logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/10/2009

Etes-vous réaliste ?

Voici un extrait du livre de Dr Camilo Cruz « Il était une fois une vache » :

 

« Voici un exemple de comment les vaches prennent forme. L’un des pires ennemis du succès, c’est le pessimisme. De faibles attentes et une attitude négative mènent inévitablement à l’échec et à la frustration.

Les personnes pessimistes vivent dans un monde négatif et déprimant, tandis que le monde des personnes optimistes est positif et plein d’occasions. La vérité, bien sûr, c’est que le monde est le même pour toutes, mais que les différentes expériences perçues ne sont que le résultat de leurs pensées dominantes.

Lors d’un de mes ateliers, en parlant à une personne particulièrement négative, j’ai trouvé ce que je pense être le point de départ de l’attitude pessimiste de bien des gens. En réponse à l’une de mes observations concernant sa vision morose de la vie, mon interlocuteur avait émis le commentaire que je ne connais que trop bien : « Je suis seulement réaliste. »

Vous avez sans doute déjà rencontré de ces personnes qui tiennent de grands discours pour tenter de justifier leur attitude négative en les qualifiant d’« attentes réalistes ». La vérité, c’est que si vous demandez à une personne positive si elle est optimiste, il va de soi qu’elle vous répondra sans hésiter « oui ». Par contre, demandez à des personnes négatives si elles sont pessimistes et elles vous répondront probablement qu’elles ne sont pas pessimistes, mais réalistes.

Comment « le fait d’être réalistes » peut-il nous nuire? C’est simple. Si vous reconnaissez le fait que vous êtes négatif et amer, il y a des chances qu’à un moment donné vous décidiez qu’il vous faut changer d’attitude. Vous pouvez même vous faire aider pour modifier votre vision de la vie. Toutefois, si vous pensez n’être vraiment que réaliste et pragmatique, vous risquez de ne jamais ressentir le besoin de modifier votre perspective. Après tout, vous avez entendu dire qu’être réaliste signifie avoir les pieds solidement rivés au sol et voir les choses telles qu’elles sont vraiment – du moins, de l’avis des personnes réalistes.

Cependant, si vous observez attentivement, vous verrez que la plupart des personnes « réalistes » tendent à être pessimistes et à avoir des attentes négatives.

Je vais vous le prouver sans tarder!

Combien de fois vous êtes-vous trouvé dans une situation où, alors que vous aviez demandé à quelqu’un de réaliser un certain objectif – disons un B au prochain examen – on vous répondait : « Quoi? Soyons réalistes! Je crois bien pouvoir obtenir un A. » Sûrement jamais! On vous répondrait probablement quelque chose comme : « Un B? Soyons réalistes! Avec de la chance, j’obtiendrai un C. » Ce que je veux vous dire par là, c’est que je sais par expérience que les personnes « réalistes » ont tendant à avoir de faibles attentes.

La vache de type « je suis réaliste » non seulement vous empêche de voir votre propre pessimisme, mais agit comme une lentille à travers laquelle vous voyez et interprétez le monde autour de vous. C’est simple : si vous mettez des verres fumés, tout autour de vous semble plus obscur. Si vous portez des verres teintés en vert, tout devient vert. Une attitude pessimiste agit comme une lentille à travers laquelle vous évaluez et jugez le monde.

Les gens pessimistes ne sont pas nés ainsi. Cette attitude acquise ou créée par notre société n’est ni héritée ni imposée à notre inconscient sans notre consentement et notre participation. Le pessimisme et autres émotions négatives une fois acquis, nous les avons programmés volontairement dans notre esprit.

Non seulement les pensées négatives vous empêchent de réaliser vos rêves, mais peu à peu elles détruisent votre vie. Elles génèrent en vous des sentiments négatifs qui se matérialisent aussi bien sous forme d’états émotionnels néfastes et préjudiciables que de problèmes de santé.

On le sait bien, les maladies telles que les ulcères, les maladies du cœur, l’hypertension, les troubles digestifs, les migraines et certaines maladies psychosomatiques sont souvent attribuées au stress et à l’angoisse suscités par des attitudes négatives. L’hostilité et la colère par exemple feraient augmenter la pression artérielle, tandis que le ressentiment et la dépression affaibliraient le système immunitaire. Le pessimisme peut certainement avoir des effets dévastateurs sur votre bienêtre physique et mental.

Avez-vous déjà remarqué que les gens qui ne cessent de se plaindre d’une chose ou d’une autre ont tendance à être souvent malades? Martin Seligman, professeur à l’Université de Pennsylvanie, affirme que les personnes pessimistes sont plus souvent sujettes aux infections et aux maladies chroniques et que leur système immunitaire ne réagit pas aussi bien que celui des gens positifs et optimistes. Selon une étude de la Harvard University, les sujets qui à l’âge de 25 ans avaient déjà une attitude pessimiste étaient dans l’ensemble plus souvent malades lorsqu’ils atteignaient la fourchette d’âge de quarante à cinquante ans.

Quels sont les effets positifs à tirer du bannissement du pessimisme de votre vie?

On peut trouver une réponse à cela dans une étude menée par des chercheurs du King’s College Hospital de Londres. Ces derniers sont parvenus à des résultats surprenants auprès d’un groupe de 57 femmes atteintes du cancer du sein ayant subi une mastectomie. Selon l’étude en question, 7 femmes sur 10 animées de ce que les médecins appellent un « esprit combatif » vivaient encore une vie normale dix ans plus tard. Par contre, parmi les femmes définies par les médecins comme « ayant perdu l’espoir et s’étant résignées au pire », 4 sur 5 étaient décédées peu de temps après le diagnostic.

Vous pouvez donc voir comment une vache persistante peut non seulement influer sur notre attitude et notre bienêtre émotionnel, mais aussi potentiellement nous dérober une longue vie en bonne santé.

Les bonnes nouvelles, c’est que même si dans le passé, nous avons permis à notre environnement et à certaines personnes de notre entourage de conditionner notre esprit à la médiocrité, nous pouvons toujours changer d’attitude et reprogrammer notre esprit afin de connaître le succès. »

 

 

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits

06/12/2007

Faut-il avoir peur de l’auto-hypnose ?

« Auto-hypnose », « hypnose » sont des mots qui peuvent effrayer quand on ne sait pas exactement de quoi il s’agit. On a tous en mémoire ces scènes où l’on voit des pseudos médecins hypnotiser une assistance entière d’individus dans le but de leur faire faire des mouvements particuliers, prendre des positions incongrues, etc.
C’est vrai que si vous vous arrêtez à ces images sensationnelles, vous pouvez légitimement avoir peur de l’hypnose et vous en méfier.

Mais, en précisant, en approfondissant davantage le sujet, en définissant tout simplement ce que sont l’hypnose et l’auto-hypnose, la peur s’atténue dans la mesure où il n’y a rien de mystérieux, d’énigmatique là-dedans.

Ainsi, « l’hypnose » vient du grec « Hypnos », qui était le Dieu du Sommeil. Donc, a priori, l’hypnose a un rapport avec le sommeil. En fait, ce rapport est assez lointain dans la mesure où celui qui est hypnotisé ne dort pas, il est au contraire tout à fait conscient et lucide de tout ce qui passe autour de lui. Par contre, il ressemble, de l’extérieur, à une personne en train de dormir.
L’hypnotisé a une perception du monde extérieur différente : les bruits, les mouvements, le temps, etc. n’ont plus la même valeur qu’avant. Cela laisse la place à une plus forte concentration et à une réorganisation de l’attention. L’imagination, la libre association des idées prennent le dessus, un peu comme lors d’un rêve éveillé. Il peut fixer ses pensées sur une idée ou sur une sensation précises.
Ce nouvel état mental ne peut être obtenu qu’à partir du moment où l’hypnotisé est immobile, calme et détendu.
A partir de là, l’hypnotisé pourra atteindre un état (« l’état alpha ») dans lequel son subconscient pourra recevoir des suggestions de son conscient.
C’est là, précisément, le but de l’hypnose : permettre de suggérer à votre subconscient des changements qui vous seront profitables dans votre vie.

Donc, dans l’hypnose, il y a deux intervenants : l’hypnotisé et l’hypnotiseur. De nombreux individus se revendiquent hypnotiseur professionnel. Encore une fois, méfiez-vous, attention aux charlatans. Si cela peut un peu vous rassurer, sachez que l’hypnotiseur ne pourra jamais vous faire faire des choses que vous réprouvez car, durant la séance d’hypnose, vous restez totalement conscient.

Toutefois, si, malgré vos craintes, vous voulez quand même pratiquer l’hypnose, pourquoi ne pas vous intéresser à l’auto-hypnose ? En fait, comme son nom l’indique, l’auto-hypnose, c’est faire de l’hypnose, soi-même, sur soi. Cela peut paraître étrange mais si je vous en parle, c’est que c’est tout à fait faisable.
En effectuant régulièrement une série d’exercices, vous parviendrez à faire des suggestions à votre subconscient pour utiliser sa puissance, afin qu’un certain nombre de choses change dans votre vie. Cela devrait vous aider à surmonter plus facilement les obstacles, à vous améliorer…
Tout le monde est capable de pratiquer l’auto-hypnose. Sans le savoir, vous avez déjà dû vous trouver dans un état hypnotique : en perdant la notion du temps quand vous lisez un bon livre, en travaillant sur un projet très compliqué, quand vous écoutez un discours sans pouvoir vous en départir, etc.
Mais attention, utilisez l’auto-hypnose de manière positive. En effet, comme nos pensées déterminent ce que nous sommes, si vous émettez des pensées négatives à tout bout de champ, elles atteindront inévitablement votre subconscient et rejailliront sur vote vie, sur votre façon de vous comporter.

En résumé, l’auto-hypnose est une méthode qui peut vous conduire au bonheur, à avoir une vie meilleure, à vous libérer de certaines peurs… à condition de bien l’utiliser. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas dangereux car vous êtes seul face à vous-même.



Pour en savoir plus sur l’Auto-hypnose et apprendre à l’utiliser, cliquez ici


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

16/10/2007

Laissez grandir vos pensées positives

Voici un extrait du livre de Robert H. Schuller, "Pensez possibilités !" :


"Prenez l'habitude de reconnaître le moindre soupçon de positivisme qui puisse vous venir à l'esprit, et de vous en servir. Une seule petite pensée axée sur la possibilité peut vous aider à surmonter bien des pensées négatives, à condition que la pensée positive ait une chance de survivre et de se faire valoir.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l'Angleterre connut souvent le black-out. Lorsque les bombardiers ennemis étaient en vue, on éteignait toutes les lumières de la ville. On savait que la moindre lueur de chandelle pouvait être aperçue à des kilomètres, du haut des airs.

Ne mesurez pas vos capacités sur la base de vos attributs. Une puissante pensée axée sur la possibilité, lorsqu'elle peut se développer, possède une grande puissance de transformation de la vie. Accueillez une pensée positive et permettez-lui de se développer ; en un rien de temps vous connaîtrez la puissance de l'espoir grâce à ce soupçon de positivisme."



N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique