logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/05/2009

Prenez 5 minutes pour ...

Voici 2 extraits du livre de Jeffrey Brantley et Wendy Millstine, " 5 bonnes minutes pour soi le matin" :

"Le cadeau de la nature

La nature est abondante et généreuse et malgré tout, nous oublions souvent de prendre conscience des simples cadeaux de joie et de sérénité qu'elle nous offre. Prenez 5 minutes, et ...
- arrêtez-vous pour sentir les fleurs
- observez le vol d'un bourdon
- écoutez le bruissement du vent dans les arbres
- imprégnez-vous de la beauté majestueuse d'une chaîne de montagnes
- respirez l'odeur salée de l'air marin.
Demeurez conscient et goûtez toute la beauté qui entoure chaque moment. Lorsque vous prenez ce temps pour ouvrir vos sens aux plaisirs qui sont juste derrière votre porte, vous ouvrez votre esprit et votre corps au pouvoir reconstituant qui calme et guérit.

[...]

Traitez-vous comme un bon ami

Si quelqu'un vous demande de vous asseoir et d'écrire une liste de tous vos amis, penseriez-vous à vous inclure ? Commencer à se considérer comme un ami, c'est un changement profond dans sa relation avec soi et un pas de géant vers la guérison et la complétude."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

26/05/2008

S'occuper des autres

Voici un extrait du livre de Sakyong Mipham "Régnez sur votre monde" :


"Les peintures tibétaines montrent souvent les bouddhas assis sur des fleurs de lotus, qui représentent notre vif désir inné d'apporter le bonheur à autrui. Cette fleur qui pousse d'elle-même est au coeur de notre être. Il faut faire de la place dans notre esprit pour la cultiver. L'obsession du "moi" la fait suffoquer ; elle ne peut fleurir. Quant on prend les autres en considération, on lui permet de s'épanouir. Penser à ses semblables élargit l'esprit parce que çà rend joyeux.

Se soucier d'autrui est le fondement de la réussite sur terre. C'est un secret que l'école ne nous révèle pas. Si quelqu'un nous en parle, on ne le croit pas, on se dit que c'est une blague. Comment le fait de penser à autrui pourrait-il m'apporter le succès ? Comme c'est trop simple, on est porté à hésiter. Essayant de se montrer plus malin que le système, on s'en tient au plan "moi".

Le cheval du vent nous emporte au-delà de ce plan. Lorsqu'on se défait de l'étroitesse d'esprit, une énergie magnétique naturelle est libérée. Il y a quelque chose de charismatique en chacun de nous. C'est plus qu'une beauté extérieure, on rayonne depuis l'intérieur. On respire le succès et l'enthousiasme. Comme la bonté primordiale elle-même, notre champ de pouvoir est pur et ordonné. On n'a plus besoin de recourir à l'espoir ni à la peur pour manipuler la situation d'une manière ou d'une autre.

L'esprit n'a plus le fardeau d'essayer de maintenir le concept et la polarité du "moi". Parce que nous sommes en harmonie avec la bonté primordiale, l'environnement commence à renvoyer notre ouverture d'esprit. Sans effort, comme par magie, nous attirons ce dont nous avons besoin."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

24/08/2007

Le culte du corps

Aujourd’hui, j’ai vu la publicité suivante : « Utilisez ce déodorant et vous aurez les aisselles belles et douces ». C’est vraiment génial. Enfin, je ne sais pas trop ce que c’est que d’avoir de belles aisselles. Je ne me suis jamais vraiment posée la question de savoir si mes aisselles étaient belles d’ailleurs.
Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous de belles aisselles ? Vous préoccupez-vous de vos aisselles au point de les entretenir, de les choyer comme une autre partie de votre corps ?
Je sais qu’un visage peut être beau, même chose pour les mains, les fesses, les seins, les pectoraux, etc. mais les aisselles…
J’imagine difficilement qu’un conjoint puisse dire à sa compagne : « Oh, que tes aisselles sont belles ! ». Si cela m’arrivait, je ne sais même pas comment je réagirai. Je pense que j’éclaterai de rire tout simplement.

Enfin, si les publicitaires en ont fait un argument de vente, c’est qu’il existe certainement des personnes pour qui avoir de belles aisselles est primordial. Si elles en arrivent à ce point-là, c’est qu’elles font une fixation sur leur corps, sur leur beauté.
Vouloir être jolie, attrayante c’est normal. Mais à partir du moment où elles en arrivent à scruter les plus petits détails de leur corps pour repérer les moindres défauts, cela vire à l’obsession.

Les femmes ne sont d’ailleurs pas les seules à souffrir de ce syndrome du corps parfait. On vient d’ailleurs d’apprendre qu’un hebdomadaire avait retouché les photos du Président de la République française afin de faire disparaître ses poignées d’amour. C’est vrai que cela aurait pu nuire à son image, plutôt à son désir d’apparaître au monde entier comme un être parfait et sans défaut.

Or, tout le monde sait que nul n’est parfait. C’est valable aussi bien pour le mental que pour le physique. Passer son temps à s’examiner, à se peser, à se contempler, à s’observer, c’est ne pas passer ce temps à faire autre chose. L’apparence n’est pas tout dans la vie. Certes, il est important de ne pas se négliger physiquement mais le narcissisme poussé à outrance fera de vous une personne égoïste, imbue d’elle-même, vaniteuse, orgueilleuse. Vous finirez par rester dans votre coin, dans votre propre monde passant votre temps à vous maquiller, à vous mettre de la crème partout, à faire des régimes draconiens, à payer des fortunes en chirurgie esthétique, etc. Vous ne verrez plus le monde qui gravite autour de vous.

D’ailleurs, bien souvent, les personnes qui vouent un culte à leur corps sont malheureuses dans la mesure où elles se jugeront toujours imparfaites. C’est normal puisque la perfection n’existe pas. Pourquoi du reste vouloir atteindre cette perfection physique à tout prix ? Pour ces personnes, c’est souvent une manière d’exister, de se valoriser… mais tout ceci n’est qu’une apparence. Que se cache-t-il derrière ces personnes obnubilées par leur corps ? Généralement, pas grand-chose car bien souvent elles n’ont pas le temps matériel de faire autre chose. Se cachent plutôt au fond d’elles-mêmes de la tristesse, de l’amertume puisqu’elles ne seront jamais satisfaites. Le pire c’est qu’elles font souffrir leur entourage par leur mal-être profond.

Avoir un physique parfait n’est pas tout dans la vie, il y a des choses plus importantes à vivre. Le bonheur ne dépend pas du physique, c’est un état d’esprit. Le corps n’est qu’une machine, qu’un véhicule qui nous permet d’exister, de s’épanouir, de danser, de courir, de voyager, de s’aimer, de vivre quoi ! Il ne doit être que cela.

Ainsi, Mesdames ou Messieurs, le jour où vous vous demanderez si vos aisselles sont belles, méfiez-vous, vous êtes sur la mauvaise pente.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique