logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/09/2009

Bien manger tout en faisant des économies

Encore un sujet de crise ? Non, pas vraiment. Que l’on soit en période de crise ou d’opulence, je ne vois pas ce qui vous empêcherez de bien manger tout en faisant des économies. C’est même une équation tout à fait alléchante. Les économies ainsi faites vous aideront à mieux finir les fins de mois, à mettre du beurre dans les épinards (c’est facile, mais il fallait que je la fasse) ou à vous offrir ce dont vous rêvez depuis longtemps. Et, si en plus, ces économies vous aident à manger bien, c’est-à-dire mieux, sainement, équilibré, etc., que demander de plus ?

 

Cela fait déjà plusieurs années que je pratique le manger sainement à moindre coût. Je ne m’en porte pas plus mal, au contraire. Je vous rassure de suite, ce n’est pas un défi insurmontable à relever à condition que vous vous en donniez la peine et que vous fassiez un petit effort. Vous devrez peut-être bouleverser certaines de vos habitudes mais le jeu en vaut la chandelle.

 

Voyez plutôt :

 

- Commencez par vous mettre à la cuisine. C’est la clé de la réussite ! Finis les plats préparés, les plats surgelés, très pratiques pour leur rapidité de préparation mais chers, pas très équilibrés, remplis de gras trans (voir un de mes précédents articles sur le sujet), de graisses, de sucre… Vous n’avez pas le temps ? Quand on veut, on trouve toujours du temps. Organisez-vous mieux et vous y arriverez.

 

- Utilisez les restes, ne les jetez pas surtout.

 

- Achetez les produits de saison, que ce soit les fruits ou les légumes. Ils sont beaucoup moins coûteux. Privilégiez les marchés ou les petits producteurs.

 

- Si vous le pouvez, cultivez votre potager, sans utiliser d’engrais ou d’insecticide. Privilégiez les purins et autres décoctions à faire soi-même, ils sont bios et gratuits. Vous aurez des légumes à profusion et vous pourrez en faire des conserves pour l’hiver.

 

- Diminuez les quantités que vous mangez. Vous goinfrer de tonnes de nourriture ne vous amènera rien de bon. Les habitants d’Okinawa (là où l’on trouve le plus de centenaires au monde) ont l’habitude de sortir de table avec leur estomac rempli à 80 % et ils ne s’en portent que mieux.

 

- Si vous pensez ne pas pouvoir diminuer vos quantités de nourriture, introduisez plus souvent dans votre alimentation des féculents ou des légumineuses (haricots blancs, lentilles, pois chiches…). Ils vous rassasient plus et ils sont excellents pour la santé !

 

- Mangez moins de viande. La viande n’est pas très bonne pour la santé et coûte cher. Vous pouvez la remplacer par des protéines végétales, comme le tofu qui est excellent quand il est cuisiné. Si vous êtes un carnivore invétéré, préférez la volaille au bœuf.

 

- Faites les biscuits et les gâteaux vous-même. Ils seront plus sains et vous saurez ce que vous avez mis dedans. Par exemple, de la farine complète, du sucre roux ou du sirop d’agave…

 

- Buvez plutôt de l’eau du robinet, plus saine, que des produits gazeux très coûteux et remplis de sucres ou d’édulcorants néfastes.

 

- Au petit-déjeuner, mangez plutôt du pain que des céréales ou des biscuits. Vous ferez de sacrées économies.

 

- Faites un tour dans les magasins de déstockage. Ils ont parfois des produits de très bonnes qualités, du bio parfois, pour pas cher.

 

 

Au final, si toutes ces petites économies pouvaient vous permettre de manger davantage de produits bios, ce serait vraiment bien. Le bio est quand même « moins pire », sinon beaucoup mieux, que les produits remplis de pesticides et autres cochonneries. Comme vous aurez diminué vos quantités de nourriture avalées, il vous en faudra moins, vous pourrez donc arriver à en acheter, même avec un petit budget. De plus, en comparant les prix entre bio/conventionnel, il y a parfois très peu de différence.

 

 

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

25/09/2009

Sachez maîtriser l’enfant qui sommeille en vous

Bien souvent, savoir conserver une âme d’enfant est plutôt considéré comme un élément positif dans la vie. Cela permet de faire preuve d’insouciance, de prendre la vie du bon côté, de ne pas trop se prendre la tête avec les aléas de la vie, d’apprécier plus aisément les petits moments de bonheur, de savoir s’amuser avec de petits riens, etc. Bref, conserver une âme d’enfant semble permettre de mieux traverser la vie.

Mais, est-il pour autant souhaitable de la conserver tout le temps et constamment ?

 

Quand on y réfléchit, il apparaît d’emblée que cela peut parfois constituer un handicap. Il est bon de savoir conserver son âme d’enfant, mais à condition de savoir l’utiliser à bon escient, et non pas constamment. En effet, se comporter comme un enfant induit également de se conduire comme quelqu’un d’immature, d’irresponsable. Tout prendre à la légère, par exemple, peut devenir lassant pour l’entourage personnel et professionnel.

 

Vouloir continuer à être un enfant implique souvent une série de défauts comme :

 

- tout vouloir tout de suite

- penser que tout vous est dû, que tout le monde doit être à vos pieds et s’adapter à vos positions

- refuser la discipline et l’autorité

- vous réfugier dans la nostalgie ou rêver des rêves inaccessibles pour fuir les responsabilités immédiates

- reporter la faute de vos échecs sur les autres

- de refuser le moindre changement

- de ne pas tenir vos engagements pensant que vous n’êtes lié par rien ni par personne

 

Voilà une série de comportements qui empêchent toute sociabilité et qui enferment dans un monde qui n’a rien à voir avec la réalité. Cela ne peut que produire des individus malheureux et qui n’arrivent pas à trouer leur place dans la société.

 

Si vous vous situez dans cette catégorie, celle des immatures, des infantilisés, prenez-vous en main et essayez de vous désinfantiliser. Cela induit que vous changiez totalement d’état d’esprit, que vous preniez conscience que :

 

- vous n’êtes pas le centre du monde

- il est nécessaire de prendre en compte l’avis, l’opinion de ceux qui vous entourent pour que vous puissiez avancer

- de chercher à comprendre vos échecs éventuels et de voir s’ils ne sont pas de votre fait

- d’analyser votre comportement et de chercher à vous améliorer sans partir du principe que vous êtes parfait, un point c’est tout

- d’accepter plus facilement vos défauts, en cherchant à les atténuer le plus possible

- de ne rien imposer en tapant du pied… mais en faisant comprendre votre position

- d’être digne de confiance et ne jamais vous défiler devant vos engagements

- d’être ouvert d’esprit et de ne pas être réticent au changement

- d’avoir une vie sociale plus épanouie

- de savoir avouer vos défauts et de chercher de l’aide pour les supprimer

- de ne jamais fuir vos responsabilités

- d’être plus réfléchi, et d’arriver à maîtriser vos émotions

- d’aimer travailler en groupe, c’es ce qui vous fera avancer

- d’être responsable de vos actes

- d’être conscient que vous n’obtiendrez la reconnaissance que par l’effort et le travail

 

Ces différents comportements sont bien ceux d’un adulte, ceux d’un adulte responsable. Est-il pour autant moins heureux que celui qui veut continuer à rester un enfant ? Il ne semble pas. En effet, il agit comme une personne responsable qui maîtrise parfaitement sa vie, qui cherche à la vivre pleinement et selon ses propres désirs, qui est ancré totalement dans la société et qui sait jouir de tout ce qu’elle peut offrir de bien. N’est-ce pas là le vrai bonheur ?

Visitez le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et téléchargez les nombreux ouvrages et audios gratuits.

22/09/2009

Prendre soin de sa santé pour bien travailler

Voici un extrait du livre de Orison Marden "Comment établir l'harmonie entre votre corps et votre esprit" :

 

"Je critiquais récemment un charpentier qui tra­vaillait pour moi, parce qu’il employait des outils émoussés. Il s’excusa en me disant qu’il avait été trop occupé pour trouver le temps de les aiguiser. Ne perdait-il pas ainsi bien plus de temps, en tra­vaillant avec de mauvais outils, que celui qu’il au­rait employé à les aiguiser, sans compter la qualité inférieure de son travail ?

Beaucoup de personnes traversent la vie, et font leur ouvrage, avec des outils qui ressemblent à ceux de ce charpentier. Leur énergie et leur ambition diminuent ; leur initiative disparaît, leur enthou­siasme décroît, leur force de volonté défaille, leur intelligence s’émousse.

Toutes leurs facultés ne don­nent que leur minimum, au lieu de fournir leur ma­ximum, parce qu’elles ont négligé leur santé ou ruiné de quelque autre manière leur force vitale.

Le plus précieux capital d’un homme consiste dans les réserves de forces, de vitalité, qu’il dépose à la banque de la santé, et il n’y a rien qui mène plus vite un homme à la banqueroute physique que la négligence de sa santé.

[...]

 

Que penserions-nous d’un homme, possédant une mine d’or, qui, par insouciance, diminuerait le rendement de sa mine du 75 % ? Cependant, beaucoup d’entre nous diminuent, dans une plus forte propor­tion encore, le rendement de leur cerveau et de leur énergie, en négligeant leur santé.

Nous trouverions une économie bien mal placée que celle d’un ingé­nieur, possédant un matériel capable de fournir une force de 100 000 chevaux, et qui n’en utiliserait que le 10 %. Et c’est précisément de cette façon que nous utilisons notre force physique.

La perte de la santé ne peut être compensée par l’acquisition d’une fortune. C’est un manque d’in­telligence qui pousse tant de gens à échanger leur santé contre de l’argent. Un homme bien équilibré trouvera le moyen d’acquérir les 2 sans que l’une soit au détriment de l’autre.

Une manière de vivre peu scientifique, des prati­ques vicieuses ou la dissipation, diminuent la vita­lité physique, en même temps que la puissance de la volonté et la force mentale."

Hippocrate disait « Ton alimentation sera ta meilleure médecine »  

Alors n’attendez pas, cliquez vite ici http://url-ok.com/3d9f0a et vous découvrirez comment « La tomate, la carotte et leurs amis vous aiment et vous le prouvent tous les jours ».

 

 

 

19/09/2009

Mangez des céréales… des céréales entières

Dans un de mes précédents articles, je vous ai conseillé de manger des céréales… de bonnes céréales. Pas celles du petit-déjeuner trop grasses et trop sucrées. Mais, celles qui vous apportent des sucres lents, des protéines végétales, des vitamines, de minéraux et des fibres, sans vous apporter en plus des lipides (de la graisse).

Ces céréales, leur composition surtout, sont source de santé et de bien-être pour votre organisme. Elles permettent ainsi de lutter contre l’obésité, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension, etc.

 

Toutefois, les bienfaits des céréales seront d’autant plus grands si vous mangez essentiellement des céréales les moins raffinées possibles. En effet, le raffinage a pour conséquence d’éliminer les fibres des céréales.

Or, ce sont précisément ces fibres qui ont un effet bénéfique sur votre organisme.

 

Une étude américaine récente de l’Université d’Harvard, publiée par le National Center for Biotechnology Information, en juillet 2009, est venue corroborer mes propos. Cette étude a porté essentiellement sur des hommes en bonne santé (sans hypertension artérielle, cancer, accident vasculaire cérébral ou une maladie coronarienne) qui ont été suivis pendant 18 ans (de 1986 à 2004). La conclusion de l’étude est la suivante : il existe une association entre l’apport de grains entiers de céréales et la non-apparition de l’hypertension chez les hommes. Et, les fibres seraient à l’origine de cette corrélation.

Les céréales entières, donc non raffinées, permettent donc de prévenir l’hypertension artérielle. Les raisons avancées sont les suivantes :

 

- Les fibres qu’elles contiennent sont des fibres non solubles qui procurent la sensation d’être vite rassasié quand vous les consommez. Ainsi, vous mangez moins, donc vous avez tendance à moins grossir. Et, comme la prise de poids est une cause d’hypertension artérielle, en mangeant des céréales entières, vous limiter les risques, CQFD !

 

- De la même façon, les céréales entières joueraient sur l’insuline et permettraient de la réguler. Ainsi, votre glycémie serait régulée aussi, d’où le moindre risque de faire du diabète, source d’hypertension artérielle.

- Enfin, les céréales entières protégeraient les parois de vos vaisseaux sanguins contre les dépôts de graisse, à l’origine du cholestérol, lui-même à l’origine de l’hypertension artérielle.

 

L’étude américaine n’a fait que confirmer les autres nombreuses études sur les bienfaits des céréales sur l’organisme. C’est pour cette raison qu’elles sont recommandées par les nutritionnistes. Elles devraient l’être aussi par les médecins. Comme on dit, il vaut mieux prévenir que guérir. Donc, pour éviter des problèmes cardio-vasculaires, de l’hypertension, l’apparition de diabète ou de cholestérol, n’hésitez pas à consommer des céréales entières, non raffinées. C’est d’autant plus simple, qu’elles sont nombreuses et variées, de plus en plus d’ailleurs.

 

Moi, je m’y suis mise depuis déjà un bon moment et je ne le regrette pas. Non seulement, elles sont goûteuses, faciles à cuisiner et en plus, elles sont bonnes pour ma santé. Que demander de plus ?!

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

16/09/2009

Comment bien rendre service au client ?

Je vais vous raconter la petite mésaventure qui m’est arrivée vendredi.

Depuis quelques temps, je suis à la recherche d’une sauteuse avec le nouveau revêtement céramique, plus écolo et surtout moins nocif pour la santé. Je fais donc des prospections sur le net pour en trouver une au bon rapport qualité/prix. Au final, j’en ai trouvé une qui correspond, sur le site de Boulanger. Je vois qu’elle est aussi disponible en magasin. Donc, ni une ni deux, je me dis que je vais m’y rendre, au moins je pourrai l’avoir en main et me rendre compte de visu si elle est vraiment bien. Vendredi après-midi, je pénètre dans le magasin Boulanger, je me dirige dans la direction de la « Cuisson », je trouve la fameuse sauteuse. Mais, aucune étiquette et aucun carton pour me donner de plus amples explications sur les sauteuses exposées. Je recherche un vendeur. J’en trouve un. Mais, d’emblée, je remarque son incompétence. Il confond une sauteuse de 28 cm avec une de 24 (même un non-initié comprend vite que si deux sauteuses tiennent facilement l’une dans l’autre, c’est qu’elles ne sont pas de la même taille !), il ne parvient pas à nous donner les caractéristiques de la sauteuse. Je lui demande donc si les sauteuses n’ont pas de carton d’emballage pour que je regarde moi-même dessus pour savoir si la sauteuse exposée est la bonne. Et, là, il dit : « On jette les cartons. » Apparemment donc, les clients doivent repartir avec l’appareil exposé, sans emballage ; ce qui doit être super en cas de cadeau et pour connaître le mode d’emploi ! Et, il finit par lancer : « La personne du rayon n’est pas là le vendredi après-midi. Moi, j’y connais rien. »

 

Certes, chacun sa spécialité. Mais, ce vendeur aurait pu fait un effort pour nous renseigner ou chercher quelqu’un pour le faire. Non, il donnait l’impression qu’on le dérangeait. Il n’a pas été méchant ni désagréable mais pour lui comme il n’est pas du rayon, il ne faut rien lui demander sur les articles vendus dans ce rayon. Et si le responsable du rayon n’est pas là, tant pis, il faut revenir quand il sera là. Encore faut-il que, lui, soit compétent et soit capable d’expliquer les précautions d’emploi d’un ustensile avec fond céramique (c’est un nouveau produit et cela doit donc différer des fonds en téflon).

 

De ce fait, ma réaction a été la suivante. J’ai dit : « C’est rien, je vais commander sur internet, les frais de port sont gratuits en plus. » Donc, je ne sais pas si cela se passe comme cela dans les autres enseignes mais maintenant, je commanderai sur le net. J’imaginais que j’allais être mieux servie au magasin et surtout plus rapidement mais ma déception a été grande. Si cela continue comme çà, les magasins n’ont plus qu’à fermer leur porte, ils feront des économies sur le personnel.

 

Je n’en veux pas au vendeur, il était jeune, il est peut-être mal payé, il a peut-être de mauvais horaires, etc. Mais, c’est dommage pour les clients. Ils finiront par fuir et par ne plus se rendre dans les magasins. Hors, le propre des vendeurs, donc des enseignes est de fournir un service à leurs clients. Certes, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, certains vendeurs surtout s’ils sont à leur compte (et encore pas toujours) savent encore que le client doit être soigné pour qu’il revienne. Mais, j’ai entendu pas mal de témoignages qui corroborent mes propos. Certes, tous les clients ne sont pas faciles mais, encore une fois, il ne faut tous les mettre dans le même panier, certains sont courtois et charmants et ne demandent qu’à être renseignés sur un article.

 

Pour éviter que de telles mésaventures ne se reproduisent et ne s’amplifient, je conseillerais à tous les vendeurs et les chefs d’entreprise de lire le livre de Philippe Bloch : « Service compris », dont le sous-titre est très évocateur : « Les clients heureux font les entreprises gagnantes ». Ce livre est ancien, il date de 1986, mais il est encore d’actualité, car les mentalités n’ont pas beaucoup évolué depuis hélas.

 

Voici quelques-unes des grandes idées développées par l’auteur dans son ouvrage :

 

- se mettre dans la peau du client

- on est toujours un client de quelqu’un

- communiquer et écouter

- le chef c’est le client

- soigner son image de marque, jouer la transparence

- offrir des solutions plutôt que créer des problèmes, simplifier la vie du client

- tenir ses promesses

- en affaires comme en amour l’important c’est aimer

- former ses équipes au respect du client

- le client est roi, il a toujours raison

- il n’y a pas de petits clients

- etc.

 

Voilà, je pense que c’est suffisamment clair. Alors, vous, futur vendeur, futur chef d’entreprise, prenez ses idées à votre compte et vous verrez que vous en ressortirez gagnant. Et, les clients, vous, nous, tout le monde, vous en seront reconnaissants.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique