logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/05/2016

Notre intelligence et notre comportement dépendent de ce que nous mangeons

 

glutamate,aspartame,colorants,additifs alimentaires,conservateurs,exhausteurs de goût

Je viens de terminer la lecture du livre du Dr Hans-Ulrich Grimm, intitulé Le mensonge alimentaire : comment l’industrie alimentaire conditionne notre intelligence et notre comportement ! , paru chez Guy Trédaniel éditeur.

 

Le Dr Hans-Ulrich Grimm est journaliste (ancien rédacteur du Spiegel) et auteur de plusieurs best-sellers.

 

Je connaissais déjà une partie des méfaits des produits industriels sur notre santé, c’est d’’ailleurs pour cela que chez moi tout est bio et fait maison, mais je ne savais pas que les risques occasionnés par ces produits étaient aussi importants, notamment pour le cerveau.

 

Le cerveau consomme 1/5éme de l’énergie que nous produisons alors qu’il ne représente que 2 % du poids corporel. Il faut donc lui apporter cette énergie en s’alimentant correctement.

 

Je n'en reviens toujours pas d'avoir appris grâce à l'auteur, qu'en ce qui concerne les colorants, selon un rapport de la commission européenne de 2001, les enfants de moins de 3 ingèrent jusqu’à 560 milligrammes par jour (au lieu des 25 mg maximum recommandés).

 

De nombreux chercheurs pensent qu’alors que la puissance cognitive du cerveau n’a cessé de croitre depuis des millions d’années, à cause de notre nourriture inappropriée, celle-ci risque maintenant de décroître. Les générations futures seront de plus en plus bêtes si on ne fait rien.

 

Et, les dégâts au cerveau fait par les produits industriels sont déjà présents :

  • Troubles comportementaux,
  • Déficit d’attention,
  • Rétrécissement du cerveau,
  • Hyperactivité,
  • Autisme,
  • Etc.

 

D’ailleurs, si vous connaissez des parents d’enfants autistes, offrez-leur absolument ce livre. Celui-ci peut améliorer grandement leur vie et la vie de leur enfant.

 

Ce qui m’a mis en rogne en lisant cet ouvrage c’est que l’agro-business, dans le but de faire un maximum de profit est en train de nous détruire à petit feu, en massacrant notre cerveau et notre santé. Pourtant, peu de personnes réagissent, alors qu’en tant que consommateur nous avons un énorme pouvoir : CELUI DE NE PAS ACHETER ! Les industriels ne sont pas fous, s’ils n’arrivent pas à nous convaincre qu’il nous faut absolument tel produit, si nous n’achetons pas, ils ne le produiront plus ! A nous de privilégier les produits bios et naturels, il en va de notre survie.

 

Vous pensez que j’exagère ?

A la lecture de ce livre, vous découvrirez que le glutamate, l’aspartame, les additifs, les colorants, les conservateurs, très utilisés dans l’industrie agroalimentaire sont des poisons pour l’organisme et causent ou sont à l’origine de dommages de santé importants, à court, moyen et long terme, y compris pour le fœtus chez la femme enceinte.

 

De nombreux exemples viennent étayer les propos de l’auteur, qui a fait des recherches et des investigations aux plus hauts niveaux.

 

Voici un extrait concernant l’aspartame :

«             Beaucoup d’effets secondaires de l’aspartame ont lieu dans le cerveau. Car l’édulcorant aspartame est, comme le glutamate, un neurotransmetteur. Des quantités accrues de cette substance messagère peuvent conduire à une modification des processus de commande dans le cerveau, ce qui pouvait expliquer les façons d’agir voyantes des enfants. Elles peuvent aussi, comme en témoignent de nombreuses études scientifiques, entraîner parfois de dégâts cérébraux durables et des maladies comme la maladie d’Alzheimer, mais aussi la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques […]

Vient s’ajouter à cela le fait que l’aspartame agit aussi – tout comme l’exhausteur de goût glutamate- sur l’hypothalamus, cette région centrale du cerveau qui commande également de nombreuses fonctions corporelles. […] Comme suites classiques des dégâts de l’hypothalamus, on mentionne le surpoids, les défauts de croissance du squelette et les troubles de la reproduction.

Mais l’aspartame bloque également l’absorption de ce carburant du cerveau qu’est le glucose – un effet que produit aussi l’acide citrique, cet additif que l’on retrouve dans quasiment toutes les limonades et dans de nombreux plats cuisinés.

Mais, sans carburant, le cerveau ne peut accomplir aucune performance. »

 

L’auteur nous parle également de notre deuxième cerveau, le cerveau abdominal. On apprend grâce à ce livre que l’intestin est le plus grand organe immunitaire du corps (+ de 70 % de toutes les cellules défensives y sont situées). On ne peut donc pas le remplir avec n’importe quoi, car notre vie dépend en grande partie des réactions et des mesures que prend ce deuxième cerveau.

 

De nombreux éléments composant l’alimentation actuelle provenant des supermarchés et de l’industrie agroalimentaire sont des poisons pour notre corps, notre cerveau et notre deuxième cerveau, des « tueurs en série » pour nos cellules. Mais, il n’est pas toujours facile de décrypter les étiquettes.

Pour s’y retrouver, un lexique sur ce qui est utile et ce qui est nuisible figure à la fin du livre.

 

Bref, je vous dirai simplement, pour conclure, que ce livre peut sauver des vies ! Si vous voulez sauver votre vie, lisez-le ! Si vous voulez sauver la vie des membres de votre famille ou de vos amis, offrez-leur de livre. Ils vous en seront reconnaissants toute leur vie, qui, s’ils tiennent compte de ce qui est écrit, devrait être plus longue et plus heureuse.

 

Retrouvez le livre en entier ici : http://amzn.to/29haxCi

30/06/2011

Vous reprendrez bien un petit cocktail de… « poisons » ?

Ce qui compte, ce n’est pas la quantité mais l’accumulation de petites doses !

Depuis déjà pas mal de temps, on entend des scientifiques ou des agriculteurs nous dirent que l’on ne doit pas avoir peur des pesticides dans les fruits ou les légumes, des additifs dans les aliments, parce que s’il y en a bien un peu dedans, c’est en quantité tellement minime qu’ils ne peuvent pas avoir un impact sur votre santé. Oui, je suis d’accord, si vous mangez un seul fruit par jour qui contient des résidus de pesticides, c’est sûr qu’il n’aura pas d’influence sur votre santé. Mais, le gros problème, c’est que vous ne mangez pas uniquement et seulement un seul fruit pas jour, à moins que vous soyez en période de jeûne prolongé !

 

C’est l’accumulation qui pose problème

Effectivement, si l’on se réfère aux recommandations gouvernementales, pour être en bonne santé, vous devez manger 5 fruits et légumes par jour.
Donc, si je raisonne bien : si vous avez des résidus de pesticides dans chacun d’entre eux, cela fait : 5 x plus de résidus, multiplié par 7 jours par semaines, cela fait : 35 x plus de résidus…
Ainsi, au bout d’une semaine, si je calcule bien, vous avez une bonne dose de pesticides dans le corps.
En plus, si je ne m’abuse, vous ne mangez pas uniquement des fruits et des légumes. Vous mangez peut-être des produits industriels, comme des plats préparés, des biscuits, des bonbons, de la viande, de la charcuterie, vous buvez peut-être des boissons gazeuses, du vin…Bref, vous prenez plaisir à manger, comme la plupart des Français le font.

Mais, tous ces produits sont truffés d’additifs, de conservateurs, de colorants la plupart du temps chimiques qui ont un impact négatif sur la santé, à force de les cumuler.

A cela s’ajoutent les problèmes d’interactions entre les différents pesticides et autres fongicides qui s’accumulent dans les aliments.

 

Nous sommes envahis de produits chimiques

Et, là, je ne parle que des aliments. Partout, dans notre environnement : habitation, extérieur, sont présents des produits chimiques de toute sorte qui, pris individuellement, ont un impact moins important sur la santé mais cumulés et ajoutés, nous empoisonnent à petit feu, chaque jour.

Ces substances chimiques, comme les colles, les plastiques, etc., ajoutés aux pesticides et autres additifs alimentaires, sont des perturbateurs endocriniens qui ont une incidence néfaste sur la santé, provoquant des cancers ou des stérilités ou des pubertés avancées… Bref, rien de bien réjouissant !

 

Un menu type à ne pas imiter

Le matin : des céréales, avec un fruit non bio
Le midi : un plat de poisson équilibré préparé, réchauffé dans son emballage plastique, un verre de vin non bio, un fruit non bio
Au goûter : une barre de céréales et une boisson gazeuse light contenue dans une boîte métallique recouverte à l’intérieur de plastique
Au souper : une soupe industrielle tous légumes, accompagnés de pain (qui peu contenir près de 200 additifs !), d’un petit morceau de fromage et d’un yaourt

A priori, ce menu ne semble pas trop mauvais. A priori, il est assez équilibré et sain puisque vous mangez des légumes, des fruits, des céréales, du poisson, des produits laitiers, bref, tout ce que les nutritionnistes vous recommandent.
Mais, au final, si on additionne tout, vous avez accumulé des tas de produits chimiques dans votre corps !

 

Quelles solutions ?

- Mangez bio le plus souvent possible. C’est faisable et pas plus cher, à condition de changer vos habitudes alimentaires.
- Cuisinez le plus possible vous-même
- Utilisez des produits cosmétiques bios, des produits ménagers bios.
- Remplacez vos contenants plastiques par des contenants en verre.
- Choisissez des textiles écolos.
- Evitez, dans la mesure du possible, d’ajouter encore des produits chimiques de toute sorte dans votre habitation, en choisissant des revêtements sols ou murs, des peintures, des colles, des isolants et même des meubles écolos. Surtout, aérez le plus possible pour que les polluants présents s’évacuent le mieux possible. Invitez des plantes dans votre maison.
- Bannissez les pesticides, herbicides et insecticides en tout genre de votre jardin.
- Espérez que les conclusions des études scientifiques qui prouvent déjà la nocivité de « l’effet cocktail » soient prises en comptent par les pouvoirs publics pour interdire certains produits chimiques et encourager l’agriculture biologique.
- Espérez que d’autres études scientifiques totalement indépendantes soient menées pour que plus aucun doute ne soit admis. Là, l’accumulation aurait forcément du bon…

Avec ces recommandations de bons sens, vous n’éliminerez pas totalement les « poisons chimiques » dans votre corps, mais vous en limiterez une bonne partie. Vous diminuerez ainsi leur accumulation !

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et notamment la nouvelle rubrique Katisa TV, la chaîne 100 % vidéo de Katisa Editions

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique