logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/02/2008

Quelques moments de retraite

Voici un extrait du livre de Joseph Droz "L'Art d'être heureux" :

"Beaucoup d'hommes, étourdis par le bruit, des passions, agités par des rêves, s'aperçoivent à peine qu'ils existent, et meurent en regrettant de n'avoir pas vécu. Quelques autres, longtemps entraînés par le torrent, résistent, abordent le rivage, et goûtent enfin, loin du tumulte, le plaisir d'exister.

Mais pourquoi ne prolonger que ses dernières heures ? Si l'on ne peut vivre indépendant, il faut du moins consacrer chaque soir quelques moments à la retraite, pour revoir le passé, et s'arrêter sur le présent. Comptant ainsi chaque jour qu'on ajoute à d'autres jours, on ne laisse plus la vie s'évanouir comme un songe.

C'est surtout dans ces entretiens avec soi-même qu'on donne à son esprit de la justesse, à son âme de l'élévation, à son caractère de la douceur et de la fermeté. La vie est un livre dont on lit tous les jours une page ; il faut noter ce qu'on y trouve d'instructif."



Cet ouvrage vous intéresse ? Il vous est proposé en cadeau dans l'offre ci-dessous :
http://url-ok.com/872aa4



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

26/01/2008

Le Secret

Voici des extraits du livre de Rhonda Byrne, "Le Secret" :


"Nous sommes tous soumis à un pouvoir infini. Nous sommes tous régis par les mêmes lois. Les lois naturelles de l'Univers sont si précises que nous n'avons aucune difficulté à construire des vaisseaux spatiaux et à envoyer des êtres humains sur la Lune, et nous pouvons prévoir l'alunissage à la fraction de seconde près.

Où que nous vivions [...], nous sommes tous soumis à un pouvoir. A une loi. La loi de l'attraction !

Le Secret c'est la loi de l'attraction !

C'est vous qui attirez tout ce qui arrive dans votre vie. Et vous le faites avec les images que vous entretenez dans votre esprit. Avec ce que vous pensez. Ce que vous nourrissez dans votre esprit, vous l'attirez dans votre vie.

[...]

Les gens qui ont attiré la fortune dans leur vie ont utilisé le Secret, consciemment ou inconsciemment. Ils ont alimenté leur esprit de pensées axées sur l'abondance et la richesse, et ils ne permettent à aucune pensée contradictoire de s'y implanter. Leurs pensées prédominantes sont fondées sur la prospérité. Ils ne connaissent que la prospérité et rien d'autre n'existe dans leur esprit. Qu'ils en aient conscience ou non, ce sont ces pensées prédominantes qui leur apportent la prospérité. C'est la loi de l'attraction en pleine action."




N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

17/01/2008

L'Abondance

Voici un extrait du livre de Jean-Philippe Hulin, "Comment devenir riche sans gagner à la loterie" :

"Partout autour de nous, aussi loin que notre regard puisse porter, la richesse de la nature s'exprime de mille et une façons.

Il ne fait aucun doute que nous vivons dans un monde d'abondance et que l'être humain est le fruit de cette nature luxuriante.

Parce que nous vivons dans ce monde, parce que nous sommes ce monde, parce que l'univers est en nous, il est évident que chacun d'entre nous peut aspirer à une vie faite d'opulence.

A condition de permettre à notre esprit d'accepter cette opulence.

De même que nous dirigeons notre voiture dans la direction où porte notre regard, nous dirigeons notre vie dans la direction où porte notre esprit.

Nous allons dans le mur si nous regardons le mur.
Nous connaissons des problèmes financiers si nous pensons que l'abondance nous est refusée.

Il s'agit là d'une loi universelle que toute personne fortunée connaît.

Appliquez-là suffissamment longtemps dans le bon sens et votre situation financière sera florissante !".



Pour vous aider à trouver l'Abondance, n'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

09/01/2008

La phobie sociale

Voici un extrait du livre de Katy Gawelik "Battez-vous contre vos peurs" :

"Le phobique social craint la critique et le rejet. Il se sent inférieur aux autres et a une faible estime de lui.
En résumé, il se sent incompétent, ce qui entraîne obligatoirement un ensemble de peurs qui, cumulées, ne peuvent qu’avoir des conséquences négatives. Ces peurs sont, en vrac : la peu d’être ridicule, de mal faire, d’être mal jugé, peur d’être observé, d’être évalué par les autres, peur d’être insignifiant, de n’intéresser personne…

Les phénomènes les plus importants qui ressortent de la phobie sociale, quand on l’analyse plus en profondeur, ce sont la peur du regard de l’autre, la peur du jugement de l’autre, la peur d’être exposé aux autres.
Bien entendu, tout le monde a éprouvé ou éprouve de manière plus ou moins forte, cette crainte, cette gêne parfois d’être regardé, d’être observé, d’être jugé. C’est le cas des timides qui, quand ils doivent engager la conversation avec un inconnu, tremblent un peu, rougissent mais qui finissent, après avoir pris une grande respiration, par se lancer. C’est le cas également des acteurs ou des conférenciers, souvent victimes du trac, qui se disent qu’ils ne pourront jamais entrer en scène ou prononcer un seul mot. Encore une fois, ils arrivent à se maîtriser et finissent par s’exécuter, en éprouvant d’ailleurs la plupart du temps un immense plaisir.
Mais, à partir du moment où cette peur du regard de l’autre devient persistante, handicapante, constante, cela devient immanquablement un problème et une gêne démesurée pour celui qui en est victime. C’est cela la différence entre phobie sociale, timidité et trac.

La phobie sociale se distingue ainsi du trac et de la timidité dans la mesure où il s’agit d’une pathologie anxieuse plus sévère. Le timide arrive à affronter les situations. Certes, il éprouvera de la peur mais il parviendra à la gérer et à l’affronter. Alors que le phobique social, face à cette peur, aura un sentiment de honte et pourra même avoir une attaque de panique qui l’empêchera de faire quoi que ce soit.
De la même façon, le timide continuera à aller dans les réunions, alors que le phobique social évitera d’y aller afin de ne plus vivre la ou les situations qui lui font peur. Il les esquivera par tous les moyens, dont le plus simple est tout bonnement de rester chez lui, enfermé. Il évitera ainsi d’être confronté à de telles situations, comme par exemple rencontrer son voisin en allant chercher son courrier, aller chercher du pain par peur de devoir discuter avec le boulanger, etc. Il se coupera ainsi, petit à petit, du monde extérieur.

Ce qui est d’ailleurs assez insolite c’est que la peur qui est à l’origine de la phobie sociale ne va faire qu’amplifier le phénomène. Le phobique social va se sentir traqué, puis jugé. En effet, à partir du moment où le phobique social a peur du regard de l’autre, il va se sentir jugé, évalué même si ce n’est nullement l’intention de son interlocuteur.
Comme nous l’avons précisé précédemment, il y a déformation de la réalité."

Si vous souffrez de phobie sociale, la lecture du livre de Katy Gawelik "Battez-vous contre vos peurs" vous est indispensable. Par ses nombreux conseils et ses solutions, il vous aidera sans aucun doute à aller mieux. Vous pouvez le retrouver en téléchargement ici

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

07/01/2008

Et si les contes de fées pouvaient nous permettre de vivre mieux ?

Tout le monde se rappelle des contes de fées de son enfance, des « Il était une fois… », des rois, des princes, des héros, des monstres, des ogres.
Blanche-Neige et les sept Nains, Cendrillon, La Belle au Bois Dormant, Le Petit Chaperon Rouge ont bercé notre enfance, et continuent même de bercer celles de nos enfants.
Quand on est enfant, ces contes de fées nous émerveillent, nous font rêver, nous aident à nous endormir. Tout y est beau, merveilleux, les monstres finissent toujours par être terrassés, les méchants perdent toujours, les gentils triomphent au final. Bref, tout se finit très bien (« Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants »). Tout semble possible dans ces contes.

Avez-vous lu récemment des contes ? Peut-être devriez-vous le faire, et pas seulement pour vos enfants. En effet, leur contenu n’est pas uniquement destiné aux enfants. Des chercheurs, des psychologues se sont penchés depuis très longtemps sur les contes. Ils les ont analysés de manière précise.
Ils en sont arrivés à la conclusion suivante : les contes peuvent servir dans le développement personnel des personnes, peuvent les aider à vivre mieux au quotidien, à résoudre leurs problèmes existentiels, à aller de l’avant.

Comment sont-ils parvenus à une telle conclusion ? En effet, quand on lit des contes, généralement, on n’y voit que de bons sentiments, des messages qui nous semblent anodins, insipides, uniquement destinés aux enfants… Justement, comme ils sont destinés aux enfants, il est normal que l’on se dise qu’ils ne contiennent pas d’idées complexes.
Mais maintenant que vous savez que les contes peuvent avoir un réel impact sur votre vie, sur votre épanouissement personnel, je suis certaine que vous n’allez plus les voir, les lire de la même façon.

Le tout est de savoir comment décrypter les contes.
Dans la majorité des cas, les contes sont intemporels, se déroulent dans un monde imaginaire peuplé de rois, de reines, de princesses, de princes, de fées, de héros, de monstres, d’ogres. Ils racontent l’histoire d’un individu à qui il arrive des choses tragiques. Il est abandonné, il est rejeté, il est enfermé, il est poursuivi par des monstres. Mais, à un moment, il finit par être sauvé par un héros (prince, être imaginaire) ou par une fée ou, même, par lui-même. Il parvient ainsi à se révolter, à sortir de lui-même pour reprendre le dessus. Il passe différents obstacles (monstres, ogres, par exemple), il subit différentes épreuves, plus ou moins difficiles, qui, au final, le construisent, le font mûrir. Et, étapes après étapes, il finit par triompher et par trouver le bonheur, l’amour et la réussite.
Voilà, à peu près, ce que vous pouvez trouver dans un conte.

Mais, au fait, n’est-ce pas précisément la description du déroulement de la vie ?
En effet, parfois, la vie est difficile, des obstacles se mettent en travers de vous. Vous subissez les affres de la vie. Vous ne savez plus comment vous en sortir. Mais, un moment, un évènement, une personne vous aide à vous en sortir, à agir : votre héros à vous ? Alors, vous retrouvez confiance en vous, vous décidez de vous en sortir. Votre conscience, votre persévérance se réveillent : une petite fée peut-être ? Vous faites tout pour atteindre votre but et vous y parvenez. Et, au final, tout est bien qui finit bien.

Ainsi, relisez les contes de fées en vous rappelant le contenu de cet article et je suis certaine qu’ils vous aideront à vivre mieux, à vous sortir de vos problèmes. Faites-en des outils de développement personnel ou de motivation. Décidez de faire de votre vie un « conte de fées », décidez que quoi qu’il vous arrive vous finirez par vaincre les obstacles, décidez de devenir le héros de votre vie et de celle de votre famille.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique