logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/01/2009

Aimez-vous !

Voici un extrait du livre de Katy Gawelik, "Soyez Le Pilote De Votre Vie"


"Vous aimez-vous ?

Le Contestataire : « Moi, je ne m’aime pas trop. Je ne me trouve pas assez bien. J’ai plein de défauts. Je suis bon à rien ! »

Comment voulez vous que les autres vous aiment, vous apprécient si vous ne vous aimez pas vous-même ? Je suis sûre que régulièrement vous vous dénigrez, vous vous trouvez tous les défauts possibles (aussi bien physiques qu’intellectuels). Mais vous êtes-vous déjà dit « Je t’aime » ?

Le Contestataire : « N’importe quoi ! Me dire je t’aime ! Et pourquoi pas me faire la cour pendant qu’on y est ! »

Hé, ce ne serait peut-être pas une mauvaise idée si çà vous permettait de mieux vous apprécier. Mais, je vous propose un exercice plus accessible. Attention, j’ai dit accessible, pas facile car pour certains d’entre vous, ce sera un exercice plus difficile qu’il n’y paraît. Mais n’abandonnez surtout pas, s’il vous paraît ardu c’est que vous en avez réellement besoin.
Le matin en vous levant, regardez vous dans le miroir, dans les yeux et dites-vous « Je t’aime ».

Le Contestataire : « Je vais avoir l’air ridicule »

Non, pourquoi ? Il n’y a que vous dans la salle de bain. Cet exercice est très important, car vous verrez que dès que vous l’effectuerez aisément, dès que vous direz facilement « Je t’aime » en vous regardant dans les yeux et en vous souriant, vous vous sentirez beaucoup mieux dans votre peau, et vous attaquerez la journée de bonne humeur.
[...]

Apprenez à assumer ce que vous êtes. Parfois, les gens sont beaucoup trop exigeants avec eux. Ils veulent être beaux, grands, intelligents, riches… Mais, tout le monde ne peut remplir l’ensemble de ces critères. Est-ce cela d’ailleurs le vrai bonheur ?
Peut-être que, pour être pleinement heureux, vous devez accepter votre embonpoint, votre manque de charme ?
D’ailleurs, peut-être que vous noircissez le tableau. Comme beaucoup, vous devez exagérer vos défauts. Soyez indulgent avec vous-même.
[...]

Savez-vous que vous êtes un être unique ? Les milliards de cellules qui vous composent sont agencées d’une façon unique, pour créer un seul être, Vous. Il n’y a pas de combinaison identique à la votre de par le monde."



Retrouvez cet ouvrage en entier, en cliquant ici : http://url-ok.com/1fd89e

18/10/2008

Petites victoires...

Voici quelques pensées, extraites du livre de Dominique Glocheux "Petites victoires, grands bonheurs" :

"Souriez.

Comptez vos plus, oubliez vos moins.

Faites le premier pas. Même minuscule. Une fois engagé sur le chemin, chaque pas devient plus facile. Faites le premier pas.

Efforcez-vous 24 heures d'aimer votre vie exactement telle qu'elle est.

Faites-vous du bien : faites du bien aux autres. C'est trop bon.

Aimez ce que vous faites. C'est précieux. Tellement plus précieux que faire ce que vous aimez.

Efforcez-vous 24 heures de dire la vérité. Rien que la vérité.

Cherchez la compagnie de l’enthousiasme, de la joie de vivre et de la spontanéité. Ils ont plein d’amis. Qui se ressemble, s’assemble. Et qui joint une telle assemblée, finira tôt ou tard par y ressembler."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

10/06/2008

Il faut apprendre à aimer

Voici un extrait de « Le Gai Savoir » de Nietzsche :

« Il faut apprendre à aimer. Voici ce qui nous arrive dans le domaine musical : il faut avant tout apprendre à entendre une figure, une mélodie, savoir la discerner par l’ouïe, la distinguer, l’isoler et la délimiter en tant qu’une vie en soi : ensuite, il faut de l’effort et de la bonne volonté pour la supporter, en dépit de son étrangeté, user de patience pour son regard et pour son expression, de tendresse pour ce qu’elle a de singulier ; vient enfin le moment où nous y sommes habitués, où nous l’attendons, où nous sentons qu’elle nous manquerait, si elle faisait défaut.
[…]
Mais ce n’est pas seulement en musique que ceci nous arrive : c’est justement de la sorte que nous avons appris à aimer tous les objets que nous aimons maintenant.

Nous finissons toujours par être récompensés pour notre bonne volonté, notre patience, notre équité, notre tendresse envers l’étrangeté, du fait que l’étrangeté peu à peu se dévoile et vient s’offrir à nous en tant que nouvelle et indicible beauté : c’est là sa gratitude pour notre hospitalité.

Qui s’aime soi-même n’y sera parvenu que par cette voie : il n’en est point d’autre. L’amour aussi doit s’apprendre. »


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

02/01/2008

Prends ton temps

Voici un extrait du livre de Lothar J. Seiwert : "Maîtrisez votre temps" :


"Prends ton temps pour travailler,
c'est le prix du succès.

Prends ton temps pour réfléchir,
c'est la source de la force.

Prends ton temps pour jouer,
c'est le secret de la jeunesse.

Prends ton temps pour lire,
c'est la base du savoir.

Prends ton temps pour être amical,
c'est la porte du bonheur.

Prends ton temps pour rêver,
c'est le chemin qui mène aux étoiles.

Prends ton temps pour aimer,
c'est la véritable joie de vivre.

Prends ton temps pour être content,
c'est la musique de l'âme.

(Texte d'origine irlandaise)"



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

08/10/2007

Un mot gentil

Voici un extrait du livre de Marcelle Auclair, "Le livre du bonheur" :


"L'insulte, le mépris engendrent généralement l'insulte et le mépris, aggravés de rancune, sinon de haine. C'est une attitude bien paradoxale que d'accuser les gens des défauts les plus agressifs et d'attendre de la part de ces mêmes gens qu'ils se conduisent en sages ou en saints.

Il n'y a pas à sortir de là : il suffit qu'on vous dise, à vous, qu'une personne vous aime, pour que vous vous sentiez porté à l'aimer ; il suffit qu'on vous dise qu'une personne vous déteste pour qu'immédiatement vous la preniez en grippe. Des mésententes tenaces peuvent même céder, soudain, comme par miracle, à un seul mot gentil.

J'admets qu'il puisse parfois être agréable de dire aux gens leurs quatre vérités, mais ne sommes-nous pas le dindon de cette farce ? En plus : sommes-nous certains que ces vérités soient vraies ? Jamais, je dis bien jamais, il ne m'est arrivé de connaître de près quelqu'un envers qui j'avais des préventions sans voir clairement que les pires individus sont plus à plaindre qu'à blâmer. Il n'est homme ou femme au monde qui soient déshérités au point qu'on ne trouve point en eux quelque chose à louer, ou à aimer."




N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique