logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/07/2009

Vivre le présent

Voici un extrait du livre de Henri Brunel "La relaxation pour tous" :

""Attention ! Attention ! Soyez présent !" chantait l'oiseau de l'île heureuse, dont parle Aldous Huxley. L'attention posée sur la seconde fugace, le moment qui passe juste maintenant est le secret de cette relaxation. Non pas une attention crispée, mais souple, à la fois déterminée et sereine. Il suffit de se regarder dérouler les gestes du quotidien : se lever, s'asseoir, marcher, courir, prendre un livre... et le jeu du poignet et des doigts.

"L'âge, écrit Paul Valéry dans ses Cahiers, l'âge donne valeur infinie à la goutte de l'instant". Cette phrase est datée de 1933. Le poète a 62 ans, il lui reste 13 années à vivre. Et vous ? Combien de temps pour jouir de la précieuse vie humaine, goûter le présent ?"

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

04/07/2009

Ha ! les vacances, il n’y a que çà de vrai !

Voilà, le temps des vacances est arrivé. Chaque jour, les journaux télévisés nous abreuvent d’images nous montrant les vacanciers sur leur lieu de villégiature, par exemple, sur la plage, au soleil, avec la mer turquoise en toile de fond. Désormais, la météo des plages est à l’ordre du jour.

 

Ces Français qui partent ont bien raison de le faire. En effet, les vacances, il n’y a que çà de vrai ! C’est le moment privilégié de l’année où l’on peut se ressourcer, se couper des tracas du quotidien et se retrouver avec sa famille, pour partager des moments de détente, de joie et de complicité. Elles permettent de recharger ses batteries pour partir du bon pied à la rentrée.

 

Pourtant, en ces moments de crise, près de 60 % des Français ne partiront pas cette année. Cela se comprend aisément dans la mesure où il faut un sacré budget pour pouvoir s’offrir quelques semaines de vacances.

 

Toutefois, pour ceux qui n’ont pas la chance de partir cette année, ne faites pas la tête, pensez plutôt que dans quelques temps, ce sera à votre tour de partir, avec votre famille. Vous pouvez même vous en faire un de vos objectifs de vie. Cela peut vous motiver, par exemple, dans la recherche d’un travail, d’un complément de revenu ou pour vous lancer dans un changement de vie plus radical.

 

Certains me diront certainement que ce n’est pas grave si on ne part pas en vacances. Oui, c’est sûr, partir n’est pas vital ! Mais une coupure est très importante pour notre santé.

De plus, croyez-moi, moi qui ai eu l’habitude de partir régulièrement, ce n’est pas toujours évident de rester chez soi pendant que les autres partent. Quand cela m’arrive, je ne me laisse pas abattre et je trouve des moyens pour me croire en vacances. Je sors de temps en temps dans ma région, je mange souvent dans mon jardin, j’essaie de rompre ma routine quotidienne, je coupe mon portable, etc.

 

Cela ne constitue que de petits exemples. Je suis certaine que, de votre côté, vous pouvez en trouver d’autres. Si vous avez des enfants, passez le plus de temps avec eux, allez dans des parcs, jouez avec eux. Sinon, vous pouvez changer vos habitudes. Faites des choses que vous n’avez pas l’habitude de faire dans l’année, quand vous travaillez. Au lieu de regarder la télé, sortez davantage, rencontrez des gens, allez sur les marchés. Il n’est pas nécessaire de se trouver en vacances pour faire de belles rencontres. Pensez également à vous relaxer totalement. Cela ne signifie pas dormir toute la journée. Vous pouvez lire, méditer, peindre, marcher, par exemple. Vivez le moment présent, sans penser à l’avenir. Oubliez pendant quelques jours vos soucis, vos problèmes, votre corps et votre esprit en ont besoin. Profitez de chaque moment de bonheur.

 

Comme vous pouvez le constater, il n’est pas nécessaire de partir pour pouvoir exercer les activités décrites précédemment. Et, pourtant, vous constaterez que même sans partir, vous serez parvenu à vous couper de votre quotidien, à vous détendre, à relâcher vos tensions et à recharger vos batteries. Alors, que vous partiez ou non, profitez de vos vacances !

 

 

N’hésitez pas à visite le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

01/07/2009

Mille petits bonheurs terrestres

Voici un extrait du livre de Sofia Stril-Rever :  « Mille et un bonheurs, Méditations de Sœur Emmanuelle »

 

« Sur fond de douleur et d’insatisfaction, il faut savoir apprécier et goûter les mille petits bonheurs très simples qui s’offrent dans le cours d’une journée, du matin au soir. Ils se présentent comme une éclaircie, comme des rayons de soleil perçant un ciel orageux.

 

Ce sont des bonheurs à regarder comme le sourire d’un enfant, le visage d’une personne aimée, les branches du figuier qui ploient sous le poids des fruits mûrs ;

des bonheurs à respirer comme les grappes jaunes de la glycine qui embaument sous la tonnelle, les senteurs fraîches de la lavande ou le parfum suave des lys ;

des bonheurs à écouter comme le chant des oiseaux qui reviennent avec le printemps, accompagnant chaque journée des éclats de leur gaieté ;

des bonheurs à déguster comme la coupe de champagne et les profiteroles au chocolat qu’on m’a offertes le jour de mes quatre-vingt-dix-huit ans ;

des bonheurs à partager comme une conversation profonde, une lecture agréable ou la rencontre d’un ami cher.

 

Mille petits bonheurs jalonnent ainsi notre existence.

Les plaisirs qu’ils procurent sont passagers, mais ils réjouissent notre quotidien. »

 

Le bonheur, çà s’apprend. Apprenez à être heureux, en cliquant ici : http://url-ok.com/872aa4

14/06/2009

Besoin de gentillesse pour sauver le monde

Voici une extrait du dossier de Psychologies Magazine de juin 2009, intitulé "Besoin urgent de gentillesse" :

 

"Finissons-en avec l'ère du chacun pour soi et du "tout à l'ego".

Arrêtons avec le culte de la performance en solitaire et des battants sans états d'âme. Dans un monde en crise, il est urgent de mettre un peu de douceur et de respect dans nos relations. Et pas seulement avec nos proches. Au travail, dans la rue, partout et avec tous : quand le présent est troublé et l'avenir incertain, il est indispensable de développer un esprit d'écoute, d'entraide et de solidarité. C'est le seul moyen de lutter contre cette tendance, toute naturelle dans une telle situation, à la méfiance, à la peur et au repli sur soi. Reprendre pleinement conscience de ce qui nous relie les uns aux autres afin d'y puiser sa force : cela devient une question de survie.

Bref, devenons gentils ! Restée longtemps du côté des -trop- bons sentiments, jugée douteuse parce que trop douce dans un monde de brutes, cette notion de gentillesse cache, en réalité, des vertus profondes, exigeantes et enrichissantes. Pour peu qu'elle soit vécue avec authenticité, oubliez sa rime facile avec faiblesse : la gentillesse est, au contraire, le courage des temps modernes. Et la clé pour mieux vivre ensemble.

Anne Laure Gannac"

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits 

 

02/06/2009

Faites de temps en temps un décrassage moral

Voici un extrait du livre de Henri Brunel, « La relaxation pour tous » :

« Depuis quelque temps, vous êtes cafardeux, agressif, vous supportez plus mal les aléas de l’existence. Vous avez besoin d’un décrassage moral. Votre « mare » doit être « récurée ». Vous allez nettoyer votre esprit de sa vase, des détritus, feuilles tombées, humus, branches cassées. Au travail !

1. Remuer la vase
Laissez vos émotions, vos pensées les moins acceptables remonter à la surface. Ne faites pas de choix, laissez tout venir : « Je vieillis, je suis laid, je hais mon chie, mon voisin, ma femme…que sais-je ? ». Laissez monter, laissez venir, sans intervenir, sans juger… […]laissez monter la vase à la surface. Vous commencez de vous sentir mal à l’aise, la puanteur vous submerge…Ah ! c’est que vous aviez besoin d’un sérieux décrassage !

2. Courir à l’abri
Il ne s’agit pas de suffoquer, si la pestilence est trop forte, courez vous mettre moralement à l’abri. Les yogis ont répertorié en chacun de nous un refuge. Vous avez le vôtre, il faut le trouver. […] Voici comment vous procédez : vous imaginez que votre conscience est un point lumineux, et vous laissez divaguer ce point en vous jusqu’à ce que vous vous sentiez absolument protégé, à l’abri. […] Une fois installé dans votre refuge, vous mettez le nez à la fenêtre, et vous regardez passer toutes ces fumées malodorantes et traumatisantes qui montent de la vase remuée. […]

3. La reconquête
Maintenant, placez-vous en imagination face à la mare. Vous entreprenez la reconquête. Observez ce remuement de choses répugnantes qui vous faisaient si peur. Marchez sus aux pestilences, sus aux fantômes. Vous les verrez s’enfuir, se désintégrer, disparaître au vent léger. […] regardez, et soyez-en paix. Renouez amitié avec votre mare intérieure. Se connaître, s’accepter dans la clarté, et s’aimer tel que l’on est. La relaxation mentale est au bout de ce chemin là. »



Rien de mieux que la méditation pour parvenir à une relaxation mentale complète et facile à obtenir. Pour accéder à la méditation facilement et simplement, cliquez-ici : http://url-ok.com/2127dd

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique