logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/08/2011

Les bienfaits de la méditation

Voici un extrait de  l'article de Michael Bon "Tout le monde dit OM" de Sélection du Reader's Digest de septembre 2011 :

 

"Ce que la méditation peut vous apporter :

Comportement :

- Génère des actes d'empathie

- Favorise le comportement compassionnel

- Encourage le sentiment d'altruisme

 

Emotivité :

- Diminue l'anxiété

- Améliore le contrôle de l'impulsivité

- Aide à combattre le stress

- Réduit l'activité émotionnelle

 

Santé :

- Réduit la douleur chronique

- Aide à lutter contre les troubles alimentaires

- Améliore le psoriasis

- Diminue la dépression

- Contribue à éviter l'addiction

- Ralentit le vieillissement cellulaire

 

Intelligence :

- Accroît l'attention

- Maintient la concentration

- Accélère le processus de pensée

- Améliore la mémoire de travail"

 

Si vous aussi, vous voulez méditer facilement et rapidement, cliquez ici

22/11/2008

En quoi consiste la Méditation

Voici un extrait du livre de Matthieu Ricard "L'art de la Méditation" :

« La méditation consiste plus exactement à prendre le contrôle de son esprit, à se familiariser avec une nouvelle compréhension du monde et à cultiver une manière d'être qui n'est plus soumise à nos schémas de pensée habituels. Elle débute souvent par une démarche analytique et se poursuit par la contemplation et la transformation intérieures.
Erre libre, c'est être maître de soi-même. Ce n'est pas faire tout ce qui nous passe par la tête mais s’émanciper de la contrainte des afflictions qui dominent l'esprit et l'obscurcissent. C'est prendre sa vie en main, au lieu de l'abandonner aux tendances forgées par l'habitude et à la confusion mentale. Ce n'est pas lâcher la barre, laisser les voiles flotter au vent et le bateau partir à la dérive, mais au contraire barrer en mettant le cap vers la destination choisie : celle qu'on sait être la plus souhaitable pour soi-même et pour les autres.

[…]

La compréhension dont il s'agit ici consiste en une vision plus claire de la réalité. La méditation n'est pas un moyen d'échapper à la réalité, comme on le lui reproche parfois : elle a au contraire pour but de nous faire voir la réalité telle qu'elle est - au plus près de ce que nous vivons -, de démasquer les causes profondes de la souffrance et de dissiper la confusion mentale qui nous incite à chercher le bonheur là où il ne se trouve pas.

[…]

Pour mener à bien cette tâche, il faut commencer par calmer son esprit turbulent. On compare l'esprit à un singe captif qui s'agite tant et si bien qu'il s entrave lui-même et se trouve incapable de défaire ses propres chaînes.
Du tourbillon des pensées surgissent d'abord les émotions, puis les humeurs et le comportement et, à la longue, les habitudes et les traits de caractère. Tout ce qui se manifeste ainsi spontanément ne produit pas en soi de bons résultats, pas plus que semer des graines à tout vent ne fait pousser de bonnes récoltes. Il faut donc avant tout maîtriser l'esprit, à l'image du paysan qui prépare sa terre pour y jeter des semences.
Si l'on considère sincèrement les bienfaits que l'on recueille lorsqu'on fait une nouvelle expérience du monde à chaque instant de son existence, il ne semble pas excessif de passer ne serait-ce que vingt minutes par jour à mieux connaître son esprit et à l'entraîner.
Le fruit de la méditation est ce que l'on pourrait appeler une manière d'être optimale ou un bonheur authentique. Ce bonheur-là n'est pas constitué d'une succession de sensations et d'émotions plaisantes. C'est le sentiment profond d'avoir réalisé de la meilleure des façons le potentiel de connaissance et d'accomplissement qui se trouve en soi. L’aventure en vaut la peine. »

Apprenez à méditer chez vous facilement et simplement en cliquant ici : http://url-ok.com/2127dd

11/01/2008

Pour la forme et la ligne, le chou c’est chouette !!

Hé oui, mangez du chou ou plutôt des choux. Il en existe de différentes sortes : le chou-fleur, le chou rouge, le chou blanc, le chou frisé, le chou de Bruxelles, le chou chinois, le brocoli, le chou Romanesco, la choucroute. Vous avez donc de quoi faire. En plus, nous sommes en pleine saison.

Je suis certaine que beaucoup de personnes vont se dire « beurk du chou ! çà sent mauvais (et pas seulement lors de la cuisson mais aussi lors de la digestion !), c’est pas très ragoûtant surtout quand c’est cuit à l’eau… »
Hé bien, ces individus ont tort. En effet, le chou regorge de bienfaits innombrables et il est possible de le cuisiner de tellement de façons différentes que vous pouvez le manger à loisirs. Et ce, d’autant plus qu’il est très peu calorique : pas plus de 22 calories pour 100 g, à condition de le cuisiner sans trop de matières grasses.

Pour ce qui est de ses vertus, le chou en possède beaucoup.
Il contient de la vitamine C, réénergisante, revitalisante : 200 g en apporte 50% de vos besoins quotidiens.
Il est également antioxydant puisqu’il contient de la vitamine E et de la provitamine A.
Il est aussi riche en minéraux, notamment en potassium, ce qui vous permet de vous maintenir en forme.
Il est riche en fibres, ce qui facilite le transit intestinal.
Des études auraient prouvé ses vertus anticancéreuses grâce aux antioxydants et au souffre qu’il renferme. Mais cela reste à prouver de manière formelle.
En tout cas, le chou est idéal pour une alimentation énergisante, équilibrée et saine. Il est votre allié parfait pour conserver la forme et la ligne (ce qui, après les excès des fêtes, est un atout majeur).
Autres effets souvent méconnus du chou : en cas de coupures, de coups, de plaies, de piqûres ou de brûlures, l’application d’une feuille de chou sur l’endroit douloureux permettra de vous soulager. De plus, une feuille de chou posée sur votre visage aura un effet purifiant.

Pour ce qui est de la façon de le cuisiner, il est certain que vous pouvez sans arrêt innover avec le chou. Il se mange chaud, froid, au gratin, en salade, cru, etc. Pour vous régaler, vous n’avez nullement besoin d’une préparation extraordinaire.
Attention tout de même, une précaution est à prendre avant toute cuisson : il faut que vous blanchissiez votre chou blanc, frisé ou rouge (quelques minutes dans l’eau chaude salée suffisent, même passé sous le robinet d’eau très chaude) afin de le digérer plus facilement.

Par exemple, un chou blanc, vous pouvez le manger cru, en salade. Il suffit de le couper en fines lamelles et de l’assaisonner.
Le chou rouge ou le chou blanc peuvent être cuits en cocotte : coupé en morceaux, revenu avec un oignon dans un peu d’huile d’olive, cuit 15 minutes et le tour est joué. Cela constitue un très bon accompagnement du porc, par exemple.
Pour la choucroute, il n’est pas toujours nécessaire de la cuire façon « choucroute traditionnelle ». Vous pouvez la cuire au wok à la chinoise. Oignons, petits morceaux de porc, choucroute revenus au wok dans très peu d’huile d’olive, le tout arrosé de sauce soja, c’est un vrai régal.
Pour le chou frisé, le couper en lamelles, le faire revenir, dans un peu d’huile d’olive, dans une sauteuse ou un wok et en faire une fondue, comme vous feriez une fondue de poireaux ou d’endives.
Pour le chou-fleur et le brocoli (j’aime bien mélanger les deux), à la vapeur ou en salade, c’est excellent. Au gratin aussi, à condition de faire une sauce plus légère que de la sauce blanche, comme celle-ci : faites revenir de l’oignon ou de l’échalote coupé finement dans de l’huile d’olive, ajoutez de la farine (pour faire un roux), ajoutez du lait écrémé, laissez épaissir, hors du feu, ajoutez de la crème liquide à 3 % de manières grasses, ajoutez-y du fromage (si vous le voulez) style Maroilles, Bleu d’Auvergne, Roquefort, chèvre, Morbier (l’avantage est qu’il n’est pas nécessaire d’en mettre une grande quantité).
Pour le chou de Bruxelles, il se mange juste réchauffé à l’eau ou avec des lardons revenus à la poêle (attention aux calories des lardons mais une fois de temps en temps, faut bien se faire plaisir !).

Comme vous le voyez, le chou peut se manger de différentes manières et généralement les préparations sont rapides. Et, maintenant que vous en connaissez les bienfaits, n’hésitez plus une seconde : mangez du chou et vous ne vous en porterez que mieux !


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

13/09/2007

Vivez mieux avec une pincée de ci, une pincée de çà

Si vous êtes un jardinier amateur, vous connaissez forcément les mauvaises herbes, mais également les bonnes herbes, les aromates qui se cultivent assez facilement dans un petit coin de votre jardin ou dans une jardinière sur votre balcon.
Si vous êtes un cuisinier amateur, vous connaissez les bienfaits des aromates dans vos plats : ils apportent du goût, ils relèvent les saveurs.

Mais, savez-vous que les aromates peuvent aussi être présents dans votre armoire à pharmacie, qu’ils sont utilisés depuis toujours en tant que plantes médicinales, qu’ils sont préconisés par de grands phytothérapeutes pour soulager un grand nombre d’infections ?
Leurs vertus sont innombrables et variées. Il est donc fortement conseillé d’en avoir de toute sorte dans son jardin.

En voici quelques exemples :

Ail
Propriétés : antibiotique, antiseptique, bactéricide, dépurative, stimulant cardiaque, vermifuge
Utilisations médicinales (1 ou 2 gousses par jour) : arthrite, certaines arthroses, hypertension, taenia, troubles digestifs et intestinaux, rhumatisme
Utilisations culinaires : potage, soupe de poisson, plats méditerranéens, brandade, etc.

Aneth
Propriétés : antispasmodique, carminative (= favorise l'expulsion des gaz), digestive, diurétique
Utilisations médicinales (7 g pour ½ litre d’eau) : hoquet spasmodique, hémorroïdes, insomnies, tous les spasmes ; peut-être : anti-ronflement (sachet glissé sous oreiller)
Utilisations culinaires : salade verte, choucroute, cornichons au vinaigre, poissons, etc.

Angélique
Propriétés : antispasmodique, carminative, digestive, stimulante
Utilisations médicinales (10 à 25 g pour ½ litre d’eau) : anémie, bronchite, manque d’appétit, spasmes de l’estomac et de l’intestin, insomnie (en petite dose)
Utilisations culinaires : confiseries

Anis
Propriétés : antispasmodique, analgésique, anesthésique, calmante, carminative, digestive
Utilisations médicinales (5 à 7 g pour ½ litre d’eau) : digestion, insomnie, règles douloureuses, gaz, constipation, mauvaise circulation
Utilisations culinaires : salades, gâteaux, biscuits, pain d’épice, etc.

Basilic
Propriétés : antiseptique, antispasmodique, carminative, digestive
Utilisations médicinales (5 à 10 g pour ½ litre d’eau) : anémie, crampes, convulsions, constipation, manque d’appétit, surmenage, vomissement
Utilisations culinaires : pistou, minestrone, salade de tomates, sauce tomate, etc.

Camomille
Propriétés : antispasmodique, anti-inflammatoire, anti-rhumatisme, carminative, digestive, sédative (légèrement)
Utilisations médicinales (5 à 6 têtes pour ½ litre d’eau) : grippe, infection des yeux, insomnie, migraine, troubles digestifs, rhumatismes
Utilisations culinaires : tisane

Cannelle
Propriétés : carminative, digestive, stimulante ; peut-être : aphrodisiaque
Utilisations médicinales (5 à 10 g pour ½ litre d’eau) : aérophagie, asthénie, diarrhées, digestion, flatulences, mélancolie
Utilisations culinaires : chocolat, pâtisserie, vin chaud, tartes, sauces, etc.

Cerfeuil
Propriétés : dépurative, diurétique, rafraîchissante
Utilisations médicinales (15 à 30 g pour ½ litre d’eau) : cellulite, problèmes de foie, rhumatismes, douleur
Utilisations culinaires : potage, omelettes, salade, tomates, etc.

Ciboulette
Propriétés : diurétique, stimulant digestif, tonique cardiaque, vermifuge
Utilisations médicinales (1 cuiller par jour) : arthrite, hypertension, parasites intestinaux, rhumatismes
Utilisations culinaires : potage, omelette, salade, sauces, etc.

Coriandre
Propriétés : aphrodisiaque, carminative, digestive ; peut-être : développement de la mémoire
Utilisations médicinales (10 à 15 g pour ½ litre d’eau) : aérophagie, constipation, flatulences, digestion difficile, mauvaise circulation, spasmes
Utilisations culinaires : tomates, marinade, salade, etc.

Echalote
Propriétés : diurétique, tonique cardiaque
Utilisations médicinales (2 bulbes par jour) : hypertension, rétention d’urine
Utilisations culinaires : plats chauds, salades, etc.

Estragon
Propriétés : antiscorbutique, antispasmodique, carminative, digestive, vermifuge
Utilisations médicinales (10 g pour ½ litre d’eau) : aérophagie, anorexie, flatulences, hoquet, rétention d’urine
Utilisations culinaires : salade, omelette, marinade, sauce, farce, etc.

Menthe poivrée
Propriétés : antispasmodique, carminative, digestive ; peut-être : aphrodisiaque
Utilisations médicinales (10 à 15 g pour ½ litre d’eau) : calme et endort la douleur, coliques, diarrhées, digestion difficile, haleine fétide, palpitations cardiaques, vomissements
Utilisations culinaires : taboulé, sauce, salade, boissons, etc.

Persil
Propriétés : calmante, carminative, excitant cérébral, tonique
Utilisations médicinales (3 à 5 g pour ½ litre d’eau) : dépression, fatigue, mauvaise haleine, scorbut, manque de vitamine
Utilisations culinaires : potage, salade, légumes, farce, poisson, escargot… tous les plats !

Thym
Propriétés : antispasmodique, astringente, désinfectante, stimulante, tonique
Utilisations médicinales (5 à 7 g pour ½ litre d’eau) : allergies, convalescence, asthme, rhume, grippe, surmenage, eczéma, lumbago, coup de fouet
Utilisations culinaires : potage, minestrone, sauce tomate, légumes, etc.

Voilà un échantillon de diverses plantes aromatiques (sur les 60 existantes), qui peuvent vous aider à soulager ou à prévenir certains maux, sans vous dispenser évidemment de consulter votre médecin.
Rien de plus simple et surtout de pas trop coûteux (surtout si vous les cultivez vous-même) que d’utiliser ces aromates.
Une pincée de ci, une pincée de çà ne pourra que vous faire le plus grand bien !


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

15/04/2007

Connaissez-vous l'Aromathérapie ?

L’aromathérapie est une méthode thérapeutique à base d’huiles essentielles. Ces huiles sont extraites des plantes par distillation, macération, ou pressurage. On obtient donc ainsi un concentré des bienfaits de la plante.
L’aromathérapie est utilisée pour atténuer, soulager les douleurs, calmer, cicatriser. Elle permet également de vivifier le corps, d’augmenter les défenses naturelles. Enfin, elle a aussi pour effet de tonifier.
Cette méthode est agréable à employer ; elle est naturelle, simple et efficace.

Les huiles essentielles peuvent être utilisées sous différentes formes :
- à ingérer
- en inhalation
- en micro diffusion (diffuseur électrique, brûle-parfum)
- dans le bain
- en massage
- en bain de bouche, gargarisme
- en compresse
- en patch

Comme beaucoup de produits, on doit se servir des huiles essentielles de manière intelligente. Il faut bien respecter les dosages et les conseils d’utilisation (comme la dilution). Dans le cas contraire, il peut y avoir danger, comme, par exemple, des risques de brûlure. On note de très rares effets secondaires mais beaucoup moins nombreux que pour les médicaments.

L’un des avantages des huiles essentielles est qu’il n’est pas besoin d’avoir chez soi quantité de flacons différents. Une petite armoire à pharmacie d’urgence contenant les huiles indispensables suffit. On peut ainsi prévoir :
- de la lavande : elle calme, délasse ; elle permet de mieux dormir ; elle soigne les piqûres d’insectes et les coups ; elle éloigne les poux
- du citron : il est antiseptique ; il combat le rhume ; il a une fonction digestive
- de l’extrait de pépin de pamplemousse : il est antibiotique, antimycosique, antiparasitaire et désinfectant
- du romarin : il a une fonction tonifiante et revitalisante
- de la camomille : elle est calmante ; elle apaise les démangeaisons ; elle permet de lutter contre les insomnies et contre les nausées

Si vous êtes intéressé par l’aromathérapie mais que vous n’osez pas vous lancer ou que vous ne savez pas par où commencer, l’achat d’un simple brûle-parfum et d’un flacon d’huile essentielle de lavande vous permettront de tester les bienfaits des huiles essentielles. Vous serez très vite convaincu de leur efficacité et vous pourrez alors, en toute connaissance de cause, compléter votre collection de petits flacons !

Co-auteurs : BRUNET Isabelle (spécialiste en développement personnel) et GAWELIK Katy (Docteur en droit, spécialiste en bien-être et en épanouissement personnel)

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique