logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/02/2010

Comment obtenir plus facilement de l’aide ?

Je sais, il n’est pas toujours facile de demander de l’aide. Certains, par orgueil, par fierté ou par crainte, préfèrent rester avec leur problème plutôt que de demander à quelqu’un de les secourir. Pourtant, il n’y a rien de honteux à contacter une personne capable de vous aider à comprendre ou à résoudre vos difficultés.

Le plus difficile sera de franchir le pas. Avant cela, il vous faudra, évidemment, prendre conscience que vous avez des problèmes et que vous vous sentez incapable de les résoudre seul. Ensuite, vous devez trouver la bonne personne pour vous venir en aide. Regardez d’abord dans votre entourage, il se peut que vous y trouviez quelqu’un disposée à vous aider. Si ce n’est pas le cas, rien ne vous empêche de prospecter ailleurs. Il existe des organismes, des associations qui sont là pour trouver des solutions à vos problèmes.

Ce processus paraît simple et semble accessible à tous. Toutefois, il manque une petite chose qui a son importance. Il ne suffit de vouloir demander de l’aide, encore faut-il l’obtenir. Vous ne pouvez pas contacter quelqu’un en lui intimant l’ordre de vous apporter son soutien. Vous ne pouvez pas non plus lui demander des choses impossibles, vous ne pouvez pas lui demander la lune. Vous ne pouvez pas considérer votre interlocuteur comme s’il vous était redevable de quelque chose : s’il vous vient en aide, c’est qu’il le veut bien, il n’est pas obligé de le faire.

Alors, comment faire pour obtenir plus facilement de l’aide ?

D’abord, il faut que vous soyez sincère et honnête. Pas question de demander plus que ce que vous avez besoin, d’exagérer vos problèmes pour que l’on s’apitoie davantage sur vous. En agissant ainsi, vous privez d’autres personnes, en plus grandes difficultés, d’une aide précieuse, voire vitale. Si votre manège est découvert, vous perdrez la confiance des personnes prêtes à vous secourir et vous n’obtiendrez plus rien de leur part. Certes, il peut arriver qu’il y ait de bons comédiens qui parviennent à leurs fins sans être démasqués… S’ils ont bonne conscience, tant mieux pour eux !

Ensuite, vous devez savoir que si vous sollicitez de l’aide à quelqu’un, vous devez faire preuve de pondération et ne pas lui en demander trop. Je m’explique. Si vous arrivez face à quelqu’un et que vous lui dites « Je veux 60000 euros pour acheter un terrain. Je veux que tu viennes m’aider pour construire la maison ! », je ne suis pas certaine que l’on accède à votre demande. Vous en demandez beaucoup trop à votre interlocuteur. Ce dernier veut bien vous aider, mais il ne veut pas sacrifier sa vie pour vous. Certes, des « Sœur Emmanuelle », çà existe, mais elles sont rares.

Vous devez aussi faire preuve de stratégie. Vous devez formuler votre demande de telle manière que votre interlocuteur ne se sentira pas piégé, ne se sentira pas obligé de trop s’engager. Généralement, les personnes veulent bien vous aider mais pas vous assister. Elles s’impliqueront d’autant plus que cela ne leur aura pas demandé un effort important.

Mais, votre stratégie ne s’arrête pas là. Si vous voyez que votre « sauveur » s’est acquitté de sa tâche avec générosité et enthousiasme, rien ne vous empêche de lui redemander de l’aide, toujours sans exagération. Si cela s’est bien passé la première fois, il n’hésitera pas à intervenir à nouveau. Comme il a été généreux une première fois, il hésitera à vous opposer un refus de peur que cette bonne image soit entachée. Agissez ainsi par petites doses en n'oubliant pas de remercier, et sans critiquer, même si vous n'avez pas obtenu exactement ce que vous vouliez. La personne vous a apporté son aide dans la mesure de ses possibilités et c'est déjà beaucoup.

Finalement, vous aurez obtenu votre aide sans que cela ait été trop contraignant pour votre bienfaiteur. Mais attention de ne pas en demander de trop, restez toujours sincère et honnête. Montrez également votre implication, votre engagement. Ne restez pas les bras croisés en attendant que l’autre face tout le travail. N’oubliez pas que vous avez demandé à la personne de vous aider, et non pas de devenir votre esclave. Ne pressez pas trop le citron, vous serez très vite rejeté.

Encore une dernière recommandation, sachez qu’il existe des spécialistes de cette façon de procéder, qui n’hésiteront pas à vous manipuler, à jouer avec votre générosité pour quémander toujours plus. S’ils vous demandent des choses qui vous paraissent exagérées, qui vous coûtent énormément à tous les points de vue (argent, effort…), n’hésitez pas à dire non. N’en ayez surtout pas mauvaise conscience. La générosité a ses limites. Vous êtes tout à fait capable de repérer les vôtres…

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits

Commentaires

je suis tout à fait d'accord, il ne faut pas être trop bon et trop con mais aider à ses limites.

Écrit par : complémentaire santé | 18/02/2010

trp bon trop c----------
restons raisonnable-------


jacqueline

Écrit par : pasquet | 24/04/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique