logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/04/2011

10 attitudes à adopter pour qu’un changement soit efficace

Pourquoi changer ?

 

Parce que l’on ne supporte plus une situation !

Certains problèmes, certaines situations deviennent inextricables et vous empoisonnent la vie. Votre situation devient insupportable et vous vous retrouvez dans une impasse.

A un moment donné dans la vie, c’est soit changer soit sombrer encore plus profondément.

Mais, vous ne savez pas comment vous en sortir… et surtout, vous craignez que les démarches que vous mettrez en œuvre soient inefficaces.

 

Pour vous aider, je vais vous donner 10 attitudes à adopter pour que votre changement soit le plus efficace :

 

1) Changez votre façon de penser.

 

2) Pensez « solutions » et non plus « problèmes à résoudre ».

 

3) Cherchez les moyens d’être le plus efficace possible dans tout ce que vous faites. Ne vous dispersez pas inutilement.

 

4) Utilisez les bonnes méthodes. Cherchez-les et testez-les. Inspirez-vous de l’expérience des autres.

 

5) Acceptez le changement. N’ayez pas peur de vous lancer.

 

6) Soyez plus souple. N’ayez pas l’esprit étriqué. Soyez ouvert.

 

7) Ne rejetez pas toujours la faute sur l’autre. Demandez-vous si votre comportement n’est pas une des causes de vos problèmes.

 

8) Fixez-vous des changements atteignables. Il n’est peut-être pas nécessaire de tout chambouler. Un simple petit changement de rien du tout peut bouleverser totalement votre vie.

 

9) Ne brûlez pas les étapes. En vouloir trop, tout de suite, est le meilleur moyen de se casser la figure.

 

10) Changez pour vous et non pour les autres !

 

 

Si vous n’êtes pas prêt à adopter l’ensemble de ces 10 attitudes, vous aurez les plus grandes difficultés à changer. Mais, le changement, cela s’apprend. Dans le livre de Katy Gawelik, « Vous avez tout pour être heureux. Le livre pour améliorer votre vie », éd. Maxima, l’auteure vous montre, étapes par étapes, comment changer de vie, comment vivre plus heureux !

09/11/2010

Puisque je te dis que t'es nul, que t'es un bon à rien !

Vous est-il déjà arrivé d’être marqué au fer rouge, d’être mis au pilori, que l’on vous mette des bâtons dans les roues ? Si c’est le cas, comment avez-vous réagi dans ces circonstances pénibles ?


Ce sont des situations très difficiles à encaisser. Certes, chacun peut émettre des critiques mais, à condition qu’elles soient constructives et utiles. Là, il est plutôt question de reproches continuels, injustifiés. Je parle de ces individus qui prennent un malin plaisir à vous rebaisser, vous critiquer, vous détruire, vous décourager. Ils vous prennent, par exemple, pour des débiles profonds et vous jugent incapable de faire quelque chose de vos dix doigts.


Quelle est la meilleure attitude à adopter ?

C’est de tout faire pour ne pas vous préoccuper de ces propos, de ne plus être touché par eux.
Vous devez continuer à aller de l’avant et éviter d’être bloqué dans votre élan. Vous ne devez pas vous laissez déstabiliser, démoraliser.
Evitez aussi de tout garder pour vous. Si vous êtes bouc émissaire à votre travail, parlez-en, que ce soit à votre délégué syndical, au médecin du travail ou à votre conjoint. C’est le seul moyen d’évacuer la pression et de ne pas craquer. Cela demande une grande force de caractère mais à partir du moment où vous savez ce que vous êtes et ce que vous valez, vous y arriverez !
Et au lieu de vous abattre, cela doit vous donner plus de rage pour avancer et pour prouver à toutes ces personnes malintentionnées (pour être poli) que vous avez raison.

Ce n'est facile, mais ne renoncez pas !

Bien sûr, c’est fatiguant de toujours devoir se justifier, de prouver continuellement ce dont on est capable. Mais c’est nécessaire pour avancer, pour progresser.
Ce n’est pas toujours évident d’aller à l’encontre de certaines personnes, imbues de leur petit pouvoir, qui font tout pour vous barrer le chemin. J’en connais un en particulier qui aime dire qu’il est payé pour être méchant, que c’est son métier !
Même si les discussions continuelles, les justifications ne suffisent pas parce que la personne en face de vous est butée et a la possibilité de vous bloquer, vous ne devez jamais renoncer. Si vos arguments sont corrects, clairs et précis, vous n’avez aucune raison de vous taire.
Attention, ce n’est pas parce que l’on ne vous respecte pas que vous devez agir de même. Ne rentrez jamais dans leur jeu. Restez toujours poli, ne criez pas, ne vous mettrez pas en colère. Soyez maître de vous, de vos nerfs. Si vous vous emportez, la personne en face de vous aura gagné !

Restez positif en toutes circonstances !

Si vous savez où aller et si vous avez la motivation nécessaire, rien ne vous arrêtera. Restez toujours positif, optimiste. Pour combattre les spécialistes de la critique gratuite, les petits chefs, les persécuteurs, inondez votre esprit de choses positives (pensées, dvd, livres, etc.). Cela vous boostera et vous permettra de supporter, de combattre, voire d’annihiler toute cette négativité.
A partir du moment où vous avez un objectif à poursuivre, vous pouvez soulever des montagnes. Vous pouvez parvenir à accomplir des choses dont vous ne soupçonniez pas être capable. Tout est une question de motivation.
Imaginez que votre bébé soit dans une pièce en flammes et vous derrière la porte fermée à clef, ne croyez-vous pas que dans ce cas vous seriez capable de défoncer la porte même si vous êtes quelqu’un de frêle ?

Comme on dit souvent, si l’on vous ferme la porte, passez par la fenêtre.

Ne vous laissez pas faire, battez-vous, tournez le dos à ce genre d’énergumènes et avancez en étant encore plus déterminé.
Montrez à tous de quoi vous êtes capable ! Pour vous aider à y arriver plus facilement, suivez les conseils de mon livre "Vous avez tout pour être heureux.", éditions Maxima.

Auteur : Katy Gawelik http://www.katygawelik.com

23/10/2008

Certitudes, habitudes, aptitudes et attitudes.

Voici, de nouveau, quelques pensées extraites du livre de Dominique Glocheux "Petites victoires, grands bonheurs" :


- Bousculez vos certitudes, bouleversez vos habitudes : faites bien attention à vos attitudes, et apprenez à distinguer les meilleures. Vos attitudes deviennent vite des habitudes.

- Favorisez les attitudes qui développent vos aptitudes. Qui vous font gagner, prendre de l'altitude. Perdez les autres.

- Juste après avoir pris votre décision, « mettez le paquet ». Agir lentement ou mollement après une bonne décision est souvent la pire des décisions.

- Ne cherchez plus. Trouvez.

- Mettez de l’ordre dans vos priorités : si vous avez trop de priorités, vous n’avez aucune priorité.

- Sachez exactement ce que vous voulez. C’est parfois une heure, souvent des mois, toujours des années, de gagnés.

- Décidez. Avec l’habitude, plus vous déciderez, plus vous prendrez de bonnes décisions. Et plus vous prendrez de bonnes décisions, plus vous en prendrez d’excellentes. Amorcez la pompe.

- Empruntez votre réussite future. Vous ne pouvez pas l’acheter, mais vous pouvez toujours l’emprunter. Empruntez vite. Au début, il suffit de faire « comme si ». Exactement comme si vous la connaissiez déjà. Et regardez ce qui se passe.

- Tirez profit de vos atouts, vos aptitudes, vos acquis. Au maximum. Car même avec très peu, vous pouvez faire beaucoup. Même avec des handicaps et de belles lacunes, vous pouvez faire beaucoup. A condition de faire le maximum.

- N’attendez plus, commencez.




N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

30/08/2007

Du rêve à l’objectif

Voici un extrait du livre de Paul Dewandre et Corinne Mahieu : « Le marketing de réseau, le travail, le rêve et la réussite » :


« Nos rêves ne sont pas statiques. Notre imagination, si nous l’écoutons, peut nous montrer tantôt une vie familiale pleine de rires, dans une grande maison au bord de la mer et tantôt une vie plus mondaine et cosmopolite. N’imposons pas de limites à nos rêves, laissez-les s’exprimer librement en nous.

Et si un rêve nous plaît vraiment, si le désir de le réaliser est plus fort que les obstacles qu’il faudra surmonter pour le concrétiser, nous devons alors l’aider à grandir en véritable objectif.

Un objectif cesse d’être un rêve le jour où nous prenons la décision de le réaliser. Un travail d’évaluation nous attend alors. Il faut évaluer le temps nécessaire à atteindre cet objectif, évaluer l’énergie qu’il faudrait y mettre, éventuellement l’argent que cet objectif requerra. Il faut décider quelles actions entreprendre pour matérialiser cet objectif : faut-il changer d’attitude, de façon de voir les choses ; faut-il modifier notre emploi du temps ?

Pour atteindre l’objectif, il faudra probablement surmonter des obstacles et tirer la leçon des échecs. Plus l’objectif est profondément ancré dans l’esprit de celui qui veut l’atteindre, plus il a de chance de se voir réaliser. Si nous voulons aller dans une direction, il nous appartient de le décider et de tout mettre en œuvre pour y parvenir.»



Pour vous aider à atteindre tous vos objectifs, n'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions, http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique