logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/07/2011

Auroville, une cité pas comme les autres

Auroville est une cité idéale expérimentale, créée en 1968, dans le Sud de l’Inde, à 10 km au nord de Pondichéry.

 

Le but des créateurs d’Auroville est de faire vivre l’Humanité avec un grand « H », en parfaite harmonie entre eux et avec la nature.

Ses habitants sont issus de tous les pays (45), de toutes les classes sociales et de toutes les tranches d’âge.

 

Les Aurovilliens doivent, non seulement cohabiter dans la paix et dans l’unité, mais ils doivent aussi adopter un mode de vie durable.

 

Pour ce faire, la cité est composée de différentes zones circulaires :

- au centre, l’Aire de la Paix comprenant un lac est assimilable à une sorte de lieu de sérénité propice aux rencontres

- le deuxième cercle est divisé en : Zone industrielle destinée à la petite industrie et à l’artisanat afin de permettre à Auroville d’être auto-suffisante, Zone résidentielle composée de lieux d’habitation et d’espaces verts, Zone Internationale permettant à chaque nation de cohabiter et de mettre en avant leur propre culture afin de la partager plus facilement, Zone Culturelle pour l’expression artistique

- le troisième cercle est composé de la Zone verte. Elle ceinture la Cité afin de la protéger du développement urbain extérieur. C’est, en quelque sorte, le garde-manger et le supermarché des Aurovilliens : fermes, forêts pour le bois, animaux, etc. y sont présents.

 

Auroville n’est pas encore terminée, elle est en cours de construction. Prévue pour 50 000 habitants, elle en accueille un peu plus de 2 000. Pour être résident, il faut être motivé, passer un entretien, habiter 3 mois avant de prétendre à intégrer la communauté et obtenir un Visa d’entrée. Une fois entré, vous devez travailler (sans percevoir de salaire) et participer aux activités d’Auroville, afin d’enrichir et de faire croître la communauté.

 

Les maîtres mots d’Auroville sont unité, entraide, solidarité, bien-être, harmonie, éducation, etc., des notions qui semblent assez utopistes dans le monde moderne actuel, mais qui semble fonctionner dans cet endroit idyllique, au fin fond de l’Inde.

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

04/02/2011

Les villes modernes, des « machines à habiter »

Voici un extrait du livre du Prince de Galles intitulé « Harmonie » :

 

« Vingt-cinq ans plus tard, au lendemain de la Seconde guerre mondiale, les municipalités de toute l’Europe se sont emparées des idées de Le Corbusier et de ses disciples modernistes parce qu’elles offraient une solution peu coûteuse à la pénurie chronique de logements. A vrai dire, elles n’ont pas réalisé les dessins de Le Corbusier. Leurs constructions ne comprenaient pas tous les détails qu’il avait intégrés à la tour qu’il avait bâtie dans le sud de la France. Cependant, durant une vingtaine d’années, d’innombrables caricatures laides et bon marché de ses « villages verticaux » ont poussé dans le ciel de l’Europe, la plupart en « préfabriqué », c’est-à-dire par assemblages de panneaux de béton tout prêts, levés et mis en place par des grues. Ces tours étaient conçues comme des « cités », comprenant souvent un centre commercial, lui aussi en blocs de béton. Ces commerces étaient reliés aux tours par de larges avenues souvent traversées d’espaces verts. A la fin des années 1960, rien qu’au Royaume-Uni, 470000 nouveaux appartements de ce type avaient été construits ainsi, très peu par des architectes, mais la plupart par des ingénieurs. Ils représentaient le produit déprimant de la vision complexe et ambitieuse de Le Corbusier – c’étaient en réalité des « machines à habiter » faites entièrement par des machines. Mais très vite, ces villes « modernes » et « nouvelles » ont perdu leur air de modernité pour devenir infernales.

 

J’ai consacré beaucoup de temps et d’efforts, durant les années 1980 et au début des années 1990, à tenter d’attirer l’attention sur les problèmes que représentent ces cités sans âme. Ce qui me préoccupait, c’était le fait que beaucoup de gens logés dans ces culs-de-sac de béton découvraient qu’alors que leur nouveauté s’estompait et que les espaces verts devenaient ce qu’ils sont aujourd’hui, c’est-à-dire désolés et dangereux comme des terrains vagues, ils vivaient en fait dans des lieux qui leur enlevaient tout sentiment d’appartenance à une communauté, et encore plus à la Nature. Ces cités sont souvent devenues des ghettos violents et inhumains, sans plus de beauté et de nombreux pays se débattent encore avec les problèmes qu’ils créent.

 

Même là où le sentiment communautaire est plus fort, il me semble que, trop souvent, cette approche de l’urbanisme défigure le paysage urbain. Les écoles et les universités, les hôpitaux, les supermarchés et les centres commerciaux sont trop souvent construits en béton et en acier, sur des plans tous semblables, ce qui crée des lieux uniformes, débilitant ainsi le sentiment de bien-être commun parce qu’ils font fi de la grammaire ancestrale et organique de l’harmonie. »

 

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com

13/06/2008

Cherchez l’équilibre entre le yin et le yang

La plupart d’entre vous ont déjà entendu parlé du yin et du yang. Leur symbole est très connu : il s’agit d’un cercle, séparé par un S, avec à droite une partie noire et à gauche une partie blanche. Et, dans chaque demi-cercle, il y a un petit rond blanc pour la partie noire et noir pour la partie blanche.

medium_yinyang.png


Comme leur nom l’indique, le yin et le yang sont d’origine chinoise, ils découlent directement du taoïsme.
Selon cette philosophie, le yin et le yang est présent dans tous les aspects de l’univers. Et, comme le symbole le montre parfaitement, ils sont complémentaires et en totale symbiose. L’un n’existe pas sans l’autre. Vous ne pouvez pas, par exemple, être yang et pas du tout yin. D’ailleurs, cette complémentarité est parfaite car, comme vous pouvez le voir sur le symbole, il y a un peu de yin dans le yang et un peu de yang dans le yin.

Mais que représentent en fait, le yin et le yang ?

Le yin et le yang dirigent tous les aspects de l’univers (la terre, l’eau, le feu…) et des êtres.
Le yin (partie noire) est le côté obscur, sombre, le froid, la passivité. Il est creux. Il donne la vie. Il représente la lune, le féminin. Ses couleurs sont froides : vert, bleu, violet, gris.
Le yang (partie blanche) est la brillance, la lumière, l’activité. Il représente le soleil et le côté masculin. Ses couleurs sont chaudes : orange, prune, rouge, jaune.

Pour être plus complet, voici ce que représentent plus précisément le yin et le yang :

Yin : Féminin - Négatif - Impairs - Eau - Froid – Humidité - Intérieur - Passif - Descendant - Contraction - Noirceur - Maison

Yang : Masculin - Positif - Pairs - Feu - Chaud - Sec - Extérieur - Actif - Ascendant - Expansion - Lumière - Jardin

Mais, comme il existe un peu de yin dans le yang et un peu de yang dans le yin, cela signifie qu’il y a de la masculinité dans la féminité et inversement.

La théorie du yin et du yang a été reprise en Occident pour définir la personnalité des individus. Ainsi, de nombreux tests psychologiques sont proposés pour savoir si vous êtes plus yin que yang, ou inversement. Vous sont posées des séries de questions, telles que : quelle est votre couleur préférée ; êtes-vous plutôt calme, nerveux, un peu des deux ; vous êtes radin, dépensiez, aucun des deux, etc. ?
Par rapport à ce que symbolisent précisément le yin et le yang, vous voyez parfaitement quel genre de questions vous sont posées dans ce type de tests.
Quant aux résultats, voici schématiquement ce qu’il en est :
Une personne qui est plus yin que yang est introvertie, calme et plutôt timide. Elle n’aime pas se mettre en avant et apprécie peu le changement. Elle préfère le cocooning. Physiquement, elle serait plutôt bien portante.

Une personne qui est plus yang est extravertie, nerveuse et aime se mettre en avant. Elle préfère l’aventure à la routine du quotidien. Physiquement, elle serait plutôt mince.

Bine entendu, dans l’absolu, l’idéal est de trouver le parfait équilibre entre le yin et le yang. Si l’un domine l’autre, vous n’êtes pas très équilibré. Toutefois, dans la réalité, vous serez toujours plus yin que yang ou inversement.
Toutefois, afin d’essayer de trouver cet équilibre, il est recommandé par les spécialistes du fen-shui, d’aménager votre maison en fonction du rééquilibrage que vous souhaitez obtenir.
Ainsi, si vous êtes trop yang, trop nerveux, peut-être que vous devriez, pour vous calmer, faire une pièce plus yin, bleue par exemple.
A l’inverse, si vous êtes plus yin, sans peps, des murs de couleur rouge sont préférables afin de vous redonner de l’énergie.

Il existe ainsi différentes techniques pour tenter d’atteindre l’harmonie entre le yin et le yang, entre votre corps et votre esprit, entre vous et le monde qui vous entoure. La recherche de cet équilibre est indispensable pour que vous soyez en bonne santé. L’acupuncture, le shiatsu, la médecine chinoise en général, se réfèrent à la théorie du yin et du yang et tentent par différentes manipulations de vous insuffler plus de yin ou de yang, selon vos besoins afin de parvenir à l’équilibre. Un changement dans votre alimentation peut vous permettre d’atteindre ce dernier. Il y a des aliments yin (plus de céréales, moins de sucre, par exemple) et des aliments yang (plus de crudités, moins de fromages forts, par exemple).

L’équilibre entre le yin et le yang est d’ailleurs instable et il faut sans cesse y travailler. En effet, à partir du moment où vous avez par exemple plus de yang, le yin va chercher à reprendre la place perdue ; mais, à partir de là, le yang est en perte de vitesse et tentera de s’imposer à nouveau, etc. C’est en fait un cycle en constante évolution que vous devez apprivoiser chaque jour afin de vivre en parfaite harmonie.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

15/12/2007

Prenez un bain d’harmonie avant de vous endormir

Voici un extrait du livre d'Orison Swett Marden "Les Miracles de l'Amour" :


"Représentez-vous que les mots “Harmonie,” “Amour,” “Bonne volonté envers chacun,” sont écrits en lettres de feu sur les parois de votre chambre.
Répétez-vous les, à haute voix si vous êtes seuls, jusqu’à ce que votre atmosphère mentale corresponde à leur suggestion.

Si nous ne prenons pas un bain d’harmonie avant de nous endormir, nos nerfs resteront tendus toute la nuit, notre cerveau continuant à travailler dans le même ordre de pensées.

Si, par exemple, nous nous couchons anxieux, angoissés, craintifs, déprimés ou jaloux, fâchés ou mélancoliques, nous nous réveillerons fatigués, physiquement et moralement.
Notre cerveau n’aura aucune élasticité, notre esprit ne sera ni actif, ni joyeux.
Le sang, empoisonné par une fausse manière de penser, sera incapable de rafraîchir le cerveau.

Ceux qui ont appris l’art de se mettre en harmonie avec le monde entier, avant de se retirer pour la nuit, en ne conservant aucune pensée irritante, déprimante ou nuisible, non seulement retirent un réel profit de leur sommeil, mais ils conservent leur vigueur et leur jeunesse beaucoup plus longtemps que ceux qui, avant de s’endormir, repassant dans leur esprit toutes les expériences douloureuses qu’ils ont faites dans la journée, ou se préoccupent de leurs soucis et de leurs épreuves. "




N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

17/11/2007

Les chakras, centres d’énergie de votre corps

On entend souvent qu’il faut ouvrir ses chakras pour se sentir mieux. Mais, c’est quoi les chakras au fait ?

Le mot « chakra » veut dire « roue de feu » ou « roue d’énergie » en sanskrit. En fait, les chakras sont des endroits précis de votre corps, par lesquels les échanges énergétiques ont lieu : à l'intérieur de votre corps, entre votre corps physique et le corps astral, et entre l’intérieur et l’extérieur. Ce sont des puits d’énergie.
L’énergie circule à travers votre corps en suivant des méridiens (ou nadis pour les hindous) et à chaque croisement de méridiens correspond un chakra.
Les chakras sont nombreux dans votre corps et sont hiérarchisés. Il existe 7 chakras majeurs, 21 chakras mineurs et 49 points focaux.

Les 7 chakras majeurs se répartissent dans votre corps de la tête au périnée. Vous avez de haut en bas :

- le centre coronal (sommet de la tête) ou Sahasrara : il transcende les autres chakras ; sa couleur associée est le violet ; c’est le centre de la spiritualité.
- le centre frontal (entre les sourcils) ou Ajna ; c’est le troisième œil ; il détermine votre vision de la vie et toutes vos activités mentales ; sa couleur associée est l’indigo ; c’est le centre de votre intuition.
- le centre laryngé (gorge) ou Vishuddha : il reflète votre capacité à vous exprimer et à écouter ; sa couleur associée est le bleu ; c’est le centre de la communication.
- le centre cardiaque (milieu de la poitrine) ou Anahata : c’est la chakra du cœur ; il représente l'amour inconditionnel, la paix, les sentiments ; sa couleur associée est le vert ; il permet l'acceptation de soi et des autres.
- le centre solaire (estomac) ou Manipura : il est responsable de la qualité de vos rapports avec les autres ; sa couleur associée est le jaune ; il aide à atteindre vos objectifs.
- le centre sacré (bas-ventre) ou Svadhishthana : il est le siège des énergies sexuelles, de la fertilité ; sa couleur associée est le orange ; il influe sur le désir et les facultés créatrices.
- le centre racine (coccyx et périnée) ou Muladhara : il est en relation avec la force de la vie ; il est relié à la sexualité, à l'environnement, à la nature ; sa couleur associée est le rouge ; son rôle est de stabiliser, d'enraciner.


Les 7 chakras majeurs sont reliés entre eux par un canal central, un canal d’énergie qui passe à travers la colonne vertébrale. Les chakras s’ouvrent vers l’extérieur, dans deux directions : vers l’avant et vers l’arrière de votre corps (sauf pour le centre racine et le centre coronal, qui se dirigent vers le bas). Ils ont la forme d’un entonnoir et suivent toujours un mouvement rotatif (d’où le terme de « roue »). Leur direction de rotation change suivant le sexe : les chakras tournent dans le sens des aiguilles d’une montre chez l’homme, en sens inverse chez la femme.

Vos chakras jouent deux rôles :

- distribuer l’énergie dans toutes les parties de votre corps, énergie puisée dans votre corps, dans votre environnement, dans le cosmos
- être les intermédiaires entre votre corps et votre esprit, c’est-à-dire mettre en relation les différents étages de votre être. Tous les aspects de votre corps (biologiques, énergétiques, émotionnels et mentaux) forment alors un tout.


Les chakras distribuent l’énergie dans tout votre être. Vous devez donc essayer de capter le maximum d’énergie afin de la répartir dans votre corps.
En outre, pour que vous vous sentiez bien, en parfaite harmonie entre votre corps et votre esprit, entre vous et le monde extérieur, il faut que vous appreniez à ouvrir vos chakras. Un chakra fermé est le signe d’un repli sur soi-même, d’un mal-être général.
Différentes méthodes existent pour ouvrir vos chakras : les couleurs, les mantras, les sons, les huiles essentielles, la concentration, la méditation, la respiration profonde, etc. Mais la méthode la plus connue est le yoga.

Ainsi, pour que vous soyez en bonne santé, vous devez veiller à ce que vos chakras fassent circuler l’énergie dans votre corps de façon harmonieuse et efficace. Cela s’apprend…


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique