logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/12/2009

Le Secret des Secrets

Voici un extrait du livre de Marc Fisher « Le secret de la rose, le dernier message du Millionnaire » :

« Quel est le secret jeune ami ?

Le meilleur moment pour

commencer à philosopher,

le meilleur moment pour commencer

à être heureux,

c’est maintenant, c’est tout de suite,

et non pas demain, après d’hypothétiques

acquisitions, autant de nuages.

Apprends l’art simple mais rare

de la concentration.

Vis dans le présent.

C’est la seule réalité,

et le plus grand remède

contre tous les maux, physiques et moraux.

Lorsque tu marches, marche !

Lorsque tu manges, mange !

Lorsque tu es avec des amis,

sois avec des amis.

Ne pense pas à demain.

Oublie hier.

Il n’y a rien d’autre que le présent.

Celui qui vit dans le présent absolu

vit dans l’amour absolu.

C’est le Secret des Secrets,

qui contient à lui seul,

qui permet à lui seul

de comprendre tous les autres pétales

du Secret de la rose,

rien d’autre n’a d’importance. »

 

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger gratuitement de nombreux ouvrages et audios.

16/12/2009

Les lois du succès

Voici un extrait du livre de Herbert Harris "Les 12 lois universelles du succès" :

 

"Le processus par lequel les pensées se matérialisent (résultats) :

Pensées

Sentiments

Vision

Objectifs

Plans

Actions

Résultats

Vos pensées se manifestent en fonction des sentiments qu'elles vous inspirent. Vous créez alors une vision que vous astreignez à des objectifs précis, puis vous vous dressez un plan d'action pour atteindre ces derniers ; suivez les plans établis et les résultats suivront. Cependant, si une seule de ces étapes n'est pas respectée ou est escamotée, les résultats en souffrent. La qualité des résultats obtenus dépend de l'efficacité avec laquelle vous suivez ce processus.

 

Les étapes de la vie :

Le secret d'une vie réussie réside dans la notion que la vie est une habitude apprise, une compétence acquise.[...]

Première prise de conscience : la vie est un jardin dont vous êtes le jardinier [...]

Deuxième prise de conscience : toute action ou inaction entraîne un résultat déterminé. Qui ne sème rien n'obtient rien. Dans un jardin, si l'on ne fait rien, les choses ne demeurent pas à l'état de statu quo : les mauvaises herbes poussent toutes seules. [...]

Troisième prise de conscience : chaque saison a sa leçon. La vie est composéede saisons ou étapes. Bien qu'assez chronologiques, celles-ci dépendent de nos pensées, de nos attitudes, de nos émotions et de nos associations à des moments précis de notre vie. [...]

Quatrième prise de conscience : il n'y a que deux forces actives dans l'univers, à savoir les forces du bien et celles du mal."

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

08/12/2009

Etes-vous fait pour être travailleur indépendant ?

Quand on demande à quelqu’un s’il aimerait travailler seul, créer son propre emploi, sans patron, rare est celui qui répond d’emblée : « non, non ! absolument pas ! quelle horreur ! »

En effet, c’est très tentant comme proposition. Je suppose que, pour vous aussi, travailler sans avoir sans arrêt un chef sur le dos, prendre ses décisions seul sans contrainte et sans ordre, cela vous paraît être la panacée. Mais, quand on creuse un peu, quand on discute un peu plus longtemps, beaucoup font machine arrière et finissent par dire que c’est beaucoup trop risqué de créer son propre emploi, qu’ils préfèrent la sécurité plutôt que l’indépendance même si la dépendance leur pèse énormément, qu’ils se sentent incapables de tout gérer seul, etc.

Hé oui, énormément de personnes rêveraient de créer son propre emploi, de devenir travailleur indépendant mais rares sont ceux qui finissent par se lancer. Ils ont peur tout simplement que tout s’écroule. Certes, maintenant, avec le statut d’auto-entrepreneur, les risques sont plus minimes. Il offre la possibilité à un plus grand nombre de tester une idée, de se lancer. Mais, qui parmi tous ceux qui ont acquis le statut d’auto-entrepreneur, gagneront réellement leur vie ? Malheureusement, je pense qu’il y aura peu d’élus.

Mais, pourquoi certains se casseront la figure ? Bon, en premier lieu, leur idée peut être mauvaise tout simplement. Ensuite, l’idée peut être bonne mais les clients ne se bousculent pas et ces auto-entrepreneurs n’ont pas le temps d’attendre que le marché se réveille. Enfin, il peut arriver que certains de ces auto-entrepreneurs ne sont pas faits pour être travailleurs indépendants. Enfin, ce n’est pas donné à tout le monde de se proclamer travailleur indépendant. Il ne suffit pas de se dire que l’on va créer son entreprise, encore faut-il en avoir l’état d’esprit.

Etre travailleur indépendant ne s’improvise pas. Il faut y réfléchir longuement et posément. Et, surtout, il faut se demander si l’on sera fait pour travailler seul, pour tout gérer. Certains ont besoin de garde-fous, de discipline, de directives pour travailler correctement. Travailler seul ne signifie nullement travailler quand on veut et comme on veut. Je sais, ce constat est évident mais il arrive souvent que certains travailleurs indépendants finissent par se laisser aller, par se dire qu’ils effectueront cette tâche demain ou un autre jour, de toute façon, c’est lui le patron et personne n’a à dire ce qu’il a à faire. Et là, patatras, c’est le début de la fin. Si vous ne vous imposez pas, dès le départ, une discipline de fer, des horaires précis, comme si vous travailliez dans une entreprise (enfin, oubliez les 35 heures !), vous finirez par échouer !

Ainsi, être travailleur indépendant ne s’improvise pas. Cela ne signifie nullement faire ce que l’on veut quand on veut. C’est obéir, encore et toujours, à des contraintes de toute sorte. Avant de vous lancer, réfléchissez-y. Faire preuve de légèreté est le premier pas vers l’échec.

Toutefois, sachez qu’il existe des individus qui sont réellement faits pour travailler seul, en toute indépendance. Ce sont des individus dynamiques, qui n’ont pas peur de prendre des risques, qui ont une idée et qui ne craignent pas de la développer. Ce sont des individus qui ont eu envie de concrétiser leur rêve, celui que tout le monde possède au fond de lui-même, créer son propre emploi, être fier de générer quelque chose de ses propres mains, de transmettre quelque chose à ses enfants. Ce sont des individus audacieux qui n’ont pas peur de l’échec. Ce sont des individus qui ont osé et qui n’éprouveront pas, un jour, le regret de n’avoir pas tenté.

Si le travail indépendant vous fait rêver, voyez si vous en être capable, réfléchissez-y avant… mais pas trop longtemps tout de même, pour ne pas regretter de ne pas vous être lancé. Si vous ne tentez pas, vous ne pourrez pas savoir si vous pouvez y arriver !

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les nombreux guides gratuits

04/12/2009

Comment réussir ses entretiens téléphoniques au travail ?

 

 

Pour certaines personnes, il est parfois très difficile de téléphoner. Elles ont le téléphone en horreur et paniquent rien qu’à l’idée de devoir téléphoner. Et, quand elles sont obligées de le faire, l’entretien téléphonique est désastreux : bégaiement, langage très sec, blancs… se succèdent. Pourtant, dans la vie de tous les jours, au travail notamment, il est parfois indispensable de téléphoner. Certes, aujourd’hui, il y a internet… qui a sauvé bien des vies ! Mais, si vous avez quelque chose à vendre, si vous désirez négocier une chose importante, si vous désirez prendre rendez-vous, etc. un coup de fil est plus approprié. Plus direct, plus rapide, plus convivial, il est indispensable dans bien des circonstances.

 

Oui, mais, quand on éprouve les plus grandes difficultés à téléphoner, c’est un supplice que de devoir décrocher le combiné et de composer le numéro. Voici quelques conseils qui pourront peut-être vous aider à faire du téléphone un allié plutôt qu’un ennemi.

 

Pour ceux qui ont le téléphone en horreur :

 

Une petite séance de visualisation ou de relaxation avant de téléphoner pourra vous aider à affronter cet obstacle. Mais, il n’y a pas d’autre solution, il faut vous jeter à l’eau. Le premier coup de fil sera certainement très difficile à passer, mais il faut absolument vous lancer. Si vous reculez, vous trouverez toujours des excuses pour ne pas appeler. Jetez-vous à l’eau, respirez un grand coup, décrochez et appelez. Cela aboutira peut-être à un échec mais, au moins, vous aurez réussi à téléphoner. Et, comme pour tout, c’est le premier pas qui compte. Au deuxième, cela ira déjà mieux, à condition de ne pas vous arrêter en si bon chemin. Vous serez de plus en plus à l’aise.

 

Bon, maintenant que vous avez pris l’habitude de téléphoner, il faut que vos entretiens soient parfaits et fructueux. Voici d’autres conseils pour les réussir. Ils concernent tout le monde.

 

Etre à l’aise au téléphone est l’élément indispensable. Vous le serez d’autant plus que vous aurez bien préparé votre coup de fil. Pour éviter les oublis, prenez des notes en amont sur les points importants que vous devez souligner. Si vous devez vendre un produit, notez les réponses aux objections les plus courantes. Réunissez autour de vous les informations qui pourront vous être utiles. Dès que votre interlocuteur vous pose une question, vous devez y répondre immédiatement. Il n’y a rien de plus désagréable d’entendre son interlocuteur chercher ou dire « ne quittez pas… je vous réponds dans quelques instants ».

Pensez à bien ranger votre bureau pour éviter que votre regard ne soit parasité par des objets extérieurs. Vous pourrez ainsi plus facilement vous concentrer que ce que vous dites.

 

Etablissez le plan de votre futur entretien. Un appel bien structuré montrera à votre interlocuteur que vous savez de quoi vous parlez, que vous êtes sérieux. Si vous partez dans tous les sens, vous serez brouillon et le fil conducteur sera perdu. Le début de votre appel est important, vous devez capter l’attention de votre interlocuteur. Dites-lui ce qu’il veut entendre, par exemple, que votre produit lui sera utile pour telle ou telle chose. Concocter son plan d’action à l’avance peut avoir un inconvénient : ne pas laisser son interlocuteur parler. Vous devez tenir compte de son avis et réagir à ses réactions. Vous devez établir une véritable conversation.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.


19/11/2009

Réalité et monde illusoire

Voici un extrait du livre de John Daido Loori, "Célébrer la vie au quotidien" :

 

"Je ne sais comment nous réussissons à confondre la réalité et le monde illusoire que nous créons.

Et une large part de ce que nous créons repose sur ce qui nous a été dit quand nous étions enfant.

Nous sommes tous conditionnés par notre culture, nos parents, nos enseignants et nos semblables, et nous façonnons toute notre vie sur la base de ces conditionnements. Ils définissent qui nous croyons être.

Toutes ces figures d'autorité nous ont dicté qui nous étions et, en avançant dans la vie, nous réalisons leurs prédictions.

Dans ses moindres aspects, la pratique  Zen consiste à dépasser ce conditionnement, à découvrir par nous-mêmes qui nous sommes, puis à vivre notre vie en accord avec ce que nous avons appris. C'est en cela que consiste la liberté."

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique