logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/10/2009

Allez debout ! C’est bon pour la santé !

Combien de temps passez-vous assis ?

Vous ne savez pas ? Observez-vous une journée entière et vous aurez une idée du temps que vous passez assis. Manger, regarder la télé, surfer sur le net, travailler à son bureau, lire, conduire, etc. sont autant de moments de la journée où vous êtes assis.

 

J’entends déjà certaines personnes me dire qu’il leur est impossible de faire autrement, que la plupart de leurs activités ne peuvent se faire qu’assis.

C’est certain. Tout dépend de vos activités, à savoir si vous travaillez, dans quel endroit vous travaillez, comment vous vous rendez au travail, etc.

Par exemple, les personnes qui restent à la maison pour s’occuper de leur petite famille n’ont pas trop l’occasion de rester assises : entre le ménage, la cuisine, les courses, l’école pour les enfants, etc. elles sont souvent debout.

Par contre, les personnes qui travaillent dans un bureau sont plus souvent assises, c’est normal.

Faites le compte du temps durant lequel vous êtes assis… n’oubliez rien surtout.

 

Alors ? Vous savez combien de temps vous passez assis ? Oui ? Cela vous paraît normal, vous êtes surpris ? Je pense que oui. J’ai fait la même expérience, j’ai fait mon calcul et cela m’a surpris. Je n’avais pas remarqué que je passais si peu de temps debout. Pourtant, j’ai l’impression d’être une personne active, qui n’arrête pas de la journée…

 

Mais, pourquoi je vous pose une telle question ?

Tout simplement parce qu’être assis trop longtemps, trop souvent est néfaste pour la santé. C’est mauvais pour le cœur, le poids et la glycémie.

Alors, je ne vois qu’une chose à faire pour vous : debout ! Evitez de vous asseoir le plus possible et vous serez en meilleure forme !

 

Et, ne me dites pas que c’est impossible. Je vais vous prouver le contraire…

Si vous restez le plus souvent debout, vous brûlerez davantage de calories. Là, il ne s’agit pas de faire de l’exercice, de la gym, de la marche ou de la natation, toute la journée. Le simple fait de vous rendre au travail à pied, de cuisiner debout, de sortir dans votre jardin, d’entretenir vos fleurs, de faire des travaux à la maison, de faire votre ménage, etc. au lieu de vous avachir dans votre fauteuil le soir, suffit pour vous faire brûler davantage de calories.

Pour ceux qui travaillent devant un ordinateur, il pourra leur paraître difficile de faire autrement que de s’asseoir à leur bureau. Hé bien, détrompez-vous, vous pouvez parfaitement travailler devant votre ordinateur debout. Je suis en train de le faire, là, maintenant. J’ai tout simplement surélevé ma table d’ordinateur et je tape debout. Je dois dire que cela ne me gêne pas du tout. Après un léger temps d’adaptation, je travaille comme avant, même mieux. Je me sens plus en forme et même plus concentrée.

De la même façon, quand vous téléphonez, levez-vous. Vous pouvez aussi lire, tenir vos réunions, debout en marchant. Rien ne vous empêche de regarder la télé debout et en bougeant sur un tapis de marche ou un stepper. Si vous la regardez souvent, c’est le seul moyen de rester en pleine forme. Rien ne vous empêche d’installer ce fameux tapis de marche ou ce stepper chez vous ou même au bureau (si vous avez un patron compréhensible). Téléphoner, lire, répondre à des mails, réfléchir, etc. peuvent être faits sur ces machines.

Pensez à tout ce que vous faîtes, à toutes vos activités de la journée et voyez s’il ne vous est pas possible de les faire debout plutôt qu’assis. Vous verrez que vous trouverez toujours une solution pour y parvenir.

 

Alors, une dernière fois. Debout ! Levez-vous ! Vous serez en meilleure forme !

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits. Regardez également les rubriques "Le catalogue des formations" et "Collection Mini-Bouc", vous y trouverez certainement des ouvrages qui vous seront aussi très utiles.

19/06/2009

Ouf, çà a fini par marcher !

Ca y’est, çà continue de marcher !

Ce matin, je suis encore montée sur ma balance, assez anxieuse tout de même. Et, voilà, bonne nouvelle, j’ai encore perdu du poids ! Cela peut paraître bête à certains mais je suis contente, d’autant plus que je perds du poids de manière constante et régulière depuis que j’ai commencé mon nouveau régime. Enfin, ce dernier terme « régime » n’est pas le plus approprié. En effet, il sous-entend souvent « restrictions, affamé, tristesse, manque, frustrations… ». Et, çà, moi, je ne veux plus en entendre parler.

 

J’ai des problèmes de poids depuis pratiquement toujours : j’ai toujours été boulotte et comme je suis petite, cela se voit encore plus !

Régulièrement, quand le poids affiché sur la balance était trop élevé, je faisais régime, c’est-à-dire que j’éliminais tout, que je me privais de tout. Certes, j’ai maigri mais à quel prix ! Au bout d’un moment, je replongeais. Ce n’est pas que je me goinfrais de tout et de rien mais je remettais dans mon alimentation un peu de chocolat, quelques frites, un bon petit plat en sauce et vlan ! reprise de poids, généralement le double de ce qui avait été perdu si durement. Pour tout vous dire, dans la décennie qui vient de s’écouler, je suis passée de 54 kilos (pas mal du tout !) à 77 kilos sans vraiment m’en rendre compte. Je m’explique : j’ai toujours surveillé, plus ou moins mon alimentation, j’ai fait quelques écarts mais pas flagrants et pourtant…

 

Quand j’ai lu ces derniers chiffres sur ma balance, j’ai été horrifiée et je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose en urgence. Oui mais voilà, je ne veux plus de ces régimes qui nous affament, qui nous privent de tout. Je ne veux pas de ces régimes qui entraînent des carences graves sur l’organisme : à l’époque où j’étais parvenue à 54 kilos, j’avais eu de gros problèmes d’anémie et j’étais exténuée toute la journée !

 

Je veux une méthode qui m’aide à perdre du poids, de façon régulière et constante. Je n’ai pas envie de perdre 5 kilos en une semaine… pour les reprendre aussitôt en double ! Oui, mais voilà, comment faire ? Beaucoup de soi-disant méthodes miracles nous promettent monts et merveilles. On en entend des vertes et des pas mûres à longueur d’année et encore plus maintenant que l’été arrive. Je ne sais pas vous mais moi, je suis sceptique et je ne crois pas qu’en mangeant toute la journée de l’ananas, par exemple, je vais maigrir comme çà, en un claquement de doigt ! Je suis d’un naturel assez sceptique et à partir du moment où cela semble louche, comme, par exemple, la prise d’une pilule miracle ou ne manger que d’un seul aliment, je préfère passer mon chemin.

 

Alors, quoi faire ? Mon envie ou plutôt ma nécessité de perdre du poids devenaient pressantes et urgentes. En effet, après avoir lu de nombreuses études sur les problèmes liés au surpoids et à l’obésité, je me suis immédiatement dit que perdre mes kilos superflus était devenu vital, il en allait de ma santé, voire de ma survie !

Ces recherches montrent que l’obésité entraîne du cholestérol, du diabète, des maladies cardio-vasculaires, des accidents vasculaires cérébraux, des problèmes d’hypertension, d’articulations et aussi des cancers. En effet, selon le Dr David Servan-Schreiber : « […] le gras est la principale source de stockage des déchets toxiques dans le corps humain. […]Plus on est mince sans être anorexique, mince mais en santé, moins on a d’excès de graisse, moins on est exposé aux produits chimiques toxiques », produits à l’origine de très nombreux cancers.

 

Ah oui, je ne vous ai pas encore dit une chose importante. Je ne veux pas perdre du poids pour des questions esthétiques. C’est mieux d’avoir des bourrelets en moins mais ce qui compte réellement pour moi, c’est ma santé. Surtout que j’arrive à la quarantaine et que c’est à cette période que les problèmes peuvent s’aggraver plus rapidement. Je sais que certains vont me dire : « elle ment, elle dit n’importe quoi, elle veut perdre du poids uniquement pour rentrer dans son maillot de bain cet été ».  Hé bien, sachez que malgré mes nombreux kilos en trop, j’ai la chance de n’avoir jamais eu honte d’aller à la piscine.

 

Non, ce qui me fait surtout peur, c’est toutes ces maladies, tous les problèmes occasionnés par le surpoids. Je suis encore jeune et j’ai envie de mettre toutes les chances de mon côté pour tenter de me sentir mieux. Je sais, la partie n’est pas gagnée mais depuis que j’ai entamé mon nouveau régime ou plutôt ma nouvelle méthode pour perdre des kilos, j’en suis ravie et je ne pensais pas que cela allait marcher aussi bien ! Je suis surprise surtout que cette méthode qui m’est personnelle, que j’ai concoctée seule en lisant des études, des livres, des recherches nombreuses et variées, ne m’empêche nullement de manger ce que je veux. Je me suis accordée le droit de manger du chocolat (un carré au moins tous les jours), une glace de temps en temps, de faire un petit apéro régulièrement le dimanche (avec un verre de bière artisanale et quelques toasts à la tapenade et au fromage de chèvre frais et une poignée de chips), de manger du fromage tout aussi régulièrement, etc.

 

Bref, comme vous le voyez, avec cette nouvelle méthode, je fais des repas équilibrés, je mange de tout (pas de manière excessive, il va s’en dire) et je perds quand même du poids. De toute façon, s’il fallait que je limite de façon extrême mon alimentation, que j’élimine un aliment quelconque, je m’arrêtais là et basta ! 

En fait, lors de mes recherches (dont je vous ai parlé plus haut), j’ai découvert qu’en ajoutant simplement 3 aliments bien spécifiques à ce que je mangeais, je maigrissais.

Comme cela a marché pour moi, j’ai proposé ma méthode à mon éditrice, Isabelle, qui a, elle aussi, perdu du poids. Ces résultats m’ont donc encouragée à mettre par écrit ma méthode et à vous la proposer. C’est tellement difficile de perdre le moindre kilo que je n’allais pas garder pour moi le résultat de mes recherches, d’autant plus que cela marche !

 

Retrouvez les infos sur ces 3 aliments ici : http://url-ok.com/3a3ec1

30/01/2008

Alimentation : attention aux excès, à tous les excès !

De nos jours, on a l’impression que l’alimentation est devenue la principale préoccupation des gens, de l’Etat. Des tonnes de messages, des communications sont diffusées à longueur de journée à la télévision, dans les journaux, à la radio. « Manger 5 fruits et légumes par jour » ; « Mangez moins salé, moins sucré, moins gras » ; « Bougez ».
Je ne dis pas que ces messages sont faux, voire superflus. En effet, tout le monde sait qu’il faut manger plus de légumes, plus de fruits pour être en meilleure santé (encore faut-il avoir les moyens de le faire…). Bien sûr que le sucre, la graisse, le sel ont des incidences sur l’obésité et les maladies cardio-vasculaires.

Mais, moi, ce que j’ai remarqué autour de moi, depuis la diffusion de ces messages, c’est que le sucre, la graisse sont devenus de véritables tabous chez nombre de personnes. Elles les suppriment totalement de leur alimentation et de celle de leurs enfants. Elles hurlent quand on donne à ces derniers un petit bonbon, elles suppriment de leur alimentation tout ce qui est frites, huile, beurre (tout est cuit à l’eau), biscuits, gâteaux, sucre dans les petits-suisses, par exemple. Même s’ils ont faim, ils ne leur donnent rien entre deux, et ce, même s’ils n’ont pas très bien mangé à midi.

Ces personnes sont devenues des obsédées de la nourriture. Elles ont la hantise de voir leur enfant devenir obèse. Comme l’Etat nous assène chaque jour les mêmes messages alarmistes, elles deviennent obnubilées par le moindre gramme de sucre ou de graisse que leur enfant pourrait avaler, alors que leur enfant n’a pas de prédispositions pour devenir obèse. Et, là, ils finissent par obtenir l’effet inverse : leur enfant devient anorexique, a peur de la nourriture, finit par surveiller lui-même ce qu’il mange et mange de moins en moins, devient hyper maigre, souffre de carences alimentaires et attrape toutes les maladies qui circulent, et pire encore… que vont devenir ces enfants à l’adolescence, en pleine croissance ?!

Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !
Je sais parfaitement qu’il existe un gros problème de surpoids en France, d’obésité. De plus en plus d’enfants souffrent de cette maladie et ont bien du mal à s’en dépêtrer. Le changement de leurs habitudes alimentaires peut être un moyen pour qu’ils s’en sortent. Et les messages de l’Etat vont parfaitement dans ce sens.
Mais, l’Etat aurait dû y réfléchir à deux fois avant de lancer de telles campagnes. Il n’a pas pensé que des personnes allaient prendre au pied de la lettre ce qui est écrit et s’appliquer, à elles, ces messages alors qu’elles avaient déjà un équilibre alimentaire correct, qu’elles mangeaient déjà sainement.

Comme je vous l’ai dit précédemment, je parle par expérience. Je connais, autour de moi, une dizaine de personnes qui sont devenues obsédées de la nourriture et qui privent, à outrance, de nourriture leurs enfants. Elles font la chasse aux graisses, aux sucres dans les moindres recoins, alors que tout le monde sait qu’il en faut pour que l’organisme puisse bien fonctionner. Comme pour tout, il faut un juste milieu : en excès, cela conduit à l’obésité (même si les facteurs génétiques sont aussi pour beaucoup dans la prise de poids) mais, à partir du moment où l’on n’exagère pas, il faut en consommer pour être en bonne santé.

Pour finir, l’Etat n’a pas envisagé toutes les conséquences des messages qu’il fait passer dans les publicités. Il n’a pas pensé à l’effet inverse, comme je l’ai déjà signalé. Mais, il n’a pas non plus imaginé une autre conséquence plus fâcheuse. En effet, j’ai lu récemment un article qui précisait que les industriels qui fabriquaient les produits « tabous » genre barres chocolatées, céréales du petit-déjeuner, biscuits, etc., d’abord réticents à mettre les fameux messages sous leur publicité, ne voudraient plus les retirer. En effet, ils ont remarqué que leurs ventes n’avaient pas baissé parce que les gens qui regardaient ces publicités pensaient que si le message passé, cela signifiait que leur produit était sain, moins salé, moins sucré, moins gras !

Donc attention aux messages que l’on délivre. S’ils ne sont pas accompagnés d’une éducation, d’une explication approfondie, ils peuvent conduire à des effets inverses, encore plus graves que ce que l’on voulait corriger au départ.

Surveillez votre alimentation est une obligation mais n’en faites pas une obsession. Ne sombrez pas dans les excès, dans tous les excès !


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique