logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/01/2009

Se reprendre et passer à l'action

Voici un extrait du livre de Wangari Maathai (prix Nobel de la paix 2004) « Celle qui plante des arbres » :


« Le lundi matin, en me réveillant, je n’avais aucune idée de ce que je pourrais bien faire de ma vie. J’étais au chômage, sans salaire, sans pension ; je n’avais que très peu d’économies. J’allais être expulsée de chez moi. En l’espace de trois jours, tous mes rêves s’étaient brisés.
J’avais 41 ans et, pour la première fois depuis des décennies, aucune perspective. Je repartais de zéro.
[…]
On ne peut pas toujours maîtriser toutes les situations, mais on peut au moins maîtriser la façon dont on réagit dans l’adversité. En soi, un échec n’a rien de dramatique : ce n’est qu’un défit à relever pour se sortir d’affaire pour repartir sur de meilleures bases. Mon parcours a été semé d’embûches et c’est peut-être ce qui a renforcé ma détermination. Car, comme tous les gens qui ont accompli quelque chose, j’ai connu bien des déconvenues qu’il m’a fallu dépasser une à une pour poursuivre ma route.

En ce terrible lundi matin où tout semblait s’effondrer autour de moi, j’étais certes abattue mais je n’avais pas capitulé. J’avais suffisamment pleuré sur mon sort. Je me repris et passai à l’action. »



Pour savoir précisément comment « vous reprendre et passer à l’action », cliquez ici : http://url-ok.com/1fd89e

28/09/2007

L'échec

Voici un etxrait du livre de Richard Carlson, "Quand le verre d'eau déborde..." :


"L'échec n'existe pas. En effet, les échecs, ou en tout cas les expériences que nous prenons pour tels, font partie intégrante de la vie.
[...]

La peur de l'échec se manifeste de diverses manières. Je me demande souvent combien nous lui devons de projets avortés, de cours auxquels on ne s'inscrit pas, d'occasions où l'on n'ose pas approcher un ami potentiel, tendre la main, demander de l'aide ou se risquer en dehors des sentiers battus ? La peur de l'échec nous dissuade de faire le premier pas, elle nous empêche donc de gagner. Elle affecte notre qualité de vie, notre efficacité et notre réussite.

L'échec n'est qu'un concept imaginaire travesti en déception. Une fois cela compris, vous considérerez le monde d'un oeil nouveau. Vous vous sentirez plus en confiance, plus enclin à tenter de nouvelles expériences. Votre appréciation des risques sera plus juste et vous développerez un goût pour l'aventure. En un mot, votre vie deviendra plus excitante. Qui plus est, vous témoignerez de plus de confiance et de sagesse face à l'adversité."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

08/04/2007

Apprenez à corriger vos défauts pour vivre mieux

Vous vous sentez mal-aimé, vous connaissez l’échec, le malheur, vous être timide, mal dans votre peau, vous avez peur de mal faire, de l’échec…
Généralement, la cause de tout ceci est la faiblesse du Caractère : vous êtes ce que vous pensez ! Donc, pensez autrement, pensez positif et vous améliorerez votre vie, votre situation professionnelle et familiale, vous connaîtrez le bonheur.

Comment faire ?
Apprenez à fortifier votre caractère : le remède apparaît à la fois simple et compliqué.
Voici comment y arriver : la première chose à savoir c’est que le bonheur ou le malheur, le succès ou l’échec sont créés par vos pensées intérieures et secrètes (ou votre Moi intérieur et secret). Elles déterminent vos attitudes, vos actes.
Pour connaître votre Moi intérieur, pour améliorer vos défauts, vos mauvaises pensées, il faut savoir vous auto-analyser, c’est-à-dire méditer vos actes et pensées, connaître vos défauts cachés (cela doit se pratiquer régulièrement, dans un lieu calme, sans être dérangé). Une fois cette connaissance acquise, vous devez désirer sincèrement vous améliorer.
« Celui qui se connaît est seul maître de soi », Ronsard.
La marche vers la « guérison » passe donc par le Force de Volonté, la maîtrise de soi : vouloir réussir est le meilleur gage de la réussite !
Pour acquérir une Force de Volonté supérieure, vous devez utiliser pleinement votre subconscient : avant de vous endormir, concentrez-vous sur ce que vous voulez changer, imaginez-vous possédant cette nouvelle qualité et ressentez-en les bienfaits futurs.
Dernier conseil : procédez par étapes, commencez par de petites choses, par vouloir améliorer de petits défauts (un seul à la fois !) pour obtenir de petites victoires, pour retrouver confiance en vous. En avançant pas à pas (technique du Kaizen), votre esprit acceptera plus facilement le changement. Vous serez préparé à franchir de plus grands obstacles, donc à obtenir de plus grandes victoires, du succès en abondance !
« Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde », Bouddha
Les défauts enracinés en vous, qui vous empêchent d’avancer, de connaître le bonheur disparaîtront.
Soyez tenace et vous réussirez !

GAWELIK Katy
Pour plus d'infos, recevez gratuitement « Il N'est Jamais Trop Tard Pour Atteindre Votre Moi Idéal » : http://h1.ripway.com/abondanceditions/forcecaractère.html

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

"Vous êtes autorisé à publier cet article sur votre site à la seule condition de garder le contenu intact (y compris la signature) et de maintenir les liens cliquables".

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique