logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/08/2008

Apprendre le bonheur

Voici un extrait du livre de Daniel Sévigny « Les clés du Secret »


« Le bonheur commence par la pensée. Pour vivre perpétuellement dans une sorte d’euphorie, il faut un travail constant. Est-il possible d’être heureux en permanence ?

Oui ! Il faut entretenir l’émerveillement de chaque instant.
[…]

Je crée ma vie en ne regardant que le bon côté de chaque situation. Des aspects négatifs se présentent à moi tout comme à vous. Cependant, j’évite d’entretenir en pensée ce genre de schéma. Plutôt que de perdre du temps à cultiver des réactions conscientes et inconscientes face à une situation négative, je préfère passer rapidement à l’analyse de la situation pour trouver la solution idéale.

Je suis le producteur, le réalisateur et le scripteur du film ayant pour titre : Ma vie !
[…]

Il faut apprécier la vie avec toutes les facettes qu’elle propose. Certaines de celles-ci sont plus faciles à gérer que d’autres, vous avez raison. Tout dépend de votre évolution par rapport aux expériences de chaque instant. Il est vrai que la vie ne nous amène pas que des situations joyeuses.

C’est par de multiples expériences que vos pensées s’enrichiront ou vous permettront de marcher sur la route qui mène au bonheur. On ne naît pas heureux, on apprend à l’être. Il n’y a pas d’école du bonheur non plus, mais il y a des outils pour y parvenir. Pourquoi se refuser le droit de s’en servir ? Ils sont là pour nous, et c’est à nous de prendre la décision d’être heureux. Le jour où vous accepterez de changer votre façon de penser, vous aurez alors atteint la sagesse. »



Pour apprendre à être heureux, cliquez ici : http://url-ok.com/872aa4

10/07/2008

Continuez à apprendre

Voici un extrait du livre de George S. Clason, "L'homme le plus riche de Babylone" :


"A mesure qu'un homme se perfectionne dans son métier, sa rémunération augmente.
Autrefois, alors que j'étais un pauvre scribe sculptant dans l'argile pour quelques pièces de monnaie chaque jour, j'ai observé que d'autres travailleurs en faisaient plus que moi et étaient payés plus. Alors, j'ai décidé de ne plus être dépassé par personne. Cela ne m'a pas demandé trop de temps pour découvrir la raison de leur grand succès. J'ai mis plus d'intérêt dans mon métier, plus de concentration à mon travail, plus de persistance dans mon effort et bientôt peu d'hommes pouvaient sculpter plus de tablettes que moi en une journée. Peu de temps après, j'en ai été récompensé ; il ne m'a pas été nécessaire d'aller voir mon maître six fois pour lui demander une augmentation.

Plus nous acquérons de connaissances, plus nous pouvons gagner. L'homme qui cherche à apprendre plus dans son métier sera largement récompensé. S'il est artisan, il peut chercher à apprendre les méthodes et connaître les outils les plus perfectionnés. S'il travaille en loi ou en médecine, il peut consulter et échanger avec ses confrères. S'il est marchand, il peut continuellement chercher des marchandises de meilleures qualités qu'il peut vendre au plus bas prix"


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

07/05/2008

Un réseau de relations pour améliorer votre vie privée

Voici un extrait du livre de Katy Gawelik, " Les Seuls Vrais Moyens De Vous Constituer Un Réseau De Relations Efficace" :


"Pour élargir votre cercle d’amis

Il n’y a pas que le travail dans la vie. Vous pouvez éprouver l’envie de discuter, de sortir avec davantage de personnes, de partager des moments conviviaux.
Et, vous n’avez pas forcément, dans votre entourage proche, des personnes qui pourraient devenir des amis. Il se peut aussi que vous soyez amené à changer de ville ou de région pour votre travail. Vous pouvez également éprouver des difficultés à aborder les gens, à cause de votre timidité. Vous pouvez souhaiter rompre avec votre isolement.
Le réseau de relations peut vous aider à passer outre toutes ces difficultés. Je vous montrerai plus loin comment. Je vous dévoilerai divers moyens d’y parvenir.

Discuter, se faire des amis, c’est intéressant mais il peut arriver que vous vouliez apprendre des choses : le réseau de relations peut vous y aider.



Pour apprendre et comprendre

Si vous ne comprenez pas quelque chose ou si vous voulez approfondir un sujet, rien ne vous interdit d’aller chercher l’information en interrogeant les spécialistes en la matière. Je dis bien « en interrogeant ». En effet, un article brut (souvent court), même s’il est très bien fait, peut laisser des zones d’ombre ou être imprécis.
Si vous désirez en savoir plus, n’hésitez pas à entrer en relation avec l’expert qui, généralement, se réjouira de votre intérêt pour sa matière. Une conversation pourra ainsi s’engager et vous vous constituerez un réseau d’experts.

Cela peut également marcher dans l’autre sens. Vous aussi, vous pouvez avoir envie de partager vos connaissances.



Pour partager vos connaissances

Votre réseau de relations peut également vous amener à faire partager vos connaissances, votre savoir-faire, sur un sujet qui vous passionne. Peut-être que votre entourage proche ne s’intéresse pas trop à ce que vous faites ou en a assez de vous entendre toujours parler de la même chose. Par exemple, si vous êtes passionné de mécanique ou d’astronomie, il se peut que cela ennuie votre entourage de vous écouter décrire un moteur ou l’Univers.
Mettez-vous à leur place. Si vous être un homme et si votre amie est folle de tricot ou de couture, est-ce que cela vous intéressera forcément ? Dans la grande majorité des cas, je ne pense pas.

Alors, pour éviter de barber votre entourage et pour ne pas être frustré de votre côté, faites entrer dans votre réseau de relations des passionnés comme vous ! Tout le monde sera content. Inscrivez-vous dans un club ou dans des associations qui pratiquent l’échange d’idées, ou pourquoi pas l’échange de services, style TROC ou SEL (« Je t’échange une heure de repassage contre une heure de cours d’informatique ou une heure de plomberie contre une heure de cours d’anglais »)."



Cet ouvrage vous intéresse, retrouvez-le en cliquant ici

25/02/2008

Le poker, école de la vie ?

Voici un extrait de Psychologies Magazine de mars 2008 :


"Le poker, école de la vie ?

Maîtriser ses émotions, apprendre à être patient, à faire preuve de logique, de déduction et de quelques qualités mathématiques...
La pratique du poker permettrait à des enfants de 10 ans de développer toutes ces qualités ! C'est en tout cas ce qu'assurait récemment (sur France Info, le 9 janvier dernier) un professeur de CM2, qui a institué dans sa classe de la région parisienne une heure de pratique hebdomadaire de cette discipline.
Outre-Atlantique, chercheur de Harvard, Charles Nesson, a lui aussi créé avec quelques étudiants un groupe de réflexion pour démontrer les vertus éducatives du poker. Il permet, assure-t-il, dans le journal de l'université, "d'enseigner les qualités nécessaires à la vie et de détourner les jeunes d'autres jeux en ligne".
Evoquant les risques d'addiction, certains parents d'élèves sont beaucoup moins enthousiastes..."



Je pense effectivement que les parents ont toutes les raisons de se méfier de la pratique du poker dans les écoles. Les risques d'addiction sont énormes et peuvent causer des ravages importants sur ceux qui pratiquent le poker à outrance (ruine, isolement social, enfermement, etc.).
Il est certain que la pratique du poker développe des qualités chez les joueurs, mais comme tout, la première qualité qu'ils doivent apprendre est la modération !



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

11/06/2007

Le respect, c’est quoi ?

« Les jeunes ne respectent plus rien ». « Gare à toi si tu me manques de respect ! ». « Je te respecterais si tu me respectes ».
Ce sont des expressions que l’on entend régulièrement. Mais, qu’est-ce que le respect ?

C’est une façon de dire que l’on veut être reconnu en tant que personne, que l’on veut être apprécié, que l’on veut être aimé pour ce que l’on est.
D’ailleurs, ce qui peut paraître étrange, c’est que le mot « respect » se retrouve très souvent dans la bouche des jeunes alors que ces derniers sont très souvent accusés d’être irrespectueux.
C’est un vrai paradoxe.

En fait, pour certains jeunes, le mot « respect » est davantage employé comme un défi, un peu comme « œil pour œil, dent pour dent ». Cela ne semble pas spontané chez eux. C’est plutôt du donnant-donnant : « je te respectes si tu me respectes ». N’est-ce pas galvauder la notion même de respect ?
Le respect, pour les personnes âgées, pour les parents, pour les professeurs, etc. est, en quelque sorte, indiscutable. C’est quelque chose que l’on doit donner sans arrière-pensée, sans attendre de contrepartie. C’est comme si on disait : « je te donne ceci à condition que tu me donnes cela ». Cela, ce n’est pas faire preuve de générosité. Or, le don doit être gratuit. Il ne faut rien attendre en retour. C’est la même chose pour le respect. Il doit se donner naturellement, gratuitement. Cela doit faire partie de soi.

C’est vrai, qu’avant, le respect allait de soi. Enfin, disons plutôt que le manque de respect était moins flagrant.
Cela ne veut pas dire que le respect a totalement disparu de nos jours. La différence c’est qu’aujourd’hui, il faut apprendre le respect. Il n’a plus l’air d’aller de soi. Normalement, ce sont les parents qui doivent nous inculquer ces valeurs primordiales. D’ailleurs, comme on reproduit instinctivement le comportement de nos parents, le problème ne vient-il pas de là justement ? De plus en plus de personnes ne respectent plus le code de la route, sont individualistes, ne respectent plus leurs voisins, les professeurs, leurs parents… Les gens ne se respectent plus entre eux. Et, de ce fait, les enfants ne voient plus le respect dans rien. Il suffit que l’enfant soit livré à lui-même, sans point d’appui, de modèle à suivre, pour que le respect ne soit pas naturel chez lui.

Bien entendu, les jeunes ne sont pas tous à mettre dans le même sac. Il y a bien des personnes âgées qui sont également irrespectueuses et qui se croient tout permis en faisant prévaloir leur grand âge. Elles font preuve de racisme anti-jeunes.
Le respect est donc indispensable à la bonne vie en société, à l’harmonie familiale, sociale. Cela va, du reste, de paire avec l’amour. Avec plus d’amour, il y aura forcément plus de respect. Si on aime les autres, on fait attention à eux, on a de la considération pour eux et le respect vient tout seul

Si le respect ne vient pas naturellement, s’il n’est pas ancré en soi, s’il ne va pas de soi, il faut l’apprendre et c’est l’affaire de tous. C’est à nous de montrer l’exemple, le chemin.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique