logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/05/2008

L’effet boomerang

L’expression « effet boomerang » est souvent utilisée de nos jours. Vous n’avez qu’à lire les articles de journaux pour vous en rendre compte.

Mais que signifie cette expression ?

Elle provient directement du boomerang. Vous savez tous ce que c’est. C’est une sorte d’objet courbé qui revient vers le lanceur – enfin le bon lanceur – quand il l’envoie dans les airs, à moins qu’il n’ait atteint sa cible.
Cet objet a été découvert par Cook lors de la conquête de l’Australie, en 1770. Ce sont les aborigènes qui l’ont inventé. Ils l’utilisaient pour chasser.

Par extension, est apparue l’expression « effet boomerang ».
Selon le Grand Dictionnaire Terminologique, c’est « l’effet contraire aux intentions de l'auteur, allant à l'encontre de son objectif. »
La psychologie s’est emparée de cette formule dans les années 50. C’est Carl Hovland, psychologue américain, spécialiste des communications et interactions humaines qui, en 1953, en a fait une telle application. Ainsi, en cherchant à agir sur quelqu’un on obtient un effet inverse de celui qu'on escomptait.

Pour illustrer l’effet boomerang, on utilise souvent l’exemple de la drogue. Ainsi, on a cet effet quand il y a recrudescence de la consommation de drogues après une campagne mise en place pour mettre en garde contre leurs effets nocifs.
Dans un de mes précédents articles, j’ai évoqué les publicités dans lesquelles sont insérés les messages du style « Mangez moins gras, moins salé, moins sucré ». Et j’ai indiqué que ces messages avaient un effet contraire de celui escompté par l’Etat. En effet, certaines personnes, en regardant ces publicités, pensent que le produit présenté (barres chocolatées, biscuits, gâteaux, etc.) est bon pour leur santé. On a ainsi un effet boomerang.

De fait, quand des avertissements sont prodigués, il semble nécessaire d’y réfléchir beaucoup et de peser le pour et le contre. Il faudrait presque se mettre dans l’esprit des gens pour examiner si ces messages ne peuvent pas avoir un effet contraire que ce que l’on pensait au départ.

De la même façon, vous aussi, vous devez y réfléchir à deux fois quand vous agissez ou que vous dites quelque chose. Il se peut que cela produise un effet inverse, contraire à vos intentions de départ. C’est pour cette raison que vous ne devez rien laisser au hasard.

Par exemple, quand vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, évitez de vous mettre à nu de suite, de tout dévoiler sur vous. En effet, il se peut que votre interlocuteur ne soit pas d’accord avec vos opinions ou avec votre manière de vivre. Dans ce cas, il pourra utiliser ce qu’il a appris sur vous pour vous nuire. Prenez ainsi le temps de mieux connaître, de mieux cerner cette personne avant de vous confier totalement. Cela vous évitera bien des désagréments que vous aurez énormément de mal à rattraper.

Autre exemple, prenez le temps de réfléchir avant de vous investir pour une personne. Il se peut que cette dernière vous ait menti et vous ait fait pitié avec ses belles paroles. Je ne dis pas qu’il ne faut aider personne et qu’il faut se méfier de tout le monde, mais prenez le temps de la réflexion. Ne foncez pas tête baissée. Vos intentions de départ étaient certainement louables mais au final, vous serez trahi et vous aurez été manipulé par un escroc qui vous aura soutiré de l’argent. Ou alors en voulant aider à tout prix une personne ayant des problèmes, sans vraiment réfléchir à la façon de l’aider ou sans se mettre à sa place, vous ne ferez qu’empirer les choses. Votre générosité se transformera en catastrophe.

Vos actes, vos paroles peuvent très facilement se retourner contre vous. Vous pouvez avoir le « retour de bâton » ou le « retour de manivelle », expressions très proches de l’effet boomerang.
Le seul moyen de l’éviter c’est de réfléchir à vos actes, à vos paroles, de peser le pour et le contre et de ne pas foncer tête baissée. Tout dans la vie est une question de mesure, de dosage dans les paroles, les gestes et les attitudes.

----------------------------

Dans la vie, il est difficile de bien réussir sans de bonnes relations. Ces dernières sont une mine d'opportunités, d'aides, de soutiens, etc.
Que ce soit pour trouver un emploi, vendre un produit ou service, se faire des amis, rencontrer l'âme soeur, être au courant du dernier bon plan, gravir plus vite les échelons, un réseau de relations est primordial.
Mais, encore faut-il en avoir un bon.
Pour avoir vous aussi, un bon réseau, cliquez vite ici

22/08/2007

Saisissez les opportunités dès qu’elles se présentent !

Etre à l’affût de la moindre opportunité dès qu’elle se présente doit être un réflexe de tous les jours.
Pour ce faire, gardez les yeux ouverts. Soyez toujours en éveil, concentré. Ne restez pas dans votre petit monde. Soyez curieux de tout. Un jour, un petit évènement, une information quelconque, une rencontre anodine, pourront vous aider à accomplir de grandes choses, alors qu’à l’époque vous ne pouviez pas le soupçonner. Si vous n’aviez pas prêté attention à cette petite chose, vous auriez loupé une opportunité qui, peut-être, changera le cours de votre vie. Peut-être que vous seriez passé à côté d’un meilleur emploi, de l’amour, etc.

Pour ne laisser passer aucune opportunité, devenez un chasseur d’informations. Si vous ne cherchez pas, vous ne trouverez pas !
Récupérez le maximum d’informations sur des domaines qui vous intéressent, dans lesquels vous aimeriez travailler. Consultez internet, les journaux, les magazines… Collectionnez, découpez les articles sur ces sujets précis. Vous les connaîtrez ainsi à fond et vous pourrez en parler ou les utiliser dans le cadre de votre vie professionnelle ou même privée. N’hésitez pas à demander des informations ou des conseils à des spécialistes dans tel ou tel domaine. Heureux que l’on s’intéresse à eux, ils vous répondront, généralement, avec joie. Allez vers les autres peut parfois vous ouvrir des portes.
Ainsi, vous serez prêt lorsque l’opportunité ou la chance se présenteront.

En effet, vous devez absolument saisir votre chance quand elle passe. Pour que cela fonctionne correctement, il faut bien sûr que vous croyiez en votre chance. Si vous vous pensez malchanceux, il est certain que vous n’aurez pas l’esprit assez ouvert, assez préparé pour saisir votre chance.
J’ai lu, il y a quelques années, le récit d’une expérience qui m’a marqué.
Des chercheurs américains avaient recruté deux groupes de personnes : celles qui ne croyaient pas en leur chance et celles qui croyaient en leur chance. Elles ont été convoquées chacune leur tour dans un bar. Les chercheurs avaient placé parterre, à son entrée, un billet de 10 $. La scène était filmée. Hé bien, le résultat de l’expérience fut édifiant. Ceux qui ne croyaient pas en leur chance n’ont pas remarqué le billet. Les autres, qui croyaient en leur chance, l’ont tous repéré de suite.

Vous devez ainsi conditionner votre esprit à devenir un chasseur d’opportunités. Vous devez vous motiver. On a deux yeux, deux oreilles et une bouche, c’est bien qu’il faut observer et écouter deux fois plus. Vous devez être sans arrêt sur le qui-vive. Soyez une éponge qui absorbe toutes les idées alentours. Chaque évènement qui vous arrive ou qui arrive à votre entourage, votre famille, vos amis…, doit être pour vous le sujet d’une réflexion ou d’un questionnement. Demandez-vous, à chaque fois : « n’y a-t-il pas cachée dans cet évènement une opportunité pour moi ? »

Qui sait, peut-être demain lors d’une conversation dans un bar, lors d’une rencontre dans la rue, à la lecture d’un article, un mot prononcé ou lu fera « tilt » dans votre esprit et sera à l’origine de l’idée ou de l’invention du siècle.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique