logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/12/2008

Faites de la fête de Noël, un rituel familial heureux

Voici un extrait de l’article de Boris Cyrulnik « Les émotions des fêtes » de Sélection du Reader’s Digest de décembre 2008

« Puisque nous pouvons intentionnellement masquer ou stimuler des émotions négatives, pourquoi n’essayerions-nous pas d’organiser des moments heureux de contagion émotionnelle ? Une fête au village, un spectacle bouleversant, une chanson attendrissante, un rituel familial et religieux nous donnent l’occasion de créer une émotion positive.
Alors, on va s’aimer et l’évènement heureux deviendra un jalon de l’identité de notre famille.

La fête de Noël va mettre en scène comment notre famille s’aime, s’entraide et s’inscrit dans l’histoire de notre culture. Le moindre objet va prendre un sens : « Tu te souviens que chaque année nous ajoutions un santon à la crèche… Tu te souviens de l’émotion des cadeaux dont nous faisions secret jusqu’au moment où, tous ensemble, nous déchirions frénétiquement le joli papier qui enveloppait les boites… Tu te souviens des repas…Et du jour où… »

L’identité de la famille est ainsi structurée par ces rituels religieux ou laïques organisés par notre culture et par nos proches afin de créer un bonheur à partager. »


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

22/11/2008

En quoi consiste la Méditation

Voici un extrait du livre de Matthieu Ricard "L'art de la Méditation" :

« La méditation consiste plus exactement à prendre le contrôle de son esprit, à se familiariser avec une nouvelle compréhension du monde et à cultiver une manière d'être qui n'est plus soumise à nos schémas de pensée habituels. Elle débute souvent par une démarche analytique et se poursuit par la contemplation et la transformation intérieures.
Erre libre, c'est être maître de soi-même. Ce n'est pas faire tout ce qui nous passe par la tête mais s’émanciper de la contrainte des afflictions qui dominent l'esprit et l'obscurcissent. C'est prendre sa vie en main, au lieu de l'abandonner aux tendances forgées par l'habitude et à la confusion mentale. Ce n'est pas lâcher la barre, laisser les voiles flotter au vent et le bateau partir à la dérive, mais au contraire barrer en mettant le cap vers la destination choisie : celle qu'on sait être la plus souhaitable pour soi-même et pour les autres.

[…]

La compréhension dont il s'agit ici consiste en une vision plus claire de la réalité. La méditation n'est pas un moyen d'échapper à la réalité, comme on le lui reproche parfois : elle a au contraire pour but de nous faire voir la réalité telle qu'elle est - au plus près de ce que nous vivons -, de démasquer les causes profondes de la souffrance et de dissiper la confusion mentale qui nous incite à chercher le bonheur là où il ne se trouve pas.

[…]

Pour mener à bien cette tâche, il faut commencer par calmer son esprit turbulent. On compare l'esprit à un singe captif qui s'agite tant et si bien qu'il s entrave lui-même et se trouve incapable de défaire ses propres chaînes.
Du tourbillon des pensées surgissent d'abord les émotions, puis les humeurs et le comportement et, à la longue, les habitudes et les traits de caractère. Tout ce qui se manifeste ainsi spontanément ne produit pas en soi de bons résultats, pas plus que semer des graines à tout vent ne fait pousser de bonnes récoltes. Il faut donc avant tout maîtriser l'esprit, à l'image du paysan qui prépare sa terre pour y jeter des semences.
Si l'on considère sincèrement les bienfaits que l'on recueille lorsqu'on fait une nouvelle expérience du monde à chaque instant de son existence, il ne semble pas excessif de passer ne serait-ce que vingt minutes par jour à mieux connaître son esprit et à l'entraîner.
Le fruit de la méditation est ce que l'on pourrait appeler une manière d'être optimale ou un bonheur authentique. Ce bonheur-là n'est pas constitué d'une succession de sensations et d'émotions plaisantes. C'est le sentiment profond d'avoir réalisé de la meilleure des façons le potentiel de connaissance et d'accomplissement qui se trouve en soi. L’aventure en vaut la peine. »

Apprenez à méditer chez vous facilement et simplement en cliquant ici : http://url-ok.com/2127dd

13/11/2008

Pourquoi méditer ?

Voici un extrait du livre de Matthieu Ricard "L'art de la Méditation" :

"Depuis 40 ans j'ai eu la grande chance de vivre auprès de maîtres spirituels authentiques qui ont inspiré ma vie et illuminé mon chemin. Leurs précieuses instructions ont guidé mes efforts. Je ne suis pas un enseignant et reste plus que jamais un disciple. Mais il m'arrive fréquemment de rencontrer lors de mes voyages de par le monde des personnes qui me font part de leur désir d'apprendre à méditer ; j'essaie, autant que je peux, de les orienter vers des maîtres qualifiés. Mais ce n'est pas toujours possible.
[...]
Se tranformer intérieurement en entraînant son esprit est la plus passionnante des aventures.
[...]
Depuis une dizaine d'années, je participe également à plusieurs programmes de recherches scientifiques qui visent à mettre en évidence les effets de la méditation, pratiquée sur de longues durées. Il en ressort qu'il est possible de développer considérablement des qualités telles que l'attention, l'équilibre émotionnel, l'altruisme et la paix intérieure. D'autres études ont également démontré les bienfaits qui découlent de 20 minutes de méditation quotidienne pratiquée pendant 6 à 8 semaines : diminution de l'anxiété et de la vulnérabilité à la douleur, de la tendance à la dépression et à la colère, renforcement de l'attention, du système immunitaire et du bien-être en général. Quel que soit l'angle sous lequel on envisage la méditation - celui de la transformation personnelle, du développement de l'amour altruiste ou de la santé physique -, celle-ci apparaît donc comme un facteur essentiel si l'on veut mener une vie équilibrée et riche de sens.
Il serait dommage de sous-estimer la capacité de transformation de notre esprit. Chacun d'entre nous dispose du potentiel nécessaire pour s'affranchir des états mentaux qui entretiennent nos souffrances et celles des autres, pour trouver la paix intérieure et pour contribuer au bien des êtres."


Apprenez à méditer chez vous facilement et simplement en cliquant ici : http://url-ok.com/2127dd

31/10/2008

Que faire quand la mémoire vous joue des tours ?

Je ne sais pas pour vous, mais moi, il m’arrive très souvent d’oublier des dates, des dates de naissance ou des noms de personne.
Vous vous retrouvez, par exemple, dans une réunion ou un séminaire, vous voyez arriver vers vous un individu, vous êtes persuadé que vous l’avez déjà vu quelque part mais, voilà, vous ne vous souvenez plus du tout de son nom ou de son prénom.
Cette situation peut-être assez embarrassante car l’individu en question peut s’offusquer que vous ne le reconnaissiez pas. Parfois, il peut être un personnage important, qui peut éventuellement vous venir en aide dans telle ou telle situation.

Tout ceci est une question de mémoire, de mémorisation. La mémoire peut très souvent nous jouer des tours. Certaines personnes ont la chance de retenir facilement les dates ou les noms. D’autres, comme moi, éprouvent de grandes difficultés à se souvenir de ces éléments primordiaux.

Etant moi-même victimes de ce désagrément, j’ai recherché des moyens pour m’aider à mémoriser les noms.
Le premier que j’ai trouvé, c’est de faire défiler, dans ma tête, les lettres de l’alphabet, les unes après les autres, à un rythme assez soutenu. Au bout, d’un certain temps, je parviens à tomber sur la bonne lettre, celle qui correspond à la première lettre de la personne dont je désire me souvenir. C’est une technique qui marche assez souvent. Par contre, si c’est un échec, bien souvent cela finit par m’énerver à force de passer et repasser l’alphabet dans ma tête, sans résultat. Cela finit par « me prendre la tête » et par envahir mes pensées des heures entières.

Pour éviter ces inconvénients, j’ai recherché une autre technique, qui agit plutôt en amont. Je m’explique…
Quand vous rencontrez une personne dans un séminaire ou une réunion quelconque, soyez très attentif et concentré. Cela vous permettra de retenir plus aisément son nom et son prénom. En effet, si vous avez la tête ailleurs, si vous regardez autour de vous, si vos pensées vagabondent, c’est le meilleur moyen de ne pas prêter attention au nom que l’on vous énonce.
C’est une évidence. Comme pour tout, si vous ne prêter pas attention aux paroles que l’on prononce, vous ne parviendrez pas à les retenir ! Rappelez-les vous les cours de vos professeurs à l’école. Si vous n’étiez pas concentré, vous ne les reteniez pas.

Etre concentré est la première chose. Si vous ne l’êtes pas suffisamment, ce qui peut parfaitement arriver, n’hésiter pas à faire répéter son nom à votre interlocuteur. Il ne s’en offusquera pas si vous êtes poli et si vous agissez avec tact. En plus, votre interlocuteur sentira que vous lui prêter attention et il en sera flatté.

Bon, maintenant, il se peut que la concentration ne suffise pas. Il peut arriver que les noms vous échappent quelques minutes après les avoir entendus. Rassurez-vous, vous n’êtes pas incurable. Il existe toujours des solutions pour mémoriser les noms.
Il s’agit d’un moyen mémo-technique. Quand vous rencontrez une personne, vous devez l’associer à des choses, des émotions, des impressions, le lieu de la rencontre, la couleur de sa carte de visite, etc. qu’elle produit sur vous. Ainsi, si Madame Durand est grande, a les cheveux blonds, a le regard froid, est habillée d’une certaine façon, vous devez associer ces différents éléments au nom « Durand ». Par exemple, dans « Durand », il y a « rand », pas loin de « grand ». Si vous l’avez rencontrée dans la salle de séminaire d’un grand hôtel, vous devez associer cette salle à ce nom. Et, ainsi de suite… Au final, vous aurez construit dans votre tête une phrase avec des éléments simples qui correspond à « Durand ».
Ainsi, dès que vous la reverrez, les images que vous avez associé au nom « Durand », vous reviendront à l’esprit et votre mémoire ne vous jouera plus des tours.
Cette technique peut vous paraître ardue, mais en la pratiquant, vous verrez qu’elle vous sera d’un grand secours dans pas mal de compartiments de votre vie.

Comme vous le voyez, vous pouvez toujours agir sur votre mémoire. Ne la laissez plus vous jouer des tours.

Apprenez à développer votre mémoire en cliquant ici : http://www.lulu.com/content/4693037

18/10/2008

Petites victoires...

Voici quelques pensées, extraites du livre de Dominique Glocheux "Petites victoires, grands bonheurs" :

"Souriez.

Comptez vos plus, oubliez vos moins.

Faites le premier pas. Même minuscule. Une fois engagé sur le chemin, chaque pas devient plus facile. Faites le premier pas.

Efforcez-vous 24 heures d'aimer votre vie exactement telle qu'elle est.

Faites-vous du bien : faites du bien aux autres. C'est trop bon.

Aimez ce que vous faites. C'est précieux. Tellement plus précieux que faire ce que vous aimez.

Efforcez-vous 24 heures de dire la vérité. Rien que la vérité.

Cherchez la compagnie de l’enthousiasme, de la joie de vivre et de la spontanéité. Ils ont plein d’amis. Qui se ressemble, s’assemble. Et qui joint une telle assemblée, finira tôt ou tard par y ressembler."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique