logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/01/2011

Apprenez à recevoir

Donner, c’est parfois plus facile que recevoir. Certains penseront que cette affirmation est exagérée. Mais, je connais des personnes pour qui c’est plus facile de donner que de recevoir.

 

Par exemple, quand on leur offre un cadeau, elles sont très souvent gênées et disent à la personne qui leur a offert : « il ne fallait pas ». Elles ont peut-être l’impression qu’elles ne le méritent pas…

 

C’est la même chose pour les compliments. Il est parfois très difficile de les accepter. Vous pouvez rougir et vous dire que vous n’avez rien fait pour mériter ça. Bien souvent, il s’agit de la fausse modestie. Mais, il peut arriver que certaines personnes qui manquent de confiance en elles et qui ont l’habitude de se rabaisser estiment que ceux qui les complimentent se moquent d’elles.

 

Et, je ne vous parle pas des critiques. Là, je suppose que vous en avez fait l’expérience. Connaissez-vous des individus qui reçoivent très facilement les critiques ? Ils se comptent sur les doigts d’une main. Généralement, la première réaction face à une critique est la colère. On se sent bafoué. C’est surtout le cas quand la critique est gratuite et injuste. D’ailleurs, même si elle est justifiée, elle est difficile à avaler.

 

Pourtant, que ce soit pour les cadeaux, un compliment ou une critique, vous devriez apprendre à les recevoir.

La personne qui vous offre un cadeau s’est peut-être sacrifiée pour vous. Il serait donc mal venu de ne pas montrer que vous êtes heureux de le recevoir. Dorénavant, montrez votre joie et votre enthousiasme quand vous recevrez un cadeau. C’est un don de soi de la personne qui vous l’offre. Et puis, si elle vous l’a fait c’est que vous le méritez !

 

De la même façon, pour les compliments, n’hésitez pas à montrer votre gratitude. Sauf si vous avez affaire à un hypocrite, vous devez les accepter. D’abord, cela fait toujours plaisir que quelqu’un reconnaisse votre travail ou votre gentillesse et en plus, c’est gratifiant. Vous éviterez ainsi de vous dévaloriser sans arrêt. Etre reconnu et apprécié sont d’excellents moyens d’aller de l’avant et de se sentir gonflé à bloc pour accomplir de grandes choses.

 

Enfin, pour ce qui est des critiques, les accepter c’est le meilleur moyen de s’améliorer. Bien entendu, à condition qu’elles soient constructives. On éprouve parfois des difficultés à voir ce qui ne fonctionne pas chez nous, à repérer nos défauts, à mettre le doigt sur les choses qui nous empêchent d’avancer. Un œil extérieur est souvent le bienvenu pour nous ouvrir les yeux et pour nous aider à nous corriger.

 

Alors, apprenez à recevoir. C’est le meilleur moyen de voir que l’on vous apprécie et que l’on fait attention à vous. N’en ayez pas honte, n’en soyez pas gêné, c’est juste un acte d’amour ou d’amitié ! Dites-vous bien que vous avez de la chance de pouvoir recevoir quelque chose de quelqu’un…

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

22/09/2007

Ne laissez personne ruiner votre journée

Voici un extrait du livre de Og Mandino, "Une meilleure façon de vivre" :


"Montaigne nous disait que la vie est une chose tendre et facile à molester. Il y a toujours quelque chose qui peut aller mal. Souvent, les petits ennuis peuvent être les plus problématiques, et comme les petits caractères fatiguent le plus nos yeux, ces petites vexations peuvent ruiner nos journées si nous le permettons.

Les êtres humains sont des animaux extrêmement fragiles. Nous pouvons nous éveiller avec une chanson sur les lèvres et laisser les dures paroles de quelqu'un, les bouchons de circulation ou une tasse de café répandue ruiner notre journée.

Ne laissez jamais quiconque ou quoi que ce soit ruiner votre journée. Il y aura toujours des détracteurs, des critiques ou des cyniques qui vous envieront, et qui envieront vos habiletés, votre travail ou votre mode de vie. Ignorez-les. Ils sont comme les sirènes d'un passage à niveau, qui sonnent bruyamment et vainement pendant que le train passe. Vos heures et vos journées sont beaucoup trop précieuses pour que vous les abandonniez à ce groupe de jaloux qui ne trouvent jamais une qualité à un être humain et ne ratent jamais un défaut. Ce sont des rapaces humains, vigilants dans le noir et aveugles à la lumière, recherchant la vermine et ne voyant jamais le noble gibier.

Nul ne peut vous distraire du bonheur et vous empêcher de faire de votre mieux... à moins que vous ne le permettiez. Rappelez-vous que celui qui peut éviter un moment de collère peut aussi éviter une journée de chagrin."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

20/08/2007

Ne soyez plus bouc émissaire

Vous est-il déjà arrivé d’être un bouc émissaire, d’être marqué au fer rouge, d’être mis au pilori, que l’on vous mette des bâtons dans les roues ?
Si c’est le cas, comment avez-vous réagi dans ces circonstances pénibles ?
Il est évident qu’il s’agit de choses très difficiles à encaisser.
Certes, chacun a ses opinions, chacun peut émettre des critiques à condition qu’elles soient constructives, utiles. Mais là, il est plutôt question de reproches continuels, injustifiés. On parle des individus qui prennent un malin plaisir à vous rebaisser, vous critiquer, vous détruire, vous décourager.
Ils vous prennent pour des débiles profonds et vous jugent incapable de faire quelque chose de vos dix doigts.

La meilleure attitude à adopter dans ce cas-là, c’est de tout faire pour ne pas vous préoccuper de ces propos, de ne pas être touché au plus profond de vous-même.
Vous devez continuer à aller de l’avant. Il est primordial que vous ne soyez pas bloqué dans votre élan. Vous ne devez pas vous laisser déstabiliser, démoraliser. Il faut surtout éviter de tout garder pour vous : si vous êtes bouc émissaire à votre travail, parlez-en ! que ce soit à votre délégué syndical, au médecin du travail, à votre conjoint. C’est le seul moyen d’évacuer la pression et de ne pas craquer. Cela demande une grande force de caractère mais à partir du moment où vous savez ce que vous êtes et ce que vous valez, vous y arriverez !
Et au lieu de vous abattre, cela doit vous donner plus de rage pour avancer et pour prouver à toutes ces personnes malintentionnées (pour être poli) que vous avez raison.

Bien sûr, c’est fatiguant de toujours devoir se justifier, de prouver continuellement ce dont on est capable. Mais c’est nécessaire pour avancer, pour progresser.
Ce n’est pas toujours évident d’aller à l’encontre de certaines personnes, imbues de leur petit pouvoir, qui font tout pour vous barrer le chemin. J’en connais un en particulier qui aime dire qu’il est payé pour être méchant, que c’est son métier !
Même si les discussions continuelles, les justifications ne suffisent pas parce que la personne en face de vous est butée et a la possibilité de vous bloquer, vous ne devez jamais renoncer. A partir du moment où vos arguments sont corrects, clairs et précis, vous n’avez aucune raison de vous taire.
Attention, ce n’est pas parce que l’on ne vous respecte pas que vous devez agir de même. Ne rentrez jamais dans leur jeu. Restez toujours poli, ne criez pas, ne vous mettrez pas en colère. Soyez maître de vous, de vos nerfs. Si vous vous emportez, la personne en face de vous aura gagné !

Si vous savez où aller et si vous avez la motivation nécessaire, rien ne vous arrêtera. Restez toujours positif, optimiste. Pour combattre les spécialistes de la critique gratuite, les petits chefs, les persécuteurs, inondez votre esprit de choses positives (pensées, dvd, livres, etc.). Cela vous boostera et vous permettra de supporter, de combattre, voire d’annihiler toute cette négativité.
A partir du moment où vous avez un objectif à poursuivre, vous pouvez soulever des montagnes. Vous pouvez parvenir à accomplir des choses dont vous ne soupçonniez pas être capable. Tout est une question de motivation.
Imaginez que votre bébé soit dans une pièce en flammes et vous derrière la porte fermée à clef, ne croyez-vous pas que dans ce cas vous seriez capable de défoncer la porte même si vous êtes quelqu’un de frêle ?
Comme on dit souvent, si l’on vous ferme la porte, passez par la fenêtre.

Ne vous laissez pas faire, battez-vous, tournez le dos à ce genre d’énergumènes et avancez en étant encore plus déterminé.
Montrez à tous de quoi vous êtes capable !


Pour inonder votre esprit de choses positives, n'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions, http://www.katisa-editions.com

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique