logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/11/2009

Hasards, coïncidences et autres bizarreries

Tout le monde en fait l’expérience un jour ou l’autre.

Se trouver au bon endroit au bon moment pour trouver un emploi, trouver la femme de sa vie, gagner une grosse somme d’argent.

Se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Résultat : un accident, une dispute, une mauvaise rencontre.

Pourtant, rien ne vous poussait à vous rendre dans tel ou tel lieu. Vous ne vouliez pas sortir, vous n’aviez rien à faire là, vous êtes passé par là pour la première fois, etc.

 

Comment expliquer de tels phénomènes ?

Quand cela nous arrive, on évoque immédiatement le hasard, la coïncidence, le destin ou la synchronicité. Ce dernier phénomène a été mis en lumière par le célèbre psychanalyste suisse, Gustav Jung. Ces synchronocités sont des hasards heureux. Il s’agit de deux évènements qui n’ont aucun lien entre eux mais dont l’association prend un sens pour une personne donnée.

 

Comment vous comporter face à de tels phénomènes ?

N’en ayez pas peur. Mettez un peu en veilleuse votre esprit cartésien ou rationnel. Des choses peuvent arriver, comme çà, d’un coup, sans que vous puissiez leur donner une explication. Cela arrive très souvent, pour peu que vous vous en rendiez compte. Regardez ce qui se passe autour de vous et vous repérerez ces hasards et ces coïncidences.

 

Pourquoi leur attacher de l’importance, me direz-vous ? Tout simplement parce que se laisser porter par des évènements « inexplicables » peut provoquer des changements dans votre vie, vous mener sur une nouvelle voie. La vie n’est pas carrée, rectiligne, toute tracée à l’avance. Elle peut être agréablement agrémentée de petits évènements, de petits hasards qui briseront la routine et qui pourront vous emmener vers d’autres horizons. Parfois, voyant votre vie stagner et devenir monotone, une rencontre fortuite, un évènement imprévu pourront se produire et vous sortir de votre léthargie.

 

Ne laissez pas passer les hasards ou les coïncidences. Ils sont plus nombreux que vous le pensez. Ouvrez les yeux, écoutez et surtout voyez ce qui pourrait éventuellement vous servir.

Par exemple, si vous cherchez un travail, soyez à l’affût de tout, sortez davantage, fréquentez vos anciens camarades de lycée, etc. Parmi toutes vos rencontres, vous allez très certainement tomber sur LA personne qui vous aidera à trouver l’emploi de votre rêve.

On dit souvent que le hasard peut se provoquer. C’est la fameuse théorie de la loi de l’attraction qui veut que quand vous désirez ardemment quelque chose, il vous suffit de la visualiser dans votre esprit et elle se concrétisera peu de temps après. Qu’on y croit ou qu’on n’y croit pas, ce qui est certain c’est qu’à partir du moment où vous vous focalisez sur un objectif précis, votre esprit, vos gestes, votre comportement, vos sorties, vos rencontres seront organisés de telle sorte qu’ils vous permettront d’atteindre votre objectif. Vous ferez très certainement des rencontres fortuites et inattendues à vos yeux. Mais, elles seront guidées par votre « esprit » qui sera en alerte et qui repérera facilement les petits hasards, les mots d’une conversation, les gens qui vous aideront à atteindre votre but.

 

Ne négligez pas les hasards et les coïncidences, ils peuvent changer le cours de votre vie. Mais, attention à ne pas tout mettre sur le compte du hasard ou de la coïncidence. Tout ce qui vous arrive n’est pas inexplicable. Ne sombrez pas dans le mysticisme outrancier. Il pourrait vous conduire directement dans une secte.

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

23/10/2009

Etes-vous réaliste ?

Voici un extrait du livre de Dr Camilo Cruz « Il était une fois une vache » :

 

« Voici un exemple de comment les vaches prennent forme. L’un des pires ennemis du succès, c’est le pessimisme. De faibles attentes et une attitude négative mènent inévitablement à l’échec et à la frustration.

Les personnes pessimistes vivent dans un monde négatif et déprimant, tandis que le monde des personnes optimistes est positif et plein d’occasions. La vérité, bien sûr, c’est que le monde est le même pour toutes, mais que les différentes expériences perçues ne sont que le résultat de leurs pensées dominantes.

Lors d’un de mes ateliers, en parlant à une personne particulièrement négative, j’ai trouvé ce que je pense être le point de départ de l’attitude pessimiste de bien des gens. En réponse à l’une de mes observations concernant sa vision morose de la vie, mon interlocuteur avait émis le commentaire que je ne connais que trop bien : « Je suis seulement réaliste. »

Vous avez sans doute déjà rencontré de ces personnes qui tiennent de grands discours pour tenter de justifier leur attitude négative en les qualifiant d’« attentes réalistes ». La vérité, c’est que si vous demandez à une personne positive si elle est optimiste, il va de soi qu’elle vous répondra sans hésiter « oui ». Par contre, demandez à des personnes négatives si elles sont pessimistes et elles vous répondront probablement qu’elles ne sont pas pessimistes, mais réalistes.

Comment « le fait d’être réalistes » peut-il nous nuire? C’est simple. Si vous reconnaissez le fait que vous êtes négatif et amer, il y a des chances qu’à un moment donné vous décidiez qu’il vous faut changer d’attitude. Vous pouvez même vous faire aider pour modifier votre vision de la vie. Toutefois, si vous pensez n’être vraiment que réaliste et pragmatique, vous risquez de ne jamais ressentir le besoin de modifier votre perspective. Après tout, vous avez entendu dire qu’être réaliste signifie avoir les pieds solidement rivés au sol et voir les choses telles qu’elles sont vraiment – du moins, de l’avis des personnes réalistes.

Cependant, si vous observez attentivement, vous verrez que la plupart des personnes « réalistes » tendent à être pessimistes et à avoir des attentes négatives.

Je vais vous le prouver sans tarder!

Combien de fois vous êtes-vous trouvé dans une situation où, alors que vous aviez demandé à quelqu’un de réaliser un certain objectif – disons un B au prochain examen – on vous répondait : « Quoi? Soyons réalistes! Je crois bien pouvoir obtenir un A. » Sûrement jamais! On vous répondrait probablement quelque chose comme : « Un B? Soyons réalistes! Avec de la chance, j’obtiendrai un C. » Ce que je veux vous dire par là, c’est que je sais par expérience que les personnes « réalistes » ont tendant à avoir de faibles attentes.

La vache de type « je suis réaliste » non seulement vous empêche de voir votre propre pessimisme, mais agit comme une lentille à travers laquelle vous voyez et interprétez le monde autour de vous. C’est simple : si vous mettez des verres fumés, tout autour de vous semble plus obscur. Si vous portez des verres teintés en vert, tout devient vert. Une attitude pessimiste agit comme une lentille à travers laquelle vous évaluez et jugez le monde.

Les gens pessimistes ne sont pas nés ainsi. Cette attitude acquise ou créée par notre société n’est ni héritée ni imposée à notre inconscient sans notre consentement et notre participation. Le pessimisme et autres émotions négatives une fois acquis, nous les avons programmés volontairement dans notre esprit.

Non seulement les pensées négatives vous empêchent de réaliser vos rêves, mais peu à peu elles détruisent votre vie. Elles génèrent en vous des sentiments négatifs qui se matérialisent aussi bien sous forme d’états émotionnels néfastes et préjudiciables que de problèmes de santé.

On le sait bien, les maladies telles que les ulcères, les maladies du cœur, l’hypertension, les troubles digestifs, les migraines et certaines maladies psychosomatiques sont souvent attribuées au stress et à l’angoisse suscités par des attitudes négatives. L’hostilité et la colère par exemple feraient augmenter la pression artérielle, tandis que le ressentiment et la dépression affaibliraient le système immunitaire. Le pessimisme peut certainement avoir des effets dévastateurs sur votre bienêtre physique et mental.

Avez-vous déjà remarqué que les gens qui ne cessent de se plaindre d’une chose ou d’une autre ont tendance à être souvent malades? Martin Seligman, professeur à l’Université de Pennsylvanie, affirme que les personnes pessimistes sont plus souvent sujettes aux infections et aux maladies chroniques et que leur système immunitaire ne réagit pas aussi bien que celui des gens positifs et optimistes. Selon une étude de la Harvard University, les sujets qui à l’âge de 25 ans avaient déjà une attitude pessimiste étaient dans l’ensemble plus souvent malades lorsqu’ils atteignaient la fourchette d’âge de quarante à cinquante ans.

Quels sont les effets positifs à tirer du bannissement du pessimisme de votre vie?

On peut trouver une réponse à cela dans une étude menée par des chercheurs du King’s College Hospital de Londres. Ces derniers sont parvenus à des résultats surprenants auprès d’un groupe de 57 femmes atteintes du cancer du sein ayant subi une mastectomie. Selon l’étude en question, 7 femmes sur 10 animées de ce que les médecins appellent un « esprit combatif » vivaient encore une vie normale dix ans plus tard. Par contre, parmi les femmes définies par les médecins comme « ayant perdu l’espoir et s’étant résignées au pire », 4 sur 5 étaient décédées peu de temps après le diagnostic.

Vous pouvez donc voir comment une vache persistante peut non seulement influer sur notre attitude et notre bienêtre émotionnel, mais aussi potentiellement nous dérober une longue vie en bonne santé.

Les bonnes nouvelles, c’est que même si dans le passé, nous avons permis à notre environnement et à certaines personnes de notre entourage de conditionner notre esprit à la médiocrité, nous pouvons toujours changer d’attitude et reprogrammer notre esprit afin de connaître le succès. »

 

 

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits

07/10/2009

Les femmes et la réussite

Un sondage internet va prochainement paraître (le vendredi 9 octobre 2009) dans Enfant Magazine, sur les personnalités féminines qui symbolisent la réussite et sur ce que pensent les femmes de leur réussite.

Les résultats sont les suivants. La personnalité qui symbolise la réussite est Vanessa Paradis (18 %) pour les personnalités artistiques. Pour les politiques, il s’agit de Simone Veil (14 %). Parmi les vedettes de la télé, on trouve Claire Chazal et Marie Drucker.

Les 1000 sondés (hommes et femmes) devaient choisir entre une liste qui leur était imposée.

Maintenant, pour ce qui est de la réussite personnelle, 85 % des femmes interrogées considèrent que leur vie familiale est satisfaisante, 78 % que leur vie amoureuse est satisfaisante, 73 % leur vie sexuelle, 59 % leur vie professionnelle. 74 % ont le sentiment d’avoir réussi leur vie ou d'être bien parties pour le faire. 76 % des hommes interrogés pensent la même chose.

 

Ces chiffres sont éloquents et je dois dire qu’ils m’ont un peu surprise. Je ne pensais pas qu’une telle majorité de femmes et d’hommes avaient le sentiment d’avoir réussi leur vie. C’est merveilleux !

Quand on voit le nombre de personnes qui sont malheureuses, qui n’arrivent pas à s’en sortir, qui sont au chômage, qui se retrouvent seules, qui ont les plus grandes difficultés à joindre les deux bouts, qui souffrent profondément de la crise, qui se suicident au travail, etc. on ne peut que penser qu’elles ne constituent, en fait, qu’une minorité. Et, qu’il est ridicule d’en parler, de vouloir les aider tellement elles sont peu nombreuses. Vraiment, les journalistes devraient avoir honte de titrer leurs journaux sur la crise, sur le monde qui va mal. Ils ne se sont pas rendu compte que le monde est merveilleux, que tout va bien, que la majorité des gens vont bien, même très bien.

 

Si c’est le cas, alors pourquoi tant de gens se plaignent ? Ils mentent, ils veulent que l’on ait pitié d’eux ? Pourquoi tant de gens cherchent du soutien, recherchent des solutions pour mieux s’en sortir ?

A mon avis, s’ils le font, c’est qu’ils considèrent qu’ils n’ont pas encore réussi leur vie, que leur situation familiale ou professionnelle ne les satisfait pas totalement. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, quand je regarde autour de moi, je n’ai pas l’impression que près de 75 % des gens ont le sentiment d’avoir réussi leur vie ou pensent la réussir bientôt. Je rencontre plutôt une majorité de personnes pessimistes, qui n’ont plus foi en l’avenir. Certes, quelques-uns sont satisfaits de leur sort mais ils sont loin d’atteindre 75 %.

 

Peut-être que nous ne fréquentons pas les mêmes personnes… Je ne dis pas que le sondage est faux ou truqué. Il m’interpelle et me surprend, c’est tout. Le fait qu’il ait été réalisé le 14 et 15 août, en pleines vacances estivales, à un moment où les gens sont moins stressés, plus sereins, plus heureux, explique peut-être cela… qu’en pensez-vous ?

 

Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Je serais pleinement heureuse de voir autant de personnes satisfaites de leur vie. Je ne demande que çà. Mais, malheureusement, la réalité est toute autre. C’est pour cette raison que chez Katisa Editions, on tente chaque jour d’aider les gens à s’en sortir mieux, à se sentir mieux. On leur donne les clés pour réussir leur vie. Grâce à nous, ils seront effectivement plus nombreux à pouvoir se ranger dans la catégorie des gens qui ont réussi leur vie. Car l’ouvrage « Soyez Le Pilote de Votre Vie » est là pour vous aider à reprendre votre vie en main et avoir enfin la vie dont vous rêvez. Retrouvez-le ici :  http://url-ok.com/1fd89e Appliquez ses conseils et vous ferez partie de ceux qui auront réussi leur vie.

25/09/2009

Sachez maîtriser l’enfant qui sommeille en vous

Bien souvent, savoir conserver une âme d’enfant est plutôt considéré comme un élément positif dans la vie. Cela permet de faire preuve d’insouciance, de prendre la vie du bon côté, de ne pas trop se prendre la tête avec les aléas de la vie, d’apprécier plus aisément les petits moments de bonheur, de savoir s’amuser avec de petits riens, etc. Bref, conserver une âme d’enfant semble permettre de mieux traverser la vie.

Mais, est-il pour autant souhaitable de la conserver tout le temps et constamment ?

 

Quand on y réfléchit, il apparaît d’emblée que cela peut parfois constituer un handicap. Il est bon de savoir conserver son âme d’enfant, mais à condition de savoir l’utiliser à bon escient, et non pas constamment. En effet, se comporter comme un enfant induit également de se conduire comme quelqu’un d’immature, d’irresponsable. Tout prendre à la légère, par exemple, peut devenir lassant pour l’entourage personnel et professionnel.

 

Vouloir continuer à être un enfant implique souvent une série de défauts comme :

 

- tout vouloir tout de suite

- penser que tout vous est dû, que tout le monde doit être à vos pieds et s’adapter à vos positions

- refuser la discipline et l’autorité

- vous réfugier dans la nostalgie ou rêver des rêves inaccessibles pour fuir les responsabilités immédiates

- reporter la faute de vos échecs sur les autres

- de refuser le moindre changement

- de ne pas tenir vos engagements pensant que vous n’êtes lié par rien ni par personne

 

Voilà une série de comportements qui empêchent toute sociabilité et qui enferment dans un monde qui n’a rien à voir avec la réalité. Cela ne peut que produire des individus malheureux et qui n’arrivent pas à trouer leur place dans la société.

 

Si vous vous situez dans cette catégorie, celle des immatures, des infantilisés, prenez-vous en main et essayez de vous désinfantiliser. Cela induit que vous changiez totalement d’état d’esprit, que vous preniez conscience que :

 

- vous n’êtes pas le centre du monde

- il est nécessaire de prendre en compte l’avis, l’opinion de ceux qui vous entourent pour que vous puissiez avancer

- de chercher à comprendre vos échecs éventuels et de voir s’ils ne sont pas de votre fait

- d’analyser votre comportement et de chercher à vous améliorer sans partir du principe que vous êtes parfait, un point c’est tout

- d’accepter plus facilement vos défauts, en cherchant à les atténuer le plus possible

- de ne rien imposer en tapant du pied… mais en faisant comprendre votre position

- d’être digne de confiance et ne jamais vous défiler devant vos engagements

- d’être ouvert d’esprit et de ne pas être réticent au changement

- d’avoir une vie sociale plus épanouie

- de savoir avouer vos défauts et de chercher de l’aide pour les supprimer

- de ne jamais fuir vos responsabilités

- d’être plus réfléchi, et d’arriver à maîtriser vos émotions

- d’aimer travailler en groupe, c’es ce qui vous fera avancer

- d’être responsable de vos actes

- d’être conscient que vous n’obtiendrez la reconnaissance que par l’effort et le travail

 

Ces différents comportements sont bien ceux d’un adulte, ceux d’un adulte responsable. Est-il pour autant moins heureux que celui qui veut continuer à rester un enfant ? Il ne semble pas. En effet, il agit comme une personne responsable qui maîtrise parfaitement sa vie, qui cherche à la vivre pleinement et selon ses propres désirs, qui est ancré totalement dans la société et qui sait jouir de tout ce qu’elle peut offrir de bien. N’est-ce pas là le vrai bonheur ?

Visitez le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et téléchargez les nombreux ouvrages et audios gratuits.

13/09/2009

Interaction entre EFT et Feng Shui

Voici un extrait du livre  de Sophie Merle « EFT et Feng Shui » :

 

" Pour conserver ses fonctions créatrices intactes, l’énergie doit pouvoir circuler librement et au rythme qui lui convient. Or, des blocages surviennent fréquemment. Dans nos maisons, ce sont des meubles qui gênent sa progression, des couleurs qui l’épuisent, des éléments divers qui la meurtrissent. Et dans nos corps, ce sont tous ces noyaux énergétiques, formés à partir de peines impossibles à digérer, qui viennent bloquer son harmonieuse circulation. EFT (Emotionnal Freedom Techniques) permet de supprimer ces états intérieurs douloureux, laissant au Feng Shui le soin de produire une énergie ambiante vigoureuse, riche en substances vitales indispensables à notre bien-être, puisque nous puisons nos ressources énergétiques dans notre environnement.

 

Comme les gens que nous fréquentons ou la nourriture que nous absorbons, nous choisissons nos lieux de résidence en fonction du confort émotionnel qu’ils nous procurent. Des êtres chers aux objets les plus insignifiants, tout ce qui fait partie de notre univers personnel révèle notre cheminement intérieur. Et notre habitation mieux encore, où nos joies comme nos peines s’étalent au grand jour sans aucune retenue. Notre façon personnelle de nous installer quelque part témoigne de la qualité de notre vie dans un langage symbolique que le Feng Shui nous permet de décoder et de modifier en cas de besoin. Ainsi, une union heureuse, une santé florissante vont s’y refléter aussi nettement qu’un manque d’amour ou de vitalité. L’organisation de l’espace, le placement des meubles, les choix décoratifs, non seulement décrivent clairement la marche de nos affaires, mais les retiennent captives dans leurs conditions actuelles. Un fait par ailleurs souhaitable lorsque tout va bien.

Le Feng Shui nous aide à créer des espaces de vie remplis à ras bord d’énergie vitale afin que nous puissions fonctionner au mieux de nos capacités, exploitant à fond notre immense potentiel créatif. Cependant, nous ne sommes pas toujours aptes à suivre les directives du Feng Shui. Pour des raisons plus ou moins plausibles, il y a des modifications que nous sommes incapables d’exécuter. Et comme par hasard, ce sont justement ces corrections qui seraient à même d’améliorer les aspects de notre vie qui en ont le plus besoin. Coïncidences malheureuses ou défenses intérieures à l’œuvre ? Misons sur ces dernières, car ce sont elles qui réduisent nos possibilités d’action."

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits concernant le développement personnel, le business et la santé au naturel.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique