logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/10/2010

La force de volonté

Voici un extrait du livre d’Elmer E. Knowles, « Comment Développer Votre Force de Caractère » :

 

 

« Action positive et action négative

La Force de Volonté se présente sous deux aspects qui, chacun, sont indispensables pour corriger les traits du Caractère. On peut les dénommer :

"Volonté positive d'agir" et "Volonté négative d'agir".

Il serait malaisé de déterminer la plus importante de ces deux formes de Volonté. Mais le simple fait que le double aspect de la Volonté a été mentionné, permettra de démontrer combien il est utile de mettre à contribution les services que rendent ces deux Volontés distinctes, car l'essence de la Volonté réside aussi bien dans l'interdiction que dans le commandement et celui qui vise à acquérir la "Maîtrise de Soi" doit les développer simultanément.

Ce point est assez important pour être examiné plus simplement. L'homme primitif est une créature impulsive ou positive et il n'est, pas plus que l'animal sauvage, soumis à une Volonté de commandement ou de restriction : Il a faim, il mange ; il est en colère, il frappe...

Mais, lorsqu'il a développé en lui d'une façon égale la puissance d'interdiction de la Volonté, ainsi que la puissance positive, il n'agit plus de même. Bien qu'il ait faim, il peut se priver de manger, soit par crainte de troubles digestifs, soit qu'il ne veuille pas priver quelqu'un d'autre de sa nourriture.

Même sous le coup de la colère, il peut refréner son envie de frapper et cette retenue peut être motivée par la magnanimité ou par la crainte de rencontrer une force supérieure à la sienne. De toute façon, il s'est développé en un tel homme une faculté d'inhibition, faculté dont l'importance dans la formation du caractère s'allie à celle de la "Volition" positivement active.

La véritable signification de la volonté

Il résulte de ce qui précède que, lorsqu'on parle de "Volonté faible" ou de "Volonté forte", on envisage le degré de contrôle que possèdent les dispositions supérieures sur les tendances inférieures, ou le pouvoir de subordonner les désirs égoïstes aux altruistes.

Il est scientifiquement prouvé que les idées enregistrées pendant le sommeil sont d'une ténacité remarquable. Ce fait est probablement occasionné par l'activité toute particulière de l'esprit subconscient.

Avant de s'endormir l'élève concentrera donc sa pensée d'une façon nette et précise sur un sujet donné. Cela constituera pour lui un excellent exercice qui l'aidera à développer sa force de Volonté.

Il est également recommandable, quelques instants avant de se mettre au lit, de faire une suggestion répétée et énergique. Celle-ci occupera l'activité du subconscient pendant les longues heures de la nuit, fortifiera la Volonté et permettra à l'élève de rejeter le défaut qu'il désire détruire.

Toutefois, pour que ces exercices de Volonté puissent fortifier et développer le Caractère, l'élève doit maintenir son esprit dans un état de certitude et de persuasion. Pendant ses heures de plus grande activité, l'esprit subconscient devra être pénétré de cette sensation, sans laquelle le résultat serait douteux. »

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les guides gratuits. Consultez également la rubrique "La Boutique des amis", vous y trouverez forcément l'ouvrage dont vous avez besoin.

26/10/2010

Savez-vous observer ?

Voici un extrait du livre de Elmer E. Knowles, « Développez votre mémoire et la puissance de votre concentration » :

 

 

L'observation, faculté primordiale

"Observer", ce n'est pas seulement "voir", c'est enregistrer en son esprit tout ce qui a trait à l'objet considéré.

Cette faculté de l'observation n'a pas été donnée en partage à tout le monde, mais chacun peut l'acquérir. Un fait frappant suffit pour nous en montrer la valeur : si vous lisez l'histoire ou les chroniques anecdotiques, vous verrez que les personnages en vue, les grands hommes d'État ou d'affaires, se rappelaient les moindres détails de certaines circon­stances ou de certaines choses avec une extraordinaire facilité.

Ils "se rappelaient", donc ils avaient "observé". Ils avaient observé ces détails qui avaient bien certainement échappé à l'attention de 99 % des autres témoins des mêmes événe­ments. Et il ne serait peut-être pas exagéré de prétendre que certaines personnalités marquantes ne doivent leur brillante situation qu'à cette faculté de premier ordre, l'observation.

Voulez-vous constater dès à présent si vous êtes aussi observa­teur que vous pourriez ou que vous devriez l'être ? Posez-vous quelques questions analogues à celles qui suivent, questions portant toujours sur des objets que vous avez vus un nombre incalculable de fois, puis essayez d'y répondre assez rapidement :

1. Quel est le diamètre d'une pièce d'un euro, comparé à celui d'une pièce de 5 centimes ?

2. Combien de clefs y a-t-il à votre trousseau ?

3. Quel est le numéro de votre montre ?

Avec un peu d'imagination, vous trouverez sans difficulté un certain nombre de petits problèmes de ce genre. Selon les réponses que vous saurez vous donner à vous-même, vous pourrez juger de votre don d'observation. Si vos constatations ne sont pas flatteuses, ne vous découragez pas, car avec une certaine patience et relativement peu d'efforts, vous pourrez faire des progrès énormes en très peu de temps.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com Vous y trouverez de très nombreux conseils utiles à votre mieux-être.

23/10/2010

Biodiversité, une fin inéluctable ?

Régulièrement, les scientifiques, les écologistes, les Etats nous mettent en garde contre la disparition de la biodiversité dans le monde. Des sommets mondiaux sont organisés mais rien ne bouge ! La faune et la flore continuent à disparaître, des espèces sur terre et dans l’eau sont menacées… Et tout ça, à cause de qui ? A cause de l’Homme, le plus grand dévastateur que l’Humanité ait connu. Que peut-on faire ? Qui a le pouvoir de changer les choses ?

 

La biodiversité, c’est quoi ?

 

Le terme « biodiversité » est apparu dans les années 80. Il a été officialisé lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992.

La biodiversité est composée de deux termes : « bio » et « diversité ». Selon le Larousse, c’est « la diversité des espèces vivantes et de leurs caractères génétiques ». Pour les écologistes, les protecteurs de notre Planète, c’est un peu plus que cela. Cela désigne aussi le milieu vivant où évoluent ces différentes espèces (animale et végétale), les interactions qui existent, d’une part, entre elles et, d’autre part, entre elles et leurs milieux de vie.

La définition est très large. Cela signifie donc que si une espèce est menacée, elle peut entraîner la disparition d’une autre espèce et de son milieu de vie. De la même manière, si une espèce, prenons l’exemple de l’Homme (qui fait partie de la biodiversité), prenait la fâcheuse habitude de détruire des espèces, cela pourrait entraîner un dérèglement de la Terre, par un effet domino.

 

L’Homme, le plus grand destructeur de la biodiversité

 

Tiens, tiens, n’est-ce pas précisément cela que le Monde est en train de vivre actuellement ?

L’Homme n’est-il pas en train de détruire la Planète petit à petit. Il utilise des moyens divers et variés. Il fait preuve d’une grande imagination.

Prenons quelques exemples.

La pêche : l’outrance, le cyanure, les filets dérivants, la pollution (plastiques, pétrole et autres), etc. ont fait disparaître des tas d’espèces de poisson, des algues, des coraux, des planctons, etc. qui servaient à d’autres espèces de nourriture ou de lieu de vie.

L’agriculture : la destruction de la Forêt Amazonienne ou l’incendie volontaire de la forêt primaire de la Réunion ou d’autres forêts où vivent les orang-outans, les koalas ou des tonnes d’autres espèces déjà menacées, pour produire du soja ou de l’huile de palme à grand renfort de pesticides, font que des espèces animales et végétales souvent endémiques disparaissent chaque jour. N’oublions pas que dans ces forêts primaires, on trouve quantité de plantes très utiles en pharmacologie, dont l’étude permet et permettra encore de sauver des vies humaines. Plus près de nous, en Europe et même en France, l’utilisation des pesticides et des engrais entraînent l’appauvrissement de nos sols du fait de la disparition des vers de terre notamment, ainsi que la disparition des abeilles utiles à la pollinisation.

L’élevage : des forêts sont détruites pour permettre l’élevage intensif de bœufs, comme au Brésil.

La pollution : industries, transports entraînent pollution et dérèglement climatique.

 

Voici quelques petits exemples de ce que fait l’Homme, chaque jour, pour faire disparaître la biodiversité.

 

Peut-on encore réagir ?

 

Des Sommets mondiaux depuis Rio de Janeiro en 1992 jusqu’à celui de Nagoya qui a lieu en ce moment même, réunissant plus de 190 pays sont organisés régulièrement. On y tire la sonnette d’alarme : « c’est grave ce qui arrive », « la biodiversité est menacée », « des espèces disparaissent continuellement », etc.

Oui, et alors ? Certaines actions sont menées dans quelques pays, mais je remarque que des espèces sont toujours menacées et continuent à disparaître. Les pouvoirs publics ne sont pas encore prêts à s’investir totalement. Prenons l’exemple assez frappant du Président de la République Monsieur Nicolas Sarkozy. Au moment même où s’ouvre la Conférence de Nagoya, il est à Deauville pour un Sommet sur la sécurité. On voit bien que sa priorité n’est pas la biodiversité…

Les Etats sont encore trop frileux. Les lobbies industriels sont trop forts pour que les choses changent réellement. Les Gouvernements se donnent bonne conscience en participant à ces sommets, disent qu’ils vont faire quelque chose mais, au final, ils se trouvent toujours des excuses pour renoncer ou freiner leurs ardeurs.

 

Tant que l’Homme se croira le plus fort et au sommet de toutes les espèces, la biodiversité a du souci à se faire ! Mais, n’oublions pas que l’Homme n’est qu’une espèce parmi des tas d’autres de la biodiversité… et qu’à force de jouer les apprentis sorciers, il peut disparaître comme les autres espèces.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

16/10/2010

La malbouffe même bio, reste de la malbouffe.

Voici un extrait de l’édito d’Amel Bouvyer intitulé « Au secours ! La junk food bio débarque » dans le magazine Quelle Santé d’octobre 2010 :

 

« Alléchés par le bio, les géants de l’agroalimentaire labellisent à tout va. Et les rois de la malbouffe ne sont pas les derniers à exiger leur part du gâteau. Bénédicta sort une mayonnaise bio. Quick lance un hamburger bio. Heinz se fend d’un ketchup fabriqué à partir de tomates issues de l’agriculture biologique… […]

.Ce sont les pionniers du bio qui, les premiers, ont dévoyé le bio en le détournant de son sens originel. Avant, on consommait bio pour rester en bonne santé et ne pas polluer la planète. […]

Surtout, on savait que manger bio ne rime à rien quand ce n’est pas local, frais et de saison. Aujourd’hui, on a perdu de vue l’essence même du bio. On achète n’importe quoi pourvu que ce soit bio. Sur les étals des boutiques spécialisées, on trouve en vrac des cagettes de fraises d’Espagne en plein mois de décembre (un scandale écologique et social, […]), des fruits exotiques qui ont parcouru des milliers de kilomètres avant d’atterrir dans nos assiettes, des chips bio dégoulinantes d’huile de palme (merci pour les orangs-outans), des petits plats tout prêts à être réchauffés…au micro-ondes (une hérésie nutritionnelle), des sachets hyper-protéinés pour régimes amincissants (une aberration sur le plan diététique), et des dizaines de briques de jus d’orange (10 000 kilomètres au compteur, 1,7 kg de CO2 émis par litre)… Et tout ce petit monde a réussi à décrocher le précieux sésame AB.[…] »

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

12/10/2010

Sortie du n° 1 de Katisa Webzine

Sortie du premier numéro de Katisa Webzine, le magazine de Katisa Editions.

 

webzinecouv.jpg

 

Il vient en complément de notre site, de nos articles et de nos ebooks.
Vous y trouverez tout un tas d’informations sur les sujets favoris de Katisa Editions et bien

d’autres choses encore.
Le format Webzine permet de les aborder de manière différente et ludique.
Il est gratuit, téléchargez-le vite à la rubrique « Cadeaux gratuits » du site http://www.katisa-editions.com

 

 

Au sommaire de ce numéro :

- Katisa Editions, qu'est-ce que c'est ?

- Katisa Ecolo Protégeons nos abeilles

- Sondages tous azimuts

- Katisa Santé au naturel Les abeilles nos alliées santé

- Infos tous azimuts

- Katisa Business Les 6 régles d'or pour bien s'intégrer dans une équipe

- Des logiciels gratuits bien pratiques

- Infos tous azimuts bis

- Katisa Mieux-Etre Apprenez à penser différemment

- Pour aller plus loin

- Sondages tous azimuts bis

- Vous avez tout pour être heureux

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique