logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/05/2011

La gratitude attitude est l'engrais du couple

Voici un extrait de l'article de Luisa Dillner "Quoi de neuf Dr Love ?" dans Sélection Reader's Digest de mai 2011 :

 

"Curieusement, "la gratitude est un sentiment tellement banalisé qu'on en vient à le négliger au sein de son propre couple, déplore le Dr Sara Algoe, spécialiste en psychologie sociale à l'université de Caroline du Nord. Nous gratifions quantité de gens de mecis en signe de reconnaissance", mais les couples qui ont passé le stade des politesses en oublient combien ce petit mot peut signifier beaucoup.

 

Dans le cadre de ses travaux de recherche, le Dr Algoe, à l'instar de John Gottman, a utilisé la vidéo. Elle et son équipe ont invité des couples à discuter, puis demandé à chacun d'écrire quelque chose que son partenaire avait fait pour lui et l'en remercier. Bilan six mois plus tard : les couples qui étaient parvenus à exprimer leur gratitude étaient plus heureux dans leur relation. Certains ont exprimé leur remerciement de façon plus spontanée que d'autres, signe, peut-être que le geste de leur partenaire les avait touchés plus profondément.

 

"La gratitude permet d'identifier ceux pour qui on compte et ceux à qui l'on tient vraiment, explique la psychologue. Lorsque nos sujets repensent à un épisode heureux de leur vie à deux, ce souvenir les amène souvent à se remémorer combien l'autre a pu se montrer formidable lors de cet événement. Ce moment de gratitude stimule l'attachement à son partenaire."

 

Encore faut-il que la gratitude soit réciproque. Chacun doit savoir apporter et recevoir. L'art du remerciement joue, là aussi, un rôle important. Si l'un des deux offre un cadeau à l'autre, l'important n'est pas de s'extasier sur l'objet en lui-même (réaction de facilité), mais plutôt de "saluer 'lintention de faire plaisir de celui qui l'a offert", explique le Dr Algoe."

 

 

N'hésitez à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com Vous y trouverez de nombreux articles et ebooks sur le développement personnel, le bien-être, la santé au naturel et l'écologie.

17/04/2011

Les solutions les plus simples sont parfois les meilleures

 

 

- Ne cherchez pas toujours les complications :

 

Votre cerveau risque d’être embrouillé et d’aller dans tous les sens.

Un cerveau embrouillé c’est comme un bureau mal rangé, on ne s’y retrouve plus.

 

- Faites preuve de bon sens :

 

Posez-vous, réfléchissez quelques instants et appliquez ce qui vous paraît le plus simple à mettre en œuvre.

Plus c’est facile, moins vous éprouverez de difficultés à mettre en pratique les solutions que vous avez trouvées.

 

- Evitez de vous poser trop de questions :

 

Agissez ! Certes le petit moment de réflexion est nécessaire, mais il ne faut pas qu’il dure trop longtemps. A trop vous tourmenter et vous demander « et si, et ça… », « et si je fais comme ça, il se peut que… »… C’est la meilleure façon de ne pas avancer.

 

- Expérimentez !

 

Si vous hésitez entre deux solutions ou deux méthodes, testez-les toutes les deux. Comme ça, vous verrez celle qui vous convient le mieux.

A un moment donné, vous devez vous lancer…

 

- Mettez-vous dans la peau d’un enfant :

 

N’avez-vous pas remarqué que les enfants, surtout en bas-âge, ne se posent pas trop de questions et expérimentent les choses.

S’ils se trompent, ils auront compris la leçon et ne referont plus la même chose plus tard.

 

- Recherchez la simplicité dès le départ :

 

Si vous vous lancez dans des défis trop compliqués, ils vous apparaîtront insurmontables et vous abandonnerez vite.

 

- Simplicité ne veut pas dire simpliste :

 

Je pense que vous ferez preuve de plus d’intelligence en recherchant les solutions les plus simples, plutôt que des solutions alambiquées qui vous feront perdre un temps précieux, qui vous pomperont toute votre énergie et qui, finalement, pourraient ne pas marcher. Vous aurez perdu un temps précieux.

Alors qu’avec une solution simple, vous ressentirez les résultats très vite et cela vous motivera pour continuer.

 

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com Vous y trouverez de très nombreux articles et ouvrages concernant le développement personnel et le bien-être et la santé au naturel.

11/04/2011

10 attitudes à adopter pour qu’un changement soit efficace

Pourquoi changer ?

 

Parce que l’on ne supporte plus une situation !

Certains problèmes, certaines situations deviennent inextricables et vous empoisonnent la vie. Votre situation devient insupportable et vous vous retrouvez dans une impasse.

A un moment donné dans la vie, c’est soit changer soit sombrer encore plus profondément.

Mais, vous ne savez pas comment vous en sortir… et surtout, vous craignez que les démarches que vous mettrez en œuvre soient inefficaces.

 

Pour vous aider, je vais vous donner 10 attitudes à adopter pour que votre changement soit le plus efficace :

 

1) Changez votre façon de penser.

 

2) Pensez « solutions » et non plus « problèmes à résoudre ».

 

3) Cherchez les moyens d’être le plus efficace possible dans tout ce que vous faites. Ne vous dispersez pas inutilement.

 

4) Utilisez les bonnes méthodes. Cherchez-les et testez-les. Inspirez-vous de l’expérience des autres.

 

5) Acceptez le changement. N’ayez pas peur de vous lancer.

 

6) Soyez plus souple. N’ayez pas l’esprit étriqué. Soyez ouvert.

 

7) Ne rejetez pas toujours la faute sur l’autre. Demandez-vous si votre comportement n’est pas une des causes de vos problèmes.

 

8) Fixez-vous des changements atteignables. Il n’est peut-être pas nécessaire de tout chambouler. Un simple petit changement de rien du tout peut bouleverser totalement votre vie.

 

9) Ne brûlez pas les étapes. En vouloir trop, tout de suite, est le meilleur moyen de se casser la figure.

 

10) Changez pour vous et non pour les autres !

 

 

Si vous n’êtes pas prêt à adopter l’ensemble de ces 10 attitudes, vous aurez les plus grandes difficultés à changer. Mais, le changement, cela s’apprend. Dans le livre de Katy Gawelik, « Vous avez tout pour être heureux. Le livre pour améliorer votre vie », éd. Maxima, l’auteure vous montre, étapes par étapes, comment changer de vie, comment vivre plus heureux !

04/04/2011

Optimistes et pessimistes

 

Voici un extrait du livre de Martin Seligman, « La force de l’Optimisme »

 

« Optimistes et pessimistes : je les étudie depuis 25 ans.

Le trait qui définit le pessimiste est sa tendance à croire que les malheurs durent longtemps, qu’ils saperont tout ce qu’il entreprendra et qu’il en porte l’entière responsabilité. L’optimiste, en revanche, qui doit faire face aux mêmes coups durs que réserve la vie, y réagit de manière parfaitement contraire. Il prend une défaite pour un revers provisoire dont les causes ne dépassent pas la situation précise. Il ne se la reproche point : ce sont les circonstances, la malchance ou les autres qui en sont responsables. Il ne se laisse pas démonter par l’échec. Il considère toute situation difficile comme un défi à relever, une incitation à se surpasser.

 

Ces deux modes de pensée ne sont pas sans conséquences. On peut affirmer sans exagération que des centaines d’études montrent la prédisposition du pessimiste à renoncer facilement et à se désespérer. Elles révèlent par ailleurs que l’optimiste réussit mieux à l’école, dans la vie professionnelle et dans les activités sportives. Il dépasse souvent les prévisions des tests d’aptitude. Candidat à des élections, il a plus de chance de se faire élire que le pessimiste. Il bénéficie d’une santé enviable et vieillit bien, les maladies qui viennent normalement avec l’âge l’épargnant dans une large mesure. Il y a même lieu de croire dans ce cas à une longévité accrue.

 

J’ai pu constater que, sur des centaines de milliers d’individus testés, il y a invariablement un pourcentage étonnamment élevé de pessimistes invétérés et une proportion à peine moins importante de personnes qui souffrent d’une propension sérieuse au pessimisme. J’ai appris qu’il n’est pas toujours chose aisée que de déterminer si l’on a soi-même ce tempérament, si bien que, sans forcément le savoir, un très grand nombre de personnes vivent sous son emprise. Des tests décèlent en effet des traces de pessimisme dans les propos d’individus qui ne se voyaient pas du tout dans ce rôle, traces que d’autres perçoivent pourtant et qui provoquent bel et bien des réactions négatives de leur part.

 

Une attitude pessimisme paraît quelquefois tellement ancrée qu’on juge impossible de l’infléchir. Or, j’ai établi que l’on peut s’en débarrasser. L’optimisme s’apprend, non pas au moyen d’astuces dérisoires comme le fait de siffler un air gai ou de répéter des banalités (en somme, la méthode Coué), mais grâce à l’acquisition de nouvelles compétences cognitives. Celles-ci ont vu le jour dans les laboratoires et les cliniques de psychologues et de psychiatres, et non des moindres, avant d’être rigoureusement confirmées dans la pratique. »

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

21/03/2011

La clé du bonheur en vidéo

Voici une très belle vidéo sur la clé du bonheur

 


 

Pour apprendre à être heureux, je vous recommande le livre de Katy Gawelik "Vous avez tout pour être heureux", éditions Maxima.

Conçu comme un guide, il vous accompagnetra pas à pas sur le chemin du bonheur.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique