois pas qu’en mangeant toute la journée de l’ananas, par exemple, je vais maigrir comme çà, en un claquement de doigt ! Je suis d’un naturel assez sceptique et à partir du moment où cela semble louche, comme, par exemple, la prise d’une pilule miracle ou ne manger que d’un seul aliment, je préfère passer mon chemin.

 

Alors, quoi faire ? Mon envie ou plutôt ma nécessité de perdre du poids devenaient pressantes et urgentes. En effet, après avoir lu de nombreuses études sur les problèmes liés au surpoids et à l’obésité, je me suis immédiatement dit que perdre mes kilos superflus était devenu vital, il en allait de ma santé, voire de ma survie !

Ces recherches montrent que l’obésité entraîne du cholestérol, du diabète, des maladies cardio-vasculaires, des accidents vasculaires cérébraux, des problèmes d’hypertension, d’articulations et aussi des cancers. En effet, selon le Dr David Servan-Schreiber : « […] le gras est la principale source de stockage des déchets toxiques dans le corps humain. […]Plus on est mince sans être anorexique, mince mais en santé, moins on a d’excès de graisse, moins on est exposé aux produits chimiques toxiques », produits à l’origine de très nombreux cancers.

 

Ah oui, je ne vous ai pas encore dit une chose importante. Je ne veux pas perdre du poids pour des questions esthétiques. C’est mieux d’avoir des bourrelets en moins mais ce qui compte réellement pour moi, c’est ma santé. Surtout que j’arrive à la quarantaine et que c’est à cette période que les problèmes peuvent s’aggraver plus rapidement. Je sais que certains vont me dire : « elle ment, elle dit n’importe quoi, elle veut perdre du poids uniquement pour rentrer dans son maillot de bain cet été ».  Hé bien, sachez que malgré mes nombreux kilos en trop, j’ai la chance de n’avoir jamais eu honte d’aller à la piscine.

 

Non, ce qui me fait surtout peur, c’est toutes ces maladies, tous les problèmes occasionnés par le surpoids. Je suis encore jeune et j’ai envie de mettre toutes les chances de mon côté pour tenter de me sentir mieux. Je sais, la partie n’est pas gagnée mais depuis que j’ai entamé mon nouveau régime ou plutôt ma nouvelle méthode pour perdre des kilos, j’en suis ravie et je ne pensais pas que cela allait marcher aussi bien ! Je suis surprise surtout que cette méthode qui m’est personnelle, que j’ai concoctée seule en lisant des études, des livres, des recherches nombreuses et variées, ne m’empêche nullement de manger ce que je veux. Je me suis accordée le droit de manger du chocolat (un carré au moins tous les jours), une glace de temps en temps, de faire un petit apéro régulièrement le dimanche (avec un verre de bière artisanale et quelques toasts à la tapenade et au fromage de chèvre frais et une poignée de chips), de manger du fromage tout aussi régulièrement, etc.

 

Bref, comme vous le voyez, avec cette nouvelle méthode, je fais des repas équilibrés, je mange de tout (pas de manière excessive, il va s’en dire) et je perds quand même du poids. De toute façon, s’il fallait que je limite de façon extrême mon alimentation, que j’élimine un aliment quelconque, je m’arrêtais là et basta ! 

En fait, lors de mes recherches (dont je vous ai parlé plus haut), j’ai découvert qu’en ajoutant simplement 3 aliments bien spécifiques à ce que je mangeais, je maigrissais.

Comme cela a marché pour moi, j’ai proposé ma méthode à mon éditrice, Isabelle, qui a, elle aussi, perdu du poids. Ces résultats m’ont donc encouragée à mettre par écrit ma méthode et à vous la proposer. C’est tellement difficile de perdre le moindre kilo que je n’allais pas garder pour moi le résultat de mes recherches, d’autant plus que cela marche !

 

Retrouvez les infos sur ces 3 aliments ici : http://url-ok.com/3a3ec1

17/06/2009

Invitez l’écocitoyenneté sur votre lieu de travail

Peut-être avez-vous adopté des comportements écologiques dans votre foyer ?

Vous faites attention à votre consommation d’eau en fermant le robinet quand vous vous lavez les dents. Vous faites attention à votre consommation d’électricité en ne laissant plus vos appareils électriques en veille. Vous récupérez l’eau de pluie pour arroser vos plantes. Vous prenez une douche plutôt qu’un bain. Vous mangez moins de viande rouge, grande consommatrice d’eau et d’énergie. Etc., j’en passe et des meilleures !

 

Mais, au bureau, est-ce que vous faites les mêmes efforts ? Y êtes-vous aussi un écocitoyen ? Certes, ce n’est pas vous qui payez la facture à la fin du mois mais est-ce une raison pour que vous ne fassiez pas attention à l’environnement et au monde que vous allez laisser à vos enfants ? D’ailleurs, si vous raisonnez ainsi c’est que vous vous comportez en « écolo » uniquement pour faire des économies et non pour protéger la planète. Malheureusement, je suis certaine que ce raisonnement n’est pas aussi isolé que cela.

 

Les entreprises, pour fonctionner, ont besoin d’énergie, c’est évident. Alors, pourquoi ne pas faire en sorte d’en limiter le plus possible la consommation, non pas seulement pour que votre entreprise fasse des économies mais surtout pour protéger la planète ? Il en va de votre avenir et de celui de vos enfants et petits-enfants. Comportez-vous dans votre entreprise comme vous le faites chez vous.

 

Voici quelques gestes simples que vous pouvez effectuer sur votre lieu de travail.

N’allumez pas les lumières inutilement et éteignez quand vous sortez de votre bureau. Parfois, la lumière du jour est suffisante pour que vous travailliez confortablement. Demandez à votre chef d’entreprise d’utiliser des lampes basse consommation. Eteignez votre ordinateur quand vous ne l’utilisez pas. L’hiver, si possible, baissez un peu le chauffage ou fermez les portes quand il marche. L’été, ouvrez les fenêtres (si possible) au lieu de déclencher systématiquement la clim’. Utilisez avec parcimonie le papier : n’imprimez pas n’importe quoi, imprimez des deux côtés de la feuille, pensez au papier recyclé (si possible). Prenez les transports en commun ou pensez au co-voiturage (si possible). Faites des vidéoconférences au lieu de vous déplacer inutilement. Faites le tri de vos déchets.

 

Bien entendu, tous ces conseils ne pourront pas être appliqués par tous. Si votre chef d’entreprise ne veut rien faire, il vous sera peut-être difficile d’agir seul de votre côté. Fort heureusement, de nombreuses entreprises, de plus en plus d’ailleurs, bougent et agissent dans la bonne direction, en aménageant leurs locaux, en donnant des consignes à leurs salariés en vue de protéger l’environnement.

 

Ce n’est qu’un début, mais c’est mieux que rien. Si vous vous manifestez de votre côté, si vous éveillez les consciences, je suis certaine que les choses bougeront plus. Certains Français l’ont déjà fait en votant « écologie » lors des dernières élections européennes. C’est un signe positif. Il ne reste plus aux élus qu’à concrétiser leurs programmes et qu’à imposer leur vision des choses aux restes de l’Europe, chose très difficile à faire à cause des nombreux lobbies industriels mais qui sait…

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique