logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/04/2010

Le tourisme vert, des vacances citoyennes

Depuis quelques temps, tout devient vert, même les vacances ! D’ailleurs, pourquoi ne pas choisir une formule de vacances « écolos » quand on pratique déjà l’écologie chez soi ? Ce serait dénaturer ses convictions profondes, son action citoyenne de protection de l’environnement, de choisir une autre formule.

Je sais, certains écologistes purs et durs diront qu’il vaut mieux ne pas partir en vacances à cause du transport qui augmente l’impact carbone. Mais, bon, si vous vivez dans un appartement ou dans une région peu touristique, ce n’est pas désagréable de partir quelques jours. En plus, avec le tourisme vert (ou écotourisme), vous avez la possibilité de voir ce qui se passe ailleurs (en France ou à l’étranger), toujours intéressant pour s’ouvrir l’esprit et pour améliorer ses comportements.

Bien entendu, ce dernier aspect n’est possible que si vous optez pour un lieu réellement labellisé « tourisme vert » et non pas pour un endroit pseudo écolo dont les propriétaires surfent sur la mode pour s’en mettre plein les poches.

C’est quoi le tourisme vert au fait ?

C’est faire du tourisme en respectant la nature et l’environnement. C’est faire du tourisme équitable respectant à la fois la nature et les hommes.

En France, plusieurs formules sont proposées : le séjour en camping, à la ferme, dans des parcs nationaux, etc. Bien souvent, vous logez chez l’habitant qui a aménagé ses locaux en respectant l’environnement, qui vous propose aussi de manger bio. Parfois, vous pourrez même participer aux travaux de la ferme en échange de votre hébergement, comme c’est le cas quand vous pratiquez le wwoofing. Dans ce dernier cas, attention de ne pas tomber sur des personnes qui vous prennent uniquement pour de la main d’œuvre gratuite.

De plus en plus de lieux de séjours, en France, sont proposés. Ils sont labellisés par Gîtes de France ou par le WWF (avec un Panda) ou par la Clef verte. C’est la meilleure façon de ne pas se tromper. Le cahier des charges est précis et tout est contrôlé de manière scrupuleuse. Les obligations sont nombreuses : tri des déchets, utilisation de matériaux de construction écologiques, surveillance de la consommation de l’eau et de l’énergie…

A l’étranger, depuis quelques temps, on parle beaucoup du Costa Rica. Pour les habitants de ce pays, c’est une bonne façon de gagner de l’argent. En effet, le tourisme est une manne pour eux. Dans l’espoir de découvrir des paysages « préservés » et écolos, certains sont prêt à dépenser des fortunes. Malheureusement, quand on y regarde plus attentivement, tout le monde ne profite pas de cette mode et les lieux où les touristes ne vont pas, sont souvent laissés à l’abandon. Certains habitants semblent plus intéressés par le côté argent que par le côté écolo du tourisme. Tous ne sont pas à mettre dans le même sac, fort heureusement !

Toutefois, prenons garde que ce genre de tourisme vert ne soit pas réservé à une élite, comme cela paraît déjà être le cas surtout à l’étranger comme en Afrique du Sud avec les lodges dans les réserves ou la rencontre avec les gorilles au Rwanda. En effet, quand l’argent prend le dessus, cela risque de tout dominer et de mettre de côté l’aspect écologique et préservation de l’environnement.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique