logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/07/2010

7 citations sur la confiance en soi

Voici 7 citations sur la confiance en soi. A méditer…

Croyez en vous-même, en l’humanité, au succès de vos entreprises. Ne craignez rien ni personne. (Baronne STAFFE).

La confiance en soi est le premier secret du succès. (Ralph Waldo Emerson)

Se tromper et devoir cependant accorder sa confiance à son être intérieur, c'est cela un homme. (Gottfried Benn)

La crainte ne doit plus jouer qu’un rôle très effacé dans l’esprit d’un homme civilisé. (FLETCHER)

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres. (Goethe)

La peur est souvent un effet de l’imagination, elle nous fait voir des maux qui pourraient arriver, mais qui arrivent rarement. (SMILES)

Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. (Arthur Ashe)

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages gratuits

02/06/2009

Faites de temps en temps un décrassage moral

Voici un extrait du livre de Henri Brunel, « La relaxation pour tous » :

« Depuis quelque temps, vous êtes cafardeux, agressif, vous supportez plus mal les aléas de l’existence. Vous avez besoin d’un décrassage moral. Votre « mare » doit être « récurée ». Vous allez nettoyer votre esprit de sa vase, des détritus, feuilles tombées, humus, branches cassées. Au travail !

1. Remuer la vase
Laissez vos émotions, vos pensées les moins acceptables remonter à la surface. Ne faites pas de choix, laissez tout venir : « Je vieillis, je suis laid, je hais mon chie, mon voisin, ma femme…que sais-je ? ». Laissez monter, laissez venir, sans intervenir, sans juger… […]laissez monter la vase à la surface. Vous commencez de vous sentir mal à l’aise, la puanteur vous submerge…Ah ! c’est que vous aviez besoin d’un sérieux décrassage !

2. Courir à l’abri
Il ne s’agit pas de suffoquer, si la pestilence est trop forte, courez vous mettre moralement à l’abri. Les yogis ont répertorié en chacun de nous un refuge. Vous avez le vôtre, il faut le trouver. […] Voici comment vous procédez : vous imaginez que votre conscience est un point lumineux, et vous laissez divaguer ce point en vous jusqu’à ce que vous vous sentiez absolument protégé, à l’abri. […] Une fois installé dans votre refuge, vous mettez le nez à la fenêtre, et vous regardez passer toutes ces fumées malodorantes et traumatisantes qui montent de la vase remuée. […]

3. La reconquête
Maintenant, placez-vous en imagination face à la mare. Vous entreprenez la reconquête. Observez ce remuement de choses répugnantes qui vous faisaient si peur. Marchez sus aux pestilences, sus aux fantômes. Vous les verrez s’enfuir, se désintégrer, disparaître au vent léger. […] regardez, et soyez-en paix. Renouez amitié avec votre mare intérieure. Se connaître, s’accepter dans la clarté, et s’aimer tel que l’on est. La relaxation mentale est au bout de ce chemin là. »



Rien de mieux que la méditation pour parvenir à une relaxation mentale complète et facile à obtenir. Pour accéder à la méditation facilement et simplement, cliquez-ici : http://url-ok.com/2127dd

14/01/2008

Emile Coué : le père de l’autosuggestion

medium_coué.jpg

Emile Coué
(Source : Wikipédia)





Vous avez certainement entendu parler de la Méthode Coué, dont Dany Boon a fait un sketch hilarant : « Je vais bien, tout va bien ! ». En fait, cette méthode prône que si on se persuade que l’on est heureux, on sera heureux.

Elle a été inventée, précisément, par Emile Coué. Il est né à Troyes en 1857. Issu d’une famille modeste, il n’a pas les moyens de suivre de longues études. Sa volonté de devenir chimiste est ainsi contrariée. Toutefois, grâce à un pharmacien de Troyes, il est embauché comme commis et reste proche de la chimie. Il obtient son diplôme de pharmacien en 1882 et s’associe pour reprendre une pharmacie à Troyes.

Progressivement, il élabore sa Méthode dans sa pharmacie, prenant très vite conscience qu’il peut avoir une influence sur la guérison de ses clients. Il développe ainsi le principe de l’autosuggestion avant de s’intéresser à l’auto-hypnose. A partir de 1910, il s’installe à Nancy et y donne des consultations gratuites.
Ses travaux restent confidentiels au début mais Charles Baudouin (étudiant en philosophie), ayant entendu parler de lui, va devenir son premier disciple et il va surtout le faire connaître dans le monde entier grâce à la publication de sa thèse.
A partir de ce moment-là, Emile Coué fera des conférences un peu partout, notamment aux Etats-Unis, en Allemagne et en Russie. Il y connaît un succès important, amenant à Nancy de nombreux clients étrangers.
Toutefois, il sera très vite taxé de charlatanisme et il préférera « se faire oublier » en voyageant aux Etats-Unis, en 1923, où la foule l’attendra avec enthousiasme.
Il sera surtout reconnu aux Etats-Unis et en Allemagne, la France ne le reconnaîtra jamais à sa juste valeur.

Grâce à ses travaux, Emile Coué est à l’origine de la pensée positive, de la visualisation, de la sophrologie, etc.
Il a mis en lumière le fait que l’individu dispose d’un conscient et d’un subconscient, qu’il peut influencer son subconscient grâce à l’imagination, la visualisation. Cette influence peut avoir un effet négatif mais aussi positif : si l’on veut quelque chose, il suffit de se l’imaginer. Ainsi, quand on est malade, il suffit de penser à la guérison pour y parvenir.
Au départ sa Méthode n’avait pour but que de rendre les médicaments plus efficaces.
Il est aussi le premier à avoir eu l’idée d’utiliser un placebo pour guérir un patient.

Juste avant sa mort, en 1926 à Nancy, il publie « La Maîtrise de Soi-Même par l’autosuggestion consciente », dont le leitmotiv est le suivant : « Ce n’est pas la volonté qui nous fait agir, mais l’imagination ». Puis, après sa mort, sa Méthode périclite et finit par ne plus être suivie.

Il faudra attendre l’essor du développement personnel, notamment aux Etats-Unis, pour la remettre au goût du jour, en la mariant avec les nouvelles idées de l’époque.
Ainsi, une sorte de nouvelle Méthode Coué apparaît, qui précise que les personnes ont la faculté de s’auto-persuader ou s’auto-suggérer qu’elles sont capables d’apprendre, de comprendre et de faire tout ce qu’elles désirent ; et qu’il suffit de s’imaginer ou de se visualiser en train de le faire.

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

24/11/2007

Eloge de la sieste

Voici un extrait de Sélection du Reader's Digest de décembre 2007 :

"Dans de nombreuses cultures, s'adonner à la sieste est considéré comme une habitude favorisant l'initiative et l'efficacité.

Au Japon, on pique du nez à la moindre occasion ; les hommes d'affaires somnolent pendant les réunions, les écoliers sommeillent en classe. Dormir est un signe de zèle : cela montre que l'on a travaillé dur.

En Espagne et en Amérique du Sud, mais aussi en Chine ou à Taïwan, le droit de s'assoupir une heure au milieu de la journée ne souffre aucune discussion.

Selon les spécialistes, une sieste d'une demi-heure en début d'après-midi non seulement améliore les performances, mais stimule la créativité : au cours d'un sommeil de courte durée, l'hémisphère droit du cerveau (siège de l'imagination)... se réveille !

En Occident, la longue nuit réparatrice n'a cessé d'être écourtée depuis la révolution industrielle - le sommeil ayant dû s'adapter aux rythmes de la production -, mais des pratiques nouvelles, comme la "sieste active", désormais prônée aux Etats-Unis, devrait bientôt remettre le petit somme à l'honneur."




N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique