logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/07/2008

La Persévérance

Voici un extrait du livre de H. Besser "La Persévérance, Secret du Succés" :


"Jamais en aucune période de l’histoire du monde la persévérance n’a été plus nécessaire que de nos jours.
La propagation de l’éducation générale, en stimulant tant de talents qui auparavant sommeillaient en germe, a énormément augmenté le nombre de concurrents dans la lutte.

Celle-ci de ce fait est devenue beaucoup plus dure et longue et elle exige de ceux qui s’y sont engagés une volonté inflexible, soutenue par un effort infatigable qui est la base de toute persévérance.

Cette constance dans la poursuite d’un but ne met pas en jeu uniquement les qualités requises pour accélérer la réalisation de notre but.

Elle est aussi le résultat d’une idée qui a été examinée et mûrie dans l’esprit jusqu’au moment où elle a acquis assez de vitalité pour pouvoir se transformer en actes.

La persévérance restera stérile si le but n’est pas clairement envisagé. Avant que nous soyons capables de maintenir notre ligne de conduite sur un chemin donné il est indispensable de savoir où celui-ci nous mène.

Le nombre de ceux qui errent dans des impasses est légion. Ces personnes sont saisies d’étonnement lorsqu’elles rencontrent des difficultés qu’elles auraient pu prévoir, si seulement elles l’avaient voulu.

Ceux qui sont dotés de persévérance rassemblent leurs forces à ce stade ; ils réfléchissent à la nature des obstacles qu’ils vont probablement rencontrer et ils évaluent leurs propres forces de résistance."


Retrouvez ce livre en entier, en cliquant ici

29/06/2008

La puissance de la concentration

Voici un extrait du livre d'Orison Swett Marden : "Comment concentrer vos énergies pour atteindre vos buts"


"En règle générale, ce que le cœur désire ardemment, la tête et les mains le lui obtiennent. Les courants qui amènent la fortune, le succès, obéissent à des règles aussi fixes que celles qui régissent les marées.

À la base de tous les grands succès, nous retrouvons la puissance de concentration qui rive toutes les facultés à la poursuite d’un seul but, la persévérance en dépit de toutes les difficultés, et le courage qui rend capable de supporter sans faiblir toutes les épreuves, les désappointements et les tentations.

Les chimistes nous affirment qu’il y a, dans une seule acre de terrain herbeux, assez de force emmagasinée pour faire mouvoir tous les moulins, toutes les locomotives et toutes les machines du monde si seulement on pouvait concentrer cette force sur le piston d’une machine à vapeur. Mais comme elle est au repos, aux yeux de la science, elle est comparativement sans valeur.
[...]

Un but défini est la caractéristique de tout art. Il n’est pas le plus grand, le peintre qui développe le plus grand nombre d’idées sur une seule toile et donne à toutes ses figures une importance égale. Le plus grand, c’est l’artiste qui, par la plus grande variété, exprime la plus grande unité, qui développe l’idée conductrice dans la figure centrale, et fait converger vers elle toutes les figures secondaires, ainsi que la lumière et les ombres. "


Téléchargez gratuitement cet ouvrage sur le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com à la rubrique "Cadeaux gratuits".

19/06/2008

Remerciez avant d'avoir reçu

Je vous propose aujourd'hui une citation d'Alain, tirée de "Propos sur le bonheur", à méditer...


"Comme dirait Spinoza, maître de joie : "Ce n'est point parce que je me réchauffe que je suis content, mais c'est parce que je suis content que je me réchauffe". Pareillement donc, il faut toujours se dire : "Ce n'est point parce que j'ai réussi que je suis content ; mais c'est parce que j'étais content que j'ai réussi".
Et si vous allez quêter la joie, faites d'abord provision de joie. Remerciez avant d'avoir reçu. Car l'espérance fait naître les raisons d'espérer, et le bon présage fait arriver la chose."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

16/06/2008

Mettez-vous à la place de vos enfants

Pourquoi ne tenteriez-vous pas une petite expérience tout à fait intéressante et instructive un de ces jours ?
Elle consiste à vous mettre à la place de vos enfants, ou plutôt à vous imaginer à leur place quand vous êtes face à eux.

Quelquefois, les adultes, face à leurs enfants, ont des réactions qui leur paraissent tout à fait normales, mais qui sont excessives pour de jeunes enfants. Certains hurlent, s’énervent, font de gros yeux, menacent du doigt au moindre petit écart. Ils agissent comme s’ils parlaient à un adulte.
Or, un enfant reste un enfant.

Imaginez-vous à sa place. Que penseriez-vous si un individu plus grand, plus fort que vous, se mettait à vous rouspéter, à vous hurler dessus parce que vous avez fait une bêtise ? Vous ne pourriez qu’éprouver de la peur, de la crainte face à ce colosse qui crie, qui vocifère, qui vous menace.
Vous paraît-il normal que vous fassiez peur à ce point à vos enfants ?
Je suis certaine que vous n’avez pas pleinement conscience des réactions que peuvent provoquer certains de vos actes chez vos enfants. Vous n’avez pas compris qu’il faut que vous vous mettiez à leur niveau, aux deux sens du terme : intellectuel et physique.
En effet, les jeunes enfants n’ont pas le même langage que les adultes. Alors, pourquoi leur parler comme si vous parliez à un adulte ? A l’heure actuelle, c’est la grande mode de s’adresser à ses enfants comme s’ils étaient déjà adultes. Les parents ont peur que leur langage ne se développe pas convenablement. Ils ne disent plus : « tu dois aller faire pipi ? » mais « dois-tu aller aux toilettes ? ».
Or, le langage des enfants évolue avec le temps. Si je me souviens bien, je crois que vous tout comme moi, nous n’avons pas parlé comme nous le faisons actuellement dès notre plus jeune âge.

De la même façon, ne croyiez-vous que l’impact de vos paroles serait plus grand si vous vous approchiez de votre enfant, si vous vous abaissiez à sa hauteur et si vous lui parliez doucement en expliquant bien les choses, même si c’est pour le gronder ?
Tentez cette expérience et vous verrez qu’il y a une énorme différence entre hurler de loin et parler doucement de près, en regardant votre enfant dans les yeux. Là, il n’aura plus peur de vous et comprendra plus facilement pourquoi vous le grondez.

Cette façon de vous comporter – ce rapprochement - doit être constante. Ainsi, si votre enfant crie sans arrêt, fait des bêtises continuellement, demandez-vous une chose : n’est-ce pas parce que vous le laissez souvent jouer seul dans son coin ?
Si c’est le cas, ne vous étonnez pas que, livré à lui-même, il fasse un peu n’importe quoi.
Je sais, vous êtes occupé, vous ne pouvez pas toujours jouer avec votre enfant. Mais, faites un effort et je suis certaine que vous trouverez quelques minutes à consacrer entièrement à votre enfant. D’ailleurs, quand je vois ce qui se passe souvent sur les plages pendant les vacances, je suis persuadée que certains parents ne savent plus ou ne daignent plus s’amuser avec leurs enfants. N’avez-vous jamais vu, sur la plage, une maman en train de se faire bronzer sous son parasol, le papa lire son journal et l’enfant jouant seul dans son coin avec son seau, criant parce qu’il ne retrouve pas sa pelle ? La réaction des parents ? « Joue et arrête de crier pour rien ». Pourquoi ne se demandent-ils pas plutôt si leur enfant ne crie pas tout simplement pour attirer l’attention, pour qu’ils s’occupent de lui, qu’ils jouent avec lui.
Et, là, je crois que ces parents avaient du temps à consacrer à leurs enfants.
Ils leur suffisaient de se mettre à la place de leur enfant pour se rendre compte que ce n’est pas marrant de jouer tout seul.

Tentez l’expérience et vous changerez peut-être, si c’est nécessaire, votre manière de voir les choses.
Dernier point : imaginez-vous à la place de votre enfant, en train de recevoir des mots gentils, des gestes affectueux, des compliments, des gestes de tendresses, des câlins, votre main dans la sienne quand vous vous promenez, etc. Quelle sera votre réaction ?


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

15/06/2008

Les coïncidences favorables

Voici un extrait du livre de Sakyong Mipham "Régnez sur votre monde" :


"Les coïncidences favorables ménent à la joie et à la liberté en nous offrant des situations succeptibles d'accroître notre réalisation et notre compréhension.

Elles peuvent nous conduire jusqu'à un maître spirituel, l'amour de notre vie ou un nouvel ami qui changera notre existence. [...]

A force de poursuivre son entraînement dans l'art de régner, tashi tendrel - la coïncidence favorable - augmente.

Un esprit qui est au fait de sa propre profondeur est à même de voir la magie brillante et élémentaire du monde.
Le monde entre en communication avec nous parce que nous sommes disponibles comme une fleur au printemps. Les conditions sont réunies et la fleur s'épanouit. La sagesse et la compassion nous mettent à l'unisson avec la vie, et l'environnement répond.

Chaque situation qui est le fruit d'heureux auspices montre comment on peut aller de l'avant - et non vers l'arrière ni de côté - dans la lumière sans fin du Soleil du Grand Est.

Les causes et conditions se rencontrent d'une manière telle que l'on sait quand il est opportun d'agir ou de s'en abstenir. Quand on est assez éveillé pour voir ce qu'offre le monde, les conditions peuvent montrer le moment propice pour construire une maison, reprendre des études ou développer une entreprise."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique