logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/10/2007

Essayez le « lâcher-prise »

Le « lâcher-prise » est une expression que vous connaissez certainement. On l’entend assez régulièrement. C’est un concept à la mode, employé à tout va et, au final, on ne sait pas vraiment ce qu’il signifie réellement.
A priori, « lâcher-prise » serait le contraire de « maîtriser ». Cela voudrait dire que, quand une situation vous stresse, quand vous vous mettez en colère, vous ne devez pas essayer de tout maîtriser, de tout contrôler mais de lâcher-prise, de vous détendre, de rester zen en toutes circonstances.
Mais ces deux concepts sont-ils vraiment si différents que cela dans ces cas précis ? En effet, quand on vous dit que vous devez lâcher-prise afin de rester calme, n’est-ce pas une façon de maîtriser vos émotions pour atteindre la « zénitude » ?

Qu’est-ce que c’est alors, le « lâcher-prise » ?

Ce concept a été importé d’Inde dans les années 70. Les guides spirituels hindoues, dans les ashrams, utilisaient le mot anglais « to surrender » = « rendre les armes » pour inculquer cette notion à leurs étudiants. Ces derniers apprenaient à laisser de côté leur volonté de tout contrôler afin d’accepter les évènements, heureux et malheureux, qui se produisent dans leur vie.
Le fait d’accepter permet de relativiser les choses et d’aller de l’avant, de pouvoir chercher des solutions. Mais l’acceptation n’est pas évidente pour tout le monde. Beaucoup préfèrent mettre la situation ou le problème sur le dos des autres ou des évènements, plutôt que d’accepter tout simplement les choses. Tant qu’ils conserveront cet état d’esprit de déni, ils ne pourront pas régler leurs problèmes. Ils doivent, en quelque sorte, abdiquer face à l’ennemi, face à leurs difficultés et uniquement chercher à les régler et non pas à rechercher leurs causes, leurs tenants et aboutissants, leurs origines, etc.
Le « lâcher-prise » signifie donc vivre le moment présent tel qu’il apparaît sans chercher à revenir sur le passé et sans chercher à contrôler ce qui se passera dans l’avenir.

Ce « lâcher-prise » passe aussi, et généralement en premier lieu, par un relâchement des tensions de votre corps. Par le yoga, notamment, vous devez apprendre à réduire vos crispations intérieures, à les abandonner en quelque sorte.
Mais relâchement, abandon ne signifient nullement passivité, résignation, laisser-aller. C’est là toute la subtilité du « lâcher-prise » et aussi toute sa difficulté.
Concrètement, quand un évènement imprévu, plus ou moins grave vous arrive, comme par exemple une panne de voiture sur le trajet d’un rendez-vous important, votre première réaction ne doit pas être de vous énerver, de pester contre le monde entier, mais de respirer un bon coup et de chercher le moyen le plus rapide et le plus sûr de vous rendre à votre rendez-vous.

Bien sûr, pour que le « lâcher-prise » fonctionne correctement, vous devez prendre conscience que vous ne pouvez avoir la maîtrise sur tous les évènements de votre vie (une panne de voiture, par exemple). Vous devez admette votre impuissance et c’est seulement à partir de là que vous pourrez débloquer les situations qui se présentent à vous.
Vous devez vous forger une nouvelle façon de penser. Chose extrêmement difficile à faire et pas donnée à tout le monde. Il faut être doté d’une force intérieure importante pour « lâcher-prise » totalement. Un travail, pas à pas, peut vous amener à un « lâcher-prise » de plus en plus grand.

Voici quelques pistes pour que vous appreniez à « lâcher-prise » :

- Vous devez arrêter de tout affronter de front, sans réflexion
- Vous devez vivre le bonheur ici et maintenant : seul doit compter pour vous l’instant présent
- Vous devez cesser de vous tourner sans cesse vers l’avenir et surtout essayer d’admettre que vous ne pouvez pas tout maîtriser : le résultat final de vos actes ne dépend pas de vous. Le principal est d’avoir mis en place les bonnes choses en vue du résultat escompté
- Vous devez éviter de vous préoccuper de l’avenir des autres, c’est à eux de décider de leur propre sort
- Vous devez tout faire pour éliminer vos peurs, afin de retrouver confiance en vous


Ces quelques préceptes sont loin d’être évidents à suivre. Mais, comme pour tout, vous devez avancer pas à pas. Essayez, dans un premier temps, de petits « lâcher-prise ». A chaque fois qu’il arrive quelque chose, dites-vous qu’il y a forcément une solution. Restez calme, détendu, cela permettra à votre esprit de trouver plus facilement une solution.
Vous verrez que le « lâcher-prise », qui pouvait, au premier abord, vous apparaître comme ardu, difficile, vous aidera incontestablement à vivre mieux.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

10/10/2007

Attendez-vous au meilleur

Voici un extrait du livre de Chrys Monroe, « Les secrets de la richesse et du bonheur » :



« Prenez dès maintenant la ferme résolution de débuter la journée le sourire aux lèvres. Même si vous êtes contrarié, déprimé ou découragé, efforcez-vous de chantonner, dès que vous vous levez, décidé d’être de bonne humeur. Affirmez devant votre miroir une phrase telle que celle-ci : « Aujourd’hui, ce sera une merveilleuse journée, pleine de bonheur, de bonnes surprises, de joyeuses rencontres. Tout va parfaitement se dérouler ! ». Faites en sorte que cela devienne une habitude. Attendez-vous au meilleur, et vous recevrez le meilleur !


De même, si vous commencez mal la journée. Si vous êtes en retard, si votre voiture tombe en panne ou si vous renversez votre tasse de café, restez calme. Je peux vous assurer que vous vous énervez, les soucis débouleront de tous côtés, vous ne ferez que déclencher les ennuis et rien d’autre. Prenez les choses calmement, dites-vous qu’il y a des choses bien plus graves dans la vie… »



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

08/10/2007

Un mot gentil

Voici un extrait du livre de Marcelle Auclair, "Le livre du bonheur" :


"L'insulte, le mépris engendrent généralement l'insulte et le mépris, aggravés de rancune, sinon de haine. C'est une attitude bien paradoxale que d'accuser les gens des défauts les plus agressifs et d'attendre de la part de ces mêmes gens qu'ils se conduisent en sages ou en saints.

Il n'y a pas à sortir de là : il suffit qu'on vous dise, à vous, qu'une personne vous aime, pour que vous vous sentiez porté à l'aimer ; il suffit qu'on vous dise qu'une personne vous déteste pour qu'immédiatement vous la preniez en grippe. Des mésententes tenaces peuvent même céder, soudain, comme par miracle, à un seul mot gentil.

J'admets qu'il puisse parfois être agréable de dire aux gens leurs quatre vérités, mais ne sommes-nous pas le dindon de cette farce ? En plus : sommes-nous certains que ces vérités soient vraies ? Jamais, je dis bien jamais, il ne m'est arrivé de connaître de près quelqu'un envers qui j'avais des préventions sans voir clairement que les pires individus sont plus à plaindre qu'à blâmer. Il n'est homme ou femme au monde qui soient déshérités au point qu'on ne trouve point en eux quelque chose à louer, ou à aimer."




N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

06/10/2007

La magie de la sympathie

Voici un extrait du livre d'Anthony Robbins, "Pouvoir illimité" :


"La capacité d'établir des liens de sympathie est un art précieux. Pour réussir en tant qu'acteur ou représentant de commerce, en tant que père, mère ou ami, politicien ou publicitaire, nous avons simplement besoin de développer entre nous et les autres des rapports de sympathie, de créer des liens humains puissants et des correspondances.

Beaucoup de gens rendent la vie compliquée et difficile. Cela n'est pas indispensable. Toutes les techniques dont je vous ai parlé ont le même but : vous permettre d'améliorer vos rapports avec les autres. Car, si vous êtes en sympathie avec ceux qui vous entourent ou avec qui vous travaillez, tout ce que vous entreprendrez deviendra plus simple, plus facile et plus agréable.

Quoi que vous ayez envie de faire, de voir, de créer, de partager ou de vivre, que vous désiriez vous réaliser sur le plan spirituel ou gagner un million de dollars, il existe toujours quelqu'un qui peut vous aider à atteindre votre objectif plus vite et plus facilement, quelqu'un qui sait et vous apprendra à ne pas perdre trop de temps ni d'énergie pour y arriver ou qui peut mettre à votre disposition les ressources dont il dispose. Pour l'en persuader, il vous suffit de créer entre lui et vous un lien de sympathie, ce lien magique qui unit les êtres humains et leur donne l'impression d'être engagés dans le même combat."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

01/10/2007

Vous possédez déjà tous les atouts !

Pour réussir, beaucoup pensent qu’il faut de l’argent, énormément d’argent, qu’il faut un réseau de connaissances, très très développé, qu’il faut de la chance, à profusion, etc.
Je ne dis pas que cette façon de penser est mauvaise ou erronée car des connaissances, de l’argent, et de la chance, il en faut certainement pour réussir. Mais, contrairement à ce que beaucoup pensent, ce n’est pas l’essentiel, ce ne sont pas les premières choses à posséder pour parvenir à atteindre vos objectifs.

En effet, je suis persuadée que vous possédez déjà tous les atouts pour réussir, sans même que vous vous en rendiez compte.
Au lieu de vous plaindre sans arrêt, de vous lamenter sur votre sort, de penser continuellement que vous êtes un bon rien, que vous n’avez pas de chance, qu’il n’y a que les autres qui réussissent… Hé bien, regardez autour de vous, voyez les personnes malvoyantes, malentendantes, en fauteuil roulant, les amputés, etc. qui parviennent, tant bien que mal, même parfois très bien à s’en sortir avec leur handicap, parfois très lourd.
Qu’est-ce que cela vous inspire ? De la compassion, de la pitié, de la commisération ? Moi, cela m’inspire essentiellement de l’admiration !

Quoi de plus admirable que de voir des personnes, peu gâtées par la vie, s’en sortir, trouver du travail, devenir athlète de haut niveau, se marier, avoir des enfants… certes, leur existence n’est sans doute pas si facile, si simple mais ils ont réussi à passer outre leurs difficultés.

Alors, vous qui vous plaignez sans arrêt, qui pensez que vous êtes nul, je vous affirme que vous possédez bien tous les atouts vitaux pour réussir dans la vie, aussi bien professionnellement que personnellement.
Avant d’énumérer tous vos défauts, pensez plutôt à dénombrer vos qualités, vos atouts et vous verrez que vous en possédez déjà énormément.

Possédez-vous deux yeux, deux mains, deux pieds ? Ce sont déjà de merveilleux atouts, de merveilleux outils pour vous construire, plus facilement, une vie meilleure. Je sais, cela va prêter à sourire. Certains vont même me taxer de moralisatrice. Ils vont ricaner dans leur coin et dire : « ben ce qu’elle dit-là assise, je peux le dire debout ! »
Ce type de réaction peut se comprendre, j’aurai d’ailleurs pu avoir la même quand j’étais plus jeune. Mais le jour où j’ai vu, en rendant visite à ma sœur qui venait de se faire opérer dans un hôpital spécialisé, une jeune fille qui ne possédait en tout et pour tout qu’une seule jambe, suite à une malformation génétique, je me suis dit que j’avais de la chance de posséder mes deux bras et mes deux jambes. Et ce, d’autant plus, que cette jeune fille se débrouillait et accomplissait la plupart des actes (manger, boire, faire des activités artistiques…) avec son unique jambe.

Alors, à partir du jour où j’ai vu cette jeune fille, je me suis dit que je n’avais pas à me plaindre et que je possédais déjà l’essentiel pour mener à bien ma vie.
Vous qui possédez déjà les principaux et premiers atouts, réjouissez-vous. Changez votre façon de penser. Commencez avant tout à lister vos qualités, vos aptitudes.
Une fois cela effectué, essayer de les convertir en une valeur quelconque. Par exemple, à combien évaluez-vous le fait de posséder vos deux jambes, vos yeux, vos bras ? Allons un peu plus loin, à combien évaluez-vous le fait de travailler alors qu’il y a beaucoup de chômage en France ? A combien évaluez-vous le fait d’être propriétaire de votre maison ? A combien évaluez-vous le fait d’avoir une famille, des enfants qui vous aiment ? Et la liste peut être encore plus longue….

Faites l’addition de toutes vos richesses que vous ne soupçonniez même pas et vous constaterez, qu’au final, vous êtes riche, que vous possédez tous les atouts pour réussir. Alors, n’hésitez plus, foncez !


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique