logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/12/2010

Chant d'une bouilloire

En ce 24 décembre, je vous propose un extrait du conte de Noël de Charles Dickens "Le grillon du foyer".

Vous pouvez télécharger gratuitement le conte en entier sur Katisa Editions http://www.katisa-editions.com à la rubrique "Cadeaux gratuits"

 

"Or, ce fut en ce moment, remarquez bien, que la bouilloire commença la soirée. Ce fut en ce moment que la bouilloire, devenant tendre et musicale commença à sentir dans sa gorge ses glouglous irrésistibles et à se permettre de courts ronflements qu'elle arrêtait dès la première note comme si elle n'était pas encore bien sûre qu'ils fussent de bonne compagnie. Ce fut en ce moment qu'après avoir fait deux ou trois tentatives vaines pour étouffer ses sentiments expansifs, elle secoua toute humeur chagrine toute réserve et laissa échapper tout à coup un ruisseau de notes si gaies si joyeuses que jamais rossignol stupide n'en a conçu la moindre idée. Et si simples aussi vous auriez pu, Dieu merci, comprendre ce chant comme un livre, mieux peut-être que certains livres que vous et moi pourrions nommer. Avec sa chaude haleine s'exhalant en un léger nuage qui montait gracieux et coquet à une hauteur de quelques pieds, puis demeurait suspendu vers l'angle de la cheminée, comme dans son ciel domestique, la bouilloire se mit à poursuivre sa chanson tant de verve et d'énergie, que son corps de fer en bourdonnait et se trémoussait de plaisir sur le feu ; et le cou­vercle lui-même, le couvercle rebelle naguère (tant est grande l'influence du bon exemple), exécuta une sorte de gigue et fit un bruit semblable à celui d'une jeune cymbale sourde et muette qui n'a jamais connu le contact de sa sœur jumelle.

Que ce chant de la bouilloire fût un chant d'invitation et de bienvenue adressé à quelqu'un du dehors, à quelqu'un qui se dirigeait en ce moment vers le bon petit intérieur domestique et le feu pétillant, il n'y a là-dessus aucun doute. Mme Peery­bingle le savait parfaitement, tandis qu'elle rêvait assise devant le foyer.  « Il fait nuit noire, chantait la bouilloire, et les feuilles mortes jonchent le chemin ; au-dessus, tout est brouillard et ténèbres ; au-dessous, tout n'est que fange et boue ; dans l'atmosphère triste et sombre il n'y a qu'un point où puisse se reposer le regard ; encore n'est-ce qu'une lueur d'un rouge foncé et sinistre à l'endroit où règnent le soleil et le vent. Ce n'est qu'un feu rouge dont sont flétris les nuages pour les punir de faire un pareil temps. La vaste campagne, dans toute son étendue, n'est qu'une longue bande noirâtre à l'aspect lugubre. Les frimas couvrent le poteau indicateur. Il y a du verglas sur le sentier ; l'eau n'est pas encore devenue glace, et pourtant elle n'est déjà plus libre ; rien n'a gardé sa forme naturelle ; mais le voilà qui vient, qui vient, qui vient !... »

 

Joyeux Noël à tous

 

14/12/2010

Apprenez à déléguer dans votre travail

Déléguer certaines de ses tâches au travail est le meilleur moyen de travailler plus sereinement.

 

Si vous êtes chef d’entreprise ou manager chargé d’une équipe, il doit vous arriver souvent d’être débordé par votre travail. Si vous voulez faire tourner le mieux possible votre entreprise, cela demande du temps et un investissement personnel important. Or, les journées ne durent que 24 heures. Bien souvent, le stress et les tensions s’accumulent face à la masse de travail que vous devez accomplir chaque jour.

 

Avez-vous pensé à déléguer votre travail ?

 

Hé oui, vous avez certainement du remarquer, comme moi, que si vous confiez une partie de votre travail à un collaborateur, vous êtes tout de suite moins débordé. C’est évident.

C’est vrai que certains rechignent à déléguer certaines tâches. Ils ont, soit des scrupules, soit ont peur que le travail soit mal accompli.

Mais, il n’y a rien de mal à se faire du bien. Si vous déléguez une partie de votre travail, vous aurez plus de temps pour vous et vous serez moins stressé.

En plus, il arrivera souvent que le travail qui vous a été confié, sera mieux exécuté, puisque vous aurez eu plus de temps pour réfléchir au fond du problème, au lieu de passer des heures en recherches fastidieuses.

La délégation n’a donc que des avantages, à condition de choisir les bons collaborateurs.

 

Comment choisir les bons collaborateurs ?

 

Un bon collaborateur est avant tout une personne avec qui vous vous entendez. Bien sûr, cela ne signifie pas que vous deviez vous en faire un ami, mais c’est mieux quand même si vous avez un minimum d’affinités. Si ce n’est pas le cas, vous risquez de passer du temps à régler vos désaccords.

Ensuite, un collaborateur doit rester un collaborateur. Il doit vous aider et surtout ne pas prendre votre place. Vous devez continuer à être le chef, le superviseur des opérations. Méfiez-vous des jeunes gens ambitieux qui ont les dents longues et qui, au lieu de collaborer, cherchent plutôt à prendre votre place, à saboter votre dossier.

Par contre, un bon collaborateur doit avoir des compétences que vous ne possédez pas vous-même. S’il ne vous amène pas un petit plus, il n’apportera rien à votre équipe. Les compétences de chacun doivent s’additionner. Si votre équipe est trop homogène, l’émulation ne pourra pas se créer. Les débats d’idées, les brainstormings seront « plan-plan », vous n’en tirerez rien de bon.

 

Comment mener à bien une collaboration ?

 

C’est à vous de fixer les objectifs à réaliser par votre équipe de collaborateurs. Vous devez définir clairement les tâches et les distribuer à chacun de vos collaborateurs, en fonction de leurs compétences. Evitez de vous ingérer continuellement dans leur travail, laissez les travailler. Ne passez par derrière eux sans arrêt. Sinon, cela ne sert à rien de prendre des collaborateurs.

Après, votre rôle est de faire en sorte que le travail d’équipe se déroule le mieux possible. Vous devez ainsi prévenir les conflits éventuels, mettre en sourdine les egos surdimensionnés et indiquer la place de chacun. Certains de vos collaborateurs auront peut-être tendance à travailler seuls, à se comporter en petit-chef, à s’immiscer dans le travail des autres, à s’accaparer la tâche d’un de leurs collègues, etc. Si vous n’y prenez garde, votre équipe de collaborateurs ne pourra qu’aller à vau-l’eau.

Enfin, vous devez récolter le fruit de cette collaboration. Faites en sorte que les délais soient respectés. Pour ce faire, faites des réunions régulières pour contrôler l’avancer des travaux de chacun et pour donner des conseils éventuels si nécessaires.

 

Si vous avez mené à bien votre délégation, vous n’avez plus qu’à remercier vos collaborateurs pour leur travail accompli !

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

11/12/2010

Vous aussi, vous pouvez prédire votre avenir

 

Aujourd’hui, Katy Gawelik vous propose deux petits exercices

Vous êtes dans la peau de Mme Irma, vous regardez dans votre boule de cristal…

 

 

1er exercice :

Vous y voyez la vie que vous aurez dans 5 ans.

Alors, à quoi ressemblez-vous ? Quelle tête avez-vous ? Comment êtes-vous habillé ? Où vivez-vous ? Avec qui ? Quel travail effectuez-vous ? Quelle est votre humeur ? Comment vous sentez-vous ?

2nd exercice :

Refaites le premier exercice mais, avant, imaginez que ce soir vous rencontriez votre bon génie, vous savez celui de la lampe d’Aladin, celui qui vous permet de combler toutes vos envies et tous vos désirs. Puis, projetez-vous dans 5 ans.

Alors à quoi ressemblez-vous ? Quelle tête avez-vous ? Comment êtes-vous habillé ? Où vivez-vous ? Avec qui ? Quel travail effectuez-vous ? Quelle est votre humeur ? Comment vous sentez-vous ?

C’est mieux que la première fois, non ?

Hé bien, je vais vous confier un secret, le génie de la lampe existe, il se trouve… attention suspens…. entre vos deux oreilles !
Hé oui, c’est bien votre cerveau qui est à l’origine de toutes ces transformations, de toutes ces réalisations.

Mais, me direz-vous, « tout le monde a un cerveau, alors pourquoi certains vivent la vie dont ils rêvent et d’autres non ? Pourquoi, MOI, je ne vis pas la vie dont je rêve ? »

Simplement parce que certaines personnes savent comment se servir de leur cerveau, à bon escient et ont, en quelque sorte, le bon mode d’emploi.

Donc, pour améliorer votre vie et être plus heureux, il vous faut un mode d’emploi et surtout l’utiliser !

Mais, où trouver ce fameux mode d’emploi ?
Tout simplement dans son livre « Vous avez tout pour être heureux. Le livre pour améliorer votre vie » publié aux éditions Maxima.

05/12/2010

Protégeons la diversité de nos semences avec Kokopelli

Depuis onze ans, l’Association Kokopelli se bat pour la biodiversité et la libération des semences, en France mais aussi dans le monde. Attaquée de toutes parts, elle continue son combat et semble faire de plus en plus d’adeptes. Quel est son but ? Pourquoi est-elle attaquée ? Est-il bon de la soutenir ?

 

Le but de Kokopelli

L’action principale de l’association est de répertorier les semences anciennes et de les distribuer ou de les vendre en France mais aussi partout dans le monde. Certains pourraient me dire, « oui, en fait, Kokopelli est un simple grainetier ».

Hé bien, non, c’est beaucoup plus que cela. En préservant les semences anciennes, Kokopelli permet de protéger la biodiversité, la diversité alimentaire et le patrimoine mondial de l’humanité.

 

"L'appauvrissement" provoqué par les grands groupes industriels

Vous n’êtes pas sans savoir, si vous cultivez un jardin et si vous achetez vos graines dans une grande surface, que l’offre qui vous est proposée est assez restreinte. En fait, ces petits sachets de graines sont fabriqués par de grands groupes industriels qui, sous prétexte d’aider les agriculteurs et les jardiniers amateurs, ont trafiqué les semences à coups de transformations génétiques pour les rendre plus résistantes ou plus prolifiques. Mais, ce que ces industriels ne vous disent pas c’est que leurs graines hybrides ou génétiquement modifiées ont souvent besoin de produits chimiques pour bien pousser et surtout ne sont pas reproductibles. Ainsi, vous devez en racheter tous les ans. Il vous est impossible de refaire vos propres semences chaque année. En plus, les variétés proposées sont infimes, ce qui engendre un appauvrissement de notre alimentation.

 

Kokopelli, source de richesses

C’est contre tout cela que lutte Kokopelli. Elle se bat contre des mastodontes, des lobbies industriels et chimiques, en proposant de nombreuses variétés de semences anciennes qu’elle produit elle-même. Ainsi, par exemple, pour ce qui est des tomates, l’industrie propose 15 variétés hybrides (type F1) alors que l’Association en propose 650 ! La différence est flagrante. Et, c’est la même chose pour les plantes potagères, les céréales et quelques fleurs.

Si vous achetez ce type de semence, non seulement, vous pourrez déguster des variétés différentes, mais en plus, vous pourrez produire vos propres graines pour l’année suivante. Donc, c’est tout bénéfice pour vous. Plus la peine de racheter de nouveaux sachets de graines tous les ans, qui coûtent une fortune.

 

Des actions humanistes et judiciaires

Kokopelli n’agit pas seulement en France, pour les jardiniers du dimanche, elle est implantée aussi dans le monde entier. Elle se bat auprès des agriculteurs pour qu’ils se libèrent de l’emprise des grands industriels. Ceux-ci en imposant une dépendance alimentaire, en obligeant les populations à racheter les graines industrielles, avec les produits chimiques qui sont fournis avec, ont trouvé un bon moyen de s’enrichir. Mais, Kokopelli, en leur fournissant de grandes quantités de graines reproductibles leur permet d’acquérir leur indépendance semencière et de lutter ainsi contre la crise alimentaire.

Comme vous le voyez, Kokopelli est une association tout à fait louable et qui mérite d’être soutenue par tous. Pourtant, même l’Etat français l’a attaquée sous prétexte qu’elle proposait des semences qui ne figuraient pas dans le catalogue officiel des espèces et variétés. C’est vrai mais l’inscription sur ce catalogue est coûteuse et Kokopelli n’a pas les moyens d’y inscrire toutes ses variétés.

Toutefois, toutes ces attaques n’ont pas altéré le combat de Kokopelli. Cette Association est soutenue par de plus en plus de personnes. Alors, consommateurs, faites en sorte que les grands groupes industriels et les pouvoirs publics ne gagnent pas la bataille.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

01/12/2010

Des objectifs efficaces

 

Voici un extrait de l’article de Joséphine Brouard « En 2011 paris tenus », paru dans Sélection du Reader’s Digest de décembre-janvier 2011 :

 

« Les buts qui ne riment à rien ne mènent nulle part…Vous voulez changer vos habitudes, améliorer votre vie ? Suivez la règle des objectifs « R-I-M-E-S ».

 

Réalisme : Si vous n’avez jamais fait de sport de votre vie, ne visez pas la médaille d’or aux Jeux olympiques de 2012. Procurez-vous un podomètre et prévoyez un nombre précis de pas chaque jour. Marchez régulièrement, sans chercher à battre des records.

 

Intérêt : Nous nous assignons souvent des objectifs qui font consensus dans la société mais nous ennuient à périr. On ne peut pas avancer sans un minimum de plaisir. Trouvez-vous des objectifs qui vous amusent, il vous poussera des ailes !

 

Mesure : Pour progresser, il faut pouvoir mesurer le chemin parcouru. A quoi bon rêver d’être « en bonne santé » ou « moins stressé » ? Déterminer plutôt des objectifs précis en termes d’alimentation ou d’activité physique. […]

 

Echéance : Combien de temps vous donnez-vous pour atteindre votre objectif ? Vous l’ignorez ? Alors vous n’arriverez jamais à bon port. Etablissez un calendrier et dressez régulièrement le bilan […]

 

Spécificité : […] ciblez votre objectif et préparez-vous ! »

 

 

Pour vous aider à trouver vos objectifs, dans tous les compartiments de votre vie, et surtout vous aider à les tenir, rien de tel qu’un guide qui vous prenne par la main et vous accompagne jour après jour, dans votre évolution, sur la route du bonheur.Ce guide existe, il s’agit de « Vous avez tout pour être heureux. Le livre pour améliorer votre vie » de Katy GAWELIK, publié aux éditions Maxima. Il est disponible dans toutes les bonnes librairies et sur internet (Amazon, Fnac, Maxima, Relay, etc…)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique