logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/09/2010

Les végétaliseurs, vous connaissez ?

Si vous voulez agir pour la planète quotidiennement et le faire savoir, faites comme moi, rejoignez la tribu des végétaliseurs

 

 

Le site des végétaliseurs :  http://www.les-vegetaliseurs.com/

24/09/2010

Maîtrisez l'Art de la respiration profonde

Voici en version texte, un extrait d'un audio intitulé "Maîtrisez l'art de la respiration profonde".

Vous pouvez télécharger GRATUITEMENT l'audio en entier, sur le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com à la rubrique "Cadeaux gratuits"

 

« Je vais vous livrer un cadeau d’une valeur inestimable, car il vous donne le moyen d'augmenter votre vitalité et votre santé intellectuelle, morale et corporelle.

Si vous ne mettez pas en pratique le procédé que je vais vous communiquer, il ne vous vaudra rien du tout ; si vous le pratiquez imparfaitement, sa valeur sera toute relative.

 

Il s'agit tout simplement de la pratique de la respira­tion profonde. Cela paraît très peu de chose mais c'est énorme. Croyez-moi ! Pratiquez pendant quelques mois consciencieusement et vous m'en donnerez des nouvelles.

Pourquoi bien respirer est-il essentiel ?

 

Je n'apprends rien à personne en disant qu'un des organes les plus importants de votre corps est l'appareil de la respiration. Il n'en est guère de plus important, car vous pouvez vivre toute une vie sans voir, sans enten­dre, sans sentir ; plusieurs jours sans manger ; mais vous ne pouvez vivre plusieurs minutes sans respirer.

Or, dans la fièvre de la vie moderne, nous avons désappris à respirer convenablement.

La respiration habituelle est hâtive, c’est une respiration courte. Elle ne met en jeu dans le haut de votre cage thoracique, qu'une très petite partie de vos poumons, c'est pourquoi la plus grande partie de ceux-ci s'atrophie souvent. Vous ne pouvez plus que difficilement les remplir complètement d'air durant votre temps de veille ; vous devenez plus ou moins asthmatiques. C’est seulement lorsque vous dormez que vous accédez à une respiration profonde. Or l'air, chacun le sait, est la nourriture la plus pré­cieuse de votre corps.

Avec raison, on se préoccupe de la bonne aération des appartements ; on préconise la vie au grand air. Mais ce n'est pas tout que de disposer du bon air, il faut savoir s'en servir. Or, si on prend la peine d'enseigner aux enfants, qu'il y a quelque 1000 ans, un conquérant du nom d'Alexandre a été qualifié "grand" parce qu'il a guerroyé sans trêve et fait ainsi mourir beaucoup d'hommes, on ne se donne pas celle de leur apprendre à se servir convenablement de leurs poumons.

C'est une des raisons pour lesquelles les nations ont des budgets de guerre si excessifs et que les tuberculeux pullulent.

 

Que se passera-t-il après quelques semaines d'entraînement ?

 

Il s'agit d'un système d'entraînement vous habituant à vous servir de vos poumons dans leur totalité. Vous pouvez être assurés que 3 ou 4 mois après que vous aurez commencé à le pratiquer, votre puissance de travail cor­porel aura doublé, vos facultés intellectuelles triplé et votre énergie morale quadruplé. Votre cerveau sera mieux irrigué, ce qui améliorera votre mémoire, votre concentration et diminuera la fatigue nerveuse.

Ayez seulement confiance et ne tardez pas à pratiquer cet entraînement soigneusement et consciencieusement. Vous serez récompensés au-delà de vos espéran­ces. C'est par expérience que j'en parle.

 

Les exercices à faire pour maîtriser la respiration profonde

Pour tous les exercices de cet entraînement, vous devez bien détendre tous vos muscles, être assis commodément, la poitrine en dehors, les épaules effacées et la tête élevée, puis, la bouche étant fermée, vous devez respirer exclusivement par les narines, sans bruit, de la manière suivante : aspirez l'air pendant 3 secondes, retenez l'air aspiré dans les poumons pendant 3 secondes, puis expirez-le pendant les 3 secondes suivantes. La respiration entière dure ainsi 9 secondes.

Recommencez immé­diatement et cela 65 fois de suite, ce qui fera durer l'exercice 10 minutes. Faites un tel exercice 3 fois chaque jour pendant une première semaine. Les secondes peuvent être remplacées par les pulsations qui seront plus faci­lement comptées.

La seconde semaine de l'entraînement, faites le même exercice, seulement chacune des opérations d'aspiration, rétention et expiration d'air toujours par les narines, la bouche étant complètement fermée, va durer 4 secondes à la place de 3, ce qui fait durer la res­piration 12 secondes et produit 50 respirations entières en 10 minutes.

Chaque semaine vous augmenterez de 1 seconde chacune des 3 opérations de la respiration.

Vous pouvez, dès la sixième semaine, remplacer les 3 exercices quotidiens de 10 minutes par un seul durant 20 minutes, mais qui sera porté à 25 et 30 minutes la neuvième et douzième semaine. Il n'y aura pas lieu d'augmenter la durée de la respiration quand elle sera arrivée à une minu­te, c'est-à-dire à 20 secondes pour chacune des 3 opérations d'aspiration, de rétention et d'expiration d'air.

Pendant toute la durée de cet entraînement, qui gagnerait naturellement à être pratiqué en plein air, il est recommandé de boire une bonne gorgée d'eau aussi souvent que vous y pensez, autant que possible tous les quarts d'heure. Vous devez manger modérément aux repas et bien mâcher les aliments. »

 

Retrouvez l'audio en entier GRATUITEMENT sur Katisa Editions http://www.katisa-editions.com à la rubrique "Cadeaux gratuits".

 

 

21/09/2010

Les clés pour améliorer votre vie

Voici un diaporama :

Bon visionnage !

17/09/2010

Une minorité peut changer le monde

Voici un extrait du billet d'humeur de France Guillain "On n'est jamais trop petit pour changer le monde !" dans l'Ecolomag n°19 de septembre-octobre 2010 :

 

"De tout temps, ce sont toujours les minorités qui ont changé le monde. minorités d'abord regardées avec amusement, ironie, mépris, peur. Minorités combattues par le plus grand nombre : parce qu'il est plus nombreux il se croit plus fort.

Le tout petit David vainqueur du colosse Goliath. David lui, ne comptait pas sur sa force physique ou sa puissance. Il a réfléchi. Quelques secondes, le temps de ramasser un caillou : gratuit. Il l'a balancé, Goliath s'est effondré.

Tel est exactement notre travail aujourd'hui pour sauver la planète, sauver ce qui vit, qui a un coeur, qui a du coeur.

Prendre le temps de réfléchir, quelques secondes. Trouver le geste qui sauve, la parole qui construit, l'idée généreuse qui permet de se réjouir de la bouteille a moitié pleine au lieu de pleurer sur celle à moitié vide."

 

L'écolomag est disponible gratuitement dans de nombreux magasins bios mais vous pouvez également le lire directement sur le site www.ecolomag.com

13/09/2010

Le griffonia, un « anti-déprime » naturel ?

Dans l’attente d’études plus poussées…

Le griffonia est une plante d’origine africaine. Il est surtout produit au Ghana et en Côte d’Ivoire. Il ressemble un peu à une amande ou une noix de cajou.

Pour quelles raisons le griffonia serait-il un anti-dépresseur naturel ?

Pour faire court, le griffonia permettrait à votre organisme de produire de la sérotonine. Or, cette dernière est une hormone qui régularise l’humeur. Ainsi, quand elle est en faible quantité dans le corps, vous êtes déprimé, fatigué, insomniaque, anxieux et stressé.

Le griffonia serait donc la plante idéale puisqu’il vous permet de conserver un taux de sérotonine régulier et suffisant pour éviter déprime et fatigue.

Le griffonia contient du HTP 5 (3 à 7 % dans sa graine), un acide aminé qui se transforme en sérotonine. Il serait une très bonne alternative aux antidépresseurs de synthèse qui ont des effets secondaires importants comme, par exemple, des céphalées, des nausées, de la prise de poids, de la constipation, une recrudescence de la violence…

Des bienfaits, semble-t-il, intéressants

En sa qualité d’antidépresseur naturel, le griffonia permettrait de retrouver le calme et la sérénité.

Il faciliterait également le sommeil.

Il serait efficace contre les maux de tête, la fibromyalgie et la fringale.

Des recherches assez limitées

Les recherches ont commencé dans les années 70 au Japon. Même si depuis, les études continuent, aucune preuve formelle et certaine n’a été apportée prouvant l’efficacité totale du griffonia sur la dépression. Certains résultats sont assez positifs mais il faudrait des études plus poussées et à plus grande échelle pour être sûr des bienfaits du griffonia.

Les contre-indications

Il est déconseillé de prendre du griffonia avec des antidépresseurs. Les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi que les épileptiques doivent aussi s’abstenir.

En conclusion

Avant de vous lancer à corps perdu dans la consommation du griffonia qui devient un produit à la mode, il est préférable de prendre des précautions, d’en parler à votre médecin et d’attendre des études plus concluantes.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com Vous trouverez de nombreux articles et quantités d'ouvrages à télécharger.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique