logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/03/2011

Comment relativiser ses soucis ?

Voici un texte que Katy Gawelik, auteure du livre "Vous avez tout pour être heureux" (éditions Maxima) a publié sur son site http://www.katygawelik.com

C'est un texte que je trouve très pertinent et que je reproduis ici avec son aimable autorisation :

 

"Tout le monde connaît des soucis dans la vie, de plus ou moins grande importance.

 

Moi, aussi, j’en ai connus et j’en connais encore de temps en temps. Mais, à la différence de beaucoup, je crois, j’ai appris à les relativiser et à prendre la vie plus légèrement. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour vivre sereinement et heureuse.

 

Je sais, beaucoup auront tendance à dire : « c’est facile à dire, moi, mes problèmes sont énormes et je suis vraiment le plus malheureux du monde ».

 

C’est possible, il existe des gens qui vivent de véritables calvaires tous les jours.

Mais, bien souvent, en y regardant de plus prêt, en examinant de manière objective votre situation, croyez-vous que vos soucis, vos problèmes, vos malheurs soient si importants que cela, soient insurmontables… Réfléchissez-y un instant à tête reposée, prenez du recul et je suis certaine que vous allez vous rendre vite compte que, finalement, tout ne va pas mal dans votre vie et surtout que vous avez la possibilité de changer les choses au lieu de continuer à vous lamenter dans votre coin.

 

Vous n’êtes pas convaincu ?

Pour vous aider à relativiser plus facilement vos petits soucis du quotidien, je vais vous relater en quelques mots la vie que vivent mon oncle et ma tante :

Il ya près de 2 ans, mon oncle a eu une tumeur au cerveau, il a été opérée, mais elle est revenue. Il a été réopéré mais la boule est toujours là et en plus, les médecins ont découvert qu’il avait une tumeur au poumon inopérable. Là, il attend de voir ce que les médecins vont faire de lui.

Récemment, sa femme, donc ma tante, a appris qu’elle avait 3 tumeurs à la gorge, avec une partie de la langue atteinte. Elle va prochainement être opérée avec des conséquences terribles : elle ne pourra plus parler ni manger pendant des mois !

 

Voilà ce que j’appelle des gens malheureux et qui vivent un véritable calvaire !

 

Alors, avant de vous lamentez sur votre sort pour des broutilles, réfléchissez et essayez de relativiser !"

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

Commentaires

Vraiment pas pertinent dsl :(

Écrit par : Mathieu | 21/12/2011

Bonjour,

Moi je le trouve pertinent car comme Katy, j'ai du mal à supporter les "caliméros" qui se lamentent à la moindre petite broutille quand d'autres personnes qui elles seraient en droit de pleurer et même de hurler à l'injustice, continuent à vivre, à se battre et à apprécier chaque moment de vie. La vie est trop courte pour se la gâcher avec une place de parking perdue, un bouton sur le nez, de la tôle froissée ou un rôti brûlé.

Joyeux Noël !

Amicalement,
Isabelle

Écrit par : BRUNET Isabelle | 22/12/2011

l'article est intéressant , un complément d'informations ici : http://www.51ffer.com/psychologie/comment-relativiser-les-echecs.htm

Écrit par : david | 15/01/2012

Je ne trouve pas respectueux la façon dont vous minimiser les problèmes des autres.certe votre oncle et tante vivent une situation terrible,en effet il y a tjrs pire que nous mais vous ne devez jamais dénigrer des soucis d autrui comme cela.nous sommes tous différent et nous avons des ressources différentes.pour une personne qui souffre et qui vous lie ça ne l aidera pas au contraire...

Écrit par : Audrey | 12/10/2012

Bonjour,

Bien sûr nous sommes tous différents mais se lamenter sur son sort n'a jamais aidé personne bien au contraire.
Dire à quelqu'un qu'il a raison d'être déprimé ne va pas l'aider à aller mieux. Mais l'encourager à suivre des exemples de gens qui se battent, à être positif est un moyen de l'aider.
Pour continuer l'histoire racontée par Katy, sachez que sa tante a été opérée mais suite à son opération, elle ne peut plus parler. Elle suit une lourde rééducation, mais vu l'étendue "des dégâts" c'est très difficile de réapprendre à parler. Son oncle est décédé début août. Néanmoins, sa tante ne se laisse pas abattre, elle continue à vivre et à mener son propre combat. Elle aurait pu sombrer après ce décès et baisser les bras, mais non elle a choisit de vivre ! Pour ne pas se laisser aller et avoir un but pour sortir (son fils et petit fils habitent loin), elle a même pris un chien !

Amicalement,
Isabelle

Écrit par : BRUNET Isabelle | 17/10/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique