logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/09/2007

Forcez-vous à modifier vos habitudes

« Il faut prendre très tôt de bonnes habitudes, surtout celle de savoir changer souvent et facilement d’habitudes » (Pierre Reverdy, poète français du XXème siècle).
Je suis tombée sur cette citation il y a quelques jours et je me suis dit que cet auteur avait parfaitement raison.
En effet, toujours faire la même chose, s’enliser dans une routine quotidienne qui nous emprisonne, suivre notre petit train-train, peuvent nous être nuisibles. Cela s’applique d’ailleurs aussi bien aux bonnes habitudes qu’aux mauvaises.

Certes, il est parfois difficile de changer certaines de nos habitudes : le travail, l’école, les courses, les activités sportives ou autres régulières, etc. nous obligent à respecter un certain horaire.
Pour certaines personnes, d’ailleurs, avoir de tels repères constitue un gage de sécurité. En respectant un planning, elles ont l’impression d’avoir la maîtrise totale sur leur vie. Elles donnent la sensation d’être hyper-organisées, de tout contrôler.

Or, si un jour, ce rouage bien huilé se grippe d’une manière ou d’une autre, ces personnes qui semblaient tout maîtriser, sont perdues et ne savent pas comment réagir. Elles ne supportent pas que leur vie soit déréglée.
Justement, si elles avaient pris l’habitude de changer quelques-unes de leurs habitudes, elles sauraient parfaitement comment se comporter. Elles n’auraient pas peur des changements et sauraient s’adapter à toutes les circonstances.

Ainsi, si vous êtes routinier, si vous n’aimez pas bouleverser vos habitudes, essayez quand même de le faire. Par exemple, changez de route pour aller travailler, ne mangez pas toujours la même chose au restaurant, n’allez pas faire vos courses toujours le même jour, ne faites pas toujours la même chose avec vos enfants, etc.
De ce fait, non seulement, vous vous libérerez de votre train-train quotidien mais surtout vous vivrez de nouvelles expériences qui ne pourront qu’être enrichissantes. Peut-être qu’en changeant d’horaires, de lieux, de façon de procéder, vous rencontrerez des personnes intéressantes, voire la personne de votre vie, ou ferez des choses que vous n’auriez pas imaginées effectuer.

De plus, vous serez désormais capable d’aborder sans peur toutes les situations, même celles que vous n’avez pas encore vécues.
Faites preuve d’imagination. Vivez pleinement. Inévitablement, vous n’aurez plus une totale maîtrise sur votre vie mais vous récolterez, en échange, plus de fantaisies, d’inattendus, d’imprévus.
Vous serez ouvert à de nouvelles expériences, à de nouvelles rencontres. Libéré de votre carcan, vous oserez plus et vous aurez davantage confiance en vous. Vous serez avide de vivre d’autres choses.
C’est un peu un cercle vicieux : plus vous êtes libre, plus vous vivrez dégagé des habitudes, plus vous oserez de choses, plus votre vie sera riche !

Surtout, méfiez-vous ! car les habitudes, qu’elles soient bonnes ou mauvaises d’ailleurs, sont très faciles à prendre. Généralement, on dit qu’il faut une vingtaine de jours. Après cette habitude sera tellement ancrée en vous que cela en deviendra un réflexe, vous l’effectuerez sans réfléchir, inconsciemment. Il sera alors très dur de vous en déshabituer.

A bas les habitudes ! Tentez tout au moins de vous échapper le plus souvent possible de votre routine. Vous aurez ainsi une sensation de liberté, de disponibilité. Vous serez, en même temps, plus détendu, moins stressé par le temps, les horaires.
Ne faites pas de vos habitudes une tyrannie !


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

05/08/2007

Le temps des vacances

C’est le temps des vacances. A croire les informations, les magazines, en ce début août, toute la France est partie en vacances. Même le Gouvernement et le Président de la République s’y sont mis ! Apparemment, la France devrait être complètement endormie, devrait marcher au ralenti puisque tous les Français sont en vacances !

Ben moi, en regardant autour de moi, je constate qu’il y a pas mal de personnes qui restent chez eux et qui ne partent pas en août. Certains sont partis en juin ou juillet et recommenceront à retravailler d’ici peu. D’autres préfèrent partir en septembre. Enfin, il y a ceux qui n’ont tout simplement pas les moyens de s’offrir des vacances.

Si vous êtes dans ce cas-là, rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls ! Les vacances coûtent très cher, surtout en pleine saison. Ce n’est plus aussi évident qu’avant de partir quelques jours.
Dans quel état d’esprit êtes-vous quand vous voyez partir les autres ? Etes-vous jaloux, les enviez-vous ? Etes-vous fatalistes : « c’est comme çà, un jour je partirai comme eux » ? Pour cacher votre profonde déception, ne dites-vous pas aux autres : « de toute façon, je n’aime pas les vacances ; je suis bien chez moi » ?
Ce sont des réactions assez fréquentes.

Il est indéniable que partir en vacances constitue une coupure avec la routine quotidienne. Cela permet de sortir de son train-train, de se relaxer, de se détendre, de ne plus penser à son travail, d’être moins stressé, de se vider la tête, etc.

Mais, dites-vous bien que, si vous en prenez la peine, se détendre, se changer les idées, couper avec votre quotidien sont parfaitement possibles même si vous ne partez pas en vacances. Si vous êtes en congés et que vous êtes obligé de rester chez vous, vous pouvez aisément adopter un comportement qui vous fera penser que vous êtes, vous aussi, en vacances.
Certaines municipalités ont bien compris cela : des plages sont aménagées en plein centre ville pour occuper les enfants et relaxer dans le même temps les parents.

L’une des premières choses à faire est de vous couper de vos habitudes. Essayez de vous lever, de manger à des horaires différents. Prenez le temps de vivre : pensez à vous détendre avant de penser à faire votre ménage. Prenez du temps pour vous. Occupez-vous de vous, de votre corps et de votre esprit, en bougeant plus, en allant dans des expos, dans des musées.

Si vous êtes chez vous avec votre conjoint et vos enfants, profitez bien d’eux. Prenez le temps de discuter, de jouer ensemble. Sortez vous promener, allez dans des parcs, à la piscine pourquoi pas. Faites des choses avec eux que vous ne faîtes pas toute l’année. Faites un pique-nique dans un parc, une forêt ou à la campagne. Faites de bons petits plats à votre famille, en les faisant participer à leur préparation. Pourquoi ne pas organiser une rencontre avec vos voisins pour les connaître mieux ou un tournoi de pétanque avec les gens du quartier ? Prenez soin de vos voisins âgés : cinq minutes de conversation suffisent pour leur donner un peu de joie.

Cela paraît évident à dire, à conseiller, mais, quand on se retrouve dans le même lieu, dans le même environnement, on n’a peut-être pas le réflexe, l’envie de se couper de son quotidien. Certains devront se forcer à changer leurs habitudes : à éteindre la télé, à oublier leurs soucis, à s’ouvrir aux autres, à s’intéresser à ce qui se passe autour d’eux…
Faites un effort, vous devez vous obliger à vous sentir autre part et vous verrez, vous vous sentirez plus détendu, reposé, comme si vous étiez parti en vacances.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique