logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/05/2010

Le Sureau noir, un « anti-virus » reconnu

Si vous habitez la campagne, je suppose que vous avez déjà vu du Sureau noir. C’est un petit arbuste. Il donne de grandes grappes de fleurs blanches en forme d’ombrelle qui servent dans la cuisine pour les desserts. Il donne aussi des baies noires qui sont utilisées pour faire de la confiture, des gâteaux, des beignets des boissons rafraîchissantes ou servir de teinture. Il faut cuire ces baies pour éviter de vomir. Ses feuilles écrasées dégagent une très mauvaise odeur. Ses branches sont creuses. Elles étaient utilisées par les bergers pour fabriquer des pipeaux.

Le Sureau noir est un arbre indispensable pour la biodiversité et la culture biologique. Il est très apprécié des oiseaux, des insectes (abeilles, guêpes, papillons…) qui se nichent dans ses branches creuses et qui butinent ses nombreuses fleurs. Ses baies sont très appréciées des oiseaux. Il est possible de confectionner du purin avec ses feuilles pour combattre le mildiou et pour éloigner les pucerons, les campagnols, les mulots, les souris.

Mais le Sureau noir a d’autres propriétés, il est utilisé depuis très longtemps pour ses vertus médicinales. Les nombreux surnoms dont il est affublé : le protecteur du foyer, l’arbre aux fées ou le pharmacien de la maison, le prince des décombres, etc. confirment ses vertus. La Grèce antique l’utilisait déjà. Puis, l’Asie se l’est accaparée dans sa médecine traditionnelle. Les Français du Moyen-Age l’utilisaient souvent pour « détoxifier » le corps.

Son écorce verte (la deuxième après la blanche), en décoction, aurait des propriétés laxatives et diurétiques. Les feuilles, en petites quantité, peuvent servir de cataplasme et soulager les douleurs dentaires. Les fleurs peuvent être utilisées en infusion pour soigner les rhumes et les inflammations respiratoires. Quant aux baies (en extrait ou en sirop), elles permettent de combattre les infections virales comme la grippe ou l’herpès. Elles soignent aussi le rhume, le mal de gorge, la sinusite et la bronchite. Le soulagement semble assez rapide : au bout de trois jours, les symptômes sont largement atténués. Les baies semblent soulager aussi les rhumatismes et les infections urinaires.

Des études scientifiques sont venues corroborer les bienfaits du Sureau noir. Ce dernier contient beaucoup de flavonoïdes, substances présentes dans les fruits et les légumes et qui leur donnent leur couleur. Une fois ingurgités, votre organisme réagit en les rejetant grâce à des enzymes qu’il produit en grande quantité. Il cherche donc à se protéger, un peu comme un vaccin. Ainsi, votre organisme se défend mieux, active le système immunitaire, grâce au Sureau. Les virus disparaissent donc plus vite.

Aucune contre-indication ne semble avoir été découverte jusque maintenant. Certains scientifiques préconisent toutefois de ne pas donner du Sureau aux femmes enceintes et aux jeunes enfants, par simples précautions. Bien entendu, les personnes allergiques à cette catégorie de plantes, de la famille des caprifoliacées, ne peuvent pas en prendre.

 

Retrouvez de nombreux articles et ouvrages gratuits sur le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique