logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/02/2010

Si vous voulez avoir le moral, mangez bien !

Vous avez certainement déjà remarqué que ce que vous mangez influe fortement sur votre moral. Certains aliments vous procurent de la joie, du plaisir : en les mangeant, vous vous sentez tout de suite mieux. Là, tout dépend des individus. Je suis certaine que vous savez parfaitement de quoi je parle. Que ce soit le chocolat, les bonbons, les gâteaux, le fromage, les chips… ils vous mettent de bonne humeur quand vous les mangez. Moi, personnellement, manger du bon chocolat noir ou un très bon roquefort, cela me suffit pour que je sois heureuse. Rassurez-vous, il n’y a pas que cela qui me rend heureuse. Mais, cela fait parti des petits plaisirs de la vie qui permettent de rendre une journée moins morose.

D’autres aliments peuvent, au contraire, vous dégoûter, vous rendre aigri si vous ne les aimez pas du tout. Moi, je suis particulièrement sujette à ce genre de réactions. Si je sais que je vais manger quelque chose qui ne me plaît pas, si je n’ai pas grand-chose à manger, je suis plutôt de mauvaise humeur. Je sais, c’est bête de se mettre dans des états pareils pour si peu. Mais, j’attache tellement d’importance à la nourriture que je ne me sens pas bien quand elle n’est pas à mon goût.

Enfin, dans les périodes de restrictions, de régime si vous préférez, le fait de devoir se priver de nourriture peut engendrer une baisse de moral. Cela arrive très souvent. Encore une fois, je sais parfaitement de quoi je parle. J’ai connu ces périodes de vache-maigre et je dois dire que cela ne me réussissait pas. J’étais irritable, énervée. Tous ceux qui m’approchaient devaient se tenir à carreau car ils en prenaient plein la figure.

Comme vous pouvez le constater, j’ai employé le passé dans ce dernier paragraphe. En effet, ce type de désagréments ne m’arrive plus ! Vous pensez peut-être que cela est du au fait que j’ai renoncé aux régimes. Hé bien, pas tout à fait… J’ai plutôt modifié ma façon de procéder. Ne pouvant plus supporter les restrictions, j’ai cherché un moyen de perdre du poids sans que cela ne me pèse trop. Bien sûr, j’aurai pu prendre des boissons ou des pilules miracles mais, adepte du 100 % naturel, j’ai fini par trouver quatre aliments qui facilitent la perte de mes kilos superflus. Depuis que je les utilise, je dois dire que cela marche plutôt bien. L’énorme avantage de ces quatre aliments, c’est que je mange de tout, même du chocolat, du fromage ou des desserts. Je ne souffre donc pas d’un manque de nourriture. Mon moral est donc au beau fixe, d’autant plus que les effets se voient sur mon corps !

Alors, si vous voulez vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête, pensez à bien vous nourrir. Le lien entre nourriture et moral a fait l’objet d’études scientifiques très sérieuses. Il a été prouvé que certains aliments comme le chocolat, le sucre, le café, etc. pouvaient vous redonner le moral. Mais, attention de ne pas trop en manger. Cela risquerait de vous miner le moral avec les kilos, le diabète ou le cholestérol que vous attraperez.

 

Découvrez comment 4 aliments naturels peuvent vous aider à garder la forme et la ligne : http://lienpluscourt.com/4aliments

19/06/2009

Ouf, çà a fini par marcher !

Ca y’est, çà continue de marcher !

Ce matin, je suis encore montée sur ma balance, assez anxieuse tout de même. Et, voilà, bonne nouvelle, j’ai encore perdu du poids ! Cela peut paraître bête à certains mais je suis contente, d’autant plus que je perds du poids de manière constante et régulière depuis que j’ai commencé mon nouveau régime. Enfin, ce dernier terme « régime » n’est pas le plus approprié. En effet, il sous-entend souvent « restrictions, affamé, tristesse, manque, frustrations… ». Et, çà, moi, je ne veux plus en entendre parler.

 

J’ai des problèmes de poids depuis pratiquement toujours : j’ai toujours été boulotte et comme je suis petite, cela se voit encore plus !

Régulièrement, quand le poids affiché sur la balance était trop élevé, je faisais régime, c’est-à-dire que j’éliminais tout, que je me privais de tout. Certes, j’ai maigri mais à quel prix ! Au bout d’un moment, je replongeais. Ce n’est pas que je me goinfrais de tout et de rien mais je remettais dans mon alimentation un peu de chocolat, quelques frites, un bon petit plat en sauce et vlan ! reprise de poids, généralement le double de ce qui avait été perdu si durement. Pour tout vous dire, dans la décennie qui vient de s’écouler, je suis passée de 54 kilos (pas mal du tout !) à 77 kilos sans vraiment m’en rendre compte. Je m’explique : j’ai toujours surveillé, plus ou moins mon alimentation, j’ai fait quelques écarts mais pas flagrants et pourtant…

 

Quand j’ai lu ces derniers chiffres sur ma balance, j’ai été horrifiée et je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose en urgence. Oui mais voilà, je ne veux plus de ces régimes qui nous affament, qui nous privent de tout. Je ne veux pas de ces régimes qui entraînent des carences graves sur l’organisme : à l’époque où j’étais parvenue à 54 kilos, j’avais eu de gros problèmes d’anémie et j’étais exténuée toute la journée !

 

Je veux une méthode qui m’aide à perdre du poids, de façon régulière et constante. Je n’ai pas envie de perdre 5 kilos en une semaine… pour les reprendre aussitôt en double ! Oui, mais voilà, comment faire ? Beaucoup de soi-disant méthodes miracles nous promettent monts et merveilles. On en entend des vertes et des pas mûres à longueur d’année et encore plus maintenant que l’été arrive. Je ne sais pas vous mais moi, je suis sceptique et je ne crois pas qu’en mangeant toute la journée de l’ananas, par exemple, je vais maigrir comme çà, en un claquement de doigt ! Je suis d’un naturel assez sceptique et à partir du moment où cela semble louche, comme, par exemple, la prise d’une pilule miracle ou ne manger que d’un seul aliment, je préfère passer mon chemin.

 

Alors, quoi faire ? Mon envie ou plutôt ma nécessité de perdre du poids devenaient pressantes et urgentes. En effet, après avoir lu de nombreuses études sur les problèmes liés au surpoids et à l’obésité, je me suis immédiatement dit que perdre mes kilos superflus était devenu vital, il en allait de ma santé, voire de ma survie !

Ces recherches montrent que l’obésité entraîne du cholestérol, du diabète, des maladies cardio-vasculaires, des accidents vasculaires cérébraux, des problèmes d’hypertension, d’articulations et aussi des cancers. En effet, selon le Dr David Servan-Schreiber : « […] le gras est la principale source de stockage des déchets toxiques dans le corps humain. […]Plus on est mince sans être anorexique, mince mais en santé, moins on a d’excès de graisse, moins on est exposé aux produits chimiques toxiques », produits à l’origine de très nombreux cancers.

 

Ah oui, je ne vous ai pas encore dit une chose importante. Je ne veux pas perdre du poids pour des questions esthétiques. C’est mieux d’avoir des bourrelets en moins mais ce qui compte réellement pour moi, c’est ma santé. Surtout que j’arrive à la quarantaine et que c’est à cette période que les problèmes peuvent s’aggraver plus rapidement. Je sais que certains vont me dire : « elle ment, elle dit n’importe quoi, elle veut perdre du poids uniquement pour rentrer dans son maillot de bain cet été ».  Hé bien, sachez que malgré mes nombreux kilos en trop, j’ai la chance de n’avoir jamais eu honte d’aller à la piscine.

 

Non, ce qui me fait surtout peur, c’est toutes ces maladies, tous les problèmes occasionnés par le surpoids. Je suis encore jeune et j’ai envie de mettre toutes les chances de mon côté pour tenter de me sentir mieux. Je sais, la partie n’est pas gagnée mais depuis que j’ai entamé mon nouveau régime ou plutôt ma nouvelle méthode pour perdre des kilos, j’en suis ravie et je ne pensais pas que cela allait marcher aussi bien ! Je suis surprise surtout que cette méthode qui m’est personnelle, que j’ai concoctée seule en lisant des études, des livres, des recherches nombreuses et variées, ne m’empêche nullement de manger ce que je veux. Je me suis accordée le droit de manger du chocolat (un carré au moins tous les jours), une glace de temps en temps, de faire un petit apéro régulièrement le dimanche (avec un verre de bière artisanale et quelques toasts à la tapenade et au fromage de chèvre frais et une poignée de chips), de manger du fromage tout aussi régulièrement, etc.

 

Bref, comme vous le voyez, avec cette nouvelle méthode, je fais des repas équilibrés, je mange de tout (pas de manière excessive, il va s’en dire) et je perds quand même du poids. De toute façon, s’il fallait que je limite de façon extrême mon alimentation, que j’élimine un aliment quelconque, je m’arrêtais là et basta ! 

En fait, lors de mes recherches (dont je vous ai parlé plus haut), j’ai découvert qu’en ajoutant simplement 3 aliments bien spécifiques à ce que je mangeais, je maigrissais.

Comme cela a marché pour moi, j’ai proposé ma méthode à mon éditrice, Isabelle, qui a, elle aussi, perdu du poids. Ces résultats m’ont donc encouragée à mettre par écrit ma méthode et à vous la proposer. C’est tellement difficile de perdre le moindre kilo que je n’allais pas garder pour moi le résultat de mes recherches, d’autant plus que cela marche !

 

Retrouvez les infos sur ces 3 aliments ici : http://url-ok.com/3a3ec1

03/10/2008

La chrononutrition, une nouvelle sorte de régime

Tous les jours, de nouvelles sortes de régime sortent sur le marché. Il faut dire que la prise de poids préoccupe pas mal de monde de nos jours. Mais, il est démontré depuis quelques temps que faire régimes sur régimes n’apporte rien de bon. Au contraire, cela entraîne très souvent des effets « yo-yo », plus néfastes qu’autre chose.
Plutôt que de faire un régime strict et contraignant où tout vous est refusé, pourquoi ne pas opter pour une méthode qui vous apprend à manger différemment et ne vous fait pas voir la nourriture comme votre ennemie jurée.

Est apparue depuis quelques temps la chrononutrition.
D’après les adeptes de cette nouvelle méthode, vous devriez pouvoir manger de tout. Quel bonheur ! Faire un régime sans restrictions, le rêve ! Mais justement, n’est-ce pas « trop beau » ?
En fait, comme son nom l’indique, il s’agit de manger les aliments (« nutrition ») à certains moments particuliers de la journée (« chrono »). Ce nouveau régime a été mis au point par le Docteur Delabos.

Son principe semble très simple : vous pouvez manger les aliments gras dès votre lever, les plats copieux à midi (5 heures après le premier repas), les aliments sucrés au goûter et les plats plus légers au coucher.
En suivant précisément cet ordre, vous suivez tout simplement le rythme de vote corps. En effet, comme vous avez pu le constater vous-même, en règle générale, vous consommez plus d’énergie le matin que le soir. Donc, il semble inutile de manger davantage le soir dans la mesure où vous n’avez pas besoin de calories importantes. En effet, votre sommeil ne commande pas une forte dépense en énergie. Ainsi, si vous mangez plus le soir, vous stockerez des calories inutilement.

Cette idée paraît très simple et surtout logique. Elle semble couler de source.
En entrant davantage dans les détails, vous qui êtes des habitués des régimes drastiques, vous serez surpris d’apprendre ce que préconise le Docteur Delabos.
En fait, il autorise la consommation de chocolat, de pains au chocolat, de gâteaux hyper sucrés, à condition de les manger au goûter. Cela permettraient de finir la journée avec le plein d’énergie grâce au sucre. Par contre, si vous les mangiez le matin, ils seraient néfastes car le matin, votre corps a surtout besoin d’aliments gras.

Ainsi, contrairement encore à d’autres régimes, le fromage est autorisé (tous les fromages) mais uniquement le matin. Cela vous permet de bien commencer la journée et d’aller jusqu’au déjeuner, sans avoir le petit creux de 11 heures. Cela éviterait également la production de cholestérol dans votre organisme car le fromage vous en aura apporté déjà suffisamment. Vous pouvez l’accompagner de pain mais le matin uniquement.
Si vous aimez le beurre et l’huile (d’olive, de colza), il est préférable d’en consommer le matin ou le midi pour le colza.

Pour ce qui est de la charcuterie, vous y avez droit mais le matin. Pour la viande, toutes les viandes sont autorisées le midi et seules les viandes maigres comme le poulet sont permises le soir. Quant aux féculents, ils sont autorisés le midi mais en petite quantité. Les œufs (4 par semaine) semblent particulièrement recommandés surtout le matin ou à midi pour remplacer la viande.
Quant aux fruits, vous ne pouvez pas en manger toute la journée. Comme ils contiennent du sucre, il faut vous les réserver au goûter.

Et pour le soir ? Il ne semble pas vous rester grand-chose. Ha si, on a oublié le poisson non-gras. Préférez-le au souper, comme il est peu calorique cela vous fera des repas très légers.

En suivant ces différents principes, vous devriez maigrir. Mais, quand on y regarde de plus près, on voit que tout vous est autorisé mais, comme au fur et à mesure de l’avancée de la journée, vous devez manger de moins en moins, vous atteignez au final une consommation de 1400 kcal par jour. En plus, ce type de régime a l’air plutôt dissocié, ce qui n’augure rien de bon pour l’après-régime.

Quoi qu’il en soit, comme je n’ai pas essayé ce régime, je ne sais pas s’il marche réellement. Si cela vous tente, n’hésitez pas à le faire mais renseignez-vous bien avant et pourquoi ne pas en parler avec un nutritionniste.
Tout ce que je peux dire, c’est que d’après ce que je vois, certains aliments qui sont autorisés (beurre, fromage, œufs, par exemple), ne sont pas très bons si par exemple vous avez des problèmes de cholestérol, ou des problèmes cardio-vasculaires. De plus, il contient apparemment beaucoup de graisse (le matin).
Je vous recommande donc fortement, si ce régime vous intéresse, d’en parler avant à votre médecin.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

03/06/2008

Les bienfaits de la levure de bière

Connaissez-vous la levure de bière ?
A priori, cela peut vous paraître bizarre de consommer cet aliment. Certains peuvent se dire : « Mangez de la levure, quelle horreur ! »
Ceux qui pensent cela imaginent certainement que la levure de bière se présente comme de la levure du boulanger, dont l’odeur et la consistance peuvent rebuter de prime abord.
Mais, rassurez-vous, elle se présente sous forme de gélules, de poudre ou de comprimés.
Elle est constituée de champignons microscopiques, de germes « gentils ».
On distingue deux types de levure de bière : la levure de bière inactive qui est un dérivé de l’industrie brassicole, moins coûteuse et la levure de bière active ou vivante qui est cultivée en laboratoire pour en faire ressortir tous ses bienfaits thérapeutiques, plus coûteuse. La première est efficace mais ses effets sont moins puissants et moins profonds que la seconde. Je vais donc essentiellement parler de cette dernière ici.

Il excite des tas d’arguments qui peuvent vous inciter à en consommer régulièrement.

La levure de bière a une composition exceptionnelle, ce qui en fait un aliment merveilleux. Elle renferme les substances nutritives les plus efficaces et actives.
Elle contient des protéines, de la lécithine, des acides aminés les plus essentiels à votre corps, un détoxicant et antioxydant puissant, le glutathion, des sels minéraux (14) et des oligo-éléments, des vitamines (17) dont le groupe complet de vitamine B, de la provitamine D.
Le moins que l’on puisse dire est que la composition de la levure de bière est exceptionnelle. Peu d’aliments combinent autant de substances bénéfiques à l’organisme.

Ses avantages ne peuvent qu’être nombreux, même si les recherches approfondies n’existent pas pour les confirmer totalement. En voici les principaux :

Elle aide à la digestion.
Elle permet de régénérer la flore intestinale, donc de contrer la constipation, les diarrhées.
Elle permet de lutter contre la fatigue et le surmenage.
Elle est antioxydante et lutte donc contre le vieillissement précoce.
Elle aide à une meilleure élimination des toxines du corps.
Elle lutte contre la perte d’appétit.
Elle renforcerait le système immunitaire, en combattant les infections.
Elle permettrait de traiter le diabète à condition d’être enrichie en chrome.
Elle aurait des effets positifs sur la peau. Elle résorberait l’acné, l’eczéma.
Elle rend les cheveux plus beaux et les ongles moins cassants.
Elle serait très bonne pour les femmes enceintes car elle lutterait contre les nausées et les vomissements.
Elle constitue un très bon complément pour les personnes qui font des régimes carencés en protéines.
Associée aux antibiotiques, elle permet de lutter contre leurs effets indésirables comme la diarrhée.


Il existe toutefois quelques contre-indications, notamment pour la levure de bière inactive : elle aggraverait les maladies inflammatoires de l’intestin. Elle provoquerait des migraines, des démangeaisons chez les personnes hypersensibles aux amines biogènes.


Pour ce qui est de la posologie, il faut en consommer tous les jours, à chaque repas. Vous pouvez mélanger la poudre à vos aliments ou prendre un comprimé. Elle peut être prise par tout le monde : les enfants, les adolescents, les adultes, les sportifs et les personnes âgées.

Comme vous pouvez aisément le constater, la levure de bière semble miraculeuse et bonne pour tout !
Pour finir, ce n’est pas en buvant de la bière que vous obtiendrez tous les bienfaits de la levure de bière. Dommage pour certains peut-être, mais cela produirait plus d’effets néfastes que de bienfaits !


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

03/05/2008

Vivez mieux grâce au régime crétois

Des régimes, encore des régimes !
Effectivement, c’est la mode. Mais, là, ne vous y méprenez pas. Le régime crétois (la Crète est une île située au sud de la Grèce) n’est pas un régime strict, contraignant, désagréable, exaspérant. C’est plutôt une nouvelle façon de manger, de nouvelles habitudes à adopter pour vivre mieux et surtout plus longtemps, selon des études sérieuses sur le sujet dont l’une des première date de 1956 !

Pourquoi encense-t-on ainsi le régime crétois ? Tout simplement parce que ces fameux chercheurs, dans un premier temps (en 1956 Américains), en comparant le taux de mortalité cardio-vasculaire dans les pays occidentaux, ont trouvé que les Crétois possédaient le taux le plus faible. D’autres études (en 1988 notamment par deux Français) ont, par la suite, porté sur la longévité, les nombres de cancers, etc. Et, à chaque fois, les Crétois se détachaient du lot.

Or, on sait que le vieillissement et l’apparition de ces maladies ont un lien très étroit avec le régime alimentaire. Les chercheurs ont donc été amenés naturellement à étudier de manière précise la façon dont les Crétois se nourrissaient pour voir si leurs habitudes étaient différentes de celles des autres Occidentaux.
Ils sont arrivés à la conclusion suivante : les Crétois consommaient davantage d’aliments contenant de la vitamine C et E, bien connues pour leurs propriétés anti-oxydantes, ce qui a un effet bénéfique sur la longévité et la diminution du nombre des cancers et des maladies cardio-vasculaires.

Alors, quand on sait tout cela, que faire ? Il semble dès lors tout à fait judicieux d’adopter le régime crétois. C’est d’autant plus facile que les aliments préconisés ne sont pas inhabituels, bizarres.
Pour vous aider à changer vos habitudes (si ce n’est pas déjà fait), voici précisément les bases du régime crétois.

- Le premier point est que vous devez manger sainement et équilibré.
- Vous devez consommer beaucoup de fruits et de légumes frais ou secs (pois chiches, pois cassés, lentilles, maïs, riches en minéraux, fer, magnésium et phosphore) crus ou cuits (pas trop pour préserver les vitamines), des céréales (sous forme de pain complet par exemple), des fibres.
- Vous devez utiliser essentiellement de l’huile d’olive (première pression à froid, c’est mieux) pour cuire et assaisonner vos repas. Elle est riche en vitamines A, D, E et F. Margarine, beurre sont donc à bannir.
- Vous devez consommer principalement du poisson, de la viande blanche et des œufs. Fuyez la viande rouge, trop riche en acides gras saturés.
- Vous devez privilégier le fromage blanc de chèvre ou de brebis et non de vache. Consommez de préférence du lait écrémé.
- Vous devez éviter le sucre que vous pouvez remplacer par du miel (plus naturel).
- Agrémentez vos repas d’herbes et d’aromates frais qui vous apporteront des vitamines.
- Un dernier petit conseil : vous pouvez consommer 1 verre de vin par jour (avec modération bien entendu !) pour ses vertus anti-oxydantes

Voilà, ce régime crétois, vous paraît-il compliqué ?
Pour ceux qui ont ancré en eux de mauvaises habitudes alimentaires, riches en graisses, en sucre, il est certain que cela n’est pas évident de tout bouleverser. Mais, petit à petit, en persévérant, vous finirez par y arriver. D’autant plus, que ce changement aura un effet bénéfique sur votre santé et votre longévité. Vous en ressentirez rapidement les bienfaits et, de ce fait, cela ne sera plus pour vous une contrainte.
Pour ceux qui appliquent déjà les secrets du régime crétois, continuez dans cette voie et vous vivrez mieux !


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique