logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/07/2011

L’amarante, une plante sacrée à votre portée

L’Amarante, une plante anti-famine

L’Amarante (ou Amaranthe) est une plante très ancienne. Elle était cultivée depuis des siècles au Mexique, par les Mayas, les Aztèques et les Incas. Ils la considéraient comme une plante sacrée. Elle faisait partie intégrante de leur alimentation mais aussi des cérémonies religieuses.

Rien d’étonnant à cela, puisque l’Amarante est le symbole de l’immortalité. Etymologiquement, elle signifie « qui ne se fane pas ».

Son côté sacré découle aussi du fait qu’elle est très résistante et très nourrissante.

L’Amarante, une plante très résistante

L’Amarante est une plante très belle, aux grandes feuilles vertes et surtout à la floraison impressionnante, surtout pour la variété « à queue de renard ». Ses fleurs de couleur rouge (le plus souvent) tombent en énormes grappes qui contiennent les graines rouges ou vertes. Cela ressemble un peu au sorgho.

Il existe une soixantaine d’espèces d’Amarante dans le monde.

Elle est souvent rangée dans la catégorie des céréales mais elle ne fait pas partie de cette famille. Cette confusion vient du fait qu’elle se mange comme une céréale.

Elle est facile à cultiver dans les régions chaudes ou humides. Elle pousse sur les sols pauvres, ses grandes racines vont puiser l'eau très loin.

Elle a un très bon rendement.

Elle ne craint pas les insectes et les maladies. Elle est d’ailleurs résistante au Roundup. Pour la petite histoire, c’est justement pour cette raison qu’on l’a redécouverte aux Etats-Unis. N’arrivant pas à s’en débarrasser, par produits chimiques ou par arrachage à cause des grandes racines, les agriculteurs l’ont laissée sur place et ont fini par l’utiliser.

Grand bien leur en a fait. L’Amarante a une composition exceptionnelle.

Quelle est sa composition ?

L’Amarante est pleine de protéines (surtout avec la lysine), plus que le riz, le maïs, le sorgho et même le soja. Ses protéines seraient d’une qualité supérieure à celle du lait de vache.

Elle est riche en vitamines A, B et C, en sels minéraux (fer, magnésium, calcium, cuivre, phosphore), en acides aminés.

Elle est sans gluten.

Comme vous le voyez, l’Amarante est très nourrissante. Elle pourrait constituer un remède efficace dans les cas de famine.

Où la trouver ?

Vous pouvez cultiver l’Amarante.

En France, ce ne sera certainement pas celle « à queue de renard » qui demande plus de chaleur et d’humidité. Vous pouvez cultiver, dans votre potager, une variété d’amante plus petite, moins impressionnante mais avec des fleurs pourpres. Attention, elle a besoin de lumière et craint le gel. C’est une plante annuelle.

Trois variétés de graines d'amarante sont cultivables en France : l'Amarante hypochondriacus, l'Amarante cruentus et l'Amarante caudatus. L'Amarante caudatus convient mieux aux températures froides.

Si vous parvenez à en cultiver, une fois fleurie, si vous voyez quelques graines tomber, cueillez les fleurs à graines, faites-les sécher et secouez bien pour que les graines tombent. Vous n’aurez plus qu’à les déguster.

Vous pouvez aussi trouver de l’Amarante dans les magasins bios.

Comment préparer l’Amarante ?

Vous pouvez la cuisiner comme une céréale, en taboulés, en risottos, en soupes…

Vous pouvez aussi en faire de la farine. Comme elle ne lève pas, vous pouvez l’ajouter à d’autres farines pour faire votre pain.

Vous pouvez aussi la faire sauter dans une poêle comme du pop-corn.

Elle a un goût de noisette.

Les feuilles d’Amarante se consomment également, cuites à la vapeur, comme les épinards.

Quelles sont les contre-indications ?

Il est conseillé de ne pas en manger de trop, car elle risque de provoquer des vertiges ou des vomissements.

Elle est aussi déconseillée aux femmes enceintes.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

25/07/2011

Stephen Wiltshire, un artiste exceptionnel

Stephen Wiltshire, surnommé "l'homme-caméra" est un artiste au talent exceptionnel. Il est autiste mais est capable de mémoriser intégralement un panaroma et de le reproduire sans erreur, y compris dans les perspectives.

 


 

 

19/07/2011

Auroville, une cité pas comme les autres

Auroville est une cité idéale expérimentale, créée en 1968, dans le Sud de l’Inde, à 10 km au nord de Pondichéry.

 

Le but des créateurs d’Auroville est de faire vivre l’Humanité avec un grand « H », en parfaite harmonie entre eux et avec la nature.

Ses habitants sont issus de tous les pays (45), de toutes les classes sociales et de toutes les tranches d’âge.

 

Les Aurovilliens doivent, non seulement cohabiter dans la paix et dans l’unité, mais ils doivent aussi adopter un mode de vie durable.

 

Pour ce faire, la cité est composée de différentes zones circulaires :

- au centre, l’Aire de la Paix comprenant un lac est assimilable à une sorte de lieu de sérénité propice aux rencontres

- le deuxième cercle est divisé en : Zone industrielle destinée à la petite industrie et à l’artisanat afin de permettre à Auroville d’être auto-suffisante, Zone résidentielle composée de lieux d’habitation et d’espaces verts, Zone Internationale permettant à chaque nation de cohabiter et de mettre en avant leur propre culture afin de la partager plus facilement, Zone Culturelle pour l’expression artistique

- le troisième cercle est composé de la Zone verte. Elle ceinture la Cité afin de la protéger du développement urbain extérieur. C’est, en quelque sorte, le garde-manger et le supermarché des Aurovilliens : fermes, forêts pour le bois, animaux, etc. y sont présents.

 

Auroville n’est pas encore terminée, elle est en cours de construction. Prévue pour 50 000 habitants, elle en accueille un peu plus de 2 000. Pour être résident, il faut être motivé, passer un entretien, habiter 3 mois avant de prétendre à intégrer la communauté et obtenir un Visa d’entrée. Une fois entré, vous devez travailler (sans percevoir de salaire) et participer aux activités d’Auroville, afin d’enrichir et de faire croître la communauté.

 

Les maîtres mots d’Auroville sont unité, entraide, solidarité, bien-être, harmonie, éducation, etc., des notions qui semblent assez utopistes dans le monde moderne actuel, mais qui semble fonctionner dans cet endroit idyllique, au fin fond de l’Inde.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

12/07/2011

Comment protéger les enfants de la sexualisation précoce ?

 

Vous avez certainement remarqué, comme moi, que les jeunes sont confrontés au sexe, parlent de sexe ou pratiquent le sexe de manière de plus en plus précoce.

 

Les médias, internet, la télé, les grandes enseignes ont bien flairé le créneau et les incitent à devenir sexués de plus en plus jeunes.

 

Partout, le sexe est mis en avant : dans les films, dans les séries, dans les chansons, sur les forums, sur les sites, dans les magazines, etc. Le sexe y est valorisé. Tous ces médias, au sens large du terme, semblent dire aux pré-adolescents : « Si tu n’es pas « sexe », si tu n’as pas encore couché à 13 ans, tu es nul ».

 

A force de répéter ce genre de discours, les pré-adolescents finissent par succomber. Et, ceux qui n’ont pas de copains ou copines, qui ne parlent pas de sexe à longueur de temps, se sentent dévalorisés, se détestent et finissent par perdre confiance en eux. Ils croient tellement que le comportement normal est la sexualisation à outrance qu’ils sont mal dans leur peau quand ils ne pensent pas encore au sexe.

 

La sexualisation précoce est surtout visible chez les très jeunes filles. Il suffit de voir les vêtements qui leur sont proposés dans les magasins pour se rendre compte que les grandes enseignes veulent les transformer en petites femmes sexy.

 

Ces jeunes filles sortent très tôt de l’enfance, trop tôt certainement. Elles n’ont pas le temps de se construire. Elles se lancent à corps perdu dans la recherche d’un copain, dans la pratique d’activités sexuelles débridées et outrancières.

 

Mais qui doit-on blâmer ?

 

Les médias ?

Oui, certainement. L’accès au sexe sous toutes ses formes est possible par tous trop facilement.

 

Les pré-adolescents ?

Un peu tout de même parce qu’ils font preuve, comme souvent, de faiblesse de caractère en se laissant entraîner dans la sexualisation précoce pour faire comme tout le monde… C’est difficile, dans la cours des écoles ou des collèges (je vous parle pas des lycées), de ne pas se fondre dans la masse et de refuser la sexualisation précoce. Ces enfants rebelles sont raillés, rejetés, dénigrés et sont les souffre-douleurs de leurs camarades qui, parfois, leur infligent des gestes obscènes parce qu’ils ne sont pas comme eux.

 

Mais, je pense qu’il reste encore des personnes à blâmer en premier lieu : les parents.

Ces derniers ne sont-ils pas fautifs en laissant faire ?

Si je ne m’abuse, ce sont eux qui sont chargés de faire l’éducation de leurs enfants. S’ils mettaient le « holà », s’ils expliquaient à leurs enfants que le sexe ne se pratique pas trop tôt, s’ils ne donnaient pas le mauvais exemple, j’imagine que la sexualisation précoce ne ferait pas autant de ravage.

 

Il faudra certainement des drames comme celui dans lequel une collégienne de 13 ans a été massacrée à cause d’une rivalité amoureuse, pour que les gens s’en émeuvent et se mobilisent pour faire changer les mentalités.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com , à télécharger les ouvrages gratuits, à consulter les formations et à visiter la boutique des amis.

08/07/2011

10 attitudes à adopter pour qu’un changement soit efficace

Pourquoi changer ?

 

Parce que l’on ne supporte plus une situation !

Certains problèmes, certaines situations deviennent inextricables et vous empoisonnent la vie. Votre situation devient insupportable et vous vous retrouvez dans une impasse.

A un moment donné dans la vie, c’est soit changer soit sombrer encore plus profondément.

Mais, vous ne savez pas comment vous en sortir… et surtout, vous craignez que les démarches que vous mettrez en œuvre soient inefficaces.

 

Pour vous aider, je vais vous donner 10 attitudes à adopter pour que votre changement soit le plus efficace :

 

1) Changez votre façon de penser.

 

2) Pensez « solutions » et non plus « problèmes à résoudre ».

 

3) Cherchez les moyens d’être le plus efficace possible dans tout ce que vous faites. Ne vous dispersez pas inutilement.

 

4) Utilisez les bonnes méthodes. Cherchez-les et testez-les. Inspirez-vous de l’expérience des autres.

 

5) Acceptez le changement. N’ayez pas peur de vous lancer.

 

6) Soyez plus souple. N’ayez pas l’esprit étriqué. Soyez ouvert.

 

7) Ne rejetez pas toujours la faute sur l’autre. Demandez-vous si votre comportement n’est pas une des causes de vos problèmes.

 

8) Fixez-vous des changements atteignables. Il n’est peut-être pas nécessaire de tout chambouler. Un simple petit changement de rien du tout peut bouleverser totalement votre vie.

 

9) Ne brûlez pas les étapes. En vouloir trop, tout de suite, est le meilleur moyen de se casser la figure.

 

10) Changez pour vous et non pour les autres !

 

 

Si vous n’êtes pas prêt à adopter l’ensemble de ces 10 attitudes, vous aurez les plus grandes difficultés à changer. Mais, le changement, cela s’apprend. Dans le livre, « Vous avez tout pour être heureux. Le livre pour améliorer votre vie », éd. Maxima, Katy Gawelik vous montre, étapes par étapes, comment changer de vie, comment vivre plus heureux !

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique