logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/07/2007

Cherche mentor désespérément…

Quand vous désirez créer une entreprise, pratiquer une activité quelconque, changer de vie, il paraît plus facile de le faire en se faisant accompagner d’un mentor.
Le mentor est un maître à penser, la personne qui sait, qui est déjà passée par où vous souhaitez aller. Il est là pour vous donner des conseils, pour vous éviter de commettre des erreurs, pour vous permettre d’avancer plus vite.
Donc, avoir un mentor semble être un sacré avantage pour réussir, pour progresser plus rapidement et mieux dans la vie. C’est incontestable.

Toutefois, pour que cela ne tourne pas au fiasco, vous devez absolument prendre quelques précautions.
La première chose évidente est que vous devez choisir le bon mentor. En effet, certains individus peuvent s’improviser mentor alors qu’ils n’en ont nullement les capacités, ni les compétences. Bien entendu, il paraît extrêmement difficile de savoir si vous avez affaire à un bon ou à un mauvais mentor. Peut-être devez-vous le tester, lui tendre des sortes de pièges afin de vous rendre compte si ses aptitudes ne se limitent pas à du « blablatage », s’il n’est pas finalement qu’un beau parleur.

Maintenant, en supposant que vous ayez fait le bon choix, il y a une erreur à ne pas commettre. Vous devez absolument éviter d’être fasciné, obsédé, obnubilé par votre mentor. Cela risque d’être dangereux.
Votre mentor est là pour vous aider, pour vous conseiller mais non pour annihiler votre manière de penser, votre jugement, votre personnalité. Vous devez absolument conserver votre liberté d’action, votre libre-arbitre.
Si vous vous sentez pris au piège par votre mentor, si vous avez l’impression de ne plus rien faire par vous-même, vous devez fuir, l’abandonner. En effet, peut-être vous trouvez-vous face à un gourou d’une secte !

Votre mentor est là pour vous guider et non pour vous broyer, pour vous briser mentalement.
Il doit juste être une rampe de lancement vers votre réussite. Ses conseils sont précieux, indispensables même, mais son rôle doit s’arrêter là. C’est vous, personnellement, qui construisez votre avenir. Vous êtes le seul maître de votre futur.

L’idéal d’ailleurs serait même de dépasser le maître. Dans l’absolu, un bon mentor – sincère et compétent – ne doit-il pas penser de cette façon ? Il doit être votre allié, un de vos collaborateurs et non vous diriger pour aller dans la direction qu’il souhaite lui.
Vous pouvez, à juste titre, admirer votre mentor, être fasciné par sa réussite, par son succès. Mais vous devez garder la tête froide et absorber comme une éponge ce qu’il vous enseigne dans le seul but de tout restituer « à votre propre sauce ».
C’est cela avoir un bon mentor ! Il doit pouvoir déceler en vous votre potentiel et vous aider à le développer.

Si vous avez compris tout cela, vous irez loin. Un mentor est primordial pour réussir de grandes choses mais, c’est vous seul qui arriverez au bout de votre rêve ! Et, peut-être deviendriez-vous un jour vous-même mentor ?



Des livres peuvent aussi vous servir de "mentor". N'hésitez pas à télécharger gratuitement les ouvrages du site Katisa Editions : http://www.katisa-editions.com

16/07/2007

Pas de demi-mesure !

Il faut rester entier dans tous les domaines, privés ou professionnels.
C’est la seule façon d’être honnête vis-à-vis des autres et surtout vis-à-vis de vous-même.
La timidité, le manque de confiance en vous peuvent vous empêcher de croire en vous, ou vous faire penser que vos projets sont irréalisables.

Ne pas être entier c’est minauder, tromper son monde, mentir. C’est aussi être indécis constamment. Et çà, c’est inévitablement une marque de faiblesse.
Parfois, certains préfèrent la demi-mesure, souffler le chaud et le froid. Cela leur évite d’affronter les problèmes, de prendre partie. Surtout, ils veulent être appréciés de tout le monde, même s’ils ne sont pas foncièrement d’accord avec certains d’entre eux. En effet, il est impossible d’avoir les mêmes opinions que tout le monde. Si c’est le cas, c’est qu’ils sont surhumains ou, ce qui est plus probable, des hypocrites.

Certes, ce genre d’individus est légion de nos jours. Cela permet parfois d’ouvrir certaines portes. Mais ceci ne dure qu’un temps…
Ce qui est plus grave, c’est d’agir de cette façon avec son entourage. N’oubliez pas que les vérités sont toujours bonnes à dire. Parfois, la pilule aura du mal à passer mais c’est nécessaire pour vivre une relation saine, entière.
Mais, là, attention ! Ce qui compte avant tout c’est votre façon de procéder. Vous devez prendre le temps d’expliquer votre façon de penser, pourquoi vous pensez telle chose sans vous énerver, sans crier, sans asséner les choses. N’oubliez pas non plus qu’il ne faut pas critiquer la personne en elle-même mais ses actes. Vos arguments auront alors une réelle portée et ne seront pas vides de sens. Et inversement, quand vous avez des compliments à faire à une personne, vous ne devez pas hésiter à les faire. C’est cela aussi, être entier. C’est exprimer ses sentiments, ne pas avoir peur de le faire.

Etre entier ne signifie nullement tout contester, brailler, râler sur tout, contredire tout le monde. C’est tout simplement créer la pleine harmonie entre ce que vous dites et ce que vous pensez. S’il existe un décalage, une contradiction entre les deux, cela ne pourra que vous être nuisible, préjudiciable un jour ou l’autre. De toute façon, la plupart des gens n’apprécient pas les « béni-oui-oui ». On ne sait jamais ce qu’ils pensent réellement et ils finissent par s’isoler, par être rejetés même.

Bien entendu, beaucoup vont dire en lisant cet article : « C’est faux ! Toute vérité n’est pas bonne à dire ! ». Je leur répondrais : pourquoi ? Pourquoi être obligé de cacher la vérité aux autres ? Pourquoi cacher ce que l’on pense vraiment ? Pourquoi dissimuler ses sentiments ? Pourquoi mentir aux autres et à soi-même ? Pourquoi chercher à satisfaire tout le monde ? Pourquoi être hypocrite ?
Pour être apprécié de tous ? Mais, sachez qu’en étant entier, en ne faisant pas dans la demi-mesure, vous serez vous-même, vous serez honnête, franc… Bref, vous aurez les qualités que les gens apprécient le plus. Ils vous feront davantage confiance. Ils sauront que vous ne leur mentirez jamais.



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

12/07/2007

Lancez-vous !

Dans votre jeunesse, peut-être n’avez-vous pas pu poursuivre des études, apprendre des langues, pratiquer un sport qui vous plaisait, jouer d’un instrument de musique, exercer une activité manuelle, etc. ?

Hé bien, pourquoi ne pas vous y mettre dès aujourd’hui ? Vous pouvez apprendre à tout âge.
Rien ne vous empêche de suivre des cours, de participer à des séminaires ou conférences, d’apprendre les loisirs créatifs ou un sport dans une association, etc.
Enfin, disons plutôt, que la seule personne qui peut vous en empêcher, c’est vous !
Vous avez peut-être peur du ridicule, de ne pas être à la hauteur. Vous vous imaginez être incapable d’apprendre de nouvelles choses.
Erreur, votre cerveau et votre corps en sont tout à fait capables. Seule compte la volonté, la motivation. Faites-vous confiance.
N’hésitez pas à vous lancer. Vous n’avez nullement besoin de devenir un spécialiste dans telle activité pour vous « éclater » en la pratiquant. Pas besoin de devenir un virtuose de la guitare, par exemple, pour prendre du plaisir à en jouer, à essayer de vous améliorer chaque jour.

Si vous n’allez pas au bout de vos envies, de vos rêves, vous serez forcément frustré et vous regretterez un jour d’avoir eu peur de vous lancer. Même si vous ne devenez pas un expert dans tel domaine, le fait d’avoir franchi le pas, d’avoir simplement tenté, augmentera votre confiance en vous et améliorera votre estime de vous.

De plus, continuer à apprendre quel que soit votre âge, même à un âge avancé dans la vie, est un bon exercice pour votre cerveau, pour votre esprit. Cela le stimulera de manière agréable. En effet, comme ces activités sont, pour la plupart, plus des loisirs, vous ne subissez pas la contrainte des examens, des notes, de la réussite à tout prix. Vous êtes plus détendu, plus zen, moins stressé et vous apprenez mieux.

En outre, pratiquer des activités nouvelles permet de rencontrer du monde, d’échanger des expériences, des connaissances avec de nouvelles personnes. C’est enrichissant. Vous êtes stimulé par l’esprit de groupe et l’apprentissage se fera d’une manière plus conviviale. Les autres rencontrant les mêmes difficultés que vous, vous ne serez plus démotivé. Au contraire, les obstacles ne seront plus un frein mais une manière de vous surpasser. Car ensemble, on est plus fort.

En continuant à apprendre, vous vous sentirez plus valorisé aux yeux de votre entourage mais surtout à vos yeux. Vous pourrez faire partager vos nouvelles connaissances ou aptitudes à votre famille. Vous vous sentirez forcément mieux dans votre peau et votre bonheur, votre joie de vivre rejaillira sur les autres.
Vous pourrez vous dire : « J’en suis capable ! »

Alors, allez-y foncez, lancez-vous ! Il y a tellement de choses à apprendre…
Vous n’aurez rien à perdre mais tout à gagner.


Que diriez-vous d’apprendre de nouvelles choses sur le développement personnel, le bien-être et la santé au naturel ?
Pour cela, visitez le site : http://www.katisa-editions.com. Vous y trouverez, entre autre, des ouvrages gratuits à télécharger.

11/07/2007

Conte chinois

Voici un conte chinois tiré du livre : "Bien-être Zen au quotidien" d'Erik Pigani et Flavia Mazelin Salvi :


"Un empereur avisé voulait choisir pour Premier ministre le plus sage de ses sujets. Après des semaines d'épreuves très difficiles, il ne resta que trois concurrents. L'empereur s'adressa solennellement à eux :

- "Voisi la dernière épreuve, l'ultime défi, dit-il. Vous serez tous trois enfermés dans une pièce sans fenêtres. La porte sera munie d'une serrure extrêmement compliquée et terriblement solide. Le premier qui réussira à sortir sera l'élu."

Deux postulants qui étaient fort savants et renommés pour leurs grandes connaissances, se plongèrent aussitôt dans des calculs ardus, alignant d'interminables colonnes de chiffres, traçant des schémas complexes, ébauchant des diagrammes hermétiques. De temps à autre, ils se levaient, examinaient la serrure d'un air pensif et retournaient à leurs travaux tout en soupirant.

Pendant ce temps, le troisième, assis sur une chaise, ne faisait rien. Il méditait. Tout à coup, il se leva, se dirigea vers la porte, tourna la poignée, ouvrit la porte et s'en alla."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

07/07/2007

Allégez-vous !

Ce week-end, le soleil revient. Cela donne des ailes. Mais, pour voler, il faut être léger. Donc, allégez-vous !

Allégez vos placards :

C’est le moment de faire le tri et de donner aux associations ce que vous ne mettez plus, ce que vous n’utilisez plus. Jetez tout ce qui est superflu et périmé dans votre armoire à pharmacie, etc.
Etes-vous sûr que vos tiroirs ne regorgent pas de papiers inutiles, que votre garage ne contient pas d’objets abîmés, cassés, dont vous ne vous servez plus ?
N’oubliez pas que pour le Feng Shui, l’énergie circule mieux dans des maisons peu encombrées.

Allégez votre corps :

Profitez de l’été pour marcher plus, pour bouger plus, pour manger plus de fruits et de légumes. Faites des repas plus légers. Vous vous sentirez mieux dans votre corps, donc dans votre esprit. Vous aurez plus de vitalité, vous serez plus alerte. Cela concerne tout le monde car il ne s’agit pas de faire un régime mais de manger plus sainement, plus équilibré.

Allégez votre esprit :

Ne vous encombrez pas la tête avec des petits riens qui vous empoisonnent la vie. Cultivez la « zen attitude ». Ne ressassez pas les soucis du passé. Vivez pleinement le moment présent. Dites-vous chaque matin : « Je vis ce jour comme s’il s’agissait de mon dernier ».
Oubliez les rancoeurs, abandonnez les griefs, sachez pardonner et passer à autre chose.
Si vous avez des reproches à faire à quelqu’un, dites-les tout de suite ou oubliez-les définitivement. Sinon, cela vous minera sans arrêt.
Souriez plus souvent, soyez plus ouvert au monde qui vous entoure. Intéressez-vous aux autres. Prenez le temps de rire chaque jour.
Ne vous lamentez pas sur votre sort : les choses finissent toujours par s’arranger d’une manière ou d’une autre.

Allégez votre emploi du temps, votre agenda :

Sachez garder du temps pour vous. En vous organisant mieux, vous pourrez plus facilement faire les choses. Ne perdez pas de temps pour des choses futiles. Gardez en tête l’essentiel : vous, votre famille doivent passer avant tout.
Si, votre travail est très prenant, parfois le fait d’apprendre à se concentrer permet de travailler plus vite, plus efficacement. Et, cela vous libérera du temps.

Allégez-vous la vie ! Pensez à vous, soyez plus zen. Vous survolerez la vie plus sereinement. Votre entourage vous en sera reconnaissant. Vous serez plus épanoui.
Positivez ! Si vous ne savez pas trop comment procéder, sachez que le site d’Abond@nce Editions vous propose des ouvrages gratuits pour vous aider.

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique