logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/01/2010

Le doga, une pratique qui a du chien

Je ne sais pas si vous connaissez le doga. J’avoue que je l’ai découvert il y a peu de temps. Le terme « doga » m’a tout de suite fait penser à un autre mot : « yoga », seul la première lettre diffère. En fait, je n’étais pas très loin de la vérité. En effet, il existe bien un rapport entre le doga et le yoga.

Et, si vous avez quelques notions d’anglais, vous savez que « dog » signifie « chien ». On pourrait donc immédiatement penser que le doga est un yoga pour les chiens. Bon, c’est vrai, que l’on voit tellement de choses bizarres, qu’il n’aurait pas été surprenant de voir des coachs de yoga pour chien. Enfin, en y réfléchissant, je vois mal comment on pourrait apprendre la position du lotus ou la respiration à un chien. J’ai beau regarder attentivement le chien de ma sœur, je ne vois pas comment il pourrait pratiquer le yoga. Certes, il arrive bien à prendre certaines positions particulières quand il dort sur le dos, avec les quatre fers en l’air, mais de-là à lui apprendre la position du lotus, je pense que c’est peine perdue.

Donc, si le doga n’est pas du yoga pour les chiens, qu’est-ce que fait le chien là-dedans ? En fait, c’est tout simplement du yoga pratiqué avec un chien. Ne riez pas, çà existe. Cette discipline a bien été inventée. Il fallait y penser… les Américains l’ont fait !

Mais, trêve de plaisanteries ! Le doga est une discipline sérieuse et qui a conquis déjà pas mal de gens. Vous verrez, dans quelques temps, vous en serez peut-être accroc.

Différents exercices sont proposés : des étirements, des massages, de la méditation. A chaque mouvement, à chaque position, votre chien intervient. Par exemple, vous lui faites faire le beau, vous lui étirer les pattes arrières, vous vous allongez dessus.

Le point d’orgue du doga est que vous établissiez un lien très fort avec votre chien. Vous ne faits plus qu’un ! Vous, vous êtes relaxé à la fin d’une séance et votre chien devrait se sentir mieux (j’emploie le conditionnel parce que je suppose qu’aucun chien n’a dit vraiment ce qu’il ressentait). Mais, certains signes ne devraient pas tromper. Apparemment, le doga permettrait de combattre le stress, mais aussi améliorer les fonctions digestives et cardiaques des animaux.

En tout cas, cela ne devrait pas faire de mal, à condition de ne pas faire n’importe quoi. Il faut vraiment que vous ayez affaire à un spécialiste (je vous signale en passant qu’aucun diplôme n’existe !). Certaines manipulations, comme l’enroulement de votre chien autour de votre cou ou certains étirements, pourraient provoquer des traumatismes chez votre chien et lui faire plus de mal que de bien. Evidemment, votre chien doit être docile et il n’est pas question de le forcer en le menaçant ou en le tapant. D’ailleurs, s’il n’est pas d’accord avec certains de vos gestes, je suis certaine qu’il vous le fera savoir !

Finalement, à part ces restrictions, le seul véritable hic dans le doga, c’est que vous devez posséder un chien, bien entendu. Peut-être vous les louera-t-on pour les séances, qui c’est ? Tiens, c’est peut-être un nouveau métier qui peut se créer : loueur de chien pour doga…

 

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

10/07/2007

Mon Amour de chien, mon Amour de chat…

En France, en 2006, il y avait près de 60 millions d’animaux domestiques (chats, chiens, oiseaux, poissons, rongeurs). Selon cette même enquête FACOO/TNS Sofres de 2006, 50, 6 % des foyers possèdent des animaux domestiques et 42, 7 % ont des chats et chiens.

Le comportement des gens face à leurs animaux peut varier d’un extrême à l’autre.
Certains considèrent leurs animaux domestiques comme des souffre-douleur. Ils les maltraitent, les négligent et les abandonnent au moment des vacances.
D’autres, à l’opposé traitent leur chien ou chat comme leurs bébés, leurs Amours.

Quelle façon de voir les choses est la meilleure ?
La première, bien évidemment, est fortement condamnable.
La seconde est tout à fait louable. Comme on dit souvent : « Celui qui n’aime pas les animaux, n’aime pas les gens ».
Par conséquent, aimer, chérir les animaux, c’est faire preuve d’altruisme et de générosité.

Toutefois, il ne faut pas aller trop loin. Il peut être dangereux de faire de l’anthropomorphisme. Les animaux restent des animaux. Si ce n’est pas le cas, certains chiens et chats risquent de devenir des dominants. La relation entre le maître et son animal a des chances de virer au cauchemar. Ce n’est pas bon d’humaniser les animaux à outrance car ils perdent leurs repères, leur instinct animal. Ils finissent par avoir des problèmes de comportement.

Cependant, si vous restez conscient qu’un animal n’est pas un être humain, vous pourrez entretenir une relation saine et épanouissante avec votre chien ou votre chat.
En effet, des études ont montré que les animaux pouvaient avoir une influence positive sur la santé de leur maître. Caresser son chat ou son chien permet de se détendre, de destresser. C’est pour cette raison que certains hôpitaux ou maisons de retraite accueillent des animaux pour procurer du bien-être à leurs pensionnaires.
De plus, il existe une sorte de télépathie entre les hommes et les animaux. Ils savent quand vous ne vous sentez pas bien et viennent vers vous. C’est une façon pour eux de vous dire qu’ils sont là, qu’ils vous aiment et cela ne peut que vous remonter le moral.

D’ailleurs, l’amour donné aux animaux peut constituer, pour certaines personnes, un refuge, un exutoire dans les moments difficiles. Cela peut leur donner l’impression d’être aimé en retour et même leur sauver la vie. Un animal vous donne parfois tout simplement l’envie de vous lever le matin, la force de bouger, de sortir car vous devez vous occuper de lui chaque jour.
Pour beaucoup de personnes seules, c’est une présence qui, contre quelques croquettes, quelques caresses, quelques câlins, apporte de la tendresse, du réconfort, voire de la compréhension.
En outre, l’animal permet de renforcer le lien social. Les gens viennent plus facilement vers vous quand vous promenez votre chien : c’est un bon prétexte pour engager la conversation.

Aimez votre chat, votre chien. Mais n’oubliez jamais que ce ne sont que des animaux. Ils vous le rendront au centuple et seront certainement plus heureux.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique