logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/11/2009

Les caresses destressantes

Je suppose que vous avez déjà remarqué que les caresses avaient le don de vous détendre, de vous relaxer, de vous faire sentir mieux. Pas seulement les caresses faites pendant que vous faites l’amour, mais aussi celles que vous vous prodiguez mutuellement dans le couple tout le long de la journée. Enfin, j’espère que, si vous êtes accompagné, cela se passe ainsi. Je ne suis pas certaine que les caresses soient monnaie courante dans tous les couples, en dehors de l’acte sexuel.

 

Hé bien, ces couples ont tort. Des études américaines confirment déjà depuis pas mal de temps que les caresses avaient pour effet de destresser et de faire baisser la tension artérielle. Bon, je ne sais pas vous, mais moi je n’ai pas eu besoin de ces études pour me rendre compte que les caresses me faisaient du bien, me relaxaient, me détendaient, me décontractaient, j’en passe et des meilleures.

 

Ces caresses sont efficaces sur toutes les parties du corps. Certains préfèrent certaines zones. A vous de les trouver. N’hésitez pas à guider les mains de votre partenaire pour qu’elles soient d’une efficacité redoutable.

 

Otez-vous de la tête que ces caresses doivent aboutir nécessairement à l’acte sexuel. Ce n’est nullement une obligation. Si vous pensez ces caresses comme un passage obligé pour le coït, vous ne penserez qu’à ce but ultime et vous ne vous concentrerez pas sur vos gestes.  Les caresses peuvent constituer un moment privilégié entre vous et votre partenaire, un moment de tendresse, un moment où vous vous retrouvez, où vous êtes en connexion parfaite. Cela peut, parfois, constituer une façon de faire l’amour aussi forte que l’acte sexuel.

 

D’ailleurs, que vous caressez ou que vous soyez caressé, l’effet est quasi identique. Cela marche dans les deux sens. Le fait d’être en contact avec la peau de son partenaire fait baisser la tension artérielle et atténue les tensions. C’est extrêmement intéressant pour ceux qui sont seuls et qui n’ont pas de « caresseurs sous la main ». Ils peuvent se rabattre sur les animaux. Attention, je ne prône nullement la zoophilie !

 

Pour ceux qui ont des animaux chez eux, je suis certaine qu’ils savent de quoi je parle. Là encore, des études sont venues démontrer que caresser son chien ou son chat a un effet destressant et relaxant. Ces études ont d’ailleurs précédé celles sur les humains. Cela voudrait-il dire que caresser son animal est plus courant que caresser son partenaire ?... Vous croyez ?... c’est possible… mais bon, ce n’est pas là le sujet de mon article.

 

J’entends déjà certaines personnes me dire qu’elles préfèrent la compagnie des animaux que des humains. Bon, si elles ont connu des expériences malheureuses, cela se comprend parfaitement. Mais, elles ne doivent pas renoncer à trouver LA personne qui lui procurera un bien-être immense en lui prodiguant des caresses à n’en plus finir. Cette personne existe quelque part. Partez à sa recherche. Vous n’en vivrez que mieux !

N'hésitez pas à télécharger les ouvrages et les audios gratuits sur katisa Editions http://www.katisa-editions.com

13/01/2009

L'orthothérapie, un mélange de massage et de kiné

L’orthothérapie fait partie des thérapies naturelles, non reconnue par la médecine traditionnelle.
Mais, à quoi sert-elle ?
Dans le titre de cet article, j’ai déjà évoqué le massage, la kiné, cela signifie donc que l’orthothérapie a pour fonction de soulager les douleurs des personnes. Ces douleurs peuvent être de différents ordres : douleurs ou tensions musculaires et articulaires. Par extension, elle permet de corriger les défauts de posture et de rendre les articulations plus souples.
Et tout ceci, sans exercer aucune manipulation de la colonne. En cela, l’orthothérapeute se distingue du chiropracteur et de l’ostéopathe.

Dans ce cas, comment intervient-il ?
Une séance se déroule en deux parties : un massage et des exercices (des mobilisations) qui mettent en mouvement certaines parties de votre corps.
Le massage est un massage suédois, en profondeur. Il agit essentiellement sur vos muscles. Il permet de les détendre, de les décongestionner, de leur redonner de la souplesse. Il améliore aussi votre circulation. Enfin, ce massage a pour effet de vous destresser. Vous voilà prêt pour subir la seconde phase de la séance : les mobilisations.
Ces dernières consistent à mettre en mouvement certaines parties de votre corps. Vous pouvez les effectuer seul ou à l’aide de l’orthothérapeute qui suit vos mouvements ou qui les contrarient en exerçant une résistance. Rassurez-vous, le but n’est pas de vous faire faire une séance de gymnastique : les mouvements sont plutôt lents et modérés.

L’orthothérapeute agit donc sur vos muscles, sur vos articulations, sur votre posture, sur votre circulation sanguine et sur votre respiration. Votre corps peut ainsi se rééquilibrer en totalité. Toutes vos douleurs, dues à des raideurs, une trop grande sédentarité, un accident quelconque, un mauvais mouvement, etc. sont susceptibles de disparaître. En agissant sur votre posture, vous devriez ressentir un bien-être général et pouvoir bouger plus facilement. Enfin, vous devriez respirer mieux et voir votre circulation sanguine s’améliorer grâce au massage qui permet d’apporter plus d’oxygène à vos cellules.
L’orthothérapie serait donc efficace pour prévenir les douleurs, pour les « soigner » ou pour vous rééduquer après un accident.

Les séances, pas plus de dix sont nécessaires, sont accompagnées d’exercices que vous devez faire chez vous pour éviter que les douleurs ne reviennent ou pour conserver l’équilibre que vous avez acquis lors des séances.

Généralement, l’orthothérapeute agit également sur votre environnement. Il peut vous donner des conseils pour adopter la position la mieux adaptée chez vous ou sur votre lieu de travail, afin d’éviter les douleurs. Il peut aussi vous aider à gérer votre stress, à mieux manger, etc. dans le but de vous redonner la meilleure hygiène de vie possible.

L’orthothérapie semble être une thérapie miracle. Mais, attention…
Premièrement, son efficacité n’a jamais été prouvée scientifiquement. Deuxièmement, cette discipline n’est pas réglementée. Il n’existe pas de diplôme pour l’exercer. Si cela vous intéresse, renseignez-vous avant afin de savoir si vous n’avez pas affaire à un charlatan. Des manipulations importantes et profondes sont effectuées et peuvent être dangereuses si elles sont effectuées par n’importe qui.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

05/09/2007

Un éléphant se mange une cuillère à la fois

Les vacances sont finies ! Je crois que vous vous en êtes rendu compte. J’espère que vous en avez bien profité, que vous vous êtes reposé, amusé, que vous avez profité de vos enfants. Une nouvelle année de labeur commence. Et, généralement, septembre comme janvier d’ailleurs, est une période propice aux bonnes résolutions, souvent très nombreuses, voire trop nombreuses.

En effet, fréquemment ces bonnes résolutions restent lettre morte et sont très vite abandonnées. Peut-être mettez-vous la barre trop haut ? Peut-être surestimez-vous vos capacités à changer, à vous améliorer ?
Que faire alors ? Ne plus prendre de bonnes résolutions ?
Je pense que ce serait une mauvaise réaction dans la mesure où les bonnes résolutions sont nécessaires pour vous cadrer, pour vous fixer des objectifs.

Toutefois, il s’avère inutile de prendre de grandes résolutions impossibles à tenir juste pour vous donner bonne conscience. Il est préférable que vous preniez des résolutions plus réalistes, plus raisonnables et surtout que vous décidiez d’avancer par petits pas, en utilisant la technique du Kaisen.
En vous fixant de petits changements, votre cerveau les acceptera plus facilement, ils seront plus aisés à mettre en oeuvre, donc plus efficaces. Et, chaque petit pas conduit à quelque chose de plus grand. Il vaut mieux que vous avanciez un peu, progressivement que pas du tout. Vous serez alors content d’avoir tenu cette « petite » résolution, et cela améliorera votre image de vous.

Pour illustrer mes propos, voici quelques idées de bonnes résolutions, plus réalistes, plus raisonnables, à prendre :

- Arrêter définitivement de fumer devient, avec la technique du Kaisen : chaque jour fumer une cigarette de moins que le jour précèdent.
- Perdre du poids rapidement devient : manger équilibré chaque jour et remplacer la pâtisserie du goûter par un fruit
- Faire du sport régulièrement, en vous inscrivant dans une salle de sports devient : monter l’escalier menant au bureau à pied ou s’arrêter une station de métro avant celle du domicile et finir le trajet à pied
- Etre moins stressé devient : prendre un bain-détente (avec bain moussant relaxant, agrémenté de quelques gouttes d’huiles essentielles, avec des bougies, une musique douce) plusieurs fois par semaine et pratiquer ¼ d’heure de respiration profonde chaque jour
- Consacrer tout son temps libre à sa famille devient : chaque jour prendre ¼ d’heure pour réellement jouer avec ses enfants (sans télévision, à quatre pattes sur le tapis, comme eux) et écouter attentivement ce que votre conjoint vous dit pendant ½ heure tous les soirs en s’intéressant à sa journée, à ses joies, ses peines ; passer un coup de fil d’au moins 5 min à la grand-mère une fois par semaine pour prendre de ses nouvelles
- Dépenser moins devient : mettre 10 euros chaque semaine dans une tirelire
- Etre plus positif devient : lire 3 pages d’un livre de motivation chaque soir avant de vous endormir et écouter 10 min de pensées motivantes ou d’histoires drôles en partant au travail le matin
- Etc…


Ceci ne constitue qu’une série d’exemples que vous pouvez aisément multiplier à l’infini. Vous trouverez certainement d’autres nombreuses idées qui vous seront plus personnelles.

Mais ce qui est essentiel, c’est que vous preniez le temps de faire ce travail (ce sera votre première bonne résolution tenue), c’est-à-dire de décomposer la « grande résolution » en toutes petites actions simples et faciles à accomplir. Ne soyez pas trop gourmand. Rappelez-vous qu’un éléphant se mange une cuillère à la fois !

Et, si vous ne tenez pas toutes vos résolutions, ce n’est pas grave. Vu leur caractère raisonnable, je suis certaine que vous en tiendrez au moins une ! Ainsi, à la fin de l’année prochaine vous aurez avancé dans votre vie, bien plus qu’auparavant.


Pour vous aider dans vos bonnes résolutions, n'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages gratuits (notamment les audios sur la respiration profonde et les pensées motivantes).

10/07/2007

Mon Amour de chien, mon Amour de chat…

En France, en 2006, il y avait près de 60 millions d’animaux domestiques (chats, chiens, oiseaux, poissons, rongeurs). Selon cette même enquête FACOO/TNS Sofres de 2006, 50, 6 % des foyers possèdent des animaux domestiques et 42, 7 % ont des chats et chiens.

Le comportement des gens face à leurs animaux peut varier d’un extrême à l’autre.
Certains considèrent leurs animaux domestiques comme des souffre-douleur. Ils les maltraitent, les négligent et les abandonnent au moment des vacances.
D’autres, à l’opposé traitent leur chien ou chat comme leurs bébés, leurs Amours.

Quelle façon de voir les choses est la meilleure ?
La première, bien évidemment, est fortement condamnable.
La seconde est tout à fait louable. Comme on dit souvent : « Celui qui n’aime pas les animaux, n’aime pas les gens ».
Par conséquent, aimer, chérir les animaux, c’est faire preuve d’altruisme et de générosité.

Toutefois, il ne faut pas aller trop loin. Il peut être dangereux de faire de l’anthropomorphisme. Les animaux restent des animaux. Si ce n’est pas le cas, certains chiens et chats risquent de devenir des dominants. La relation entre le maître et son animal a des chances de virer au cauchemar. Ce n’est pas bon d’humaniser les animaux à outrance car ils perdent leurs repères, leur instinct animal. Ils finissent par avoir des problèmes de comportement.

Cependant, si vous restez conscient qu’un animal n’est pas un être humain, vous pourrez entretenir une relation saine et épanouissante avec votre chien ou votre chat.
En effet, des études ont montré que les animaux pouvaient avoir une influence positive sur la santé de leur maître. Caresser son chat ou son chien permet de se détendre, de destresser. C’est pour cette raison que certains hôpitaux ou maisons de retraite accueillent des animaux pour procurer du bien-être à leurs pensionnaires.
De plus, il existe une sorte de télépathie entre les hommes et les animaux. Ils savent quand vous ne vous sentez pas bien et viennent vers vous. C’est une façon pour eux de vous dire qu’ils sont là, qu’ils vous aiment et cela ne peut que vous remonter le moral.

D’ailleurs, l’amour donné aux animaux peut constituer, pour certaines personnes, un refuge, un exutoire dans les moments difficiles. Cela peut leur donner l’impression d’être aimé en retour et même leur sauver la vie. Un animal vous donne parfois tout simplement l’envie de vous lever le matin, la force de bouger, de sortir car vous devez vous occuper de lui chaque jour.
Pour beaucoup de personnes seules, c’est une présence qui, contre quelques croquettes, quelques caresses, quelques câlins, apporte de la tendresse, du réconfort, voire de la compréhension.
En outre, l’animal permet de renforcer le lien social. Les gens viennent plus facilement vers vous quand vous promenez votre chien : c’est un bon prétexte pour engager la conversation.

Aimez votre chat, votre chien. Mais n’oubliez jamais que ce ne sont que des animaux. Ils vous le rendront au centuple et seront certainement plus heureux.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

11/05/2007

Dans la tempête, gardez le cap et faites des pauses…

Il faut toujours garder le cap quand vous désirez quelque chose. Vous ne devez jamais vous départir de vos objectifs. Surtout, il ne faut jamais agir avec précipitation, avec hâte. Il faut toujours réfléchir avant d’entreprendre. Bien sûr, si vous manquez de confiance en vous, si vous n’êtes pas sûr de vous, si vous n’avez pas mûrement réfléchi votre projet, vous n’arriverez à rien. Et, surtout, vous aurez la fâcheuse tendance à faire les choses trop vite par crainte d’être considéré comme quelqu’un qui n’agit pas. Agir ne veut pas dire faire n’importe quoi. Effectuer diverses choses « inutiles » en même temps dans l’unique but de montrer qu’on ne reste pas là à ne rien faire, ne sert à rien et est même source d’échecs à tous les coups.

La base de votre réussite, c’est votre confiance en vous. Si vous vous dîtes : « Je suis nul, je suis un raté, je n’arriverai à rien », hé bien, vous serez ce que vous pensez. Ces habitudes de pensées ne vous quitteront pas de sitôt et vous amènerons immanquablement à l’échec. La solution ? Il faut changer vos anciennes habitudes et en prendre de nouvelles. Comme vous avez pris l’habitude de vous dévaloriser constamment, il faut, a contrario, prendre l’habitude de vous dire que vous êtes fort, que vous êtes le meilleur, que vous pouvez accomplir de grandes choses. En modifiant l’image que vous avez de vous, vous modifierez l’image que les autres ont de vous. Et plus rien ne pourra vous résister.

Ainsi, tout dépend de votre attitude mentale. Les choses iront mal si vous allez mal. Certes, malgré votre optimisme, il arrive que cela n’avance pas comme vous voulez. Bien souvent, vous vous obstinez, vous vous enfermez dans vos problèmes, vous êtes stressé… Vous voulez absolument que votre projet avance mais, malgré les heures passées dessus, rien n’y fait : vous restez au point mort. Pire, vous vous découragez, vous vous désespérez.

Or, la solution est simple. Il suffit que vous fassiez une pause, que vous marchiez quelque temps, que vous partiez en week-end même. Et, vous verrez : aussi curieux que cela puisse paraître, votre problème sera résolu à votre retour. Bien entendu, tout ceci n’est possible qu’à la condition que vous soyez sûr de vous, que vous ayez foi en votre projet, que vos pensées soient toutes entières tournées vers cet objectif.

En fait, cette petite pause, ce petit break va simplement vous relaxer, vous destresser et vous irez mieux, tout bonnement. Votre attitude mentale aura changée… La paix sera en vous. Le calme et l’apaisement vous rendront plus fort, plus puissant et vous pourrez déplacer des montagnes. Vous verrez les choses de manière plus positive.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique