logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/12/2009

Pourquoi pas une éolienne individuelle ?

Tout le monde connaît les éoliennes, ces monstruosités qui gâchent nos beaux paysages de France, ces engins énormes et bruyants qui rapportent surtout aux communes et aux agriculteurs qui louent leurs parcelles pour les y implanter, ces mâts immenses qui produisent finalement peu d’électricité par rapport aux préjudices qu’elles occasionnent.

Pourtant, c’est loin d’être une mauvaise idée d’utiliser le vent pour produire de l’électricité. C’est gratuit, non polluant, c’est une énergie renouvelable et protectrice de l’environnement. Donc, tout comme le soleil, cette énergie devrait avoir le vent en poupe.

Peut-être devrait-on réfléchir à transformer le vent en énergie autrement que par ces monstruosités que son les parcs d’éoliennes qui fleurissent un peu partout. Pourquoi ne pas mettre à la disposition de tous des éoliennes individuelles et privées ? Il en existe déjà pas mal en France. Elles ont l’avantage d’être plus discrètes, à condition d’avoir un jardin suffisamment grand pour ne pas gêner vos voisins. Certaines sont conçues d’une telle façon qu’elles réduisent les bruits de frottement des pales. D’un point de vue esthétique, certains fabricants conçoivent des éoliennes design qui ne choquent pas du tout.

Le rendement des éoliennes individuelles est suffisant pour une maison individuelle, à condition que vous vous situiez dans une région où le vent souffle suffisamment et régulièrement, à condition aussi que votre mât soit suffisamment haut pour avoir le plus grand rendement possible et à condition surtout que vous choisissiez un modèle puissant. Les kits éoliennes que l’on voit fleurir un peu partout sur le net (à 700 euros, par exemple) ne sont pas suffisants pour alimenter toute votre maison, seuls quelques appareils ménagers pourront fonctionner. Comptez au moins investir le double pour obtenir une éolienne au rendement suffisant pour alimenter toute votre maison.

Si la pose d’une éolienne individuelle vous intéresse, je vous conseille d’étudier le vent qui souffle dans votre jardin (il vous suffit d’investir dans un manomètre), pour éviter d’installer une éolienne pas assez puissante et/ou dont le mât est trop court. Il existe des kits éoliennes mais je pense qu’il est préférable de faire appel à un spécialiste, de plus en plus nombreux. Ce d’autant plus que la législation (permis de construire ou non, par exemple) sur les éoliennes individuelles est encore assez floue.

Maintenant, si comme pour le solaire, vous envisagez de vendre le surplus d’électricité à EDF, pour rentabiliser votre installation, n’y comptez pas trop. En effet, seule une éolienne située dans une ZDE (Zone de Développement Eolien) peut lui revendre son surplus. Or, ces zones concernent surtout les grands parcs d’éoliennes. Même si vous pouviez vendre votre surplus d’électricité à EDF, sachez que le prix de rachat sera beaucoup moindre que pour le solaire, énergie renouvelable jugée prioritaire par l’Etat. Alors, choisissez une éolienne pour votre consommation personnelle, vous ferez déjà des économies et un geste pour la planète, mais n’imaginez pas devenir rentier grâce à elle. Si un vendeur vous promet cela, soyez sûr qu’il vous promet … du vent.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger gratuitement de nombreux ouvrages et audios.

07/09/2009

Pas touche à mes panneaux solaires !

Les panneaux solaires sont de plus en plus à la mode. Beaucoup de Français, soucieux de protéger l’environnement et adeptes du développement durable, se laissent convaincre par l’achat de ces panneaux solaires, qu’ils soient thermiques ou photovoltaïques. Pour connaître la différence entre ces deux types de panneau, je vous invite à lire mon article : "L’énergie solaire, l’énergie renouvelable la plus prometteuse".

Le fait que l’on puisse bénéficier d’un crédit d’impôt à l’achat et que l’on puisse revendre à EDF une partie de l’électricité produite, finit de convaincre les plus septiques, parmi ceux qui ont les moyens financiers d’installer ces panneaux chez eux.

 

Jusque-là, tout est parfait dans le meilleur des mondes : l’énergie devient de plus en plus propre et l’environnement est de plus en plus protégé. Oui, mais, depuis quelques temps, le boum des panneaux solaires a malheureusement eu un effet négatif très important et qui était insoupçonnable jusqu’à présent. Certains malins, que j’appellerai plutôt escrocs ou tout simplement voleurs, se sont mis à voler les panneaux solaires ! S’étant rendus compte qu’ils avaient une valeur marchande importante, ils les décrochent de leur support et les revendent tout simplement. Ainsi, après le cuivre ou le zinc, c’est au tour des panneaux solaires.

 

Pourtant, on aurait pu croire que décrocher un panneau solaire d’un toit et le transporter constituaient une manœuvre assez difficile. Hé bien non. En effet, les installateurs de panneaux les posent sur les toits avec un simple écrou, qu’il est facile d’enlever. Pourquoi auraient-ils d’ailleurs pris la précaution d’attacher plus solidement les panneaux ? Qui aurait pu imaginer que l’on s’attaquerait ainsi à ces panneaux ?

 

Certes, il faut des conditions particulières pour pouvoir voler ainsi des panneaux solaires. Il faut avoir accès au toit, il faut que le toit ne soit pas trop incliné, il faut avoir du temps et être dans un endroit assez isolé, il faut posséder un moyen de transport adéquat et il faut savoir à qui revendre ces panneaux. Pour ce qui est du dernier point, les panneaux, assez coûteux à l’achat, se revendent tel quel : il suffit de les réinstaller sur un toit et le tour est joué. Pour les autres conditions, c’est comme pour les vols de métaux, les bandes sont de plus en plus organisées. Le vol est d’autant plus facile si les habitations se situent dans un endroit très isolé, si le toit est très peu incliné et si les panneaux sont posés sans attache.

 

Il ne reste plus qu’aux possesseurs de panneaux solaires à s’organiser pour éviter de voir disparaître ainsi leurs panneaux. Les installateurs ont pris le taureau par les cornes et les fixent plus solidement en les soudant, par exemple. Certains ont même décidé de mettre des puces sur les panneaux pour pouvoir les suivre. Enfin, les assurances qui ont flairé le bon filon, ont prévu des polices d’assurance particulière contre le vol de panneaux solaires.

 

Donc, soyez rassuré. Dans quelques temps, le vol de panneaux solaires sera de plus en plus difficile à perpétrer. Jusque-là, faites vérifier leurs attaches et surveillez vos toits ! Même si vous vous sentez à l’abri, même si vous pensez qu’il faut un sacré culot pour voler les panneaux, méfiez-vous quand même. N’en faites tout de même pas une psychose, ce type de vols est assez rare et pourrez tendre à diminuer fortement dans les temps prochains.

 

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger gratuitement les ouvrages et les audios.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique