logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/01/2012

les troubles du sommeil peuvent tuer

Selon l’Académie Nationale de médecine et de pharmacie, « Les troubles du sommeil sont d’une très grande fréquence. Ils peuvent se manifester de façons très variées, parfois à l’insu de la personne atteinte et relèvent de mécanismes multiples, de mieux en mieux compris. Certains d’entre eux peuvent entraîner des complications cardiovasculaires graves. Ils sont souvent responsables de somnolence diurne, dont les conséquences peuvent être dramatiques. Ils sont encore imparfaitement prévenus et traités. »

Le communiqué de l’Académie ajoute : « La réduction du temps de sommeil est, de plus, l’une des causes principales de fatigue et de troubles de l’humeur. Outre les accidents domestiques, de la route et au travail, la dette de sommeil pourrait aussi être à l’origine de maladies cardio-vasculaires, voire de certains cancers. »  

(Sources : http://www.academie-medecine.fr/detailPublication.cfm?idR..., communiqué suite à la réunion du 11 octobre 2011)


Les troubles du sommeil sont dangereux

Le communiqué de l’Académie précise « qu’un rat privé de sommeil meurt en 2 à 3 semaines, alors que la durée de vie normale de cette espèce est de 3 ans. » 

Comme vous le voyez, le manque de sommeil peut avoir de très graves conséquences. Il est à l’origine du stress, d’accidents et de maladies graves, qui peu à peu, peuvent entraîner un décès prématuré. 

Si vous souffrez de troubles de l’humeur ou de maladies, dont la cause n’est pas évidente, demandez-vous si vous dormez suffisamment ou si vous dormez bien.


Les troubles du sommeil touchent 30 % de la population

Je suis certaine que vous connaissez au moins une personne dans votre entourage qui se plaint de mal dormir. Personnellement, j’en connais plus d’une… 

Peut-être souffrez-vous vous-même de troubles du sommeil. Ce qui est rassurant, c’est que vous n’êtes pas seul. Cette forte proportion permet de lancer des recherches de plus en plus nombreuses et de proposer des solutions.


Les causes des troubles du sommeil sont multiples

Les causes du manque de sommeil sont nombreuses : le stress, l’apnée du sommeil, la maladie d’Alzheimer, lestraumatismes, la narcolepsie, la perturbation de l’horloge biologique, etc. 

Aujourd’hui, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance met en avant une autre origine aux troubles du sommeil : les nouvelles technologies

Les écrans de plus en plus nombreux (télé, ordinateur, téléphone, réveil, etc.) que certains possèdent en grande quantité, seraient largement à l’origine de l’augmentation des troubles du sommeil, surtout chez les plus jeunes. 

C’est la lumière des écrans qui retarde l’endormissement en agissant sur la mélatonine. De plus, utiliser ces divers écrans juste avant d’aller dormir provoque une stimulation et une excitation du cerveau qui empêche de trouver le sommeil. 

Avec la multiplication des nouvelles technologies, l’avenir ne s’annonce pas rose. Les troubles du sommeil risquent fort de se multiplier, provoquant davantage de maladies de toute sorte.

 

 

Bien dormir est essentiel pour être en bonne santé. Katisa Editions a compilé diverses méthodes simples et naturelles pour vous aider à mieux dormir. Pour les connaître, cliquez ici.

13/09/2010

Le griffonia, un « anti-déprime » naturel ?

Dans l’attente d’études plus poussées…

Le griffonia est une plante d’origine africaine. Il est surtout produit au Ghana et en Côte d’Ivoire. Il ressemble un peu à une amande ou une noix de cajou.

Pour quelles raisons le griffonia serait-il un anti-dépresseur naturel ?

Pour faire court, le griffonia permettrait à votre organisme de produire de la sérotonine. Or, cette dernière est une hormone qui régularise l’humeur. Ainsi, quand elle est en faible quantité dans le corps, vous êtes déprimé, fatigué, insomniaque, anxieux et stressé.

Le griffonia serait donc la plante idéale puisqu’il vous permet de conserver un taux de sérotonine régulier et suffisant pour éviter déprime et fatigue.

Le griffonia contient du HTP 5 (3 à 7 % dans sa graine), un acide aminé qui se transforme en sérotonine. Il serait une très bonne alternative aux antidépresseurs de synthèse qui ont des effets secondaires importants comme, par exemple, des céphalées, des nausées, de la prise de poids, de la constipation, une recrudescence de la violence…

Des bienfaits, semble-t-il, intéressants

En sa qualité d’antidépresseur naturel, le griffonia permettrait de retrouver le calme et la sérénité.

Il faciliterait également le sommeil.

Il serait efficace contre les maux de tête, la fibromyalgie et la fringale.

Des recherches assez limitées

Les recherches ont commencé dans les années 70 au Japon. Même si depuis, les études continuent, aucune preuve formelle et certaine n’a été apportée prouvant l’efficacité totale du griffonia sur la dépression. Certains résultats sont assez positifs mais il faudrait des études plus poussées et à plus grande échelle pour être sûr des bienfaits du griffonia.

Les contre-indications

Il est déconseillé de prendre du griffonia avec des antidépresseurs. Les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi que les épileptiques doivent aussi s’abstenir.

En conclusion

Avant de vous lancer à corps perdu dans la consommation du griffonia qui devient un produit à la mode, il est préférable de prendre des précautions, d’en parler à votre médecin et d’attendre des études plus concluantes.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com Vous trouverez de nombreux articles et quantités d'ouvrages à télécharger.

10/10/2009

Envie de dormir ?

Voici un extrait de l’article « Comment le monde dort » de Joy Persaud de Selection du Reader’s Digest d’octobre 2009 :

 

« Si cet après-midi vous piquez du nez sur votre bureau, nul doute que vous ferez tout pour rester éveillé. Alors qu’en Espagne, si Morphée s’avisait ainsi de vous attirer dans ses bras, personne ne s’offusquerait que vous y succombiez le temps d’une petite sieste… Car notre rythme de sommeil est aussi culturel que biologique, et les pratiques varient du tout au tout d’un pays à l’autre. Dans certaines régions du nord du Kenya, par exemple, il est tout à fait admis que, au beau milieu d’une réunion, l’un des participants ferme les yeux et somnole quelques temps. Carol Worthman, professeur d’anthropologie à l’université d’Atlanta (Etats-Unis), a pris part à une assemblée entre chefs de la tribu kenyane des Gabras. « Si quelqu’un a sommeil, il tire un vêtement sur sa tête et s’endort, voilà tout, raconte-t-elle. En Occident, il serait remercié sur-le-champ ! Mais là-bas, la limite entre les périodes réservées au sommeil et celles où il convient de rester éveillé est plus floue. »

Dans de nombreuses cultures, ce mode de fonctionnement fait partie de l’éducation, car les bébés ne sont jamais séparés de leurs parents. A Bali, où les rituels animistes se déroulent en général de nuit pour se prolonger tard dans la matinée, enfants et adultes dorment en pointillé, dés qu’ils en ressentent le besoin. Ainsi les tout-petits apprennent-ils à s’endormir malgré le bruit et la musique, et conservent cette habitude devenus adultes. »

 

 

Si vous, ou quelqu’un de votre entourage, avez des problèmes de sommeil, ne perdez pas une minute, apprenez à mieux dormir ici : http://url-ok.com/e5ddf9

09/04/2009

Les meilleurs moyens de lutter contre la fatigue

Dans un de mes précédents articles « Ne négligez pas les origines de votre fatigue », je vous ai mis en garde contre la fatigue qui pouvait être le signe extérieur d’un malaise plus profond. Ainsi, une fatigue chronique, dont les origines ne sont pas évidentes à cerner, doit être signalée à votre médecin afin de voir si vous ne souffrez pas d’une infection plus ou moins grave.

Toutefois, ne paniquez pas immédiatement. Tout le monde connaît des moments de fatigue dans sa vie et ce n’est pas pour autant qu’ils sont malades. Bien souvent, les origines de cette fatigue passagère sont faciles à trouver : le stress, le manque de sommeil, le trop plein de travail, les insomnies, les sorties trop nombreuses le soir, de l’exercice outrance, etc.
Si cette liste non exhaustive des causes possibles de la fatigue vous parle, il ne vous reste plus qu’à vous prendre en main et à tenter d’éliminer ces causes.

Je sais, vous allez me dire que ce n’est pas évident, que vous êtes obligé de courir continuellement pour tout assumer, que vous n’avez même plus le temps de dormir…
Et là, je vous comprends parfaitement. Néanmoins, vous pouvez quand même essayer de changer quelques petites choses dans votre vie et vous verrez que votre fatigue s’atténuera largement.

La première chose à faire est de changer radicalement de mode de vie.

1) Mangez différemment.
Les coups de pompe dans la journée, en fin de matinée, par excellence, sont souvent dues à une mauvaise alimentation. Le matin, vous ne devez pas négliger votre petit déjeuner. Il doit être complet avec fruits, pain complet, café ou thé, jus de fruits, par exemple. Cela vous permettra de « tenir » jusqu’à midi et de garder votre tonus. De la même façon, le repas du midi doit être suffisamment équilibré et consistant pour que vous abordiez l’après-midi avec toute l’énergie nécessaire. Ne mangez pas trop lourd, privilégiez les légumes, les viandes pas trop grasses, le poisson, les fruits. Si vous n’avez pas le temps de manger, préparez chez vous un repas à emporter (avec féculents, céréales, légumes) ou si vous n’avez pas le temps, choisissez des sandwichs équilibrés ou des salades enrichies avec des féculents et des céréales. C’est le seul moyen d’emmagasiner de l’énergie ! Dans l’après-midi, vous pouvez prendre un goûter en privilégiant les fruits secs très énergétiques. Evitez de boire trop de café (pas plus de 4 tasses par jour), cela pourrait hypothéquer votre sommeil de la nuit. Enfin, le soir, mangez léger, cela facilitera votre sommeil.
Une bonne alimentation est donc indispensable pour éviter les coups de fatigue dans la journée et pour bien préparer votre sommeil.

2) Ayez une bonne hygiène de vie.
Bougez, prenez le temps de faire du sport, le midi par exemple. Si ce n’est pas possible, évitez le plus possible de prendre la voiture ou sortez une station de métro avant pour finir à pied votre trajet pour le travail. Prenez les escaliers plutôt que l’ascenseur. Dans la journée, si vous travaillez dans un bureau, levez-vous régulièrement, marchez, effectuez de petits exercices d’étirement. Si vous le pouvez aérez-vous souvent. Le soir, vous pouvez faire du sport. Au lieu de vous affaler devant la télé, faites de l’exercice. Vous serez peut-être fatigué mais cela sera une « bonne fatigue », qui préparera merveilleusement votre sommeil.
Le soir, évitez de regarder la télé trop tard ou de sortir sans arrêt. Pour ne pas être fatigué, il vous faut… attention, soyez attentif, je vais vous révéler un grand secret… donc, pour ne pas être fatigué, il vous faut dormir suffisamment. Si vous ne dormez que 4 heures par jour, il est certain que vous serez fatigué le lendemain.

3) Faites de petites pauses régulières.
Ces pauses sont indispensables pour que vous reposiez votre corps et votre esprit. C’est le seul moyen de retrouver votre énergie. Et cela ne constitue nullement une perte de temps. A travailler sans arrêt, vous vous fatiguez plus, votre cerveau ne suit plus, vous manquez de concentration et vous travaillez moins bien. Alors qu’une petite pause de dix minutes, au cours de laquelle vous bougez, vous vous aérez, vous méditez, vous fera le plus grand bien et vous repartirez de plus belle. Ne négligez pas la pause de midi. Elle vous servira à manger et, pourquoi pas, à faire une petite sieste réparatrice (15 minutes suffisent !). A vous d’écouter votre corps et à savoir quand vous avez besoin d’une pause. Tout le monde ne réagira pas de la même façon. Certains n’auront besoin que d’une pause de dix minutes toutes les trois heures, d’autres de cinq minutes toutes les heures, etc. D’autres travailleront mieux le matin ou l’après-midi, etc. A vous de trouver votre propre rythme de travail afin de faire les pauses les plus profitables possibles.
Ces pauses serviront à vous détendre.

4) Pensez à vous détendre.
Le stress est l’une des causes principales de la fatigue et des insomnies. Prévoyez dans votre emploi du temps des moments à vous, pour vous relaxer. Il existe de nombreux moyens : vous pouvez écouter de la musique, prendre un bain le soir, méditer, vous promener en pleine nature, lire, aller dans un institut de beauté, aller au hammam, etc.
Pour éviter de stresser constamment, il vous sera parfois nécessaire de changer votre façon de penser. Pensez positif et vous verrez la vie différemment. Vous serez plus zen. Evitez de faire des montagnes de petits riens. Vivez pleinement le moment présent. Soyez optimiste. Faites le tri dans vos priorités. Ne faites que les choses vraiment indispensables.
Ce changement d’état d’esprit vous rendra plus serein, plus calme. Cela influera automatiquement sur votre fatigue et votre sommeil.


Pour lutter contre la fatigue et pour mieux dormir, il vous faut donc changer votre mode de vie. Cela ne semble pas si insurmontable que cela. Si vous voulez être plus actif, avoir une vie plus dynamique, je crois que le jeu en vaut la chandelle.
Non seulement, ce changement atténuera votre fatigue mais il bouleversera également tous les compartiments de votre vie. Comme je l’ai déjà écrit, la fatigue n’est pas anodine. Elle est toujours le signe que quelque chose ne vas pas chez vous. Alors, changez et vous irez mieux.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

01/02/2009

Ne négligez pas l’origine de votre fatigue

Chaque jour, on entend des gens dire qu’ils sont fatigués, exténués. Ils n’en peuvent plus et n’arrivent pas à « se remonter ». Peut-être êtes-vous dans ce cas ?
La fatigue semble être un mal général, qui touche toute le monde, les personnes âgées, les enfants, les actifs, les non actifs, les malades, etc.
Dans certains cas, l’origine de la fatigue est toute trouvée : manque de sommeil, maladie comme la grippe par exemple, efforts intenses, surmenage professionnel, etc. Dans ces cas précis, il est normal que vous soyez fatigué.
Toutefois, il y a des moments où vous êtes épuisé, ou « HS » comme on dit, sans que vous en connaissiez réellement la cause. Vous dormez convenablement, vous ne faites pas d’exercices excessifs.

Dans le premier cas, il vous suffira de dormir un peu plus, de prendre de la vitamine C, de limiter vos efforts et votre temps de travail pour que tout rentre dans l’ordre.
Dans le second cas, comme vous ne connaissez pas vraiment l’origine de votre fatigue, vous ne savez pas vraiment comment réagir. La plupart du temps, vous prendrez des remontants qui vous boosteront quelques temps. Vous aurez un coup de fouet qui, malheureusement, ne sera que temporaire.
Si vous souhaitez venir à bout totalement de votre fatigue, il vous faut en trouver l’origine. C’est impératif de le faire car en n’intervenant pas en profondeur, votre état de santé général pourra s’aggraver très vite. En effet, la fatigue est bien souvent une sonnette d’alarme qui vous prévient que quelque chose ne va pas dans votre corps ou dans votre esprit. Si vous ne cherchez qu’à soigner la fatigue sans agir sur sa ou ses origines, cela ne sert à rien du tout.

Parfois même, vous penserez que votre fatigue est due au stress que vous subissez au travail ou à l’accumulation des manques de sommeil dans la semaine. Vous essaierez donc de vous relaxer ou d’allonger votre temps de sommeil. Mais, au bout du compte, votre fatigue sera toujours là et s’aggravera même. Cela signifie donc que votre fatigue a une autre cause plus profonde. Il faut absolument que vous continuiez à chercher, à être à l’écoute de votre corps et de votre esprit. Parlez-en à votre médecin qui sera certainement mieux à même de vous aider. Il pourra demander des analyses, des examens médicaux. Et, si ces derniers s’avèrent corrects, il vous faudra chercher ailleurs…

Quelquefois, l’origine de votre fatigue sera très difficile à découvrir. Mais, ne renoncez pas à trouver : la cause existe forcément. On n’est jamais fatigué sans raison. Etes-vous tracassé à cause de petits problèmes quotidiens que vous jugez anodins ? Etes-vous surmené au travail sans vraiment que vous vous en rendiez compte ? Vous avez, depuis toujours, très bien supporté de travailler des journées entières mais peut-être que votre organisme, votre psychisme en ont marre et ils vous le font savoir ?

C’est la répétition de situations, en apparence insignifiantes, qui peuvent conduire à ce que vous vous sentiez sans force, que vous ayez des pertes de vigilance, que vous n’arriviez plus à vous bouger comme avant, que vous ayez des douleurs musculaires, que vous ne parveniez plus à effectuer les mêmes gestes qu’auparavant, que vous soyez de plus en plus irrité, etc. Bref, que vous ressentiez tous les signes de fatigue, pas très réjouissants et surtout qui sont très handicapants dans votre quotidien.

Alors, soyez vigilant et ne laissez pas la fatigue s’installer dans votre organisme. Une fatigue n’est jamais anodine, c’est le signe que quelque chose ne va pas chez vous. Si vous attendez trop, vous risquez d’aller de plus en mal, de voir votre vie vous échapper. Etre tout le temps épuisé, amorphe, sans force, c’est quand même pas le nirvana, n’est-ce pas ?

Pour connaître des remèdes pour lutter contre la fatigue, rendez-vous dans un de nos prochains articles.


N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique