logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/01/2012

Méditez sur le stress

Des journées surchargées qui se déroulent à un rythme fou, un stress qui se fait sentir au travail et à la maison, l'angoisse et les dépressions...

Dans cette vidéo, Matthieu Ricard, moine bouddhiste et interprète du dalaï-lama vous invite à réfléchir à tout cela.

 


 

 

Pour éliminer le stress, maîtriser votre mental et atteindre facilement et rapidement des états de méditation profonde, cliquez ici

26/08/2011

Les bienfaits de la méditation

Voici un extrait de  l'article de Michael Bon "Tout le monde dit OM" de Sélection du Reader's Digest de septembre 2011 :

 

"Ce que la méditation peut vous apporter :

Comportement :

- Génère des actes d'empathie

- Favorise le comportement compassionnel

- Encourage le sentiment d'altruisme

 

Emotivité :

- Diminue l'anxiété

- Améliore le contrôle de l'impulsivité

- Aide à combattre le stress

- Réduit l'activité émotionnelle

 

Santé :

- Réduit la douleur chronique

- Aide à lutter contre les troubles alimentaires

- Améliore le psoriasis

- Diminue la dépression

- Contribue à éviter l'addiction

- Ralentit le vieillissement cellulaire

 

Intelligence :

- Accroît l'attention

- Maintient la concentration

- Accélère le processus de pensée

- Améliore la mémoire de travail"

 

Si vous aussi, vous voulez méditer facilement et rapidement, cliquez ici

10/03/2011

Faut-il avoir peur du développement personnel ?

Voici un article de Katy Gawelik publié sur son site http://www.katygawelik.com et que je reproduis ici avec son aimable autorisation :

 

"Quelques réflexions sur le développement personnel…

 

Le développement personnel, on aime ou on n’aime pas !

J’avoue qu’il y a une vingtaine d’années, je n’aimais pas. Je me disais que c’était inutile, que ce n’était pas en lisant des trucs sur le bonheur, la confiance en soi, l’échec, les peurs, le stress ou sur la façon de supprimer sa timidité, de retrouver le bonheur, etc. que j’allais aller mieux. J’imaginais que j’étais assez forte pour m’en sortir toute seule.

 

Hé bien, j’avais tort ! Au moment où j’ai été dans un état de stress extrême durant mes études et la préparation de ma thèse et surtout au moment où je me suis retrouvée au fond du trou, lorsque mon avenir professionnel c’est trouvé totalement bouché, j’étais complètement perdue. J’avais beau me dire, ça ira mieux demain, je vais finir par m’en sortir, rien n’y faisait : j’étais toujours désespérée. Ne pouvant plus supporter ma situation, j’ai été amenée à chercher des solutions pour éviter de sombrer davantage.

 

Ces solutions, je les ai trouvées dans le développement personnel. Bien sûr, la « pêche » n’a pas été miraculeuse tout de suite. Comme vous le savez, le développement personnel recouvre tellement de choses différentes que ce n’est pas évident de trouver ce qui nous convient. Certaines approches du développement personnel m’ont tout de suite posée problème. Les concepts trop « spaces », trop envolés, trop bizarres m’ont tout de suite rebutée. Si c’était ça le développement personnel, je préférais abandonner et rester dans le fond de mon trou !

 

Pourtant, j’ai persévéré et j’ai continué à chercher car je sentais au fond de moi que LA solution se trouvait là, à ma portée. Et, j’ai fini par trouver ce qui me convenait : des choses concrètes, pratiques et bien ancrées dans la réalité de la vie. Bien sûr, j’ai lu des choses que je pensais super intéressantes, mais qui se sont révélées, au final, inutiles. Mais, à force de creuser, d’essayer, de tester, j’ai fini par découvrir quelques concepts qui m’ont aidée à m’en sortir. Je les ai expérimentés et intégrés à ma vie de tous les jours et ils m’ont beaucoup apportée.

 

Au fil du temps et de mes nombreuses recherches et années de pratique, je suis devenue une spécialiste du développement personnel. J’ai même fini par me construire ma propre vision de ce dernier. J’avais remarqué que, bien souvent, les auteurs n’abordaient qu’un seul aspect de la vie. Or, pour moi, comme pour vous je suppose, la vie est un tout. Si vous négligez une partie de celle-ci, même minime, votre existence sera bancale. Je me suis donc mise à écrire un livre qui allait regrouper tout ce qu’il faut savoir, appliquer pour améliorer TOUS les compartiments de la vie, aussi bien personnelle, familiale que professionnelle. Mon but dans mon livre "Vous avez tout pour être heureux : Le livre pour améliorer votre vie", éditions Maxima, est de montrer à tous qu’il est possible de devenir le pilote et l’acteur de sa propre vie, que le bonheur existe et qu’il est à votre portée. Puisque je l’ai fait, vous pouvez le faire également et je vous explique comment, pas à pas.

 

J’ai effectivement écrit un livre sur le développement personnel, le comportement ou le mieux-être. Peu importe les termes, l’essentiel est qu’il vous aide à vous rendre heureux en vous apportant des solutions concrètes et pratiques.

 

Ainsi, si le développement personnel vous fait peur, soyez rassuré, je vous comprends. Certains de ses aspects flirtant avec le surnaturel, l’ésotérisme ou le sectarisme m’horrifient également. Mais, au fil de mes recherches, j’ai compris que le développement personnel pouvait s’avérer extrêmement utile et sauver des vies… à condition de bien le connaître et de faire le tri. J’ai fait ce tri pour vous, pour vous faire gagner du temps et vous éviter bien des écueils. Alors suivez-moi, et en route pour Votre Nouvelle Vie !"

16/01/2011

La Valériane, un calmant naturel

La Valériane est un remède naturel qui permettrait de retrouver le sommeil et la sérénité.

La Valériane est une plante ancienne qui pousse un peu partout dans le monde. Elle donne des fleurs mauve-clair et peut atteindre près d’un mètre. Etymologiquement, le terme « Valériane » viendrait du latin « valere » qui signifie « être fort », d’où son surnom « guérit-tout ».

 

 

Principes actifs

 

La Valériane était déjà utilisée par les Grecs et les Romains. Son usage s’est répandu du Moyen-Age jusqu’à nos jours. Elle servait surtout de calmant. On raconte qu’elle a été beaucoup utilisée pendant la Première Guerre Mondiale pour soigner les chocs nerveux, dus aux bombardements notamment.

Les principes actifs de la Valériane se trouvent dans ses racines et dans son rhizome. Elle est connue pour sa mauvaise odeur. Ce serait pour cette raison que les chats s’y frotteraient volontiers. D’où son autre nom de « herbe au chat ». Ses bienfaits seraient dus essentiellement à l’acide valérinique et aux valtrates. Mais la racine contient plus de 150 autres composés chimiques, dont les effets ne sont pas encore bien déterminés.

 

Indications

 

La Valériane est surtout prescrite pour soulager les angoisses, l’anxiété et le stress. Il semblerait que cela fonctionne. Les études sont assez probantes. Elle est souvent associée à la mélisse, au houblon, à la camomille, à la passiflore qui ont également un effet calmant.

On lui prête aussi la capacité de soulager l’insomnie. Mais les études cliniques ne semblent pas assez approfondies à ce jour pour prouver totalement son efficacité en ce domaine.

Il semblerait que la Valériane soit aussi efficace contre les convulsions.

 

Le grand avantage de la Valériane est qu’elle n’entraîne pas d’accoutumance ou de somnolence durable.

Vous pouvez l’utiliser en infusion de racine séchée, en teinture, en comprimé ou en extrait. Elle agit généralement au bout de 30 à 60 minutes. Parfois, il est nécessaire d’en prendre plusieurs semaines d’affiler pour en ressentir les effets.

 

 

Contre-indications

 

Du fait de son effet calmant, il est fortement conseillé de ne pas prendre de la Valériane quand vous prenez le volant.

A forte dose, elle pourrait entraîner des nausées, des maux de tête ou des tremblements.

Si vous désirez utiliser la Valériane, il est préférable d’en parler à votre médecin avant.

 

 

N'hésitez pas à visiter le site katisa Editions http://www.katisa-editions.com

24/09/2010

Maîtrisez l'Art de la respiration profonde

Voici en version texte, un extrait d'un audio intitulé "Maîtrisez l'art de la respiration profonde".

Vous pouvez télécharger GRATUITEMENT l'audio en entier, sur le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com à la rubrique "Cadeaux gratuits"

 

« Je vais vous livrer un cadeau d’une valeur inestimable, car il vous donne le moyen d'augmenter votre vitalité et votre santé intellectuelle, morale et corporelle.

Si vous ne mettez pas en pratique le procédé que je vais vous communiquer, il ne vous vaudra rien du tout ; si vous le pratiquez imparfaitement, sa valeur sera toute relative.

 

Il s'agit tout simplement de la pratique de la respira­tion profonde. Cela paraît très peu de chose mais c'est énorme. Croyez-moi ! Pratiquez pendant quelques mois consciencieusement et vous m'en donnerez des nouvelles.

Pourquoi bien respirer est-il essentiel ?

 

Je n'apprends rien à personne en disant qu'un des organes les plus importants de votre corps est l'appareil de la respiration. Il n'en est guère de plus important, car vous pouvez vivre toute une vie sans voir, sans enten­dre, sans sentir ; plusieurs jours sans manger ; mais vous ne pouvez vivre plusieurs minutes sans respirer.

Or, dans la fièvre de la vie moderne, nous avons désappris à respirer convenablement.

La respiration habituelle est hâtive, c’est une respiration courte. Elle ne met en jeu dans le haut de votre cage thoracique, qu'une très petite partie de vos poumons, c'est pourquoi la plus grande partie de ceux-ci s'atrophie souvent. Vous ne pouvez plus que difficilement les remplir complètement d'air durant votre temps de veille ; vous devenez plus ou moins asthmatiques. C’est seulement lorsque vous dormez que vous accédez à une respiration profonde. Or l'air, chacun le sait, est la nourriture la plus pré­cieuse de votre corps.

Avec raison, on se préoccupe de la bonne aération des appartements ; on préconise la vie au grand air. Mais ce n'est pas tout que de disposer du bon air, il faut savoir s'en servir. Or, si on prend la peine d'enseigner aux enfants, qu'il y a quelque 1000 ans, un conquérant du nom d'Alexandre a été qualifié "grand" parce qu'il a guerroyé sans trêve et fait ainsi mourir beaucoup d'hommes, on ne se donne pas celle de leur apprendre à se servir convenablement de leurs poumons.

C'est une des raisons pour lesquelles les nations ont des budgets de guerre si excessifs et que les tuberculeux pullulent.

 

Que se passera-t-il après quelques semaines d'entraînement ?

 

Il s'agit d'un système d'entraînement vous habituant à vous servir de vos poumons dans leur totalité. Vous pouvez être assurés que 3 ou 4 mois après que vous aurez commencé à le pratiquer, votre puissance de travail cor­porel aura doublé, vos facultés intellectuelles triplé et votre énergie morale quadruplé. Votre cerveau sera mieux irrigué, ce qui améliorera votre mémoire, votre concentration et diminuera la fatigue nerveuse.

Ayez seulement confiance et ne tardez pas à pratiquer cet entraînement soigneusement et consciencieusement. Vous serez récompensés au-delà de vos espéran­ces. C'est par expérience que j'en parle.

 

Les exercices à faire pour maîtriser la respiration profonde

Pour tous les exercices de cet entraînement, vous devez bien détendre tous vos muscles, être assis commodément, la poitrine en dehors, les épaules effacées et la tête élevée, puis, la bouche étant fermée, vous devez respirer exclusivement par les narines, sans bruit, de la manière suivante : aspirez l'air pendant 3 secondes, retenez l'air aspiré dans les poumons pendant 3 secondes, puis expirez-le pendant les 3 secondes suivantes. La respiration entière dure ainsi 9 secondes.

Recommencez immé­diatement et cela 65 fois de suite, ce qui fera durer l'exercice 10 minutes. Faites un tel exercice 3 fois chaque jour pendant une première semaine. Les secondes peuvent être remplacées par les pulsations qui seront plus faci­lement comptées.

La seconde semaine de l'entraînement, faites le même exercice, seulement chacune des opérations d'aspiration, rétention et expiration d'air toujours par les narines, la bouche étant complètement fermée, va durer 4 secondes à la place de 3, ce qui fait durer la res­piration 12 secondes et produit 50 respirations entières en 10 minutes.

Chaque semaine vous augmenterez de 1 seconde chacune des 3 opérations de la respiration.

Vous pouvez, dès la sixième semaine, remplacer les 3 exercices quotidiens de 10 minutes par un seul durant 20 minutes, mais qui sera porté à 25 et 30 minutes la neuvième et douzième semaine. Il n'y aura pas lieu d'augmenter la durée de la respiration quand elle sera arrivée à une minu­te, c'est-à-dire à 20 secondes pour chacune des 3 opérations d'aspiration, de rétention et d'expiration d'air.

Pendant toute la durée de cet entraînement, qui gagnerait naturellement à être pratiqué en plein air, il est recommandé de boire une bonne gorgée d'eau aussi souvent que vous y pensez, autant que possible tous les quarts d'heure. Vous devez manger modérément aux repas et bien mâcher les aliments. »

 

Retrouvez l'audio en entier GRATUITEMENT sur Katisa Editions http://www.katisa-editions.com à la rubrique "Cadeaux gratuits".

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique