logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/08/2010

Rôle de la pensée positive

Voici un extrait du livre de Michel Lacroix « Le développement personnel » :

« Quatrième étape : installer en soi des images et des pensées « aidantes » afin de capter son potentiel. C’est, très exactement, le rôle assigné à la pensée positive, qui constitue, avec les EMC, un élément essentiel du développement personnel ; Penser de façon positive consiste à se forger une représentation de soi-même et du monde apte à mobiliser ses ressources, et ce –est-il utile de le préciser ? – sans recourir aux médicaments psychotropes, anxiolytiques ou antidépresseurs.

Suivons l’enchaînement des consignes de la pensée positive. L’actualisation de notre potentiel, déclare Robbins, est un « processus dynamique qui commence par une croyance ». Cette croyance qu’il convient d’acquérir en premier lieu est la suivante : « Commencez par croire… que vous avez un potentiel ! ».

Autrement dit, pour mobiliser ses ressources, le sujet doit faire acte de foi dans ces ressources mêmes. Ne nous hâtons pas de protester que, ce faisant, on tourne en boucle. Ces phénomènes circulaires sont habituels dans la vie psychique ; ils attestent, aux yeux des partisans de la pensée positive, la puissance de la pensée. Ainsi, en éducation, l’attente des professeurs quant à leurs élèves exerce une influence déterminante sur les performances scolaires de ces derniers, comme l’a montré, en 1968, l’expérience appelé « effet Pygmalion ». Les prévisions des maîtres se sont avérées être un facteur décisif de la réussite scolaire et, plus surprenant encore, de l’amélioration du quotient intellectuel. Elles constituent donc des « prophéties autoréalisatrices ». La reprogrammation positive opère d’une manière semblable. Elle met elle aussi en œuvre une prévision de réussite, à ceci près que la prophétie n’est pas relative à autrui mais au sujet lui-même : elle repose sur l’autosuggestion et non sur l’hétérosuggestion ».

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

13/02/2010

Réclamations à l’univers

Voici un extrait du livre de Bärbel Mohr « Comment faire des réclamations auprès de l’univers » :

« Ma tante Maryta a des amis en Islande et elle m’a rapporté, à la suite d’une visite qu’elle leur fit, que les enfants, le soir, rangent leurs vêtements devant leur lit de manière à pouvoir les passer à tout moment au cas où, la nuit, un tremblement de terre surviendrait, ce qui est fréquent. Cependant, les gens, là-bas, se qualifient majoritairement d’heureux.

Dans ce pays l’intuition est considérée comme particulièrement importante. C’est ainsi par exemple que les pêcheurs d’un petit village insulaire, un soir, rentrèrent tous les bateaux aux ports à cause d’une tempête ; cette même nuit, le proche volcan entra en éruption. Comme les bateaux étaient au port, tous les habitants purent être sauvés et ramenés sur la terre ferme.

Beaucoup d’Islandais croient aussi à l’aide des esprits de la nature, les elfes et les gnomes. A l’office du tourisme, on peut se procurer, à côté de la carte routière habituelle, une carte des lieux de séjour des elfes et des lutins !

Avons-nous besoin des tremblements de terre pour être heureux et préserver notre intuition, ou pouvons-nous y arriver aussi avec un peu de conscience et avec de nouvelles intentions ?

On pourrait aussi qualifier d’enfantine la croyance en les elfes, mais est-ce une faute ou une « naïveté de l’intelligence » si cette croyance nous aide à percevoir la voix de l’intuition ?

Dans l’écrasante majorité des cas, l’intuition ne fonctionne pas dans le cadre d’une objectivité purement rationnelle et raisonnable. Elle se manifeste de préférence là où la vie est traitée de façon joyeuse, enfantine et ludique ! »

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

12/04/2008

La pensée associée à l'action

Voici un extrait du livre de William Walker Atkinson, "Comment émettre des pensées-demande dans les affaires et la vie quotidienne pour qu'elles se réalisent" :


"Nous savons que la tâche la plus simple est bien plus aisée à réaliser si nous associons une pensée concentrée à l'action. Les travailleurs se distinguent les uns des autres en fonction de la force de pensée concentrée investie dans leur tâche.
L'homme qui prend un intérêt dans son travail et qui trouve un plaisir véritable dans sa tâche quotidienne est celui qui produit le plus et qui vit le plus heureux.

L'homme qui a les yeux sans cesse rivés sur la pendule ou qui "suspend son pic dans l’attente du sifflet" n’est qu’une machine qui ne parviendra guère à grand-chose, à moins de changer son attitude à l’égard du travail.

L'homme d’intelligence active et de conscience éclairée est très demandé. Il est un article rare et précieux et beaucoup d'employeurs le sollicitent. Quand nos jeunes prendront-ils conscience de ce fait ?

Mais la concentration peut-elle jouer véritablement un rôle à cet égard ? Assurément. Car elle n’est en réalité que l'intérêt de l’intelligence ramassé sur un point déterminé, le résultat d’exercices de concentration quotidiens.

L'homme qui se livre chaque jour aux exercices de concentration se dégage de plus en plus de la vie extérieure, des mille distractions qui sollicitent son esprit, et donne par là le meilleur de lui-même à son travail, qu’il soit ouvrier manuel, architecte, employé, vendeur, poète, peintre ou banquier.

Tous les hommes qui ont réussi, qui sont "arrivés" ont développé, consciemment ou inconsciemment leur faculté de concentration. Ceci veut dire que tout individu qui développe sa faculté de concentration réussira, "arrivera". Faites-en l’expérience et vous serez convaincu. Le résultat est inévitable.

Si vous vous concentrez sur un point et que vous persistez sans vous laisser distraire, vous accomplirez invariablement le meilleur travail possible, et si vous effectuez le meilleur travail le succès sera votre récompense, à condition que vous gardiez le bon sens que vous avez reçu à votre naissance, et que vous ne vous laissiez pas hypnotiser par la croyance que vous êtes un ver de terre, ou un paillasson humain.

Si vous faites un excellent travail, vous trouverez toujours un marché pour vos services ; si votre employeur ne vous apprécie pas, il y en a plein d'autres qui le feront. Mais vous ne pouvez faire le travail que vous-même – n'oubliez pas cela. "

Retrouvez ce livre en entier ici : http://www.lulu.com/content/1380532


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique