logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/01/2011

Développer vos réseaux de relations peut vous sauver la vie !

Voici un extrait du livre de Didier Godart et Carine Huppermann « Devenez remarquable » :

 

« Développer et fortifier nos réseaux

Un réseau est un peu comme une assurance pension. Nous y travaillons aujourd’hui pour en bénéficier plus tard.

[…]

Toutefois, il ne fait aucun doute que les réseaux sont à plusieurs titres une nécessité. Ils le sont d’autant plus aujourd’hui dans ce monde de communication qu’ils ne l’étaient à l’ère industrielle. Ariel, une de mes connaissances, a subi une opération cardiaque. Il eut peu de temps pour s’y préparer psychologiquement mais surtout pour dénicher un chirurgien. Ouvrir le bottin téléphonique ou le répertoire des chirurgiens diplômés, fermer les yeux et poser le doigt sur l’un d’entre eux n’est probablement pas la meilleure façon de trouver le chirurgien dans les mains duquel nous sommes prêts à remettre notre vie. Il réussit à mettre la main sur l’un des meilleurs, qui lui fut recommandé par une connaissance directe dont la mère évolue dans le milieu chirurgical.

 

Les réseaux sont également d’une importance capitale dans le cadre professionnel où de nombreuses tâches que les gens accomplissent dépendent de leur capacité à faire appel à des collègues sortant de leur structure hiérarchique. Ces réseaux se tissent chaque fois que des collègues communiquent de manière informelle dans les couloirs, à la cafétéria, sur le parking, dans l’ascenseur. D’une grande souplesse, les réseaux informels opèrent en enjambant les barrières pour que le travail s’accomplisse.

 

Mettre la main sur les perles rares qui vont nous sauver la vie, booster notre carrière ou notre affaire, nous dépêtrer de tracas professionnels, enrichir notre vie sociale, culturelle, amoureuse ou remplacer notre chaudière est beaucoup plus facile au travers des réseaux. »

 

Pour vous aider à développer vos réseaux de relations, cliquez ici.

03/09/2009

Etre heureux, le but ultime

 

 

Voici un extrait du livre "Heureux sans raison" de Marci Shimoff :

"En vérité, le bonheur est si fascinant, si attirant, si irrésistible que, consciemment ou non, tout ce que nous faisons vise à le faire entrer dans notre vie. On a comparé le bonheur au Saint-Graal de l’existence humaine, soit l’essence et la finalité de la vie. Aristote l’a qualifié de but ultime.

Des études réalisées partout dans le monde auprès de personnes à qui l’on a demandé de classer par ordre prioritaire ce qu’elles voulaient dans la vie ont révélé que les gens placent le désir d’être heureux en tête de liste, devant la santé, le statut social, un bon emploi, la célébrité et le sexe. La réponse a toujours été la même, peu importe la culture, la race, la religion, l’âge ou le style de vie des gens interrogés. La recherche a également démontré à quel point le bonheur est vital : les gens heureux vivent plus longtemps, sont en meilleure santé et ont de meilleures relations. De fait, le bonheur se traduit par un plus grand succès dans tous les domaines de la vie.

Malheureusement, de nombreuses personnes ne connaissent pas un bonheur soutenu et authentique. Ces tristes statistiques le confirment :

• Moins de 30 % des gens disent être profondément heureux.

• 25 % des Américains et 27 % des Européens prétendent être déprimés.

• L’Organisation mondiale de la Santé prédit que, d’ici à 2020, la dépression arrivera au second rang des principaux problèmes de santé, après les maladies cardiaques.

Bien que notre qualité de vie soit plus élevée que jamais, nous n’avons jamais été aussi malheureux. Il semble que plus nous accumulons les gadgets et les biens matériels, moins bien nous nous sentions."

 

Le bonheur çà s'apprend, cliquez vite ici : http://url-ok.com/872aa4
 

 

 

14/06/2009

Besoin de gentillesse pour sauver le monde

Voici une extrait du dossier de Psychologies Magazine de juin 2009, intitulé "Besoin urgent de gentillesse" :

 

"Finissons-en avec l'ère du chacun pour soi et du "tout à l'ego".

Arrêtons avec le culte de la performance en solitaire et des battants sans états d'âme. Dans un monde en crise, il est urgent de mettre un peu de douceur et de respect dans nos relations. Et pas seulement avec nos proches. Au travail, dans la rue, partout et avec tous : quand le présent est troublé et l'avenir incertain, il est indispensable de développer un esprit d'écoute, d'entraide et de solidarité. C'est le seul moyen de lutter contre cette tendance, toute naturelle dans une telle situation, à la méfiance, à la peur et au repli sur soi. Reprendre pleinement conscience de ce qui nous relie les uns aux autres afin d'y puiser sa force : cela devient une question de survie.

Bref, devenons gentils ! Restée longtemps du côté des -trop- bons sentiments, jugée douteuse parce que trop douce dans un monde de brutes, cette notion de gentillesse cache, en réalité, des vertus profondes, exigeantes et enrichissantes. Pour peu qu'elle soit vécue avec authenticité, oubliez sa rime facile avec faiblesse : la gentillesse est, au contraire, le courage des temps modernes. Et la clé pour mieux vivre ensemble.

Anne Laure Gannac"

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique