logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/01/2011

Apprenez à recevoir

Donner, c’est parfois plus facile que recevoir. Certains penseront que cette affirmation est exagérée. Mais, je connais des personnes pour qui c’est plus facile de donner que de recevoir.

 

Par exemple, quand on leur offre un cadeau, elles sont très souvent gênées et disent à la personne qui leur a offert : « il ne fallait pas ». Elles ont peut-être l’impression qu’elles ne le méritent pas…

 

C’est la même chose pour les compliments. Il est parfois très difficile de les accepter. Vous pouvez rougir et vous dire que vous n’avez rien fait pour mériter ça. Bien souvent, il s’agit de la fausse modestie. Mais, il peut arriver que certaines personnes qui manquent de confiance en elles et qui ont l’habitude de se rabaisser estiment que ceux qui les complimentent se moquent d’elles.

 

Et, je ne vous parle pas des critiques. Là, je suppose que vous en avez fait l’expérience. Connaissez-vous des individus qui reçoivent très facilement les critiques ? Ils se comptent sur les doigts d’une main. Généralement, la première réaction face à une critique est la colère. On se sent bafoué. C’est surtout le cas quand la critique est gratuite et injuste. D’ailleurs, même si elle est justifiée, elle est difficile à avaler.

 

Pourtant, que ce soit pour les cadeaux, un compliment ou une critique, vous devriez apprendre à les recevoir.

La personne qui vous offre un cadeau s’est peut-être sacrifiée pour vous. Il serait donc mal venu de ne pas montrer que vous êtes heureux de le recevoir. Dorénavant, montrez votre joie et votre enthousiasme quand vous recevrez un cadeau. C’est un don de soi de la personne qui vous l’offre. Et puis, si elle vous l’a fait c’est que vous le méritez !

 

De la même façon, pour les compliments, n’hésitez pas à montrer votre gratitude. Sauf si vous avez affaire à un hypocrite, vous devez les accepter. D’abord, cela fait toujours plaisir que quelqu’un reconnaisse votre travail ou votre gentillesse et en plus, c’est gratifiant. Vous éviterez ainsi de vous dévaloriser sans arrêt. Etre reconnu et apprécié sont d’excellents moyens d’aller de l’avant et de se sentir gonflé à bloc pour accomplir de grandes choses.

 

Enfin, pour ce qui est des critiques, les accepter c’est le meilleur moyen de s’améliorer. Bien entendu, à condition qu’elles soient constructives. On éprouve parfois des difficultés à voir ce qui ne fonctionne pas chez nous, à repérer nos défauts, à mettre le doigt sur les choses qui nous empêchent d’avancer. Un œil extérieur est souvent le bienvenu pour nous ouvrir les yeux et pour nous aider à nous corriger.

 

Alors, apprenez à recevoir. C’est le meilleur moyen de voir que l’on vous apprécie et que l’on fait attention à vous. N’en ayez pas honte, n’en soyez pas gêné, c’est juste un acte d’amour ou d’amitié ! Dites-vous bien que vous avez de la chance de pouvoir recevoir quelque chose de quelqu’un…

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

27/12/2008

Pourquoi jeter quand on peut donner ?

Prenez une bonne résolution pour l’année 2009 : faites de la place chez vous et débarrassez-vous des choses qui vous encombrent. Je sais, ce n’est pas facile à faire. Certains individus accumulent les objets et leur maison est remplie de tas de choses, souvent inutiles. Ils ont du mal à s’en séparer, même un bout de papier, ils ne veulent pas le jeter. Ils vivent dans le passé, dans la nostalgie et gardent même des objets qui leur rappellent de mauvais souvenirs.

Or, savez-vous que si vous faites le ménage, le tri dans votre maison, vous effectuerez en même temps le ménage dans votre tête ? Vous vous sentirez de suite plus léger et vous n’aurez plus le poids du passé sur les épaules. Bien entendu, cela ne se fera pas du jour au lendemain. Commencez par vous séparer de petites choses, puis continuez. Petit à petit, vous n’éprouverez plus de difficultés et surtout, vous vous sentirez mieux. Vivre dans un endroit désordonné où il y a trop de choses dans une même pièce, est très mauvais pour le moral.

Arrêtez de garder le moindre petit bout de ficelle ou de morceaux de je ne sais quoi en vous disant « çà pourra toujours servir ». C’est possible mais quand ? dans 10 ou 20 ans. Si vous n’en voyez pas l’utilité immédiate, n’hésitez pas à vous en séparer. De la même façon, évitez d’acheter quelque chose avant d’avoir fait de la place chez vous. Si vous avez envie d’avoir une nouvelle cafetière à la mode alors que la votre marche bien encore, ne mettez pas la vieille dans un placard « au cas où » mais donnez-la à quelqu’un qui pourra en faire un bon usage.

Surtout, évitez de jeter les choses qui ne vous plaisent plus, qui vous semblent inutiles à vous. Ne jetez plus les vêtements qui ne vous vont plus. Vous pouvez les vendre, par exemple, sur internet ou mieux les donner.

Sur internet, il existe des sites qui vous permettent de donner les objets que vous ne voulez plus garder. Vous avez, par exemple, http://donnons.org/, http://recupe.net/, http://www.digitroc.com/dons.php. Il vous suffit de vous inscrire gratuitement sur ces sites, de proposer vos objets et le tour est joué.
Vous pouvez également faire appel à Emmaüs ou à des ressourceries. Là, vos objets sont triés, réparés si nécessaires et revendus à un bas prix afin de financer des programmes de réinsertion de personnes en grande difficulté.

Vos objets pourront servir à d’autres qui n’ont pas les moyens de les acheter. Vous ferez ainsi une bonne action. En plus, vous agirez en parfait écologiste en donnant une seconde vie à vos objets, au lieu de les envoyer dans les déchetteries. De plus en plus de gens sont adeptes d’une consommation raisonnée. Ils préfèrent récupérer, réparer ou même transformer au lieu d’acheter un objet neuf.

Faites donc preuve de générosité, surtout en ces périodes de fêtes. Faites plaisir aux autres.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

08/09/2007

Que faire ?

Voici un extrait de l'article "Que Faire ?" de Philippe Vincent-Chaissac, publié dans L'Echo du Pas-de-Calais, n° 87 de septembre 2007 :


""Et que faire ?" disait ma grand-mère, lorsqu'elle n'avait plus la force d'aller à contre-courant des affres de la vie. "Lorsque la vie ne vaut plus la peine d'être vécue", disait-elle encore. A 90 ans, elle avait certainement le droit de tenir ce discours. Pas nous.

Pourtant cette question, chacun d'entre nous peut, doit se la poser... Que faire en effet pour apporter un peu de douceur à ces personnes, si attachantes et si pauvres à la fois, rencontrées au fin fond d'une vallée dans une contrée éloignée ? Ou à notre porte. Que faire pour apporter un peu de réconfort à ses amis cruellement éprouvés ? Comment trouver les mots justes ? Fuir ou s'enfermer dans son monde est certainement la chose la plus facile à faire. Et que vaudrait alors l'amitié, s'il ne s'agissait que de partager les bons moments ?

Que faire ? Prendre son courage à deux mains bien sûr, et essayer d'agir, là-bas et ici, discrètement. Etre à l'écoute. Faire plus qu'on ne dit... Et ne pas se laisser aspirer par le tourbillon de la vie. En sachant que d'autres s'interrogeront sur ce que vous faites, et trouveront que vous ne faites pas assez, pour eux, pour le boulot. Dès lors, ne rien dire, c'est un peu s'enfermer. Parler, conduit à se valoriser.

Que faire ? Se dire sans doute qu'il faut relativiser les petits tracas de la vie quotidienne et qu'il faut être heureux de vivre dans le luxe, de pouvoir donner, un peu de soi, un peu d'amitié ; de pouvoir partager [...]"



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

12/08/2007

L'amour mis en pratique

Voici un texte d'Orison Swett Marden, à méditer...

"Un jour qu’il faisait froid, et qu’un vent perçant soufflait, une pauvre vieille femme en haillons, usée par le travail et courbée sous la charge d’un fagot de bois lié sur son dos, traversait une rue, lorsqu’elle vit le vent enlever le chapeau d’un pauvre joueur d’orgue aveugle, et le jeter dans la rigole.

Beaucoup de personnes bien habillés qui circulaient dans la même rue virent le chapeau s’envoler, mais passèrent outre en se contentant de serrer plus étroitement leurs fourrures autour de leur corps. La vieille femme s’arrêta.

De ses doigts tremblants, elle dénoua la corde qui retenait son fardeau, le posa sur le sol, alla chercher le chapeau et le replaça sur la tête de l’aveugle en lui disant :
– “Le temps est bien vilain, aujourd’hui. Avez-vous pu gagner quelque chose ?”
– “Pas beaucoup, il fait trop mauvais temps,” fut la réponse.

Regardant dans la sébile qui contenait les sous reçus, la femme vit qu’elle était presque vide. Elle mit la main à sa poche, prit une des rares pièces qu’elle contenait, la jeta dans la sébile en disant : “Bonne chance !” Puis, rajustant son fardeau sur son dos, elle partit comme le Bon Samaritain.

Voilà l’amour mis en pratique.
L’amour n’est jamais trop chargé pour ne pouvoir aider, jamais trop pauvre pour ne pouvoir donner, jamais trop occupé pour n’avoir pas le temps d’être bon et secourable."


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

17/04/2007

Soyez généreux, cela ne coûte rien !

- Donnez votre sourire à chaque personne que vous rencontrez.
Un sourire ne coûte rien mais il produit beaucoup. Même s’il ne dure qu’une seconde, il peut remonter le moral, donner du bonheur.
C’est l’acte le plus généreux qui soit car le sourire ne peut s’acheter, se vendre, se voler.
Il n’a pas de valeur en lui-même pourtant il peut valoir énormément pour celui qui le reçoit.

- Donnez du rire, de la bonne humeur, de la joie de vivre. « La gaieté est la moitié de la santé » (proverbe tchèque).
Une étude a même démontré que le rire pouvait jouer un rôle dans la prévention de maladies cardio-vasculaires.
Soignez votre entourage, donnez-lui chaque jour quelques gouttes de votre bonne humeur.
N’ayez crainte, il n’y a pas d’effets secondaires, c’est à consommer sans modération !

- Donnez du temps autour de vous.
Une visite, même si elle ne dure que 5 minutes, peut faire beaucoup pour la personne visitée car vous serez peut-être sa seule rencontre de la journée, son seul rayon de soleil.

Mettez de l’abondance dans votre vie et dans la vie de chacun.
Devenez des donneurs. N’oubliez surtout pas que l’on récolte toujours ce que l’on sème !

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique