logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/05/2010

La pleine conscience

Voici 2 extraits du livre de Jon Kabat-Zinn, « Méditer, 108 leçons de pleine conscience » :

 

«1- Se lier d’amitié

La pleine conscience est la conscience sans jugement de chaque instant, que l’on cultive en prêtant attention. La pleine conscience surgit naturellement de la vie. Elle peut être renforcée par la pratique. Cette pratique est parfois appelée méditation.

Mais la méditation n’est pas ce que vous croyez. La méditation consiste réellement à prêter attention, et le seul moyen de prêter attention, c’est à travers nos sens, tous nos sens y compris l’esprit. La pleine conscience est une façon de nous lier d’amitié avec notre expérience. Bien entendu, notre expérience est vaste et inclut notre corps, notre esprit, notre cœur et le monde entier.

 

[…]

 

3- Motivations

Beaucoup de gens sont d’abord attirés par la pleine conscience parce qu’ils sont stressés, parce qu’ils souffrent dans leur corps, d’une manière ou d’une autre, ou parce qu’ils ne sont pas satisfaits de certains éléments de leur vie. Ils pensent pouvoir y remédier grâce aux soins apaisants de l’observation directe, de l’investigation et de l’autocompassion. Le stress et la douleur deviennent alors potentiellement des voies d’accès et des motivations précieuses à la pratique. »

 

N'hésitez pas à visiter le nouveau site de Katisa Editions http://www.katisa-editions.com Plus clair, plus moderne, plus lisible mais avec toujours autant d'ouvrages gratuits à télécharger.

18/04/2010

Rêve et attention

Voici un extrait du livre de Don Miguel Ruiz, « Les 4 accords Toltèques » :

« Les humains rêvent en permanence. Avant notre naissance, les humains nous précédant ont créé un grand rêve extérieur que l’on appelle le rêve de la société ou le rêve de la planète. Le rêve de la planète est le rêve collectif résultant des milliards de rêves personnels plus petits qui, ensemble, forment le rêve d’une famille, le rêve d’une communauté, le rêve d’une ville, le rêve d’un pays, et finalement le rêve de toute l’humanité. Le rêve de la planète comprend toutes les règles de la société, ses croyances, ses lois, ses religions, ses différentes cultures et modes de vie, ses gouvernements, ses écoles, ses événements sociaux, et ses jours fériés.

Nous naissons avec la capacité d’apprendre comment rêver, et les humains qui nous précèdent nous apprennent à le faire de la façon dont rêve la société. Le rêve de la planète a tellement de règles que lorsqu’un nouvel être humain naît, on capte son attention et on introduit ces règles dans son esprit. Le rêve de la planète se set de papa et maman, des écoles et de la religion pour nous enseigner comment rêver.

L’attention est la capacité d’être sélectif et de se concentrer exclusivement sur ce que l’on veut percevoir. Nous sommes capables de percevoir des millions de choses simultanément, mais en utilisant notre attention, nous pouvons maintenir ce que nous voulons au premier plan de la conscience. Les adultes qui nous entouraient, lorsque nous étions enfant, ont donc capté notre attention et introduit des informations dans nos esprits par la répétition. C’est ainsi que nous avons appris tout ce que nous savons.

En nous servant de notre attention, nous avons assimilé toute une réalité, tout un rêve. Nous avons appris comment nous comporter en société : que croire et ne pas croire ; ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas ; ce qui est bon et ce qui est mauvais ; ce qui est beau et ce qui est laid ; ce qui est juste et ce qui est faux. Tout était déjà là : toute cette connaissance, toutes ces règles, tous ces concepts concernant la façon de se comporter dans le monde existaient avant notre naissance. »

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

13/02/2010

Réclamations à l’univers

Voici un extrait du livre de Bärbel Mohr « Comment faire des réclamations auprès de l’univers » :

« Ma tante Maryta a des amis en Islande et elle m’a rapporté, à la suite d’une visite qu’elle leur fit, que les enfants, le soir, rangent leurs vêtements devant leur lit de manière à pouvoir les passer à tout moment au cas où, la nuit, un tremblement de terre surviendrait, ce qui est fréquent. Cependant, les gens, là-bas, se qualifient majoritairement d’heureux.

Dans ce pays l’intuition est considérée comme particulièrement importante. C’est ainsi par exemple que les pêcheurs d’un petit village insulaire, un soir, rentrèrent tous les bateaux aux ports à cause d’une tempête ; cette même nuit, le proche volcan entra en éruption. Comme les bateaux étaient au port, tous les habitants purent être sauvés et ramenés sur la terre ferme.

Beaucoup d’Islandais croient aussi à l’aide des esprits de la nature, les elfes et les gnomes. A l’office du tourisme, on peut se procurer, à côté de la carte routière habituelle, une carte des lieux de séjour des elfes et des lutins !

Avons-nous besoin des tremblements de terre pour être heureux et préserver notre intuition, ou pouvons-nous y arriver aussi avec un peu de conscience et avec de nouvelles intentions ?

On pourrait aussi qualifier d’enfantine la croyance en les elfes, mais est-ce une faute ou une « naïveté de l’intelligence » si cette croyance nous aide à percevoir la voix de l’intuition ?

Dans l’écrasante majorité des cas, l’intuition ne fonctionne pas dans le cadre d’une objectivité purement rationnelle et raisonnable. Elle se manifeste de préférence là où la vie est traitée de façon joyeuse, enfantine et ludique ! »

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

29/07/2007

La méditation en pratique

Après avoir vu dans un précédent article ce qu’était la méditation (article du 30 juin 2007 : « La méditation, qu’est-ce que c’est ? »), passons à la pratique.
Voici quelques conseils qui pourront vous aider si vous désirez méditer.
Pour que la méditation soit efficace, il est nécessaire que soient réunis 5 éléments : le calme, la respiration, la position, la concentration et l’heure.

Le calme :
Pour qu’une méditation soit productive, vous devez la pratiquer dans le calme, c’est-à-dire, tenter, autant que vous le pouvez, de vous éloigner des bruits de la vie courante (circulation, télévision, radio, téléphone, etc.). Parfois, si vous ne disposez pas d’une pièce adaptée, vous serez peut-être amené à mettre une musique paisible, zen. Elle vous permettra de vous isoler du monde extérieur, de couvrir les bruits externes.
Les bruits de la nature (vague, oiseaux, branches qui bruissent) ne sont pas à exclure, bien au contraire. Vous pourrez méditer en pleine nature après quelques temps d’entraînement.
D’ailleurs, le calme complet est surtout conseillé quand vous débutez. En effet, peu à peu, pour parviendrez à méditer partout car vous arriverez plus aisément à vous isoler du monde extérieur.

La position :
Disons plutôt les positions. Il n’y a pas une position privilégiée pour méditer. A vous de trouver celle qui vous convient le mieux, qui vous paraît, à vous, plus efficace. Aménagez-vous un endroit pour méditer, propre et bien rangé, plutôt dépouillé pour éviter que votre regard ne soit « pollué » par des objets.
Vous pouvez ainsi méditer en position assise : en tailleur sur un tapis, un coussin ; sur un banc de méditation ; sur une chaise de préférence sans dossier. Vous devez prendre conscience de votre corps. Votre posture doit être précise : tête droite sans raideur, menton légèrement rentré, poitrine étirée vers le haut. Vous devez absolument garder cette position, donc la surveiller constamment. A force, cela sera un automatisme.
Vous pouvez également méditer debout : corps bien droit. Prenez toujours conscience de votre corps et surveillez constamment votre position. Cette dernière, qui demande une maîtrise parfaite, vous permettra de méditer un peu partout, essentiellement dans des endroits plutôt peu fréquentés.
Autre position : vous pouvez méditer en marchant (même simplement dans votre chambre). Vous devez marcher lentement, le corps bien droit, les deux mains sur votre ventre, les yeux fixés sur le sol. Encore une fois, vous devez prendre conscience de chacun de vos mouvements, de votre souffle. Chacun de vos pas doit être décomposé.
Enfin, vous pouvez méditer allongé : à plat sur le dos sur un tapis ou matelas fermes, sur une pelouse, joignez les genoux près de vos fesses, tête posée sur un coussin ferme, bras le long du corps. Cette position n’est toutefois pas très conseillée car vous risquez de vous endormir et de « gâcher » votre séance de méditation.

La respiration :
La respiration est le point essentiel de la méditation. Vous devez absolument la maîtriser et apprendre la respiration profonde et contrôlée. Vous devez prendre conscience de votre respiration. Votre objectif est de marquer les différentes phases que sont l’aspiration, l’expiration et la pause entre les deux. En inspirant et expirant profondément, vous devez suivre la circulation de l’air dans votre corps. (Katisa Editions à mis en ligne un audio sur la respiration profonde, avec des exercices pratiques, intitulé « Apprenez enfin à respirer ! » que vous pouvez télécharger sur le site http://www.katisa-editions.com, rubrique « Cadeaux gratuits »).
La respiration profonde et contrôlée vous permettra de retrouver votre calme, de destresser, d’éliminer les tensions et surtout de vous concentrer. Très vite, vous serez plus détendu. Et vous prendrez conscience que cette nouvelle façon de respirer vous aidera dans toutes les circonstances de votre vie en rétablissant l’harmonie entre votre corps et votre esprit.
Petit conseil : pour bien respirer, privilégiez les vêtements amples, dans lesquels vous ne vous sentirez pas compressé, boudiné.

La concentration :
Autre point important de la méditation, la concentration. Vous devez apprendre à vous concentrer afin de faire abstraction de tout ce qui vous entoure. C’est un peu comme être dans une bulle. Vous devez faire le vide total. Vous devez surtout vous focaliser sur le moment présent et ne pas vous laissez parasiter par des pensées diverses et variées. Vous ne devez pas penser à ce que vous avez fait hier, à ce que vous allez manger ce soir…
Vous devez uniquement accorder de l’importante au moment présent. Quand vous débutez, vous devez éviter de rechercher d’emblée le Nirvana. Vous devez simplement apprendre à être conscient de l’instant présent. C’est cela méditer. Plus tard, vous pourrez aller plus loin, vous transcender comme les yogis.

La meilleure heure pour méditer :
Vous pouvez méditer à tout moment de la journée mais il est préférable de le faire le soir car cela vous permettra de « digérer » votre journée de travail, de stress ; de vous recadrer. Le matin n’est pas un bon moment pour beaucoup car vous ressentez le stress de partir au travail, vous n’êtes pas bien réveillé.
Votre séance de méditation ne doit pas durer plus de 20 minutes. Plus serait d’abord contraignant et surtout demanderait des qualités de concentration exceptionnelles.

Voilà, maintenant à vous de jouer ! Suivez ces quelques conseils et vous réussirez à méditer, à vous recentrer, à retrouver l’harmonie entre votre corps et votre esprit, à affronter dans le calme toutes les circonstances négatives de votre vie.

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique