logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/03/2011

Faut-il avoir peur du développement personnel ?

Voici un article de Katy Gawelik publié sur son site http://www.katygawelik.com et que je reproduis ici avec son aimable autorisation :

 

"Quelques réflexions sur le développement personnel…

 

Le développement personnel, on aime ou on n’aime pas !

J’avoue qu’il y a une vingtaine d’années, je n’aimais pas. Je me disais que c’était inutile, que ce n’était pas en lisant des trucs sur le bonheur, la confiance en soi, l’échec, les peurs, le stress ou sur la façon de supprimer sa timidité, de retrouver le bonheur, etc. que j’allais aller mieux. J’imaginais que j’étais assez forte pour m’en sortir toute seule.

 

Hé bien, j’avais tort ! Au moment où j’ai été dans un état de stress extrême durant mes études et la préparation de ma thèse et surtout au moment où je me suis retrouvée au fond du trou, lorsque mon avenir professionnel c’est trouvé totalement bouché, j’étais complètement perdue. J’avais beau me dire, ça ira mieux demain, je vais finir par m’en sortir, rien n’y faisait : j’étais toujours désespérée. Ne pouvant plus supporter ma situation, j’ai été amenée à chercher des solutions pour éviter de sombrer davantage.

 

Ces solutions, je les ai trouvées dans le développement personnel. Bien sûr, la « pêche » n’a pas été miraculeuse tout de suite. Comme vous le savez, le développement personnel recouvre tellement de choses différentes que ce n’est pas évident de trouver ce qui nous convient. Certaines approches du développement personnel m’ont tout de suite posée problème. Les concepts trop « spaces », trop envolés, trop bizarres m’ont tout de suite rebutée. Si c’était ça le développement personnel, je préférais abandonner et rester dans le fond de mon trou !

 

Pourtant, j’ai persévéré et j’ai continué à chercher car je sentais au fond de moi que LA solution se trouvait là, à ma portée. Et, j’ai fini par trouver ce qui me convenait : des choses concrètes, pratiques et bien ancrées dans la réalité de la vie. Bien sûr, j’ai lu des choses que je pensais super intéressantes, mais qui se sont révélées, au final, inutiles. Mais, à force de creuser, d’essayer, de tester, j’ai fini par découvrir quelques concepts qui m’ont aidée à m’en sortir. Je les ai expérimentés et intégrés à ma vie de tous les jours et ils m’ont beaucoup apportée.

 

Au fil du temps et de mes nombreuses recherches et années de pratique, je suis devenue une spécialiste du développement personnel. J’ai même fini par me construire ma propre vision de ce dernier. J’avais remarqué que, bien souvent, les auteurs n’abordaient qu’un seul aspect de la vie. Or, pour moi, comme pour vous je suppose, la vie est un tout. Si vous négligez une partie de celle-ci, même minime, votre existence sera bancale. Je me suis donc mise à écrire un livre qui allait regrouper tout ce qu’il faut savoir, appliquer pour améliorer TOUS les compartiments de la vie, aussi bien personnelle, familiale que professionnelle. Mon but dans mon livre "Vous avez tout pour être heureux : Le livre pour améliorer votre vie", éditions Maxima, est de montrer à tous qu’il est possible de devenir le pilote et l’acteur de sa propre vie, que le bonheur existe et qu’il est à votre portée. Puisque je l’ai fait, vous pouvez le faire également et je vous explique comment, pas à pas.

 

J’ai effectivement écrit un livre sur le développement personnel, le comportement ou le mieux-être. Peu importe les termes, l’essentiel est qu’il vous aide à vous rendre heureux en vous apportant des solutions concrètes et pratiques.

 

Ainsi, si le développement personnel vous fait peur, soyez rassuré, je vous comprends. Certains de ses aspects flirtant avec le surnaturel, l’ésotérisme ou le sectarisme m’horrifient également. Mais, au fil de mes recherches, j’ai compris que le développement personnel pouvait s’avérer extrêmement utile et sauver des vies… à condition de bien le connaître et de faire le tri. J’ai fait ce tri pour vous, pour vous faire gagner du temps et vous éviter bien des écueils. Alors suivez-moi, et en route pour Votre Nouvelle Vie !"

01/10/2010

50 ans avec les chimpanzés

Voici un extrait de l'article "Lady Jane" sur Jane Goodall, de Edward Klein publié dans Sélection du Reader's Digest d'octobre 2010 :

"Que vous ont appris cinquante ans avec les chimpanzés sauvages ?

Jane Goodall : L'humilité. Si l'homme est unique, nous ne sommes pas aussi différents des chimpanzés que nous le pensions autrefois. Entre eux et nous, la différence d'ADN n'est que d'environ 1 %. Ce qui nous différencie, c'est le langage. Il a permis à l'homme le développement culturel. Les recherches que j'ai menées dans le parc national de Gombe Stream nous ont appris à respecter davantage les chimpanzés, ainsi que d'autres animaux. Elles me font déduire que notre comportement agressif est probablement hérité d'un primate vivant il y a quelque 6 millions d'années. Mais nous avons aussi hérité de l'amour, de la compassion et de l'altruisme, sentiments et émotions que nous observons également chez le chimpanzé. Donc, si nous admettons avoir un ancêtre commun, ces 2 types de caractéristiques - le côté sombre de notre nature et son côté noble - nous ont sans doute accompagnés pendant toute notre évolution. Certains disent que la violence et la guerre sont inhérentes à la nature humaine. Balivernes ! Notre cerveau est tout à fait capable de contrôler ce type de comportement instinctif. Et c'est ce qu'il fait la plupart du temps du reste."

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

 

 

18/04/2010

Rêve et attention

Voici un extrait du livre de Don Miguel Ruiz, « Les 4 accords Toltèques » :

« Les humains rêvent en permanence. Avant notre naissance, les humains nous précédant ont créé un grand rêve extérieur que l’on appelle le rêve de la société ou le rêve de la planète. Le rêve de la planète est le rêve collectif résultant des milliards de rêves personnels plus petits qui, ensemble, forment le rêve d’une famille, le rêve d’une communauté, le rêve d’une ville, le rêve d’un pays, et finalement le rêve de toute l’humanité. Le rêve de la planète comprend toutes les règles de la société, ses croyances, ses lois, ses religions, ses différentes cultures et modes de vie, ses gouvernements, ses écoles, ses événements sociaux, et ses jours fériés.

Nous naissons avec la capacité d’apprendre comment rêver, et les humains qui nous précèdent nous apprennent à le faire de la façon dont rêve la société. Le rêve de la planète a tellement de règles que lorsqu’un nouvel être humain naît, on capte son attention et on introduit ces règles dans son esprit. Le rêve de la planète se set de papa et maman, des écoles et de la religion pour nous enseigner comment rêver.

L’attention est la capacité d’être sélectif et de se concentrer exclusivement sur ce que l’on veut percevoir. Nous sommes capables de percevoir des millions de choses simultanément, mais en utilisant notre attention, nous pouvons maintenir ce que nous voulons au premier plan de la conscience. Les adultes qui nous entouraient, lorsque nous étions enfant, ont donc capté notre attention et introduit des informations dans nos esprits par la répétition. C’est ainsi que nous avons appris tout ce que nous savons.

En nous servant de notre attention, nous avons assimilé toute une réalité, tout un rêve. Nous avons appris comment nous comporter en société : que croire et ne pas croire ; ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas ; ce qui est bon et ce qui est mauvais ; ce qui est beau et ce qui est laid ; ce qui est juste et ce qui est faux. Tout était déjà là : toute cette connaissance, toutes ces règles, tous ces concepts concernant la façon de se comporter dans le monde existaient avant notre naissance. »

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

19/05/2009

Quel est l’objectif du développement personnel ?

Voici un extrait du livre de Michel Lacroix, « Le développement personnel, du potentiel humain à la pensée positive » :

« Les individus qui s’engagent dans le développement personnel désirent bien plus qu’une vie normale ; ils aspirent à une vie intense. L’équilibre les intéresse moins que la croissance. Ils sont mus par une aspiration au développement et non par des besoins de base. Ils recherchent non seulement le mieux-être, mais le « plus-être ». Ils ont soif de plénitude et désirent ardemment cultiver leur âme, conformément au projet, défini par Cicéron, d’une cultura animi.
Au lieu d’une existence qui serait seulement « adaptée », et qui leur semble presque ennuyeuse et stérile, ils rêvent d’une vie excellente, débordante de créativité, intensément heureuse. La santé psychique les occupe moins que ce que Nietzsche appelait la « grande santé », en laquelle se devine la figure du surhomme et qui s’exprime par un « grand oui à la vie ». Du reste, les formateurs reprennent volontiers à leur compte la maxime qu’affectionnait le philosophe de Sils-Maria : « Deviens ce que tu es ».
Vivre d’une façon intégrale, vivre au maximum de ses possibilités, tel est l’objectif du développement personnel.

[…]

Comment s’acquièrent la confiance en soi, l’optimisme, le bonheur ? Comment développer sa vie intérieure ? Comment les êtres exceptionnels « fonctionnent »-ils ? Peut-on construire un modèle de vie psychique efficace à partir de leurs témoignages et de l’observation de leurs comportements ? Ces exemples peuvent-ils servir à d’autres ? Telles sont les questions auxquelles le développement personnel, qui vise à découvrir les secrets de la vie excellente, tente de répondre. »



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages de développement personnel gratuits.

19/07/2008

Sachez vous remettre en cause

Voici un extrait du livre de Katy Gawelik, "Mes Astuces Pour Combattre Le Mal-Etre" :


"Ne rejetez pas toujours la faute sur l’autre. La cause de votre mal-être peut être vous. Votre comportement, votre caractère, votre conduite ne sont peut-être pas compatibles avec le bonheur et le bien-être.

Le côté irascible, égoïste, colérique, « je m’en foutiste », insatisfait de tout, inintentionné, etc. sont des traits de caractère qui vous rendent inévitablement malheureux. D’abord parce que vous ne pensez qu’à vous et ensuite parce que les autres vous repoussent.
D’ailleurs, si vous constatez que ce rejet est récurrent, cela doit vous alerter. Demandez-vous si ce sont bien les autres qui sont en cause ou s’il ne s’agit pas plutôt votre comportement qui est à l’origine de ce rejet. N’êtes-vous pas « insupportable » aux yeux des autres ?

La meilleure chose à faire dans ces cas-là, c’est d’admettre que vous avez des défauts et que ce sont eux qui provoquent votre mal-être.

Bien souvent, on dit que l’on ne peut changer de caractère, qu’on est comme çà et qu’on le restera.
Ainsi, si on suit ce raisonnement, cela voudrait dire que si l’on est colérique, violent, malhonnête, angoissé à longueur de journée, égoïste, personnel, j’en passe et des meilleurs, c’est comme çà. Il ne faut rien faire pour changer car on est né comme çà et on doit le rester ! Excusez-moi d’avance pour ce que je vais dire mais je trouve çà très « con ».
Combien de fois n’ai-je pas entendu des couples dire « mon ou ma conjoint est comme ceci ou comme cela mais cela fait parti de sa personnalité et je n’ai pas le droit de le changer ».

C’est vrai que personne n’est parfait, que tout le monde a son caractère et c’est tant mieux ! Mais si certains traits de caractère posent problème, vous rendent malheureux, c’est un peu bête de ne pas vouloir l’améliorer.

Bien sûr, je ne dis pas que tout le monde doit avoir le même caractère, lisse, aseptisé, sans éclats, terne. Dans ce cas, ce serait extrêmement ennuyeux. Mais, parfois, cela vaut le coup de faire un petit effort pour changer un peu, surtout à partir du moment où cela peut améliorer votre vie et vous rendre, vous et votre entourage, plus heureux.

Comme pour tout, il faut savoir faire la part des choses. Certains changements sont salutaires et ne vous coûteront pas autant qu’une vie triste et malheureuse."



Retrouvez cet ouvrage en entier, en cliquant ici

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique